Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258161771
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 125 x 195 mm

Le Marié de la Saint-Jean

Date de parution : 04/04/2019
Le Marié de la Saint-Jean nous emmène sur les chemins de la générosité. Ce long parcours de Zhida, « adopté » par une famille, des amis, un pays, Yves Viollier le raconte avec une émotion sincère et une grande justesse.
 
J'ai sa photo, là, sur mon coeur.

1977. Au coeur des trois jours et des trois nuits de juin qui précèdent son mariage, Zhida, jeune médecin, revit sa rencontre au lycée de Luçon avec la rousse Gabrielle. Et tandis qu'on cuisine et tend les nappes, il se rappelle son enfance éblouie...
J'ai sa photo, là, sur mon coeur.

1977. Au coeur des trois jours et des trois nuits de juin qui précèdent son mariage, Zhida, jeune médecin, revit sa rencontre au lycée de Luçon avec la rousse Gabrielle. Et tandis qu'on cuisine et tend les nappes, il se rappelle son enfance éblouie au Cambodge puis l'exil, quand son père l'envoie en pension en France, à huit ans, avec son petit frère. Il se souvient des retours à Phnom Penh, l'été, et de ceux qui l'ont accueilli en France. il rêve de sa mère disparue dans les ténèbres de la barbarie khmère. Et il attend son père dont il n'a cessé de chercher la reconnaissance et l'affection. Demain, tous ceux qui ont fait de sa vie un destin seront réunis, en cortège, autour de lui et de Gabrielle.
Même l'absente.

