RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le monde avant #metoo

            Hors collection
            EAN : 9782701400013
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 180 x 235 mm
            Le monde avant #metoo

            Date de parution : 25/10/2018
            100 images du 20ème siècle pour décrypter le monde d'avant #metoo et le commenter avec un regard de femme du 21ème siècle
            En octobre 2017, une déflagration a secoué la planète. Partie d’Hollywood, elle s’est propagée dans le monde entier et a changé, sans doute définitivement, en tout cas en occident, la donne entre les hommes et les femmes. Les cartes ont été rabattues. Le jeu a changé. Et les femmes entendent... En octobre 2017, une déflagration a secoué la planète. Partie d’Hollywood, elle s’est propagée dans le monde entier et a changé, sans doute définitivement, en tout cas en occident, la donne entre les hommes et les femmes. Les cartes ont été rabattues. Le jeu a changé. Et les femmes entendent bien désormais jouer à jeu égal avec les hommes.

            #metoo dénonce le harcèlement sexuel des femmes, dans tous les métiers, tous les milieux sociaux. Les femmes ne veulent plus être « matées », à tous les sens du terme. Elles ne veulent plus que leurs corps soient considérés comme une monnaie d’échange, un objet que l’on peut juger, dénigrer, utiliser, prendre de force.

            #metoo est une ligne de fracture entre un ancien et un nouveau monde où il n’est plus possible de traiter le corps des femmes comme un objet.

            Notre livre, lemondeavant#metoo, a pour objectif de montrer des images de la femme, dans la publicité, le cinéma, l'illustration, qui ne seraient plus admises aujourd’hui.
            Il ne s’agit pas de juger ces images ni ceux qui les ont fabriquées mais de les recenser et de les commenter d’un point de vue féminin et actuel.
            Ces images, nous les avons tous vues et plus ou moins acceptées que nous soyons homme ou femme. Aujourd’hui, elles ne sont plus possibles. Leur sexisme, la sexualisation à outrance du corps des femmes ne seraient plus admises.

            lemondeavant#metoo montre l’évolution des mœurs et de la société, en revenant sur un passé, qui a pu nous séduire et nous amuser, mais qui ne passe plus.

            Les images sont commentées par Agnès Grossmann, qui livre le fond de sa pensée et de son cœur féminins devant ces images souvent corrosives.

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782701400013
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 180 x 235 mm
            Hors collection
            21.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « La volonté derrière ce livre grinçant est de montrer l’évolution des mœurs et de la société qui s’est opérée depuis un siècle et surtout depuis l’an passé. »
            Shannon Marini / Paulette

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Under_the_Moon Posté le 20 Mars 2019
              Ce livre d'Agnès Grossman se présente comme une réflexion assez personnelle - comme celle de Lucia Etxebarria - sur les représentations "sexistes" dans la culture populaire (contes, séries, livres, publicité, musique) qui, répétées, créé inconsciemment chez nous l'idée que les femmes sont et doivent se soumettre au désir masculin. Cette réflexion part de l'affaire Harvey Weinstein, la démarche est intéressante et très utile bien évidemment, ce que j'ai trouvé dommage en revanche c'est l'aspect un peu catalogue du livre avec des echaînements d'images décrites et commentées sans réelle analyse de fond. J'ai trouvé dommage aussi de ne pas commenter les secteurs dans lesquels ces images et slogans apparaissent ni même l'évolution temporelle de ces réprésentations, les dates des divers documents utilisés n'étant mis qu'à la fin.. pas terrible pour la lecture ! Plusieurs sujets importants sont abordés mais trop brièvement développés : le jeunisme, la responsabilité des femmes dans la reproduction des idées machistes et l'injonction normative de la masculinité et de la virilité. Même si cette violence est ou paraît moindre, on voit pourtant beaucoup d'ados complexés du fait d'être trop maigres, trop gros, trop moches, pas assez musclés ou trop gentils pour plaire. Malgré ces reproches, je ne... Ce livre d'Agnès Grossman se présente comme une réflexion assez personnelle - comme celle de Lucia Etxebarria - sur les représentations "sexistes" dans la culture populaire (contes, séries, livres, publicité, musique) qui, répétées, créé inconsciemment chez nous l'idée que les femmes sont et doivent se soumettre au désir masculin. Cette réflexion part de l'affaire Harvey Weinstein, la démarche est intéressante et très utile bien évidemment, ce que j'ai trouvé dommage en revanche c'est l'aspect un peu catalogue du livre avec des echaînements d'images décrites et commentées sans réelle analyse de fond. J'ai trouvé dommage aussi de ne pas commenter les secteurs dans lesquels ces images et slogans apparaissent ni même l'évolution temporelle de ces réprésentations, les dates des divers documents utilisés n'étant mis qu'à la fin.. pas terrible pour la lecture ! Plusieurs sujets importants sont abordés mais trop brièvement développés : le jeunisme, la responsabilité des femmes dans la reproduction des idées machistes et l'injonction normative de la masculinité et de la virilité. Même si cette violence est ou paraît moindre, on voit pourtant beaucoup d'ados complexés du fait d'être trop maigres, trop gros, trop moches, pas assez musclés ou trop gentils pour plaire. Malgré ces reproches, je ne perd pas de vue que l'auteure n'est pas sociologue mais journaliste - donc le manque d'analyse est pardonnable - et je considère tout de même cet ouvrage comme une bonne base de discussion sur le sujet qu'elle aborde.
              Lire la suite
              En lire moins
            • cascasimir Posté le 18 Décembre 2018
              A travers des images de publicité et même à travers le conte du Petit Chaperon Rouge, l'auteure nous parle ( avec humour) du machisme. On parle des hommes qui étaient abreuvés par la pop culture, montrant des hommes dominateurs et des femmes, objets sexuels. Ex: cette publicité pour Dolce Galbana, montrant une femme très sexy, au sol, qui n'ose regarder le bellâtre, à demi nu, penché sur elle, alors que d'autres mâles assistent à la scène... Image glacée, certes, mais véhiculant presque un "appel au viol"! Souvenez vous du Loup, qui trompe le petit chaperon rouge... Pour certains ou certaines, ce serait même la faute de la petite, qui se promène dans les bois, avec une tenue affriolante... Ce livre nous montre qu'il y a un avant #metoo, et peut être un après, je l'espère. Mesdames, lisez ce livre et balancez vous aussi votre porc! En France, ce mouvement a été "perverti" par un contre mouvement parlant de galanterie française... Désolant, pour l'image du "french lover".
            Toute l'actualité des éditions Hors Collection
            Amateur de culture décalée, découvrez chaque mois les parutions insolites des éditions Hors Collection.