Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355840432
Code sériel : 75
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 468
Format : 140 x 220 mm

LE LIVRE SANS NOM

DINIZ GALHOS (Traducteur)
Date de parution : 03/06/2010
Vous désespériez de trouver un équivalent littéraire aux films de Quentin Tarantino, de John Carpenter, de Robert Rodriguez ? Lisez Le Livre sans nom. À vos risques et périls.
Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets... Un mystérieux tueur en série, qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique "livre sans nom"… La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se... Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets... Un mystérieux tueur en série, qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique "livre sans nom"… La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique… Deux flics très spéciaux, un tueur à gages sosie d’Elvis Presley, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d’œil à Seven et à The Ring… et voilà le thriller le plus rock’n’roll et le plus jubilatoire de l’année!
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355840432
Code sériel : 75
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 468
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

Livre contaminé par la junk culture, des séries télé aux séries Z, Le Livre sans nom dynamite le genre du roman noir à coups d’humour et de parodie pop.
Les Inrockuptibles
Ce livre coup dans la tronche n’est rien d’autre que le cocktail dément et fabuleux qui mélangerait les œuvres les plus cultes du cinéma, genre Desperado et Une nuit en enfer, avec aux commandes John Carpenter et plus de morts et de fusillades que dans tous les Tarantino réunis. 
Joachim Boitrelle / Librairie La Procure - Reims - 51

