Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266280907
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Le jour de nos adieux

Caroline BOUET (Traducteur)
Date de parution : 02/01/2020
Est-ce qu’un simple SMS peut ruiner toute une vie ?
Carver n’aurait jamais pensé qu’en envoyant ce message, il tuerait ses trois meilleurs amis. Mais en y répondant, celui qui conduisait n’a pas vu le camion arriver. Rongé par le remords, Carver fait de son mieux pour venir en aide aux familles des victimes. Soutenu par Jesmyn, qui a perdu... Carver n’aurait jamais pensé qu’en envoyant ce message, il tuerait ses trois meilleurs amis. Mais en y répondant, celui qui conduisait n’a pas vu le camion arriver. Rongé par le remords, Carver fait de son mieux pour venir en aide aux familles des victimes. Soutenu par Jesmyn, qui a perdu son petit ami dans l’accident, il organise une série de « journées d’adieux » en mémoire des disparus. Chaque famille réagit différemment. Carver doit affronter la haine, le ressentiment et l’incrédulité de tous en plus de son propre deuil. Parviendra-t-il à obtenir leur clémence et à se pardonner ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266280907
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Minimouthlit Posté le 21 Août 2020
    Jeff Zentner avait déjà mis la barre très haute avec Le roi serpent qui était un titre dur, fort, mais terriblement authentique. Pourtant, il va encore plus loin cette fois-ci avec ce roman qui prend littéralement aux tripes et au coeur. Le jour de nos adieux est un roman brut et intense qui parle sans détour de la mort et la résilience. Rongé par les remords et face à la colère des proches des victimes qui le tiennent pour responsable de l’accident, Carver finit par être persuadé qu’il a bel et bien tué ses amis. Le roman va alors aborder toutes les étapes du deuil : le déni, la colère, la tristesse accompagnée de crises d’angoisse et enfin la volonté d’aller de l’avant et de venir en aide aux familles des victimes. Alors, avec le soutien de sa soeur et de Jesmyn, la petite copine d’un de ses amis décédés, Carver va se lancer dans une série de « journées d’adieux » afin de dire au revoir aux disparus.
  • Carole94p Posté le 14 Janvier 2020
    J'avais beaucoup entendu parler de Jeff Zentner avec la sortie de son précédent roman, Le roi serpent. Pourtant, c'est avec Le jour de nos adieux que j'ai décidé de découvrir l'auteur. Il faut dire que la quatrième de couverture donne envie d'en savoir vraiment plus. Carver a perdu ses trois meilleurs amis dans un accident de voiture. Et lorsque l'un d'eux à répondu à son message au volant de sa voiture, il a suffit d'une seconde pour que l'impossible se produise. Depuis, rien n'est pareil. Entre la culpabilité, les remords, la haine, Carver souhaite par dessus tout venir en aide aux familles des victimes et ainsi faire son deuil. Mais rien n'est gagné. Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai de suite su que cette lecture ne serait pas de tout repos. Il faut dire que le sujet est assez difficile à traiter. Le deuil est compliqué à aborder et parfois à double tranchant. Au fur et à mesure des pages, Carver va passer par toutes les étapes du deuil. Le choc et le déni avec cette impression qu'ils vont surgir à un moment où à un autre, les crises d'angoisse, la colère et enfin cette volonté d'aller vers les familles... J'avais beaucoup entendu parler de Jeff Zentner avec la sortie de son précédent roman, Le roi serpent. Pourtant, c'est avec Le jour de nos adieux que j'ai décidé de découvrir l'auteur. Il faut dire que la quatrième de couverture donne envie d'en savoir vraiment plus. Carver a perdu ses trois meilleurs amis dans un accident de voiture. Et lorsque l'un d'eux à répondu à son message au volant de sa voiture, il a suffit d'une seconde pour que l'impossible se produise. Depuis, rien n'est pareil. Entre la culpabilité, les remords, la haine, Carver souhaite par dessus tout venir en aide aux familles des victimes et ainsi faire son deuil. Mais rien n'est gagné. Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai de suite su que cette lecture ne serait pas de tout repos. Il faut dire que le sujet est assez difficile à traiter. Le deuil est compliqué à aborder et parfois à double tranchant. Au fur et à mesure des pages, Carver va passer par toutes les étapes du deuil. Le choc et le déni avec cette impression qu'ils vont surgir à un moment où à un autre, les crises d'angoisse, la colère et enfin cette volonté d'aller vers les familles qui ont eux aussi perdu quelqu'un de proche. L'auteur arrive à nous plonger dans les pensées de Carver, au point que le roman a un côté assez sombre. Carver est un personnage qui prend les choses à coeur et a bien du mal de passer d'un groupe d'amis soudés à lui, seul. Il va devoir faire un travail sur lui-même pour pouvoir avancer dans sa vie et accepter la disparition de ses amis. Et c'est finalement en allant voir chacune des familles des victimes qu'il va faire ce travail sur lui-même. Le jour de nos adieux alterne entre passé et présent. Un choix intéressant qu'à prit l'auteur. Il permet d'en savoir plus sur ce groupe d'amis soudés, les liens qui'ils avaient, une amitié solide. Pourtant, j'ai trouvé que parfois, cela cassait un peu le rythme du roman. Un procédé que j'ai de plus en plus de mal à apprécier dans les romans. En conclusion, j'ai passé un bon moment de lecture avec Le jour de nos adieux. Carver est un personnage fort et surprenant. J'étais curieuse de voir s'il s'en sortirait. Pourtant, il m'a manqué les émotions, j'avoue ne pas les avoir ressenti au fil de ma lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.