En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        LE LIVRE DE LA MORT

        Sonatine
        EAN : 9782355841262
        Code sériel : 61
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 220 mm
        LE LIVRE DE LA MORT

        Diniz GALHOS (Traducteur)
        Date de parution : 26/04/2012

        Après Le Livre sans nom, L’Œil de la Lune et Le Cimetière du diable, le nouvel opus tant attendu de la saga du Bourbon Kid.

        Il est sans doute préférable pour votre bien-être que personne n’inscrive jamais votre nom dans Le Livre de la mort, sans quoi il vous resterait très peu de temps pour formuler vos dernières volontés. Aussi on peut aisément comprendre que celui-ci fasse l’objet de multiples convoitises, en général assez mal...

        Il est sans doute préférable pour votre bien-être que personne n’inscrive jamais votre nom dans Le Livre de la mort, sans quoi il vous resterait très peu de temps pour formuler vos dernières volontés. Aussi on peut aisément comprendre que celui-ci fasse l’objet de multiples convoitises, en général assez mal intentionnées. Et que quelques contrariétés guettent son actuel détenteur, l’infortuné Sanchez.

        Officiellement mort, le Bourbon Kid, le tueur le plus impitoyable que la terre ait jamais portée, devrait, pour sa part, pouvoir aspirer à des jours heureux en compagnie de Beth, son amour de jeunesse enfin retrouvé. Encore faudrait-il que sa nouvelle identité reste secrète, sans quoi ses nombreuses victimes et ses ennemis, plus nombreux encore, pourraient bien s’unir pour élaborer une terrible vengeance. Mais quand Beth est kidnappée et qu’il s’avère être le seul à pouvoir sauver la petite ville de Santa Mondega d’un terrible bain de sang, le Bourbon Kid n’a plus qu’une solution : revenir d’entre les morts. Plus sauvage et impitoyable que jamais.

        Vous pensiez ne jamais plus rien pouvoir lire de plus déjanté et jubilatoire que les trois premières aventures du Bourbon Kid ? Vous aviez tort.

        À propos du Livre sans nom :
        « Livre contaminé par la junk culture, des séries télé aux séries Z, Le Livre sans nom dynamite le genre du roman noir à coups d’humour et de parodie pop. » Les Inrockuptibles

        À propos du Cimetière du diable :
        « Le cocktail Bourbon Kid bien frappé à base de poudres noires ou blanches, bons mots, mitraillades, intrigues menées à toute berzingue, flics corrompus, sorcières mystiques, hordes de créatures du Mal convergeant vers nos héros, est ici à son sommet. » Phillipe Manœuvre, Rock & Folk

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355841262
        Code sériel : 61
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 220 mm
        Sonatine
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • DrJackal Posté le 2 Octobre 2018
          Après un tome 3 qui semble particulièrement raté par rapport au reste de la saga du bourbon kid nous revoilà à suivre ses aventures, tout en étant un peu sur les réserve malgré tout... Un retrouve tout nos chouchou, JD, Beth, Sanchez (et oui même cet abrutie fini par être attachant...), Dante, Kacy... pour luter contre une nouvelle menace, mais voila Le bourbon kid est redevenu JD... Un livre haut en couleur ou on retrouve se que l'on aime chez cet auteur inconnu, un gros foutrack d'hémoglobine, de gros flingues et de connard bien kiffant... Ils sont tous comme on les as laissé a la fin du tome 2 voir pire encore, et près à tout donner pour sauver se qu'ils aiment (même si se qu'ils aiment est souvent leur cul faut bien le comprendre...), on retrouve même le pourquoi du tome 3 avec le lien que l'auteur fait avec le cimetière du diable ce qui est pas plus mal, tellement ce dernier passait pour un hors série au milieu de tout ça... Une histoire bien tenu, qui vol dans tous les sens c'est bon, c'est trash, c'est magnifique on en redemande. On verra quand je trouverais le 5 du coup ^^
        • MaToutePetiteCulture Posté le 3 Octobre 2017
          Encore une fois, j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman, qui réussit tout de même à me faire sourire en imaginant des trainées de sang sur les murs… Bizarre… Néanmoins, je dois bien avouer que ce tome est celui que j’ai le moins préféré, les autres tomes, notamment le deuxième, ayant frôlé le coup de coeur. La première chose qui a un peu bloqué ma lecture est que j’ai eu beaucoup de mal à me remettre dans l’histoire. Ce tome-ci démarre juste après la fin du tome 2 (non, pas du tome 3), et vu que je l’avais lu début mars soit il y a plus de six mois, j’avais du mal à me rappeler quel personnage était où, avec qui, comment et pourquoi. Heureusement, l’auteur nous distille quelques petits indices par-ci par-là afin de nous éclairer, mais vue la multitude de personnages que nous rencontrons au fil des tomes, il est parfois compliqué de tout se remémorer. J’ai aussi trouvé que l’histoire mettait un peu de temps à s’installer, cette nouvelle intrigue est un peu laborieuse dans son évolution, et ça m’a un peu gêné. D’une manière générale, je me suis aussi un peu moins éclatée dans ma... Encore une fois, j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman, qui réussit tout de même à me faire sourire en imaginant des trainées de sang sur les murs… Bizarre… Néanmoins, je dois bien avouer que ce tome est celui que j’ai le moins préféré, les autres tomes, notamment le deuxième, ayant frôlé le coup de coeur. La première chose qui a un peu bloqué ma lecture est que j’ai eu beaucoup de mal à me remettre dans l’histoire. Ce tome-ci démarre juste après la fin du tome 2 (non, pas du tome 3), et vu que je l’avais lu début mars soit il y a plus de six mois, j’avais du mal à me rappeler quel personnage était où, avec qui, comment et pourquoi. Heureusement, l’auteur nous distille quelques petits indices par-ci par-là afin de nous éclairer, mais vue la multitude de personnages que nous rencontrons au fil des tomes, il est parfois compliqué de tout se remémorer. J’ai aussi trouvé que l’histoire mettait un peu de temps à s’installer, cette nouvelle intrigue est un peu laborieuse dans son évolution, et ça m’a un peu gêné. D’une manière générale, je me suis aussi un peu moins éclatée dans ma lecture. J’ai trouvé l’humour moins tranché, et j’ai moins ri. Mais bon, tout est relatif, j’ai quand même pas mal souri pendant ma lecture ! Je revois la tête du gars dans le métro qui me voit rire et regarde la couverture du livre… Il a dû me prendre pour une folle ! Non parce que tout de même, je mets des nuances, mais j’ai adoré ce roman ! Encore une fois cet auteur anonyme m’a fait passer un excellent moment ! Il m’a baladé d’un bout à l’autre de Santa Mondega en suivant des personnages auxquels je me suis attachée au fil des tomes, que j’apprends de plus en plus à connaitre et à apprécier. Il m’a baladé en me faisant penser que le roman allait évoluer d’une certaine façon alors que non, il m’a encore baladé en me faisant croire, espérer, et en sortant triste au final. La force de cette saga est d’être à la fois déjantée et émouvante à sa façon, tout en étant extrêmement bien écrite et intelligemment construite. Si vous n’avez pas encore tenté l’aventure du Bourbon Kid, je ne peux que vous conseiller de FONCER ! C’est drôle, plein d’action, d’humour et d’intelligence !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Avoslivres Posté le 26 Novembre 2016
