Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266297868
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Le jour où tout a basculé

Benjamin KUNTZER (Traducteur)
Date de parution : 05/03/2020
Il faut savoir se confronter au passé pour mieux vivre son avenir…
Le 11 septembre 2001, au moment où les avions frappaient les Tours Jumelles, Abbi fêtait son premier anniversaire à la crèche du World Trade Center. La photo qui la montre en train d’être secourue fait la une de tous les journaux. Dès lors, elle devient « Baby Hope » :... Le 11 septembre 2001, au moment où les avions frappaient les Tours Jumelles, Abbi fêtait son premier anniversaire à la crèche du World Trade Center. La photo qui la montre en train d’être secourue fait la une de tous les journaux. Dès lors, elle devient « Baby Hope » : un véritable symbole d’espoir. Noah, lui, a perdu son père le 11 Septembre. Depuis, il cherche désespérément à savoir comment il a vécu ses derniers instants, convaincu que la réponse se trouve sur le célèbre cliché. Quinze ans plus tard, lorsque Noah s’aperçoit que Baby Hope travaille dans le même camp de vacances que lui, il y voit un signe du destin. Saura-t-il la persuader de se lancer à la découverte des secrets de ce jour où tout a basculé ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266297868
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • leslecturesdechloe Posté le 28 Juin 2020
    « Le jour où tout a basculé » est une petite pépite de littérature Young Adult que je n’ai pas beaucoup vu passer sur les réseaux sociaux. Ce livre aborde avec humilité, humour et une certaine forme d’audace, les attentas du 11 septembre 2001. Dans ce roman, nous faisons la rencontre d’Abby, une adolescente de 16 ans, aussi connu sous le nom de Baby-Hope. Car Abby fait partie des survivantes des attentas du World Trade Center. Alors âgée de tout juste un ans le jour fatidique, Abby est sauvé du World Trade Center. Prise en photo entourée d’inconnus alors qu’ils prenaient la fuite, Abby est vite devenue un symbole d’espoir après les attentas. Surnomée Baby-Hope, elle ne passe pas inaperçue… Alors qu’elle voudrait oublier le temps d’un été ce qu’elle représente et n’être que Abby, la jeune femme va faire la rencontre de Noah, qui a lui aussi vu sa vie basculer le jour des attentas. Avec des personnages touchants et vrais, une plume fluide et une histoire bien renseignée, Julie Buxbaum frappe fort. Ce livre, aux valeurs touchantes, traite d’un sujet sensible avec brio. L’autrice parvient à nous retranscrire avec force la détresse conduite par les événements bouleversants du 11 septembre... « Le jour où tout a basculé » est une petite pépite de littérature Young Adult que je n’ai pas beaucoup vu passer sur les réseaux sociaux. Ce livre aborde avec humilité, humour et une certaine forme d’audace, les attentas du 11 septembre 2001. Dans ce roman, nous faisons la rencontre d’Abby, une adolescente de 16 ans, aussi connu sous le nom de Baby-Hope. Car Abby fait partie des survivantes des attentas du World Trade Center. Alors âgée de tout juste un ans le jour fatidique, Abby est sauvé du World Trade Center. Prise en photo entourée d’inconnus alors qu’ils prenaient la fuite, Abby est vite devenue un symbole d’espoir après les attentas. Surnomée Baby-Hope, elle ne passe pas inaperçue… Alors qu’elle voudrait oublier le temps d’un été ce qu’elle représente et n’être que Abby, la jeune femme va faire la rencontre de Noah, qui a lui aussi vu sa vie basculer le jour des attentas. Avec des personnages touchants et vrais, une plume fluide et une histoire bien renseignée, Julie Buxbaum frappe fort. Ce livre, aux valeurs touchantes, traite d’un sujet sensible avec brio. L’autrice parvient à nous retranscrire avec force la détresse conduite par les événements bouleversants du 11 septembre 2001, et ce, sans s’approprier ces événements. Pourquoi n’ai-je pas entendu parler de ce roman plus souvent ? Bien plus qu’un roman Young Adult, ce livre offre la parole à ceux qui ont survécu aux attentas du WTC et qui voient encore leurs vies êtres ébranlées. Le livre traite des réelles conséquences des attentas : le deuil, la maladie, le sentiments d’impuissance, le désarroi… Les adolescents que nous suivions font partis de la génération qui ne se souviens pas du drame, car ils étaient encore trop jeunes. Mais c’est une génération qui est elle aussi victime. C’est à travers des personnages marqués par les attentas, qui évoluent au milieu de gens qui oublient ce que représente le 11 septembre 2001, que l’autrice cherchent à nous faire comprendre qu’un mémorial ne suffit pas. Il est du devoir de chacun de se souvenir de ceux qui ont fait le sacrifice ultime, mais aussi de leurs familles. Sans être moralisateur ce livre sait questionner son lecteur. Aussi même si ce livre est une fiction, l’histoire s’appui sur les faits réels. Je pense notamment à la photo sur laquelle se trouve Abby. Bien qu’elle n’existe pas, elle est clairement inspirée de celles prises le 11 septembre 2001, et m’a beaucoup rappelé celle très célèbre, représentant des enfants courants nus sur l’asphalte brulant pendant la guerre du Vietnam… Avec une petite romance en plus, Julie Buxbaum parvient à alléger le sujet très difficile qu’aborde son livre, sans pour autant réduire l’horreur qu’il représente aujourd’hui encore. Meme si Abby est la narratrice principale, nous suivons aussi Noah sur quelques chapitres. Leurs sentiments sont très différents concernant les attentas, mais tout deux vont rapidement partir ensemble en quète de vérité. Les adolescents vont se soutenir pour faire face aux difficultés de la vie et à la vérité qui est parfois plus complexe que l’on peut le croire. Maintenant, revenons sur un point qui m’a déconcerté au premier abord : l’humour et le sarcasme de la plume de Julie Buxbaum. Avec pour sujet un thème si complexe, je ne m’attendais pas à sourire de si nombreuses fois pendant cette lecture ! En faisant écho à l’actualité et en se penchant sur la difficulté qu’un tel traumatisme représente, Julie Buxbaum sait vraiment nous plonger dans sont roman. Je décerne une mention spéciale à Jack, un personnage secondaire juste parfait, qui permet à l’auteur d’aborder naturellement l’homosexualité, et surtout, qui est un personnage juste trop cool ! Bref, un livre que je vous recommande de découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesPapotisdeSophie Posté le 22 Juin 2020
    Une photo poursuit Abbi : celle où toute petite, elle quitte le World Trade center en flammes dans les bras de sa nounou. Agée de 16 ans, elle fuit cette notoriété. Elle qu'on surnomme Baby Hope. Elle rencontre dans un camp de vacances Noah qui a perdu son père ce jour là et qui cherche des réponses. Un roman bouleversant et passionnant. On découvre que cet attentat continue de tuer des gens atteints de maladies dues aux fumées toxiques. Abbi pense d'ailleurs mourir et veut profiter de son dernier été. Comment se reconstruire ? Comment aider son enfant ? Comment faire son deuil sans corps ? Les différents personnages prennent la parole pour un roman qui remet en lumière ce drame international et nous donne froid dans le dos.
  • Beli_LivreSaVie Posté le 27 Mai 2020
    Je suis très sensible à ce type de sujet, quand on aborde des faits réels qui ont touché le monde entier, j'apprécie l'idée de voir de quelles façons un auteur a pu l'introduire dans son texte. C'est ce qui a attiré mon intérêt pour ce roman, la référence au 11 septembre 2001. A travers l'histoire de deux jeunes adolescents, alors qu'ils étaient tous petits lors des faits, Noah n'avait que quelques semaines tandis que Abbi allait fêter ses un an, nous allons appréhender l'histoire de multiples personnages. Ils ont tous été confrontés aux attentats du 11 septembre 2001, qui ont marqué nos esprits à jamais et vivent aujourd'hui, avec le poids de cet événement qui a changé leur vie, de bien des façons et nous découvrirons comment. C'est quinze ans plus tard, que nous les retrouvons, les enfants sont devenus des adolescents, les adultes ont eux aussi grandi avec ce souvenir poignant de cette journée fatidique. Abbi et Noah vont faire connaissance lors de vacances d'été. Abbi a souhaité s'échapper de sa routine et de sa ville, pour fuir une popularité dérangeante et des moments dans ses amitiés difficiles. La situation pour elle était un peu tendue, et les changements qui se... Je suis très sensible à ce type de sujet, quand on aborde des faits réels qui ont touché le monde entier, j'apprécie l'idée de voir de quelles façons un auteur a pu l'introduire dans son texte. C'est ce qui a attiré mon intérêt pour ce roman, la référence au 11 septembre 2001. A travers l'histoire de deux jeunes adolescents, alors qu'ils étaient tous petits lors des faits, Noah n'avait que quelques semaines tandis que Abbi allait fêter ses un an, nous allons appréhender l'histoire de multiples personnages. Ils ont tous été confrontés aux attentats du 11 septembre 2001, qui ont marqué nos esprits à jamais et vivent aujourd'hui, avec le poids de cet événement qui a changé leur vie, de bien des façons et nous découvrirons comment. C'est quinze ans plus tard, que nous les retrouvons, les enfants sont devenus des adolescents, les adultes ont eux aussi grandi avec ce souvenir poignant de cette journée fatidique. Abbi et Noah vont faire connaissance lors de vacances d'été. Abbi a souhaité s'échapper de sa routine et de sa ville, pour fuir une popularité dérangeante et des moments dans ses amitiés difficiles. La situation pour elle était un peu tendue, et les changements qui se sont opérés récemment dans ses amitiés ont instauré une sorte de lourdeur dans sa vie. Elle décide donc d'être moniteur dans un camp de vacances auprès de jeunes enfants pour s'occuper et oublier tout cela. Abbi va fêter ses seize ans, ses parents sont séparés mais vivent encore très proches l'un de l'autre, ce qui permet à la jeune fille de profiter de l'un et l'autre sans soucis. C'est toutefois une jeune fille qui a toujours eu une vie particulière car lors des événements de 2001, elle a été très vite populaire avec la parution d'une photo, d'elle échappant à la première tour qui s'effondre, dans les bras de la jeune femme qui s'occupait d'elle à la crèche. Une jeune enfant rescapée de l'horreur, une image marquante et qui lui a conféré une certaine popularité qu'elle a du mal à vivre par moments, car beaucoup la catalogue comme Baby Hope et non plus en tant qu'Abbi. Noah, est un jeune homme, plus jeune de quelques mois, une différence d'âge peu marquée mais qui, au moment où l'on évoque leur passé, prend tout son sens. Mais cela ne les empêche pas de partager des moments ensemble. Noah a été élevé par sa maman, son père ayant été l'une des victimes des attentats du World Trate Center. Il est, alors que nous faisons sa connaissance, un jeune homme fragilisé par la perte de ce père qu'il n'a pas réellement connu, il ne vit qu'à travers le souvenir qu'il a créé de lui. Mais les événements et les conditions dans lesquels toutes ces personnes sont décédés, ont occasionné bien des tourments dans la vie de ceux qui restent, et lors des inhumations des victimes, beaucoup ont du mettre en terre, un cercueil vide. C'est alors que la photo de Bay Hope devient l'élément central de l'histoire, car Noah est persuadé d'y reconnaitre son père dessus ! et que si Baby Hope et les autres personnes de cette photo sont vivants, pourquoi son père ne le serait-il pas ? Cette idée lui devient obsessionnelle, et elle le travaille tant, qu'il ne vit que dans l'optique de la découverte de la vérité : son père est-il cet homme de la photo ? Et pourrait-il être en vie ? C'est ainsi qu'il va se rapprocher d'Abbi, et que sous prétexte d'écrire un article sur les survivants que l'on voit sur cette photo, il va lui demander de l'accompagner pour plus facilement les approcher. Abbi refuse, il n'est pas question, alors qu'elle fuit cette popularité d'en jouer pour parler de cet événement qui a changé la vie de tous. Mais Noah insiste lourdement et elle finira par céder, contrainte. Ce fut le point de départ de toute cette histoire : cette photo. Nous ferons la connaissance de ceux et celle qui furent les acteurs malgré eux d'une prise de vue de l'instant même où les victimes de l'attentat ont fuit pour vivre. Nous découvrons alors des histoires, bouleversantes, nous rappelant l'horreur de ce moment, à travers un homme, une femme, une famille, un vécu lorsqu'ils seront amenés à rencontrer l'une de ces personnes. L'histoire de Noah et Abbi, tout comme celles des personnages présents sur cette photo, eux restés anonymes au contraire de Baby Hope nous replonge dans ce jour où tout a basculé. L'impact que cela a eu sur leur vie se traduit de plusieurs façons : traumatisme physique, moral, maladie, changement de vie et tant d'autres encore. Nous découvrirons tout cela au fil des pages que nous tournons. Si Noah recherche la vérité sur son père, Abbi vit des moments difficiles pour d'autres raisons, et elle tente de préserver ceux qu'elle aime et qui lui sont proches, au détriment d'elle-même. Mais cette enquête lui permettra de faire la connaissance de Noah, ce jeune homme qui semble tout autant perdu qu'elle, mais pour des raisons différentes. Leur vie nous sera dévoilée, nous apportant bien des informations sur eux, et nous permettant de comprendre ce qu'ils vivent à ce moment précis de leur vie, tout comme ce qu'ils ont vécu par le passé. Et ils vont finir par s'apprécier, par se rapprocher envers et contre tout, et leurs objectifs qui restent important pour eux, seront vécus différemment en raison des sentiments qui vont naitre entre eux, tout naturellement. Malgré ce rapprochement, qui rend les choses moins difficiles, il semble qu'ils soient toutefois contraints au temps qui passe et qui marque une temporalité lourde de sens et qui nous pousse à aller de l'avant dans la découverte de leur histoire et de tant de vérités sur ces inconnues que sont leurs interrogations. Cela donne un rythme au roman, nous avançons ainsi tout comme les personnages pour atteindre ce moment où ils sauront ce que le destin leur réserve. Julie Buxbaum nous propose de lire son roman, sur une succession de très courts chapitres. Des chapitres qui alternent les points de vue des deux personnages principaux, et qui parfois suis une même scène ainsi découpée, pour que l'on puisse l'aborder selon leurs deux points de vue. Parfois les chapitres sont aussi là, sous ce format court pour nous informer d'un fait unique, qu'il est important de connaitre mais sans que toutefois il soit développé. Cette succession de courts chapitres est chose assez courante dans le traitement des romans Young Adult, qui procure à la lecture un rythme soutenu et une rapidité de lecture, lui donnant des informations avec un débit assez rapide. Par moments, cela perturbe un peu car on aimerait bien que cela soit plus développé mais on se rend compte que tout est fait pour que les informations soient proposées à un moment donné, pour ensuite revenir plus tard dans notre compréhension des faits. Tous les personnages que nous découvrons sont intéressants. Que cela soit Abbi et Noah, jeunes et plein d'envies et d'espoir, que ceux qui les entourent, parents, grand-mère, ami(e)s, nouveaux comme anciens. Chacun d'eux a aussi un histoire, un vécu qui est lié ou pas à cet événement, ou tout du moins à leur position auprès d'eux. Il y a aussi ceux et celles qu'ils vont rencontrer et qui le temps de quelques pages, vont nous conter leur histoire de ce jour fatidique. Cela nous permet d'aborder bon nombre d'histoires, de comprendre bien des choses sur l'Après, qui se traduit de bien des façons. L'Avant de ces personnages, fut tout autre, et il n'a jamais plus été. Et le marquage temporel de l'Avant, du 11 septembre et de l'Après dans la vie de chacun confère à leur vie, un intérêt qui nous permet de tant en apprendre sur eux. C'est très beau roman, qui aborde une thématique poignante mais de façon assez douce, même si l'évocation de chaque histoire des survivants qui ont tant perdu ce jour, reste touchante. On ne peut pas rester insensible à ce qu'ont vécu ces hommes, ces femmes et ces enfants, ceux qui sont restés en vie et qui ont subi cet événement, comme un impact traumatisant sur leur vie. Tout a basculé, tout a changé ce jour, alors que le ciel bleu et que le soleil étaient au rendez-vous, et que tant de vies ont été sacrifiées. Je suis comme beaucoup, marquée par cet événement, par l'horreur de ce jour, j'étais devant ma télé ce jour-là et je n'ai pas pu détacher mes yeux des images qui passaient en boucle. J'ai beaucoup aimé la proposition de Julie Buxbaum pour découvrir ses personnages et leurs histoires.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sophiecoutellier Posté le 7 Mai 2020
    Un bon petit roman pour les ados. Même si l'histoire est un peu lente au début, j'ai aimé découvrir l'histoire d'Abbi et Noah. Un roman qui parle d'un événement qui a changé le monde : les attentats du 11 septembre aux USA.
  • CyCy-71 Posté le 2 Mai 2020
    Ce livre est une vrai merveilleux. Il est très touchant et d'espoir. Abbinous raconte son histoire , sa vie. On ressent vraiment ce qu'elle vit. Pleins de rebondissements. Il est très bien écrit. On ne sennuye pas. Je pense que cette date le 11 septembre, nous a marqué dans notre vie. On a l'impression de retourner dans le passé et aussi dans notre présent. Je recommande vraiment.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.