Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259221269
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 140 x 225 mm

Le meilleur des mondes

Jules CASTIER (Traducteur)
Collection : Feux croisés
Date de parution : 23/05/2013

Cinquante ans après la mort du très grand écrivain Aldous Huxley, son chef-d'oeuvre, Le Meilleur des Mondes, se lit et se relit, intemporel, visionnaire, absolument génial.

632 après Ford : désormais on compte les années à partir de l’invention de la voiture à moteur. La technologie et la science ont remplacé la liberté et Dieu. La vie humaine, anesthésiée, est une suite de satisfactions, les êtres naissent in vitro, les désirs s’assouvissent sans risque de reproduction,...

632 après Ford : désormais on compte les années à partir de l’invention de la voiture à moteur. La technologie et la science ont remplacé la liberté et Dieu. La vie humaine, anesthésiée, est une suite de satisfactions, les êtres naissent in vitro, les désirs s’assouvissent sans risque de reproduction, les émotions et les sentiments ont été remplacés par des sensations et des instincts programmés. La société de ce Meilleur des mondes est organisée, hiérarchisée et uniformisée, chaque être, rangé par catégorie, a sa vocation, ses capacités et ses envies, maîtrisées, disciplinées, accomplies. Chacun concourt à l’ordre général, c’est-à-dire travaille, consomme et meurt, sans jamais revendiquer, apprendre ou exulter. Mais un homme pourtant est né dans cette société, avec, chose affreuse, un père et une mère et, pire encore, des sentiments et des rêves. Ce « Sauvage », qui a lu tout Shakespeare et le cite comme une Bible, peut-il être un danger pour le « monde civilisé » ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259221269
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

Réédités à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, deux romans rappellent la prégnance des cauchemars dont l’auteur de Temps futurs a peuplé l’imaginaire moderne.

Les Inrocks

L’écrivain britannique de science-fiction Aldous Huxley est cette année la star des éditions Plon qui ressortent, à l’occasion des cinquante ans de sa mort, plusieurs de ses romans les plus emblématiques.

MyBoox

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • esteve1977 Posté le 8 Novembre 2020
    Une des premières dystopies ou l’auteur a-t-il pu lire l’avenir? Plus ce livre prend de l’âge, plus on a l’impression de lire une Vérité... un chef d’œuvre de l’époque et de la nôtre
  • instantxc Posté le 20 Septembre 2020
    "Le meilleur des mondes" est un livre nécessaire car il soulève des questions éthiques très intéressantes. Ce livre a en effet le pouvoir de faire naître un débat passionnant entre le bonheur et le libre-arbitre : vaut-il mieux être conditionné par la société et bénéficier d'un bonheur factice, ou faut-il préférer les libertés individuelles au risque d'être malheureux ? Malheureusement sur la forme, je me suis par moments ennuyée. J'ai par exemple trouvé qu'aux 2/3 du livre, l'histoire perdait de l'intérêt, alors que le personnage du sauvage aurait pu être mieux exploité à mon sens. Une fois le livre terminé, c'est donc une pointe de déception qui a prévalu...
  • Dentdedragon Posté le 9 Septembre 2020
    Le personnage principal de ce grand classique du roman d’anticipation est sans doute son monde fascinant. J’ai beaucoup aimé comment Huxley a décrit celui-ci à travers l’histoire des personnages. Malgré quelques passages qui venaient alourdir le texte, la façon dont l’auteur a rendu réelle la démence de la société du Meilleur des mondes en fait un excellent livre et une solide suggestion pour tout amateur de science-fiction.
  • chroniqueslivresques Posté le 8 Septembre 2020
    Le Meilleur des Mondes" est une dystopie qu'il faut avoir lu, c'est certain ; écrite en 1931 par Aldous Huxley, cette œuvre est visionnaire, une des premières du genre, et il faut en avoir conscience quand on commence le bouquin. Car, oui, l'auteur décrit un univers dystopique EXTRÊMEMENT bien bâti, et tout au long du roman pose des problèmes éthiques et moraux très intéressants. Mais la s'arrête pour moi l'intérêt du livre. Le début (lorsque le directeur nous fait découvrir la dystopie) est extrêmement lent, j'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire. Puis arrive une histoire d'anticipation avec des personnages pas attachants et une intrigue déjà vu (on pardonne cela vue la date à laquelle à été écrit le texte). Mais en fait cela ne marche pas. Je n'ai aimé aucun des personnages (à part peut-être Mustapha Menier et Helmhotz), et cela est fort dommage. Car on sent qu'Aldous Huxley s'est investi énormément dans la description de l'univers utopique et les questions morales et éthiques qu'il pose, aux détriment de l'histoire et des personnages. J'ai en fait plus apprécié la préface de l'auteur (écrite en 1946), et me tournerai bien volontiers vers son essai , "Retour au meilleur des mondes". Absolument pas un... Le Meilleur des Mondes" est une dystopie qu'il faut avoir lu, c'est certain ; écrite en 1931 par Aldous Huxley, cette œuvre est visionnaire, une des premières du genre, et il faut en avoir conscience quand on commence le bouquin. Car, oui, l'auteur décrit un univers dystopique EXTRÊMEMENT bien bâti, et tout au long du roman pose des problèmes éthiques et moraux très intéressants. Mais la s'arrête pour moi l'intérêt du livre. Le début (lorsque le directeur nous fait découvrir la dystopie) est extrêmement lent, j'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire. Puis arrive une histoire d'anticipation avec des personnages pas attachants et une intrigue déjà vu (on pardonne cela vue la date à laquelle à été écrit le texte). Mais en fait cela ne marche pas. Je n'ai aimé aucun des personnages (à part peut-être Mustapha Menier et Helmhotz), et cela est fort dommage. Car on sent qu'Aldous Huxley s'est investi énormément dans la description de l'univers utopique et les questions morales et éthiques qu'il pose, aux détriment de l'histoire et des personnages. J'ai en fait plus apprécié la préface de l'auteur (écrite en 1946), et me tournerai bien volontiers vers son essai , "Retour au meilleur des mondes". Absolument pas un chef-d'oeuvre, on peut trouver d'autres dystopies bien mieux construites que celles-ci. Il faut tout de même garder en tête l'aspect révolutionnaire de ce texte pour l'époque, qui en fait tout l'intérêt. J'ai mis 3 uniquement car l'univers est extrêmement bien développé, et parce que ce texte est important.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lilytaix Posté le 6 Septembre 2020
    J'avais dû étudier ce chef d'œuvre, devenu un classique, en seconde tout comme 1984 d'Orwell. Ces deux romans avant-gardistes m'avaient profondément marquée à l'époque. A présent, avec la gestion de la crise sanitaire mondiale que nous traversons, j'ai repensé au meilleur des mondes que je viens de relire avec autant de plaisir mais avec, peut-être, plus de recul que jadis. Il est difficile d'imaginer que Xuxley ait pu écrire ce livre en 1931… Quel visionnaire ! Comment avait-il déjà vu se profiler le nouveau monde stérilisé, aseptisé, contrôlé où la population est formatée, conditionnée physiquement et intellectuellement. le moule social proposé, ce monde parfait vire au cauchemar... Pourtant, en regardant ce qui nous entoure, en écoutant les médias qui depuis des mois récitent sans interruption la même propagande , on s'aperçoit que le meilleur des mondes n'est peut-être plus de la fiction… Terrifiant !
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…