Le roman vrai d'une intégration. Une histoire d'exil et d'accueil qui nous bouleverse.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258161771
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 125 x 195 mm
Presses de la cité
En savoir plus
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PascalPaleHardi Posté le 3 Février 2021
    En 1977, les préparatifs du mariage de Zhida, immigré cambodgien, et de Gabrielle vendéenne battent leur plein. C’est pour le lecteur l’occasion de découvrir ces deux cultures : mariage vendéen à l’ancienne et cérémonie chinoise, mais aussi l’histoire de cette famille chinoise fuyant l’horreur des khmers rouges. Un voyage dans le temps non dénué de tendresse.
  • MediathequeFayl Posté le 16 Novembre 2017
    Belle histoire d'intégration, Yves Viollier a su nous faire voyager et partager les secrets d'une famille presque ordinaire.
  • sld09 Posté le 10 Juillet 2017
    Voilà un roman que je n'aurais sans doute pas lu si Les Presses de la Cité, via une Masse Critique de Babelio, ne me l'avaient pas adressé. En effet, même si j'apprécie beaucoup Yves Viollier, la couverture de ce roman-ci ne m'attirait pas du tout. Et je serais passée à côté d'un très beau livre... Le marié de la Saint-Jean, c'est l'histoire d'un jeune homme qui, à quelques jours de son mariage se remémore les moments marquants de sa vie : son enfance au Cambodge, puis l'exil en France où son père a décidé qu'il serait scolarisé avec son petit frère, le retour au pays pour les vacances, la rencontre avec celle qu'il épousera, l'angoisse pour les proches restés à Phnom Penh alors que les Khmers Rouges prennent le pouvoir, etc. Tandis que les préparatifs du mariage se poursuivent, les souvenirs se bousculent pêle-mêle, bons comme mauvais, plus ou moins récents ; l'occasion de portraits débordant de tendresse ou d'amertume car le parcours des deux frères a été semé de bien des embûches qui ont rendu encore plus difficile leur exil dans ce pays qui finira par devenir le leur. Et la journée du mariage est l'occasion de réunir le passé et le... Voilà un roman que je n'aurais sans doute pas lu si Les Presses de la Cité, via une Masse Critique de Babelio, ne me l'avaient pas adressé. En effet, même si j'apprécie beaucoup Yves Viollier, la couverture de ce roman-ci ne m'attirait pas du tout. Et je serais passée à côté d'un très beau livre... Le marié de la Saint-Jean, c'est l'histoire d'un jeune homme qui, à quelques jours de son mariage se remémore les moments marquants de sa vie : son enfance au Cambodge, puis l'exil en France où son père a décidé qu'il serait scolarisé avec son petit frère, le retour au pays pour les vacances, la rencontre avec celle qu'il épousera, l'angoisse pour les proches restés à Phnom Penh alors que les Khmers Rouges prennent le pouvoir, etc. Tandis que les préparatifs du mariage se poursuivent, les souvenirs se bousculent pêle-mêle, bons comme mauvais, plus ou moins récents ; l'occasion de portraits débordant de tendresse ou d'amertume car le parcours des deux frères a été semé de bien des embûches qui ont rendu encore plus difficile leur exil dans ce pays qui finira par devenir le leur. Et la journée du mariage est l'occasion de réunir le passé et le présent, la France et le Cambodge, à travers les traditions des deux pays ainsi que toutes les personnes qui ont compté pour le jeune homme. C'est un témoignage tellement criant de vérité, tellement chargé en émotions qu'on oublie qu'il s'agit d'un roman. Une très belle lecture qui m'a profondément touchée...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Dominique84 Posté le 30 Avril 2017
    L’auteur nous précise en préambule que tout est faux dans son roman mais que si les personnages sont vrais, c’est parce que l’auteur l’a voulu… De quoi attiser notre curiosité, n’est-ce pas ? L’histoire débute en 1977. Zhida, un jeune Sino-Cambodgien arrivé en France à l’âge de 8 ans, va s’unir avec Gabrielle, la fille d’un paysan vendéen. Depuis son arrivée en France, Zhida s'est toujours efforcé de s’intégrer, il s’est montré affable, obéissant, gentil en toutes occasions. Il s’est fait accepter, apprécié, aimer puisqu’il va se marier mais est-il heureux ? Peut-on oublier ses racines, peut-on dépasser la souffrance d’une enfance tronquée par l’exil ? Près de lui, pour assister à son mariage, il y a son père qui vient d’arriver de Hong Kong et son oncle qui avait émigré en France  pour échapper aux Khmers rouges. Sa mère n’a pu se sauver à temps de la barbarie, elle ne sera présente à la cérémonie que dans les souvenirs meurtris de Zhida. Zhida revit en pensée son parcours, son histoire et c’est à travers ses souvenirs qu’il nous raconte l’histoire du Cambodge avant et pendant l’arrivée des Khmers rouges, c'est l’histoire des boat-people qui fuyaient le communisme que l’auteur... L’auteur nous précise en préambule que tout est faux dans son roman mais que si les personnages sont vrais, c’est parce que l’auteur l’a voulu… De quoi attiser notre curiosité, n’est-ce pas ? L’histoire débute en 1977. Zhida, un jeune Sino-Cambodgien arrivé en France à l’âge de 8 ans, va s’unir avec Gabrielle, la fille d’un paysan vendéen. Depuis son arrivée en France, Zhida s'est toujours efforcé de s’intégrer, il s’est montré affable, obéissant, gentil en toutes occasions. Il s’est fait accepter, apprécié, aimer puisqu’il va se marier mais est-il heureux ? Peut-on oublier ses racines, peut-on dépasser la souffrance d’une enfance tronquée par l’exil ? Près de lui, pour assister à son mariage, il y a son père qui vient d’arriver de Hong Kong et son oncle qui avait émigré en France  pour échapper aux Khmers rouges. Sa mère n’a pu se sauver à temps de la barbarie, elle ne sera présente à la cérémonie que dans les souvenirs meurtris de Zhida. Zhida revit en pensée son parcours, son histoire et c’est à travers ses souvenirs qu’il nous raconte l’histoire du Cambodge avant et pendant l’arrivée des Khmers rouges, c'est l’histoire des boat-people qui fuyaient le communisme que l’auteur nous décrit.  Mais le roman d’Yves Viollier n’est pas seulement un livre d’histoire sur la guerre d’Indochine, c’est une histoire émouvante où l’amour et l’humour sont au rendez-vous. Un roman qui traite de sujets contemporains, comme le cas des migrants, de la difficile acceptation et adaptation de l’étranger et bien que le contexte économique et social diffère de celui de l’époque, les souffrances sont les mêmes. Un très beau roman que l’on pourrait croire autobiographique...
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Presses de la Cité

    Fêtes de mères : 8 livres à lui offrir

    La fête des mères approche et vous n’avez toujours pas d’idée de cadeau ? Qu’à cela ne tienne, piochez dans cette sélection de romans Terres de France. Entre émotion, Histoire et évasion, ces destins de femmes inoubliables raviront toutes les mamans.

    Lire l'article