          Ça y est. C'est terminé. Ma tétralogie du Bourbon Kid est finie et ce fut une saga qui m'a vraiment beaucoup plu. Ce dernier opus, comme ses prédécesseurs, est une boucherie sans nom. Un dernier tome totalement loufoque et burlesque. On a toujours autant de mal à décrocher. On adore le Bourbon Kid et il nous le rend très bien... Meurtres à profusion, hémoglobine à tous les étages et Seigneur du Mal à abattre. On retrouve les personnages récurrents des tomes précédents, toujours embourbés dans les problèmes, et notamment Sanchez. Ah... Sanchez... Un personnage tellement atypique qu'il a pris une place toute particulière dans cette saga. Barman du Tappioca, il sert toujours de la pisse à ses clients, puis se réincarne en flic pour immoler un Père-Noël devant des fillettes scouts. Celles-ci le pourchassent, cran d'arrêt à la main, en une course-poursuite folle. Que du bon ! Un cocktail explosif et délirant d’humour et de suspense. Il y a cependant une petite différence, par rapport aux précédents tomes. Une certaine émotion, une légère brise de douceur accompagne cette fin de saga, qui est dû notamment à la présence de Beth. Une touche sentimentale au milieu de cervelles éparpillées, c'est comme un... Ça y est. C'est terminé. Ma tétralogie du Bourbon Kid est finie et ce fut une saga qui m'a vraiment beaucoup plu. Ce dernier opus, comme ses prédécesseurs, est une boucherie sans nom. Un dernier tome totalement loufoque et burlesque. On a toujours autant de mal à décrocher. On adore le Bourbon Kid et il nous le rend très bien... Meurtres à profusion, hémoglobine à tous les étages et Seigneur du Mal à abattre. On retrouve les personnages récurrents des tomes précédents, toujours embourbés dans les problèmes, et notamment Sanchez. Ah... Sanchez... Un personnage tellement atypique qu'il a pris une place toute particulière dans cette saga. Barman du Tappioca, il sert toujours de la pisse à ses clients, puis se réincarne en flic pour immoler un Père-Noël devant des fillettes scouts. Celles-ci le pourchassent, cran d'arrêt à la main, en une course-poursuite folle. Que du bon ! Un cocktail explosif et délirant d’humour et de suspense. Il y a cependant une petite différence, par rapport aux précédents tomes. Une certaine émotion, une légère brise de douceur accompagne cette fin de saga, qui est dû notamment à la présence de Beth. Une touche sentimentale au milieu de cervelles éparpillées, c'est comme un brin d'air frais en plein désert : ça fait foutrement du bien ! Quand on lit ces romans, on se répète : "mais non... L'auteur ne va pas oser faire ça....", et si ! Les abrutis (comme Sanchez...) se retrouvent être les meneurs, voir être la carte maîtresse des intrigues, les innocents ne transpirent absolument pas la naïveté, les perspicaces se font éliminer en premier. En bref, on ne sait jamais à quoi s'attendre, ce qui rend cette lecture passionnante ! Une fin de saga qui me convient parfaitement, en sachant, bien évidemment, que nous pouvons retrouver le Kid dans le dernier roman sorti cette année : "Le pape, le Kid et l'iroquois". Je serai ravie de le revoir, après avoir fait la connaissance du tueur à crête rouge que l'on retrouve dans "Psycho Killer" ! Je vous souhaite de belles découvertes livresques tout aussi poilantes !
          Lire la suite
          En lire moins
        • LeCombatOculaire Posté le 12 Mai 2016
          Ce qu'il y a de bien là-dedans, c'est que si vous regrettiez la mort d'un des personnages, ne vous inquiétez pas, il finira par revenir, à un moment ou à un autre. Et si vous commencez à somnoler un peu sur les quêtes romantiques et ringardes des amoureux un peu stupides, ils vont soit faire un truc très rigolo, soit on passe à un autre chapitre où quelqu'un se fait exploser l'intérieur par le trou du cul. Donc, encore une fois, il y en a pour tout le monde, choisissez bien vos passages si ça ne vous plait pas. En tout cas, cette fois-ci c'est terminé. Après quatre tomes tous aussi fous et absurdes les uns que les autres, vous pouvez reprendre une activité normale et lire un livre intelligent ou aller au cinéma voir The Avengers. (voir la critique intégrale sur le blog)
        • gorgospa Posté le 20 Avril 2016
          Le dernier de la série du Bourbon Kid, le livre de la mort reste ancré dans la bonne tradition des trois précédents tomes : humour, décalage, suspens toutes les trois pages. Mais celui-ci reste pourtant le moins intéressant, plus attendus et beaucoup moins sanglant. Maintenant qu'on connait le Bourbon Kid, ces actions ne nous surprennent plus et ce sont les personnages secondaires qui nous apportent les rebondissements nécessaires. A lire, pour connaitre le dénouement (et pour savoir le pourquoi du tome 3), enfin peut-être. Cette saga est néanmoins l'une des meilleurs du genre et je la recommande à tous.

        Ils en parlent

        Le Bourbon Kid ne meurt jamais. Un quatrième épisode de l’auteur anonyme qui fait le buzz sur Internet.
        Métro
        Un héros amoral, violent et alcoolique, qui de mieux que le Bourbon Kid pour sauver le monde ? 
        Librairie Mollat - Bordeaux - 33
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com