Lisez! icon: Search engine
Presses de la Renaissance
EAN : 9782750906122
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 276
Format : 140 x 225 mm

Le goût du bonheur

Au fondement de la morale avec Aristote

Date de parution : 19/08/2010

La soif de bonheur est la grande affaire de notre vie. Renouant avec un travail philosophique mené dans sa jeunesse, Jean Vanier s'interroge sur les fondements de la morale dont l'homme d'aujourd'hui a besoin.

Entraînés par le tourbillon de nos activités quotidiennes, nous prenons rarement le temps de nous poser la question incontournable du sens de la vie. Pourtant, revenu des fausses promesses du modernisme et des idéologies du passé, l'homme du xxie siècle continue de croire au bonheur.
Renouant avec un travail philosophique...

Entraînés par le tourbillon de nos activités quotidiennes, nous prenons rarement le temps de nous poser la question incontournable du sens de la vie. Pourtant, revenu des fausses promesses du modernisme et des idéologies du passé, l'homme du xxie siècle continue de croire au bonheur.
Renouant avec un travail philosophique mené dans sa jeunesse, Jean Vanier s'interroge sur les fondements d'une morale apte à répondre à la quête contemporaine de ce bien précieux. Ayant découvert, aux côtés des personnes ayant un handicap mental, combien nos sociétés sont divisées, il nous invite à relire d'un œil neuf les propos résolument modernes d'un grand sage de l'Antiquité.
De tous les Grecs, Aristote est sans doute celui qui a mené avec la plus grande profondeur humaine la réflexion sur le bonheur. Plaisir, amitié, recherche de la vérité et de l'amour sont pou lui autant d'éléments qui y concourent.
Dévoilant le lien qui unit morale, psychologie et spiritualité, ce livre donne des pistes pratiques de réflexion pour aider l'homme d'aujourd'hui à trouver un sens à sa vie, c'est-à-dire à voir clair en lui-même et à faire le meilleur usage de sa liberté.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782750906122
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 276
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nayac Posté le 14 Mai 2017
    En un mot: stimulant! Ce mélange d'Aristote et de Jean Vanier (même si Aristote est très largement mis en avant) met en avant plusieurs propositions qui raisonnent positivement pour l'appréhension de thème si simple et si complexe du bonheur qui est repris dans le titre. Plus que la logique d'ensemble, le système aristotélicien, ce sont un certain nombre de pistes, remises en perspective par Jean Vanier qui ont retenu mon attention .. et pourraient peut être retenir celle des futurs lecteurs. Le plaidoyer pour une morale "active": la morale est une science pratique; elle aboutit à des choix concrets de vie" Un bonheur en trois points ( cette manière volontairement réductrice de présenter ... est bien sur un peu provocante!): - capacité à saisir la lumière des êtres, à les reconnaître, à les comprendre ou dit autrement capacité à "saisir ce qui est lumineux dans les choses". Autrement chercher le bien en dehors de soi et non à l'intérieur de soi. - vertu: respect des autres, vérité, intégrité... - le bonheur est une activité vitale (par opposition à passivité; par opposition à l'ataraxie d’Épicure; le bonheur par la création .... plus que la contemplation) et qui suppose des choix: "se réaliser et s'orienter vers le bonheur demande... En un mot: stimulant! Ce mélange d'Aristote et de Jean Vanier (même si Aristote est très largement mis en avant) met en avant plusieurs propositions qui raisonnent positivement pour l'appréhension de thème si simple et si complexe du bonheur qui est repris dans le titre. Plus que la logique d'ensemble, le système aristotélicien, ce sont un certain nombre de pistes, remises en perspective par Jean Vanier qui ont retenu mon attention .. et pourraient peut être retenir celle des futurs lecteurs. Le plaidoyer pour une morale "active": la morale est une science pratique; elle aboutit à des choix concrets de vie" Un bonheur en trois points ( cette manière volontairement réductrice de présenter ... est bien sur un peu provocante!): - capacité à saisir la lumière des êtres, à les reconnaître, à les comprendre ou dit autrement capacité à "saisir ce qui est lumineux dans les choses". Autrement chercher le bien en dehors de soi et non à l'intérieur de soi. - vertu: respect des autres, vérité, intégrité... - le bonheur est une activité vitale (par opposition à passivité; par opposition à l'ataraxie d’Épicure; le bonheur par la création .... plus que la contemplation) et qui suppose des choix: "se réaliser et s'orienter vers le bonheur demande qu'on fasse des choix" Restaurer le désir: " cette dérive de notre culture vers la recherche du plaisir me parait être une impasse. Elle ne respecte pas le temps du désir... C'est une culture du désir qu'il faut restaurer" Amitié: L'amitié c'est le partage d'une même vision des choses, des mêmes goûts, du même sens de la vie,; elle suppose des actions ou des projets réalisés en commun, surtout ceux qui nous tiennent le plus à cœur. Le charisme de l'amitié, sa grâce propre c'est de rendre encore plus agréable l exercice de la vertu. Car il, est plus facile de rechercher à deux les vérités ultimes, en échangeant et s'éclairant mutuellement. L'amitié c'est le partage d'une même vision des choses, des mêmes goûts, du même sens de la vie,; elle suppose des actions ou des projets réalisés en commun, surtout ceux qui nous tiennent le plus à cœur. Bonne lecture!
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés