En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Mystère Jérôme Bosch

        Cherche midi
        EAN : 9782749140377
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 220 mm
        Le Mystère Jérôme Bosch

        Joël FALCOZ (Traducteur)
        Collection : Thriller
        Date de parution : 28/09/2017
        Dans la lignée de Iain Pears et d’Arturo Pérez-Reverte, ce thriller érudit, qui connaît un triomphe international, entraîne le lecteur dans un jeu de piste passionnant à travers les secrets de l’œuvre de Jérôme Bosch.
        2013 : Madrid. Le Prado. Le Jardin des délices, célèbre triptyque du peintre flamand Jérôme Bosch, a été vandalisé par un prêtre dominicain. Le religieux, convaincu que l’œuvre dissimule un dangereux secret susceptible de nuire à l’Église, a lancé du vitriol sur le tableau avant d’être maîtrisé par les gardiens... 2013 : Madrid. Le Prado. Le Jardin des délices, célèbre triptyque du peintre flamand Jérôme Bosch, a été vandalisé par un prêtre dominicain. Le religieux, convaincu que l’œuvre dissimule un dangereux secret susceptible de nuire à l’Église, a lancé du vitriol sur le tableau avant d’être maîtrisé par les gardiens du musée.
        Restaurateur de tableaux, Michael Keie se voit confier la tâche délicate de remettre le triptyque en état. Très vite, il fait une découverte stupéfiante : à plusieurs endroits, les couches de peinture altérées laissent transparaître des symboles cachés. Avec l’aide de son collègue madrilène Antonio de Nebrija, un vieil érudit fantasque, Keie va tenter de déchiffrer ces signes étranges.
        1510 : Petronius Oris arrive à Bois-le-Duc dans les Flandres pour travailler aux côtés de Jerôme Bosch. Alors que la cité est envahie par les sbires de l’Inquisition, Petronius découvre que Bosch, initié à un secret hérétique, travaille en secret à un mystérieux triptyque.

        Avec ses deux enquêtes parallèles, l’une dans le présent, l’autre dans le passé, qui se font écho pour percer le secret du célèbre Jardin des délices, Peter Dempf fait preuve d’une incroyable érudition et nous offre un suspense magistral qui tient en haleine jusqu’à la dernière page.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782749140377
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 220 mm
        Cherche midi
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • le_nouvel_homme_invisible Posté le 13 Mars 2018
          Roman siamois mettant en scène deux époques qui se partagent grosso modo les 450 pages du livre en 1/3 + 2/3. Un tiers de l'histoire se passe dans un Madrid moderne où un prêtre raconte une histoire qui se passe au Moyen-Age, au temps de Jérôme Bosch. La vie de ce dernier est racontée par un jeune peintre, Oris, qui arrive à Bois-le-Duc pour travailler dans l'atelier du maître. Milles péripéties arrivent à ce jeune peintre dont le travail principal est de servir de source pour le volet 'lenfer' du trypique aujourd'hui connu sous le nom de 'jardin des délices'. En effet, par un procédé alchimique, un savant parvient à pomper les rêves étranges du jeune homme pour que Bosch puisse les reproduire sur la toile. Le tableau se veut une façon de transmettre une philosophie jugée hérétique par l'Eglise aux générations suivantes: la femme dominera à nouveau l'homme. De lecture simple, ce roman se situe dans la veine des Dan Brown, avec des explications symboliques dont on ignore finalement si elles sont juste ou fausses. Agréable moment de lecture donc, même si ce n'est pas de la grande littérature. Avoir une image du Jardin des Délices en couverture (couverture... Roman siamois mettant en scène deux époques qui se partagent grosso modo les 450 pages du livre en 1/3 + 2/3. Un tiers de l'histoire se passe dans un Madrid moderne où un prêtre raconte une histoire qui se passe au Moyen-Age, au temps de Jérôme Bosch. La vie de ce dernier est racontée par un jeune peintre, Oris, qui arrive à Bois-le-Duc pour travailler dans l'atelier du maître. Milles péripéties arrivent à ce jeune peintre dont le travail principal est de servir de source pour le volet 'lenfer' du trypique aujourd'hui connu sous le nom de 'jardin des délices'. En effet, par un procédé alchimique, un savant parvient à pomper les rêves étranges du jeune homme pour que Bosch puisse les reproduire sur la toile. Le tableau se veut une façon de transmettre une philosophie jugée hérétique par l'Eglise aux générations suivantes: la femme dominera à nouveau l'homme. De lecture simple, ce roman se situe dans la veine des Dan Brown, avec des explications symboliques dont on ignore finalement si elles sont juste ou fausses. Agréable moment de lecture donc, même si ce n'est pas de la grande littérature. Avoir une image du Jardin des Délices en couverture (couverture amusante d'ailleurs avec ses trous dans la jaquette) permet de vérifier les détails de la peinture.
          Lire la suite
          En lire moins
        • prettyrosemary Posté le 16 Février 2018
          Michael Keie est un restaurateur bien décidé à faire la lumière sur un acte trop calculé pour n’être que l’oeuvre d’un déséquilibré. Aussi il accepte de s’entretenir avec l’homme responsable des dommages occasionnés au Jardin des délices. Selon lui, cette oeuvre serait dangereuse. Au XXIe siècle, alors que le règne tout puissant de l’Eglise est loin derrière nous, c’est une allégation qui laisse notre restaurateur un peu circonspect. Mais voilà, le prêtre va lui livrer un témoignage tout droit sorti de l’époque de Jérôme Bosch, celui de son jeune apprenti Petronius. Et l’histoire est si vivante, si hypnotisante, que Michael va être peu à peu convaincu qu’il vaudrait mieux garder secret les récentes découvertes faites sur le tableau. Peter Dempf nous plonge alors dans une ville aussi séduisante que cauchemardesque, où les chiens de l’Inquisition guettent le moindre faux-pas de leurs concitoyens pour les faire brûler en place publique. La vie souterraine y est donc vive, et Petronius va pouvoir en mesurer toute l’étendue, puisque son maître est dans le collimateur du terrifiant père Baerle. Cela aurait-il un rapport avec l’étrange tableau gardé caché sur lequel il travaille en secret ? Mêlant rigueur historique et inventivité de la langue, l’auteur arrive... Michael Keie est un restaurateur bien décidé à faire la lumière sur un acte trop calculé pour n’être que l’oeuvre d’un déséquilibré. Aussi il accepte de s’entretenir avec l’homme responsable des dommages occasionnés au Jardin des délices. Selon lui, cette oeuvre serait dangereuse. Au XXIe siècle, alors que le règne tout puissant de l’Eglise est loin derrière nous, c’est une allégation qui laisse notre restaurateur un peu circonspect. Mais voilà, le prêtre va lui livrer un témoignage tout droit sorti de l’époque de Jérôme Bosch, celui de son jeune apprenti Petronius. Et l’histoire est si vivante, si hypnotisante, que Michael va être peu à peu convaincu qu’il vaudrait mieux garder secret les récentes découvertes faites sur le tableau. Peter Dempf nous plonge alors dans une ville aussi séduisante que cauchemardesque, où les chiens de l’Inquisition guettent le moindre faux-pas de leurs concitoyens pour les faire brûler en place publique. La vie souterraine y est donc vive, et Petronius va pouvoir en mesurer toute l’étendue, puisque son maître est dans le collimateur du terrifiant père Baerle. Cela aurait-il un rapport avec l’étrange tableau gardé caché sur lequel il travaille en secret ? Mêlant rigueur historique et inventivité de la langue, l’auteur arrive à nous immerger complètement dans ce seizième siècle de tous les dangers. Et puis vous en connaissez beaucoup, vous, des romans dont la couverture est à la fois magnifique ET totalement intégrée à l’intrigue ? Parce qu’en ouvrant Le Mystère Jérôme Bosch, vous vous apprêtez à mettre le nez dans une enquête qui oscille entre le XVIe et le XXIe siècle, et laissez-moi vous dire que l’illustration du Jardin des Délices va vous être très utile. Il ne s’agit d’ailleurs que du panneau central, aussi je ne saurai trop vous conseiller d’ouvrir une reproduction sur tablette/smartphone/ordinateur/papyrus près de vous pendant votre lecture. Alors voilà, je n’ai pas arrêté de faire la navette entre les mots et l’image, et loin de « casser le rythme », cela vous donne juste la sensation jouissive d’être un petit Sherlock Holmes en puissance. Tel détail est pointé du doigt par le restaurateur ? ET PAF, vous l’avez vu vous aussi ! Magique.
          Lire la suite
          En lire moins
        • syboulette21 Posté le 12 Décembre 2017
          Ce thriller nous plonge dans l’univers du peintre Jérôme Bosch et plus particulièrement dans son célèbre tableau et certainement le plus mystérieux, Le jardin des délices. Madrid, en 2013, ce célèbre triptyque se trouve au Prado mais celui-ci vient d’être vandalisé par un religieux fanatique, le père Baerle. Selon lui, Le jardin des délices est un grave danger pour l’église d’où son attaque au vitriol afin de le détruire. Michael Keie, un restaurateur, est chargé de sauver le tableau. Lors de l’inspection du triptyque, Michael remarque que des symboles apparaissent là où le vitriol a agit… Il décide alors de mener son enquête avec son collègue, Antonio de Nebrija. 1510, le peintre Petronius Oris arrive en Flandres afin de travailler avec le célèbre peintre flamand, Jérôme Bosch. Il va vivre l’Inquisition, la religion et les secrets de Bosch et surtout la découverte de ce tableau en trois parties, Le jardin des délices. Ce thriller de Peter Dempf est haletant, tellement prenant que je l’ai lu en 2 jours… Je devais découvrir les secrets du Jardin des délices!! Sans la team thriller, jamais je me serais intéressée à ce roman, j’avoue… Mais cela aurait été bien dommage! Le mystère de Jérôme Bosch... Ce thriller nous plonge dans l’univers du peintre Jérôme Bosch et plus particulièrement dans son célèbre tableau et certainement le plus mystérieux, Le jardin des délices. Madrid, en 2013, ce célèbre triptyque se trouve au Prado mais celui-ci vient d’être vandalisé par un religieux fanatique, le père Baerle. Selon lui, Le jardin des délices est un grave danger pour l’église d’où son attaque au vitriol afin de le détruire. Michael Keie, un restaurateur, est chargé de sauver le tableau. Lors de l’inspection du triptyque, Michael remarque que des symboles apparaissent là où le vitriol a agit… Il décide alors de mener son enquête avec son collègue, Antonio de Nebrija. 1510, le peintre Petronius Oris arrive en Flandres afin de travailler avec le célèbre peintre flamand, Jérôme Bosch. Il va vivre l’Inquisition, la religion et les secrets de Bosch et surtout la découverte de ce tableau en trois parties, Le jardin des délices. Ce thriller de Peter Dempf est haletant, tellement prenant que je l’ai lu en 2 jours… Je devais découvrir les secrets du Jardin des délices!! Sans la team thriller, jamais je me serais intéressée à ce roman, j’avoue… Mais cela aurait été bien dommage! Le mystère de Jérôme Bosch est en fait une enquête menée en 2013 et en 1510; l’auteur alterne en les deux époques en y faisant toujours un parallèle. Connaissant mal cette période d’Inquisition, j’ai appris beaucoup au cours de ma lecture. Peter Dempf écrit d’une telle manière que les images s’invitent en même temps que nos yeux lisent et c’est agréable de s’imaginer les scènes au vue de la description jamais pesante du romancier. Découvrir l’histoire de ce tableau a été enrichissante et toujours intéressante. Une fois commencé, je n’ai pas eu envie de m’arrêter: qu’allait arriver à Petronius Oris, à Zita, au Grand Zuid, à Bosch, au tableau Le jardin des délices. Michael Keie et Antonio de Nebrija vont-ils percer le secret du tableau? Qui est réellement la psychologue Grit Vanderwerf? Et le père Baerle, que veut-il finalement? Mais surtout: quel est le secret caché dans le triptyque Le jardin des délices?? La couverture du Mystère de Jérôme Bosch est époustouflante!! Une très grande partie du tableau y est!! Et je n’ai pu m’empêcher d’aller la regarder à chaque fois que Peter Dempf donnait un détail, un indice qui se trouve sur le tableau afin de le trouver par moi-même!! Cela rend le récit plus concret et le lecteur se sent encore plus impliqué dans l’enquête!
