RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Clan de l'ours des cavernes

            Presses de la cité
            EAN : 9782258059320
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 372
            Format : 155 x 240 mm
            Le Clan de l'ours des cavernes

            Philippe ROUARD (Traducteur)
            Date de parution : 25/04/2002

            Avec Le Clan de l'Ours des Cavernes, premier tome de la saga préhistorique « Les Enfants de la Terre » découvrez Ayla, notre ancêtre à tous.

            Quelque part en Europe, 35 000 ans avant notre ère. Petite fille Cro-Magnon de cinq ans, Ayla est séparée de ses parents à la suite d'un violent tremblement de terre. Elle est recueillie par le clan de l'ours des cavernes, une tribu Neandertal qui l'adopte, non sans réticence, ayant reconnu...

            Quelque part en Europe, 35 000 ans avant notre ère. Petite fille Cro-Magnon de cinq ans, Ayla est séparée de ses parents à la suite d'un violent tremblement de terre. Elle est recueillie par le clan de l'ours des cavernes, une tribu Neandertal qui l'adopte, non sans réticence, ayant reconnu en elle la représentante d'une autre espèce, plus évoluée.
            Iza, la guérisseuse, Brun, le chef et Creb, le magicien lui enseignent les règles de la vie communautaire, leurs rites, leurs peurs, leurs audaces. Mais Ayla, la fillette blonde aux yeux bleus les surprend par sa puissance de raisonnement qui lui permet de s'adapter, de réagir rapidement et de ne pas être totalement dépendante de son environnement. Une différence qui ne tarde pas à faire d'elle une menace pour tout le clan, et à attiser la convoitise de Brud, le fils du chef…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258059320
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 372
            Format : 155 x 240 mm
            Presses de la cité
            18.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • SabiSab28 Posté le 26 Mars 2019
              Attention ! Gros coup de coeur en vue !! Et dire que ça fait au moins 15 ans qu'il traîne dans ma bibliothèque... Par où commencer ? L'héroïne, Ayla, jeune homo sapiens recueillie difficilement par un Clan de Néandertal . Bien que différente, elle sera acceptée petit à petit malgré sa différence par la majorité du Clan. Elle apportera son intelligente, sa grâce et se pliera aux traditions de ce nouveau clan. Elle parviendra à bousculer les traditions, les conventions régies par les superstitions, la force des totems, la suprématie de l'homme sur la femme. Elle n'y parviendra pas seule... grâce à des personnages magnifiques, comme le chef Brun, le sorcier Creb et sa mère adoptive Iza. A travers l'histoire de ce clan, l'auteur apporte bien évidement une part de féminisme dans ses clans patriarcaux mais surtout elle met en exerce ce que l'on retrouve dans nos sociétés d'aujourd'hui. Comme dans toute société, on retrouve les conservateurs, surtout respecter les traditions, ne pas laisser trop place aux femmes (au cas où elles se rendraient compte qu'elles sont supérieurs aux hommes). L'homme s'en trouverait diminué mais l'Homme ?? Et il y a ceux qui se remettent en question pour le bien de leur communauté surpassant leur propre égo... Attention ! Gros coup de coeur en vue !! Et dire que ça fait au moins 15 ans qu'il traîne dans ma bibliothèque... Par où commencer ? L'héroïne, Ayla, jeune homo sapiens recueillie difficilement par un Clan de Néandertal . Bien que différente, elle sera acceptée petit à petit malgré sa différence par la majorité du Clan. Elle apportera son intelligente, sa grâce et se pliera aux traditions de ce nouveau clan. Elle parviendra à bousculer les traditions, les conventions régies par les superstitions, la force des totems, la suprématie de l'homme sur la femme. Elle n'y parviendra pas seule... grâce à des personnages magnifiques, comme le chef Brun, le sorcier Creb et sa mère adoptive Iza. A travers l'histoire de ce clan, l'auteur apporte bien évidement une part de féminisme dans ses clans patriarcaux mais surtout elle met en exerce ce que l'on retrouve dans nos sociétés d'aujourd'hui. Comme dans toute société, on retrouve les conservateurs, surtout respecter les traditions, ne pas laisser trop place aux femmes (au cas où elles se rendraient compte qu'elles sont supérieurs