Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258059689
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Le jeu de la vérité

PHILIPPE SAFAVI (Traducteur)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 22/01/2004

Atteint d'un cancer incurable, l'inspecteur Mickey Haggerty fait appel à son vieil ami et collègue Richard Jury pour l'aider à résoudre une dernière affaire.

Deux squelettes ont été retrouvés dans les vestiges d'un pub détruit lors du dernier bombardement sur Londres en décembre 1940. Les analyses scientifiques ont révélé qu'ils appartenaient à une jeune femme et un bébé de sexe féminin. La jeune femme est rapidement identifiée comme étant Alexandra Tynedale, héritière du magnat...

Deux squelettes ont été retrouvés dans les vestiges d'un pub détruit lors du dernier bombardement sur Londres en décembre 1940. Les analyses scientifiques ont révélé qu'ils appartenaient à une jeune femme et un bébé de sexe féminin. La jeune femme est rapidement identifiée comme étant Alexandra Tynedale, héritière du magnat des brasseries du même nom. A l'époque, elle se trouvait dans le pub avec sa fille Maisie, sa nurse, Kitty, et la fille de cette dernière. Kitty a survécu ainsi que Maisie Tynedale. Mais Mickey Haggerty est persuadé que la vérité est tout autre. Jury commence son enquête quand survient un autre drame : Simon Croft, prospère courtier de la City et intime des Tynedale, est assassiné chez lui...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258059689
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • kinyo42 Posté le 18 Juillet 2020
    Le 2ème Martha Grimes que je lis, mais dans le désordre ! Comme dans E. Georges, il est parfois un peu compliqué de suivre, ne connaissant pas les histoires précédentes vécues entre les personnages. Mais, autant j'adore E. Georges, je n'arrive définitivement pas à accrocher à M. Grimes. Pas compris l'intérêt des pérégrinations de Melrose à Florence.. Cela n'apporte rien à l'intrigue, et c'est plutôt ennuyeux. L'intrigue policière est plus intéressante, heureusement, même si c'est parfois peu crédible et caricatural (les 2 fleuristes homo, le jeune marginal débrouillard, le boucher cruel ?) Bref, j'ai globalement apprécié, mais sans plus
  • LePamplemousse Posté le 29 Mars 2017
    Ce volume des aventures policières du commissaire Richard Jury et de son ami Melrose Plant est un peu différent des précédents. L’intrigue policière n’a pas le premier rôle dans cette histoire, l’élément clé de ce roman est la recherche des origines, les proches qu’on a perdus et l’omniprésence des souvenirs, qu’ils soient douloureux, en train de s’estomper ou désespérément oubliés. Ce roman est donc assez sombre, tout comme le sort de plusieurs des protagonistes, que ce soit cet ami du commissaire qui se meurt d’un cancer, ces deux enfants livrés à eux-mêmes dont on fera la connaissance au cours de l’histoire, ces héritiers d’une riche famille dont aucun ne semble réellement heureux malgré leur fortune colossale… Bien sûr, le déclencheur de tout cela est la découverte de deux cadavres vieux de 50 ans retrouvés sous un bâtiment en travaux, mais ce n’est qu’un détail de l’histoire, qui est beaucoup plus riche et complexe que cela. J’ai beaucoup aimé découvrir le commissaire et son ami Melrose Plant jouant dans des registres plus graves, plus lourds encore que d’habitude. La fin n’apporte malheureusement pas toutes les réponses aux questions posées et nous laisse sur un suspense haletant.
  • emi13 Posté le 2 Décembre 2016
    Notre commissaire Richard Jury est très triste, son ami l’inspecteur Mickey Haggety lui annonce qu’il est atteint d’un cancer incurable, celui-ci lui demande un coup de main pour résoudre sa dernière enquête. Lord d’un bombardement en 1940 un pub a été détruit. On vient d'y découvrir deux squelettes, pour l'un, il s’agirait d’une jeune disparue pendant la guerre, la voilà identifiée sous le nom d’Alexandra Tynedale dont les parents ne sont autres que les magnats des brasseries du même nom. Quelle vérité notre commissaire Jury va-t-il découvrir ? des mensonges ? des manipulations ? qui faut-il croire ? là est toute la question.
  • Giwago Posté le 28 Avril 2008
    Sans conteste, c’est un bon Martha Grimes. Il y a peut-être un peu moins de traits d’humour que dans ses autres livres. Dans Le jeu de la vérité, Martha Grimes nous livre un Richard Jury plus intime, face à son passé. Le ton du livre est beaucoup plus grave. L’intrigue est bonne, le suspens haletant jusqu’à la fin. Je suis, malgré tout, un peu frustré, car certaines questions restent sans réponse à la fin du livre…
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.