En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Dernier Tableau de Sara de Vos

        Belfond
        EAN : 9782714475770
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Le Dernier Tableau de Sara de Vos

        Claire-Marie CLÉVY (Traducteur)
        Date de parution : 19/04/2018
        Trois époques, trois continents, trois destins entremêlés, bouleversés par la force de l’art. Une enquête palpitante sur les traces d’un mystérieux tableau, un roman porté par une construction raffinée et un style évocateur et poétique.
        En ce soir de 1957, le gratin new-yorkais se presse au dîner de charité organisé par Marty De Groot. Ce richissime héritier possède une collection d’art inestimable dont la pièce maîtresse est À l’orée d’un bois, une toile de l’âge d’or hollandais. C’est alors qu’un événement va venir semer le... En ce soir de 1957, le gratin new-yorkais se presse au dîner de charité organisé par Marty De Groot. Ce richissime héritier possède une collection d’art inestimable dont la pièce maîtresse est À l’orée d’un bois, une toile de l’âge d’or hollandais. C’est alors qu’un événement va venir semer le doute dans l’esprit de Marty. Et si son précieux tableau, propriété de sa famille depuis des générations, était un faux ?
        À Sydney, de nos jours, Ellie Shipley, conservatrice réputée, s’apprête à lancer sa plus belle exposition. Le thème ? Les femmes peintres hollandaises. Le clou du spectacle ? À l’orée d’un bois, de Sara De Vos. Mais ce qu’Ellie tait, c’est que son propre destin est intimement lié à celui du tableau ; un passé commun qui va soudain resurgir…
        À Amsterdam, au XVIIe siècle, Sara De Vos a perdu sa fille, emportée par la peste. Folle de chagrin, la peintre va défier la guilde de Saint-Luc qui défend aux femmes d’exercer leur art et se lancer dans la peinture de son chef-d’œuvre, À l’orée d’un bois, une toile qui, au cours de son histoire, suscitera toutes les convoitises…

         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714475770
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • dianab Posté le 22 Juillet 2018
          Un triptyque dimensionnel que se partagent trois personnages; Marthy qui se rend compte que son tableau présent dans la famille depuis 3 siècles, est un faux , Ellie , passionnée par l' âge d' or des peintres Hollandais et Sara, une des seules femmes de la guilde des peintres au 17 e siècle en Hollande.Trois histoires , qui se croisent, se mêlent et qui nous tiennent en haleine...
        • TheBookCarnival Posté le 13 Juin 2018
          Le dernier tableau de Sara de Vos de Dominic Smith est un roman captivant qui nous entraîne dans le monde de la peinture et également dans l'univers de la contre-façon. Typiquement le style de roman qui m'accroche. Marty de Groot, riche héritier new-yorkais, possède un tableau qui appartient à sa famille depuis des générations. Ce tableau c'est A l'orée d'un bois de Sara de Vos, une peintre hollandaise peu connue, au destin tragique. Marty se rend compte un jour que son tableau a été volé et remplacé par un faux. En remontant la piste des faussaires, Marty va faire la connaissance d'Ellie Shipley, la jeune femme qui a reproduit son précieux tableau et va se lancer dans un vrai jeu de dupes pour la confondre. Mais toute cette histoire se révélera bien plus complexe qu'il ne pensait... J'ai adoré ce roman totalement hypnotisant sous forme de triptyque. le récit est segmenté en trois époques, le XVIIème siècle en Hollande qui nous livre le destin terrible de Sara de Vos, les années 1950 aux Etats-Unis théâtre du vol du tableau et de l'exécution de sa contre-façon puis enfin, les années 2000 en Australie où va se tenir une exposition sur les femmes peintres... Le dernier tableau de Sara de Vos de Dominic Smith est un roman captivant qui nous entraîne dans le monde de la peinture et également dans l'univers de la contre-façon. Typiquement le style de roman qui m'accroche. Marty de Groot, riche héritier new-yorkais, possède un tableau qui appartient à sa famille depuis des générations. Ce tableau c'est A l'orée d'un bois de Sara de Vos, une peintre hollandaise peu connue, au destin tragique. Marty se rend compte un jour que son tableau a été volé et remplacé par un faux. En remontant la piste des faussaires, Marty va faire la connaissance d'Ellie Shipley, la jeune femme qui a reproduit son précieux tableau et va se lancer dans un vrai jeu de dupes pour la confondre. Mais toute cette histoire se révélera bien plus complexe qu'il ne pensait... J'ai adoré ce roman totalement hypnotisant sous forme de triptyque. le récit est segmenté en trois époques, le XVIIème siècle en Hollande qui nous livre le destin terrible de Sara de Vos, les années 1950 aux Etats-Unis théâtre du vol du tableau et de l'exécution de sa contre-façon puis enfin, les années 2000 en Australie où va se tenir une exposition sur les femmes peintres hollandaises. On est vraiment captivé par l'atmosphère empreinte de rudesse qui se dégage des passages consacrés à Sara de Vos, un personnage inventé par Dominic Smith mais qui reflète totalement la condition de femme peintre au XVIIème siècle. le peu de considération qu'on leur concédait leur permettait tout au mieux de peindre des natures mortes, la Guilde de Saint Luc qui protégeait et régentait les milieux artistiques de l'époque, leur interdisant de développer leur art. Pourtant Sara de Vos ne va laisser qu'une oeuvre marquante derrière elle et ce ne sera pas une nature morte mais un paysage énigmatique et envoûtant, A l'orée d'un bois, que lui inspirèrent la douleur et le chagrin causés par la perte de sa fille Kathrijn. Les passages plus contemporains ont l'envergure d'un thriller non pas littéraire mais pictural, puisqu'il y a tout un mystère qui enveloppe la toile A l'orée d'un bois. Ce tableau a une portée quasi mystique, puisque Marty est tenté de croire qu'il dégageait des ondes négatives. En effet, quand il comprend qu'on lui a volé son tableau et qu'il a été remplacé par une copie, il lui semble que tout dans sa vie prend une tournure plus positive. Sa rencontre avec Ellie, la jeune femme qui a réalisé la copie parfaite de son tableau, va bouleverser sa vie. Au fil des pages, l'auteur installe le trouble chez ses personnages Marty et Ellie et ça n'en est que plus perturbant pour le lecteur. Dominic Smith perd son lecteur dans cette quête au tableau volé où les sentiments prennent vite le dessus, si bien qu'on ne sait plus à quoi se fier. Même si j'ai trouvé l'intrigue fantastique, j'ai terminé le roman avec le sentiment de ne pas avoir eu toutes les réponses à mes questions, ce qui est un peu frustrant au vu de la construction remarquable du récit. Le dernier tableau de Sara de Vos a été pour moi une belle lecture, une lecture très intéressante même, qui m'a fait découvrir des choses sur le monde de la peinture et le monde des faussaires. C'est un roman d'atmosphère prenant, le tableau A l'orée d'un bois diffuse une sorte de brume envoûtante tout au long du récit.
          Lire la suite
          En lire moins
        • alexb27 Posté le 28 Mai 2018
          C'est le destin croisé de 3 personnages que l'on découvre dans ce roman qui comblera les amateurs d'art. C'est en effet la vie de Sara de Vos, peintre flamande qui est évoquée, peintre dont le tableau "A l'orée du bois" va faire se rencontrer en 1958 Marty, riche collectionneur et Ellie, jeune restauratrice australienne. L'histoire se déroule donc sur 3 périodes : le XVIIéme siècle où l'on voit la genèse du tableau et 1958 et 2000, moment où la peinture réapparaît. Ces voyages dans le temps ne gênent en rien la lecture de ce roman à l'écriture fluide et au sens romanesque prononcé. Un agréable moment ! Merci à netgalley et à l'éditeur pour cet envoi en avant première
        • inaji Posté le 5 Mai 2018
          Une histoire qui se lit un peu comme on regarde un tableau. On prend son temps pour découvrir les personnages, l'intrigue ne prend forme qu'au bout de quelques chapitres, et les clés de la narration apparaissent petit à petit. A travers les aventures croisées d'un collectionneur de tableaux, d'une conservatrice de musée, brièvement faussaire dans sa jeunesse, et d'une peintre hollandaise, en son époque, se dessine un monde inattendu de personnages hyper sensibles, touchés par ce qu'ils voient, étouffés par leurs émotions ou tendu vers la recréation d'icelles à travers la peinture. Les descriptions sont une des richesses de ce romans, rendant avec efficacité aussi bien la beauté d'un tableau flamand du XVIIeme siècle, que le ressenti amer et néanmoins désopilant de la décrépitude du grand âge. Il lève le voile également, bien que trop légèrement, sur le monde très secret des collectionneurs d'art, privés et publics. Une belle découverte pour laquelle je remercie Netgalley et les éditions Belfond.

        Ils en parlent

        « Le Dernier Tableau de Sara de Vos est un superbe roman : plein d’esprit, espiègle et particulièrement rythmé…Sublime dans le détail, extrêmement sensible aux complexités du genre et des classes, c’est un roman que vous lirez jusqu’au bout de la nuit… »
        Boston Globe
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com