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gilles92 Posté le 2 Octobre 2021
    Une boite à livres sur mon passage, un livre sombre sans titre et sans auteur attire mon regard. La quatrième de couverture finit de me tenter. Me voilà parti dans une drôle d’aventure. Le début me semble un peu confus et j’ai du mal à rentrer dans l’histoire. Les chapitres et les morts s’enchainant, je commence à prendre plaisir à la lecture de cette étrange enquête policière-fantastique. Les différents personnages au caractère bien trempé sont bien décrits. J’arrive à m’en faire une visualisation et à imaginer des musiques lors de certains passages. L’histoire devient folle, peu être un peu trop, mais c’est ce qui fait que je tourne les pages jusqu’aux dernières phrases. Ici, tout se termine ou pas… Je vais le redéposer dans la boite à livres en espérant qu’un autre lecteur sera tenté.
  • nathalou93 Posté le 11 Septembre 2021
    Déjà ce livre m'as fait énormément rire, et c'est vraiment agréable. C'est un genre de western, ou la quête est une pierre qui s'appelle l'œil de la lune, une intrique à tiroirs, avec énormément de personnage. C'est un vrai roman à la sauce humour noir, il y a aucun warning, c'est très rock n roll, cela tire dans tous les sens, et pas seulement dans le sens littéral mais aussi dans les dialogues, c'est cru, c'est violent, décalé et décadent. Mais franchement j'ai adoré, sans parler que toutes les 3 pages je faisais que m'esclaffer, j'ai apprécié cette course poursuite entre tous les personnages pour récupérer le joyau l'œil de la lune. Cela frôle le vampiriste, mais c'est parfaitement intégré dans la trame de l'histoire, et même si généralement ce n'est pas trop mon truc, mais là c'est passer très bien, j'ai trouvé que ça allait dans le prolongement de l'histoire Il y a aussi beaucoup de références à la musique de rock, et évidemment cela colle aussi avec le contexte de l'histoire. Je suis arrivé à aimer un serial killer qui s'appelle le BOURBON KID, car tout simplement il m'a amusé et j'ai... Déjà ce livre m'as fait énormément rire, et c'est vraiment agréable. C'est un genre de western, ou la quête est une pierre qui s'appelle l'œil de la lune, une intrique à tiroirs, avec énormément de personnage. C'est un vrai roman à la sauce humour noir, il y a aucun warning, c'est très rock n roll, cela tire dans tous les sens, et pas seulement dans le sens littéral mais aussi dans les dialogues, c'est cru, c'est violent, décalé et décadent. Mais franchement j'ai adoré, sans parler que toutes les 3 pages je faisais que m'esclaffer, j'ai apprécié cette course poursuite entre tous les personnages pour récupérer le joyau l'œil de la lune. Cela frôle le vampiriste, mais c'est parfaitement intégré dans la trame de l'histoire, et même si généralement ce n'est pas trop mon truc, mais là c'est passer très bien, j'ai trouvé que ça allait dans le prolongement de l'histoire Il y a aussi beaucoup de références à la musique de rock, et évidemment cela colle aussi avec le contexte de l'histoire. Je suis arrivé à aimer un serial killer qui s'appelle le BOURBON KID, car tout simplement il m'a amusé et j'ai passé un moment de lecture vraiment extra. Après c'est tellement caricatural, qu'il n'a pas un seul méchant, ils sont tous aussi cruels les uns avec les autres, mais c'est cela qui tient la trame et qui fait beaucoup rire Je pourrais résumée ce livre en trois mots : humour, sang et vampire, l'action est addictive et omniprésente Et maintenant, j'ai envie qu'une chose, acquérir tous les tomes de cette saga, tellement j'ai pris tellement de plaisir à lire ce premier tome, j'ai les trois premiers et le cinquième de cette saga, et je sens je vais me régaler Je remercie chaleureusement #caro29 de m'avoir choisi ce livre, ce fut une excellente découverte
    Lire la suite
    En lire moins
  • bdelhausse Posté le 9 Août 2021
    Personnellement, j'adore. Je dois bien confesser que je suis un grand fan des "films de genre", et que je prends part depuis des années (pré-covid) au BIFFF, c-à-d le festival du film fantastique de Bruxelles. Surtout à la nuit du film fantastique, avec 4 films à la suite, de 23h00 à 5h00 du mat' ... Rôliste impénitent, je voue un culte au superbe JdR INS/MV ou à KULT, beaucoup plus gore. Tout cela pour dire que l'atmosphère, l'univers, les rouages du Livre sans Nom percutent, rebondissent et font écho en moi, au plus profond. J'aime tout, y compris les excès, les blagues à deux balles, les rebondissements qui se voient à des kilomètres, etc. Il y a de la violence, effectivement, mais énormément de dérision, d'humour et de fun, de références croisées. C'est jouissif... en ce qui me concerne. Ce côté déjanté, où "tout peut arriver, y compris l'impossible", peut rebuter pas mal de lecteurs, tout comme ces films en carton pâte façon Jean Rollin, Russ Meyer ou Ed Wood, dont je suis également fan.
  • CatF Posté le 21 Juin 2021
    Je suis tombé sur ce livre au hasard un jour dans ma médiathèque. Cet ouvrage m’a étonné au premier abord à cause du titre « le livre sans nom » et surtout d’un auteur inconnu. J’ai aimé cette aventure hors norme, ce mystérieux personnage Bourbon Kid, tout ce sang versé, cet humour grinçant et cette folie passagèrement… On y retrouve tout et rien, un tueur, des morts, la folie, un couple, la peur, des mauvais flics et j’en passe… Je ne pensais pas qu’il y avait une suite, et pourtant quelle suite… Je n’ai plus qu’à me jeter sur les autres exemplaires en espérant apprécier chaque page comme j’ai aimé ce roman. À lire et à relire… Bonne lecture !
  • MrVladdy Posté le 17 Juin 2021
    Excellent. Je ne l'avais pas relu depuis sa sortie mais je me suis replongé dedans avec beaucoup de plaisir. C'est aussi fun que facile et je trouverais ça génial que la franchise soit adapté en film ou en série. Je vais me relire les autres tomes tiens !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Sonatine

    Sonatine a 10 ans !

    Au programme des festivités : le retour des géants au catalogue, des concours, des jeux, des surprises... L'année 2018 sera Sonatine !

    Lire l'article