aux hommes). L'homme s'en trouverait diminué mais l'Homme ?? Et il y a ceux qui se remettent en question pour le bien de leur communauté surpassant leur propre égo et pouvoir. Ces questionnements, ses remises en question seront (sont) sources d'évolution. Alors oui, le Clan peut être chamboulé et le cadre rassure mais l'Histoire montre que les hommes évoluent grâce à cette capacité d'adaptation, de découverte, de tirer le meilleur de chacun dans son individualité qui lui est propre. Ce qui est intéressant dans ses personnages, c'est que ce sont les anciens qui vont représenter l'avenir, avoir le courage de prendre l'individu à part entière mais le Clan est-il prêt à cela ? Face à eux, un jeune impétueux, prêt à tout pour prendre le pouvoir - un personnage comme on les déteste mais indispensable pour nous attacher encore plus à cette courageuse et intrépide Ayla. Cette jeune fille m'a fait penser à deux autres jeunes héros, Scout de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur et le jeune Richard de Black Boy. Tous trois avec leurs interrogations, leurs volontés de bousculer les conventions vont faire avancer en bien leur société ou du moins pousser les femmes et les hommes à y réfléchir et ne plus suivre le troupeau. Au delà de la vie en société, l'auteur apporte une telle connaissance de la vie sous cette période si peu connue de la Préhistoire (une partie est surement présumée). C'est un livre nature writing, où elle nous fait prendre conscience de tout ce que la Terre regorgeait de vertus, sa faune, sa flore, les éléments, les paysages magnifiques. J'ai laissé Ayla, hier soir ...j'ai tenté de me plonger dans un autre livre... impossible.. je ne peux pas la laisser comme ça..
              Lire la suite
              En lire moins
            • Mycroft2 Posté le 17 Mars 2019
              Comme je l'ai dit dans une autre critique, c'est le hasard qui m'a permis de découvrir cette formidable saga ! Maintenant que j'en ai fini la lecture je suis triste car je ne pourrais plus vivre les aventures d'Ayla et de Jondalar ! Pour moi c'est bien écrit, même si par moment j'ai eu le temps long. Il me reste aussi un brin de Nostalgie à la fin de la saga: quand on voit comment ils vivaient simplement à l'époque et comment nous vivons aujourd'hui je me dis que nous n’honorons plus la mère comme il se doit... Moi je conseille à tous, j'ai adoré car c'est agréable, les personnages sont tous attachants et c'est bien écrit!
            • Virginy Posté le 5 Mars 2019
              Ce roman s’ouvre sur un tremblement de terre, à la suite duquel une fillette Cro-Magnon d’environ cinq ans est séparée de ses parents et une tribu Neandertal perd son habitat, leur caverne s’étant effondrée. C’est ainsi que l’enfant va se retrouver sur le chemin du Clan de l’Ours des Cavernes. Recueillie par la guérisseuse du clan, Ayla va devoir apprendre à se conformer à un nouveau mode de vie. Mais la fillette est différente, et si Izia la guérisseuse et Creb le sorcier la considèrent comme leur fille, cette différence va lui attirer l’animosité de Broud, le fils du chef. Si certain.e.s lecteur.rice.s trouvent la mise en train un peu longuette, ce n’est pas mon cas. Il faut du temps à Ayla pour assimiler les nouvelles règles à suivre, pour découvrir les mœurs de ce peuple, comme il en faut au lecteur pour découvrir la complexité de cette société d’un autre temps. Le lecteur, tout comme Ayla, fait l’apprentissage de tout cela, et je trouve que c’est vraiment très bien fait. Nous sommes des sapiens, comme Ayla, et les explications données par l’autrice sur les us et coutumes du clan me paraissent parfaitement justifiées, même si cela crée un temps «... Ce roman s’ouvre sur un tremblement de terre, à la suite duquel une fillette Cro-Magnon d’environ cinq ans est séparée de ses parents et une tribu Neandertal perd son habitat, leur caverne s’étant effondrée. C’est ainsi que l’enfant va se retrouver sur le chemin du Clan de l’Ours des Cavernes. Recueillie par la guérisseuse du clan, Ayla va devoir apprendre à se conformer à un nouveau mode de vie. Mais la fillette est différente, et si Izia la guérisseuse et Creb le sorcier la considèrent comme leur fille, cette différence va lui attirer l’animosité de Broud, le fils du chef. Si certain.e.s lecteur.rice.s trouvent