Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259211833
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 204
Format : 140 x 225 mm

Le dernier rendez-vous

Date de parution : 11/03/2010

Au crépuscule de sa vie, Pierre, qui n’espère plus rien, rencontre Marie. Cet amour inattendu réveille leurs passions enfouies et bouleverse le cours de leur existence.

Le dernier rendez-vous, celui qui change tout quand c’est déjà trop tard…
Pierre a atteint cet âge où l’on sait que l’on aborde le dernier tronçon de la route. Il est seul, en sursis, mais a encore des ressources et une volonté d’accomplissement. Sa rencontre avec Marie va le décider...

Le dernier rendez-vous, celui qui change tout quand c’est déjà trop tard…
Pierre a atteint cet âge où l’on sait que l’on aborde le dernier tronçon de la route. Il est seul, en sursis, mais a encore des ressources et une volonté d’accomplissement. Sa rencontre avec Marie va le décider à vivre jusqu’au bout comme il ne l’avait jamais fait.
Tous deux iront alors à la rencontre de leurs désirs les plus profonds et chercheront l’essentiel qu’ils n’avaient pas encore trouvé.
L’histoire d’un homme et d’une femme qui va bouleverser le cours de leur vie qu’ils pensaient à jamais figée. Un dernier rendez-vous avec l’amour, avec le temps qui reste, quand on se met à rêver d’éternité.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259211833
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 204
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nahe Posté le 25 Septembre 2012
    Tout en douceur et en sensibilité, le roman de Catherine Briat nous raconte la rencontre de deux êtres : Pierre a dépassé la septantaine, il souffre du cœur et doit se ménager… Marie, d’environ vingt ans sa cadette, mène une vie libre, sans véritables attaches. L’Annonciation de Fra Angelico va les réunir à Florence et la confrontation de ces deux solitudes va donner naissance à une histoire que ni l’un, ni l’autre n’espérait. Au fil de voyages, où la mer est toujours présente, leur couple va évoluer, se découvrir, se heurter au quotidien, … De superbes lieux les accueillent, l’occasion pour le lecteur de découvrir de magnifiques descriptions et de voyager entre les pages. Dans ce roman, Catherine Briat met en scène deux caractères profondément différents, que la vie a forgés, parfois malmenés. Pierre, plongé dans le travail, est passé à côté de sa vie, de sa famille. Marie a aimé profondément et en a beaucoup souffert. Quel que soit le moment, la vie en couple pose des conditions, affirme des choix. Chacun y trouve un bonheur inattendu, inespéré. C’est la chronique, sur quelques mois, de cette existence à deux qui... Tout en douceur et en sensibilité, le roman de Catherine Briat nous raconte la rencontre de deux êtres : Pierre a dépassé la septantaine, il souffre du cœur et doit se ménager… Marie, d’environ vingt ans sa cadette, mène une vie libre, sans véritables attaches. L’Annonciation de Fra Angelico va les réunir à Florence et la confrontation de ces deux solitudes va donner naissance à une histoire que ni l’un, ni l’autre n’espérait. Au fil de voyages, où la mer est toujours présente, leur couple va évoluer, se découvrir, se heurter au quotidien, … De superbes lieux les accueillent, l’occasion pour le lecteur de découvrir de magnifiques descriptions et de voyager entre les pages. Dans ce roman, Catherine Briat met en scène deux caractères profondément différents, que la vie a forgés, parfois malmenés. Pierre, plongé dans le travail, est passé à côté de sa vie, de sa famille. Marie a aimé profondément et en a beaucoup souffert. Quel que soit le moment, la vie en couple pose des conditions, affirme des choix. Chacun y trouve un bonheur inattendu, inespéré. C’est la chronique, sur quelques mois, de cette existence à deux qui nous est livrée dans ce livre à la saveur douce-amère. Joliment écrit, agréable à lire, cet ouvrage nous propose une histoire d’amour un peu différente, un récit où le temps a toute son importance. Un grand merci aux éditions J’ai lu pour cette découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • fee-tish Posté le 16 Août 2012
