Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707146960
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 155 x 240 mm

Le choc colonial et l'islam

Les politiques religieuses des puissances coloniales en terre d'islam

Collection : Textes à l'appui / Histoire contemporaine
Date de parution : 11/05/2006

Colonisation, laïcité et sécularisation : les non-dits de la politique religieuse des puissances coloniales dans les pays musulmans.

« La laïcité est l'arme des nouveaux croisés » proclame aujourd'hui un slogan islamiste. Au-delà de ce jugement abrupt, on doit constater en tout cas que le rapport entre les héritages de la domination coloniale et l'importation de conceptions laïques et/ou sécularisées dans les pays musulmans est aujourd'hui au cœur...

« La laïcité est l'arme des nouveaux croisés » proclame aujourd'hui un slogan islamiste. Au-delà de ce jugement abrupt, on doit constater en tout cas que le rapport entre les héritages de la domination coloniale et l'importation de conceptions laïques et/ou sécularisées dans les pays musulmans est aujourd'hui au cœur des problématiques qui fondent les questionnements sur l'islam. Le contexte colonial a en effet manifesté partout les limites d'universalismes européens qui, pour la plupart, puisaient aux sources des Lumières. À l'épreuve de la colonisation, les idéaux émancipateurs sont souvent devenus la légitimation d'entreprises de domination, quand ils n'ont pas été purement et simplement retournés. La non-application de la loi de 1905 aux musulmans de l'Algérie française, le confessionnalisme politique au Liban, le projet sioniste en Palestine, la « question irakienne », la création du Pakistan sont autant d'exemples qui interrogent ces universalismes. Ce sont ces situations — et bien d'autres — que revisitent les auteurs de ce très riche ouvrage collectif. En choisissant de confronter les politiques religieuses des puissances coloniales avec la façon dont elles ont été perçues par les musulmans, ils fournissent les clefs pour comprendre les retours actuels. Une large place est réservée à l'expérience française, mais la problématique est élargie aux autres puissances coloniales européennes : Royaume-Uni et Russie.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707146960
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 155 x 240 mm
La Découverte

Ils en parlent

« "La laïcité est l'arme des nouveaux croisés", proclament les islamistes aujourd'hui. Le rapport entre domination coloniale et importation d'idéaux laïques dans les pays musulmans est en effet au cœur des problématiques qui fondent les questionnements sur l'islam. À l'épreuve de la colonisation, les idéaux émancipateurs sont souvent devenus la légitimation d'entreprises de domination, quand ils n'ont pas été purement et simplement retournés. C'est cette vaste question qu'explorent les nombreux auteurs de cet ouvrage collectif dirigé par Pierre-Jean Luizard, historien au CNRS. »
SUD-OUEST

« [...] Un ouvrage qui explique les racines du renouveau musulman. »
OUEST FRANCE

« Un ouvrage collectif riche et indispensable pour comprendre le sens historique des problématiques d'aujourd'hui.»
L'HUMANITÉ

« Couvrant un large spectre de situations, souvent passionnant, détaillé (jusqu'a être parfois trop technique) et d'une grande finesse d'analyse, l'ouvrage de Pierre-Jean Luizard souffre de quelques défauts. »
PARUTIONS.COM

« Ce gros volume rassemble les contributions de 28 auteurs qui tentent de décrire le rapport entre politique et religion tel qu'il s'est établi dans le contexte colonial et en milieu musulman. »
ETUDES

« Ce livre permet, à travers plusieurs contributions de grande qualité: érudition, abondance de l'information, finesse de l'analyse, de découvrir des éléments de compréhension très précis des relations et des contacts entre le monde musulman et l'Europe à partir du XIX° siècle. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE

« Le livre laisse percevoir en filigrane un héritage qui guide les politiques en direction des anciennes colonies et conditionne encore les regards portés sur les musulmans, fussent-ils devenus citoyens des anciennes "puissances". La lecture de l'ouvrage
conduit à formuler l'hypothèse que nous ne sommes toujours pas sortis d'une vision héritée de la colonisation et tributaire d'un arsenal théorique "orientaliste", quand bien même les travaux scientifiques tendent à s'en émanciper au moins depuis les années 1980. »
VINGTIÈME SIÈCLE

« "L'anticléricalisme n'est pas un article d'exportation." L'expression de Léon Gambetta résume merveilleusement bien la logique coloniale de la France avec les pays partiellement ou entièrement musulmans. Elle se traduit, dans le Maroc du maréchal Lyautey, par un renforcement de la culture ancestrale et la création en parallèle, loin des regards indiscrets, de villes, de quartiers et de lois occidentales. À Damas et à Beyrouth, les autorités coloniales déclaraient jusqu'en 1930 travailler "pour le bien du pays, pour l'avantage de l'Eglise, pour l'honneur de la France". Ces exemples et bien d'autres longuement étayés dans le livre dirigé par Pierre-Jean Luizard, tentent de répondre, preuves à l'appui, à l'accusation islamiste selon laquelle "la laïcité est une greffe occidentale".
LE NOUVEL OBSERVATEUR

PRESSE
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !