Lisez! icon: Search engine
Slalom
EAN : 9782375542569
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 145 x 225 mm
Nouveauté

Le Journal de Renia - Lecture journal intime ado Shoah - Dès 13 ans

TYPHAINE DUCELLIER (Traducteur)
Collection : Romans ados
Date de parution : 08/10/2020
Le témoignage exceptionnel, et inédit, d’une jeune juive polonaise victime de la Shoah.
Renia est une jeune juive polonaise de 14 ans lorsqu’elle commence son journal en 1939. Elle veut devenir poète et quelques vers viennent souvent se glisser au cœur de ses confidences. Mais la guerre s’installe, avec elle la répression et la traque. Les premières pages pleines de vie, d’amitié et... Renia est une jeune juive polonaise de 14 ans lorsqu’elle commence son journal en 1939. Elle veut devenir poète et quelques vers viennent souvent se glisser au cœur de ses confidences. Mais la guerre s’installe, avec elle la répression et la traque. Les premières pages pleines de vie, d’amitié et d’amour de son carnet se gonflent peu à peu de peur, d’angoisse et de tristesse.
Renia n’a jamais eu la liberté de mettre un point final à ses écrits, elle est assassinée par la Gestapo à 18 ans. Son journal est sauvé par son petit ami, puis préservé par sa famille durant 70 ans. Il est aujourd’hui traduit pour la première fois en français.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782375542569
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 145 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pommerouge Posté le 5 Novembre 2020
    Je remercie les Éditions Slalom pour l’envoi de cette lecture. J’ai mis un peu plus de temps que d’habitude pour me décider à écrire cette chronique. Le livre était vraiment touchant, mais il y a un mais… Ici, nous allons dans ce livre, retrouver le journal intime de Renia, une Polonaise de 15 ans. On y retrouve sa vie, ses espoirs, ses rêves, ses envies, pendant l’horreur qu’est la guerre. Ce livre est intéressant, mais il y a quelque chose qui m’a un peu dérangé pour ma part. Comme beaucoup de livres du genre, comme le journal d’Anne Frank, je m’attendais à un journal intime avec plus de détails concernant la guerre. D’un côté, Renia cherche à s’évader de sa vie, de ses soucis, c’est compréhensible. Le problème, c’est que de ce fait, ce livre est pendant une grande partie de notre lecture, un simple journal intime, et même si cela est sympathique, ce n’est pas ce que je recherchais. Il y aura plus de valeur historique sur le vécu de la guerre, etc, plutôt vers la fin de l’histoire. Malgré tout, ce journal intime reste très touchant et émouvant ! En bref, si vous recherchez un journal intime qui vous apportera beaucoup d’informations sur... Je remercie les Éditions Slalom pour l’envoi de cette lecture. J’ai mis un peu plus de temps que d’habitude pour me décider à écrire cette chronique. Le livre était vraiment touchant, mais il y a un mais… Ici, nous allons dans ce livre, retrouver le journal intime de Renia, une Polonaise de 15 ans. On y retrouve sa vie, ses espoirs, ses rêves, ses envies, pendant l’horreur qu’est la guerre. Ce livre est intéressant, mais il y a quelque chose qui m’a un peu dérangé pour ma part. Comme beaucoup de livres du genre, comme le journal d’Anne Frank, je m’attendais à un journal intime avec plus de détails concernant la guerre. D’un côté, Renia cherche à s’évader de sa vie, de ses soucis, c’est compréhensible. Le problème, c’est que de ce fait, ce livre est pendant une grande partie de notre lecture, un simple journal intime, et même si cela est sympathique, ce n’est pas ce que je recherchais. Il y aura plus de valeur historique sur le vécu de la guerre, etc, plutôt vers la fin de l’histoire. Malgré tout, ce journal intime reste très touchant et émouvant ! En bref, si vous recherchez un journal intime qui vous apportera beaucoup d’informations sur le vécu de la guerre, ce ne sera pas forcément la lecture idéale, mais si vous voulez un peu d’émotions, d’une jeune adolescente qui va essayer simplement de survivre malgré cette guerre, vous serez servis !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pollux246 Posté le 24 Octobre 2020
    Je referme ce livre avec pas mal d'émotions. Dans ce livre, nous allons vivre avec Renia qui à travers son journal intime va nous faire part de ses joies, ses peines, ses peurs mais aussi sa souffrance dû à l'absence de sa maman car même si Renia n'en fait pas forcement référence dans son journal cela se passe pendant guerre d'où la séparation avec sa mère. Dans son journal, Renia a écrit plusieurs poèmes qui sont tous magnifique, qui va vous donner la larme à l'oeil. Sa soeur va aussi faire un témoignage, avec des photos, cela nous permet de prendre encore plus conscience de qu'elles ont vécu comme horreur pendant cette période. Un très beau témoignage que je vous conseille de lire.
  • LeMondeDeMarie Posté le 22 Octobre 2020
    Le journal d’une adolescente, souvent décousu dans ses pensées mais très beau dans sa poésie. On y vit ses joies, ses peines, ses tourments affectifs et amoureux. On y découvre sa souffrance face à l’absence de sa mère, son sentiment de ne plus avoir de maison, sa volonté parfois affectée de garder l’espoir d’un futur possible après la guerre. Mais voilà, avec cette lecture, je m’attendais à autre chose. Je n’y ait pas trouvé la valeur historique attendue. Oui cela se passe durant la guerre mais Renia n’y fait que peu de référence. Je comprends son envie d’avoir d’autres pensées et je ne peux la juger sur ce point mais je m’attendais à plus. Il faut attendre les dernières pages du journal pour vraiment voir l’horreur exploser. L’épilogue et les commentaires de sa sœur Elizabeth sont eux bien plus riches sur les souffrances de l’époque, sur l’environnement dans lequel elles grandissaient. Mais aussi, on y découvre l’après-guerre. J’ai aimé découvrir des photos en milieu d’ouvrage. Cela nous fait d’autant plus prendre conscience que ce récit est un témoignage et que chacune des personnes évoquées a vraiment existé. Une lecture malheureusement en demi-teinte car j’ai trouvé sa valeur historique trop maigre par... Le journal d’une adolescente, souvent décousu dans ses pensées mais très beau dans sa poésie. On y vit ses joies, ses peines, ses tourments affectifs et amoureux. On y découvre sa souffrance face à l’absence de sa mère, son sentiment de ne plus avoir de maison, sa volonté parfois affectée de garder l’espoir d’un futur possible après la guerre. Mais voilà, avec cette lecture, je m’attendais à autre chose. Je n’y ait pas trouvé la valeur historique attendue. Oui cela se passe durant la guerre mais Renia n’y fait que peu de référence. Je comprends son envie d’avoir d’autres pensées et je ne peux la juger sur ce point mais je m’attendais à plus. Il faut attendre les dernières pages du journal pour vraiment voir l’horreur exploser. L’épilogue et les commentaires de sa sœur Elizabeth sont eux bien plus riches sur les souffrances de l’époque, sur l’environnement dans lequel elles grandissaient. Mais aussi, on y découvre l’après-guerre. J’ai aimé découvrir des photos en milieu d’ouvrage. Cela nous fait d’autant plus prendre conscience que ce récit est un témoignage et que chacune des personnes évoquées a vraiment existé. Une lecture malheureusement en demi-teinte car j’ai trouvé sa valeur historique trop maigre par rapport à d’autres ouvrages similaires.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.