la mise en train un peu longuette, ce n’est pas mon cas. Il faut du temps à Ayla pour assimiler les nouvelles règles à suivre, pour découvrir les mœurs de ce peuple, comme il en faut au lecteur pour découvrir la complexité de cette société d’un autre temps. Le lecteur, tout comme Ayla, fait l’apprentissage de tout cela, et je trouve que c’est vraiment très bien fait. Nous sommes des sapiens, comme Ayla, et les explications données par l’autrice sur les us et coutumes du clan me paraissent parfaitement justifiées, même si cela crée un temps « mort » dans le récit. Chaque apprentissage demande du temps et cela permet par la suite de totalement être immergé dans la vie du clan, comme l’est Ayla. Ayla incarne la différence, par son physique, sa manière de pensée. Elle rit, pleure. Creb lui-même se rend compte de la supériorité de l’enfant quand il réalise qu’elle comprend des choses que lui-même n’arrive pas à comprendre ou à exprimer, n’ayant pas les mots, les pensées abstraites pour cela. Il se rend compte de ses propres limites. Tout ceci annonce une évolution. Et comme nous le savons, Neandertal a cédé la place à Homo Sapiens, bien que nous ne connaissions pas les raisons de cette extinction. Auel propose quelques pistes possibles en mettant en balance les différences des deux espèces. Le fait qu’Ayla fasse en sorte de toujours s’adapter, alors que les membres du clan sont très réfractaires au changement, très attachés à leurs croyances, est l’une de ces pistes. Comment survivre si l’on se s’adapte pas, que l’on n’évolue pas avec son environnement? En plaçant son intrigue à la Préhistoire, Jean M. Auel, très bien documentée sur la période, y transpose des thèmes qui restent très actuels, tels que la place de la femme dans la société, la peur de l’autre, de la différence, les violences conjugales. Avec le personnage d’Ayla, indépendante, intelligente, l’autrice fait également passer un message féministe dans son récit. Une lecture vraiment intéressante, aux personnages à la psychologie soignée. Un vrai régal!
              Lire la suite
              En lire moins
            • Gaphanie Posté le 10 Février 2019
              Suite à un tremblement de terre, la petite Ayla, 5 ans, se retrouve seule au monde. Elle est recueillie par Iza, la guérisseuse du Clan de l'Ours des Cavernes alors que le clan, jeté sur les routes à la suite de ce même séïsme, cherche une nouvelle caverne où s'installer. L'intégration d'Ayla au sein du clan ne se fera pas sans incidents ni heurts en toutes sortes, cependant, tant que Brun, sévère, mais juste, dirige le clan, elle y aura tant bien que mal sa place. Ce premier tome de la série démarre avec le tremblement de terre et se termine peu après la passation de pouvoir de Brun à son successeur. Dépaysantes et pleines de rebondissements, les aventures d'Ayla sont passionnantes, et la magie et les esprits y font autant partie du paysage que les mers et les montagnes. J'ai adoré accompagner Ayla jusqu'ici, et il me tarde de la suivre dans sa quête solitaire des Autres, vers le nord sous l'égide de son totem, le puissant Lion des Cavernes. A moins que ce ne soit une Lionne...
            • stephane69 Posté le 1 Février 2019
              Roman que je voulais lire depuis longtemps et je ne ne suis pas déçu. L'histoire préhistorique de cette petite fille (Cro-magnon, je suppose, même si ce n'est pas dit) permet de découvrir le mode de vie d'une tribu d'hommes plus... simiesques (Néanderthal, sauf erreur). L'évolution de l'héroïne, ses relations au groupe, ses difficultés à être acceptée et à s'intégrer du fait de ses différences, de ses initiatives et de son indépendance, permettent d'imaginer ce qu'à pu être la rencontre de ces deux espèces. Le récit est basé sur des connaissances scientifiques reconnues. Riche, le roman interpelle sur l'évolution ou la constance de nos comportements vis-à-vis des autres : les différents, les femmes, les vieux. Les ellipses temporelles sont bien gérées. Du fait des non-dits sur les espèces, car les personnages n'ont pas conscience de ce qu'ils sont, j'ai apprécié d'avoir quelques connaissances récentes sur l'évolution de l'humanité, après avoir lu Sapiens de Yuval Noah Harari et vu l'exposition Néanderthal au musée de l'Homme.
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.