    Un livre contemporain français avec les thèmes de l’amour et de la vieillesse, voilà qui avait de quoi m’intéresser, et m’intriguer un peu aussi. J’attendais Catherine Briat au tournant, tout en me doutant, allez savoir pourquoi, que je ne serais pas déçue. Pierre a soixante-six ans. Marie en a cinquante et un. Il est architecte à la retraite, un homme qui a toujours été ambitieux, sûr de lui et dominateur. Elle est discrète, plutôt solitaire, en quête de reconstruction. Ces deux êtres vont se rencontrer à Florence, en Italie, une ville où la dolce vita italienne prend tout son sens. Si le style est simple et sans emphase, chaque page cache une phrase qui pourrait s’apparenter à une citation philosophique. Beaucoup de poésie, une fluidité qui fait que les pages tournent toutes seules et nous embarquent dans une tragédie romantique. L’amour au troisième âge, c’est un sujet très peu abordé, que ce soit en littérature ou dans la vie de tous les jours. Pourrait-on dire tabou ? Toujours est-il que cette histoire, qui nous décrit une rencontre, met en avant la difficulté de vieillir ; à cet âge où le corps s’affaiblit là où l’esprit se voudrait encore vif et fougueux. Si l’amour se... Un livre contemporain français avec les thèmes de l’amour et de la vieillesse, voilà qui avait de quoi m’intéresser, et m’intriguer un peu aussi. J’attendais Catherine Briat au tournant, tout en me doutant, allez savoir pourquoi, que je ne serais pas déçue. Pierre a soixante-six ans. Marie en a cinquante et un. Il est architecte à la retraite, un homme qui a toujours été ambitieux, sûr de lui et dominateur. Elle est discrète, plutôt solitaire, en quête de reconstruction. Ces deux êtres vont se rencontrer à Florence, en Italie, une ville où la dolce vita italienne prend tout son sens. Si le style est simple et sans emphase, chaque page cache une phrase qui pourrait s’apparenter à une citation philosophique. Beaucoup de poésie, une fluidité qui fait que les pages tournent toutes seules et nous embarquent dans une tragédie romantique. L’amour au troisième âge, c’est un sujet très peu abordé, que ce soit en littérature ou dans la vie de tous les jours. Pourrait-on dire tabou ? Toujours est-il que cette histoire, qui nous décrit une rencontre, met en avant la difficulté de vieillir ; à cet âge où le corps s’affaiblit là où l’esprit se voudrait encore vif et fougueux. Si l’amour se fonde sur les projets que l’on peut avoir à deux, sur la promesse d’un avenir commun, que représente la vieillesse ? Peut-on redécouvrir l’amour quand notre vie est majoritairement derrière nous ? Assurément, sous ses airs de récit très simple et aisément compréhensible, la réflexion philosophique n’est jamais loin. Vieillir, aimer, vivre en acceptant que la mort n’est plus très loin. Ce roman est très fort, parfois même violent. Le personnage de Pierre est particulièrement tragique. Il souhaite construire avec Marie ce qu’il estime avoir raté dans sa vie : respecter LA femme, vivre au jour le jour pour la personne qu’on aime et apprécier le moment présent. J’ai trouvé cette lecture intéressante et atypique. Je souhaite que ce livre soit connu et face sa place sur les étals des librairies. J’aime lorsque les auteurs prennent des risques et osent parler d’un sujet délicat. Catherine Briat a su le faire avec brio !
    Lire la suite
    En lire moins
  • angelita.manchado Posté le 28 Juillet 2012
    Pierre et Marie se rencontrent brièvement à Florence. Mais ils vont vite se revoir. Ils vont également être très vite attirés l’un par l’autre. De là à vivre ensemble, c’est ce que souhaite Pierre mais Marie étant beaucoup plus jeune, elle préfère quand même se consacrer à sa vie, même si elle a décidé d’aider Pierre à l’accompagner pour les derniers mois de sa vie. Pierre a près de 70 ans, il a quatre enfants qu’il voit très peu. Il a très bien réussi sa vie professionnelle aux dépens de sa vie familiale. Sa femme est morte d’un cancer. Il fait le bilan de sa vie et souhaite vivre un dernier amour. Le titre de ce roman est très bien trouvé. Pour moi, Le dernier rendez-vous a plusieurs significations. Le dernier rendez-vous est aussi le dernier rendez-vous amoureux de Pierre. Il rencontre Marie et il a décidé qu’elle serait la dernière femme de sa vie. Il souhaite vivre avec elle. Le dernier rendez-vous est aussi le dernier rendez-vous de sa vie. En effet, il est malade. Il a eu une grosse alerte cardiaque et il sait qu’il vit les derniers instants de sa vie. Le dernier rendez-vous est aussi la dernière fois où... Pierre et Marie se rencontrent brièvement à Florence. Mais ils vont vite se revoir. Ils vont également être très vite attirés l’un par l’autre. De là à vivre ensemble, c’est ce que souhaite Pierre mais Marie étant beaucoup plus jeune, elle préfère quand même se consacrer à sa vie, même si elle a décidé d’aider Pierre à l’accompagner pour les derniers mois de sa vie. Pierre a près de 70 ans, il a quatre enfants qu’il voit très peu. Il a très bien réussi sa vie professionnelle aux dépens de sa vie familiale. Sa femme est morte d’un cancer. Il fait le bilan de sa vie et souhaite vivre un dernier amour. Le titre de ce roman est très bien trouvé. Pour moi, Le dernier rendez-vous a plusieurs significations. Le dernier rendez-vous est aussi le dernier rendez-vous amoureux de Pierre. Il rencontre Marie et il a décidé qu’elle serait la dernière femme de sa vie. Il souhaite vivre avec elle. Le dernier rendez-vous est aussi le dernier rendez-vous de sa vie. En effet, il est malade. Il a eu une grosse alerte cardiaque et il sait qu’il vit les derniers instants de sa vie. Le dernier rendez-vous est aussi la dernière fois où ils vont se voir, le dernier voyage, avant l’inéluctable. Le dernier rendez-vous, c’est aussi les derniers instants merveilleux que l’on peut vivre avec l’être aimé, en voyageant pour le plaisir, en tentant de réaliser des rêves d’adolescents ou de jeune adulte que l’on n’a pas pu réaliser à cause du travail. Le dernier rendez-vous c’est aussi le rendez-vous avec la mort. Mais Pierre, même s’il tente de faire ce qu’il faut, reste campé sur ses positions. Il a toujours voulu commander tout le monde. Et c’est ce qu’il tente de faire avec Marie. Mais je trouve qu’il y arrive plus que Marie. Il sait qu’il ne peut pas la contrôler, qu’elle peut partir à tout instant, faire sa vie sans lui et il n’aime pas ça. Tous les deux se comportent au début comme des adolescents. Ce sont des questions sans cesse. J’y vais ou j’y vais pas. Quant à Marie, elle a souffert, elle est réservée. Elle tente d’amener Pierre à être moins direct. Elle veut se laisser le temps et le choix. Elle profite tout de même de ce qu’il lui apporte, puisqu’elle a réussi à donner un nouvel élan à sa carrière et à sa vie personnelle grâce à cet homme. Elle a toutefois décidé de l’accompagner dans ses derniers instants. Sauf que la promesse n’a pas été tenue longtemps. Marie veut rester libre de faire ce qu’elle veut. Ce roman, c’est donc le point de vue de deux personnes. Une qui s’engage profondément et l’autre beaucoup moins. Une qui en attend plus que l’autre et une qui va en profiter malgré elle. Car Marie se trouve enfin grâce à cette rencontre. Je trouve qu’elle joue tout de même trop à la timide, même si c’est son état. Tous les deux se ressemblent, ce sont deux solitaires. Pierre pensait tout de même avoir un peu plus de temps pour vivre mais il est mort seul et je pense qu’il n’est pas mort heureux même s’il tentait de rejoindre la femme qu’il aimait. Mais Marie s’est toujours donnée des excuses pour ne pas rester auprès de lui. Même si elle avait fait voeu de l’aider dans les derniers instants, elle a été la plus égoïste. Elle est partie même si elle voyait qu’il était mal. Catherine Briat nous fait de très belles descriptions. On sent que la peinture tient une grande place dans sa vie. Elle a su nous démontrer les sentiments de l’un et de l’autre. Pour ma part, j’aurais pu ressentir de l’attachement pour cette femme mais au fur et à mesure des pages, cet attachement s’est vite envolé. Je ne sais pas pourquoi. Je trouve qu’elle est renfermée (normal), elle a profité d’une situation, elle n’a pas tenu ses engagements. Pour aller plus loin, je dirai qu’elle a voulu se venger du mal qu’on lui a fait. On dit souvent que les hommes, à la quarantaine, remettent tout en question et veulent retrouver leur liberté. Là, Marie était déjà libre physiquement mais pas dans sa tête. Cette rencontre lui a permis donc de se libérer. Mais pour ma part, je trouve qu’elle a mal agi. Pierre a décidé qu’ils devaient se remettre quelque chose lorsqu’ils se retrouvent après leur premier voyage. On a tout un détail sur ce que Pierre remet à Marie mais rien sur ce qu’elle lui remet. Pourtant les parties du roman sont consacrées à tour de rôle à l’un et à l’autre. On sait durant tout le roman que quelque chose va arriver et surtout dans les dernières pages. J’ai lu ce roman sans arrière pensée. Je me suis laissée porter par les mots, l’histoire. Je n’en éprouve tout de même aucun attachement véritable.
    Lire la suite
    En lire moins
  • tousleslivres Posté le 11 Juillet 2012
    C'est la rencontre de deux êtres. Rien ne pouvait prédire cette rencontre qui va pourtant se produire au détour d'un monument de Florence, superbe ville Italienne. Lui, Pierre, est atteint d’une maladie cardiaque, il doit se ménager, il le sait, il le sent, il y a déjà eu des prémisses. Elle, Marie, un peu paumé dans sa vie. Elle cherche à se reconstruire. Elle fuit. Ils vont se reconnaître, se retrouver, s'aimer presque sans se parler, parce que les mots sont de trop dans cet amour presque impossible. Lui à 15 ans de plus qu'elle, mais il se sent encore vaillant, elle lui redonne une jeunesse déjà lointaine. Elle trouve en lui un liberté et une aisance dans ses déplacements, elle est libre et elle aime ça. Tous deux vont se perdre dans cette amour, dans ces moments de bonheur qu'ils n'attentaient plus. Ce roman donne un autre regard sur l'amour à plus de soixante ans. Il donne aussi une autre vision de la maladie. Comme quoi l'amour peut tout surpasser... J'ai beaucoup aimé les descriptions de Florence et de l'Italie en particulier, j'ai voyagé avec ce livre, surtout que cette ville je la connais et je l'aime vraiment beaucoup ! Un roman qui se lit très vite. Je... C'est la rencontre de deux êtres. Rien ne pouvait prédire cette rencontre qui va pourtant se produire au détour d'un monument de Florence, superbe ville Italienne. Lui, Pierre, est atteint d’une maladie cardiaque, il doit se ménager, il le sait, il le sent, il y a déjà eu des prémisses. Elle, Marie, un peu paumé dans sa vie. Elle cherche à se reconstruire. Elle fuit. Ils vont se reconnaître, se retrouver, s'aimer presque sans se parler, parce que les mots sont de trop dans cet amour presque impossible. Lui à 15 ans de plus qu'elle, mais il se sent encore vaillant, elle lui redonne une jeunesse déjà lointaine. Elle trouve en lui un liberté et une aisance dans ses déplacements, elle est libre et elle aime ça. Tous deux vont se perdre dans cette amour, dans ces moments de bonheur qu'ils n'attentaient plus. Ce roman donne un autre regard sur l'amour à plus de soixante ans. Il donne aussi une autre vision de la maladie. Comme quoi l'amour peut tout surpasser... J'ai beaucoup aimé les descriptions de Florence et de l'Italie en particulier, j'ai voyagé avec ce livre, surtout que cette ville je la connais et je l'aime vraiment beaucoup ! Un roman qui se lit très vite. Je l'ai trouvé agréable et très bien écrit. J'ai beaucoup aimé les moments forts, c'est bien écrit, c'est bien dit.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…