          Lire la suite
          En lire moins
        • Jazzynewyork Posté le 10 Décembre 2017
          " Le vieux renard du Prado avait peut-être raison. Si ce qu'Antonio se révélait exact, ce serait un découverte scientifique sensationnelle : des symboles cachés sur l'une des peintures les plus marquantes de l'histoire de l'art. Et il aurait participé à cette trouvaille. " En 2013 Un homme malveillant a voulu détruire la beauté d'un tableau avec de l'acide. Est-ce un profanateur d'œuvres d'art ou un déséquilibré ? En attendant cet acte de vandalisme considéré comme un attentat révéla un message caché. " Trop de personnes s'intéressaient soudainement au Jardin des délices et à ses mystères. " Le terroriste n'est autre qu'un prêtre dominicain. Le religieux est convaincu que l'œuvre dissimule un dangereux secret susceptible de nuire à l'église. Michael Keie, restaurateur de tableau se voit confier la remise en état du triptyque. Après avoir découvert les symboles cachés, il va tenter en compagnie d'Antonio de Nebrija de déchiffrer ces signes étranges. Le prêtre profanateur va remonter en 1510 pour leur conter l'histoire du tableau. " De nouveau, sa voix rappelait celle d'un conteur, capable de captiver son auditoire et de l'entraîner dans les arcanes du passé. " Nous voilà transportés dans les Flandres en l'an Grâce 1511 à la rencontre de Jérôme Bosch le peintre du Jardin... " Le vieux renard du Prado avait peut-être raison. Si ce qu'Antonio se révélait exact, ce serait un découverte scientifique sensationnelle : des symboles cachés sur l'une des peintures les plus marquantes de l'histoire de l'art. Et il aurait participé à cette trouvaille. " En 2013 Un homme malveillant a voulu détruire la beauté d'un tableau avec de l'acide. Est-ce un profanateur d'œuvres d'art ou un déséquilibré ? En attendant cet acte de vandalisme considéré comme un attentat révéla un message caché. " Trop de personnes s'intéressaient soudainement au Jardin des délices et à ses mystères. " Le terroriste n'est autre qu'un prêtre dominicain. Le religieux est convaincu que l'œuvre dissimule un dangereux secret susceptible de nuire à l'église. Michael Keie, restaurateur de tableau se voit confier la remise en état du triptyque. Après avoir découvert les symboles cachés, il va tenter en compagnie d'Antonio de Nebrija de déchiffrer ces signes étranges. Le prêtre profanateur va remonter en 1510 pour leur conter l'histoire du tableau. " De nouveau, sa voix rappelait celle d'un conteur, capable de captiver son auditoire et de l'entraîner dans les arcanes du passé. " Nous voilà transportés dans les Flandres en l'an Grâce 1511 à la rencontre de Jérôme Bosch le peintre du Jardin des délices. " (...) vous devez écrire le message sous forme d'image. C'est vous l'insignis pictor. C'est vous le génie de la peinture, pas moi. - Pour y parvenir, il me faudrait être un démon, un ange ou un dieu. Je ne suis qu'un homme ! - Ne vous sous-estimez pas. Vous disposez d'une grande sensibilité et d'une créativité prodigieuse. (...) Personne avant vous n'a peint de la sorte ! C'est seulement ainsi qu'il peut contempler le monde comme s'il lisait un livre ouvert devant lui. Il est alors forcé de se comporter comme un lecteur attentif. Cette idée est née sous votre pinceau, maitre Bosch. " Un tableau qui prédit l'avènement d'une ère nouvelle dans laquelle les femmes joueront un rôle prépondérant. En ces temps immémoriaux c'étaient elles qui domineraient le monde, de quoi en affoler plus d'un. " Le triptyque à été conçu pour semer le doute dans l'esprit de celui qui Le contemple. " Un tableau qui dénonce le système patriarcal défendu depuis des siècles par l'église catholique. " Au nom de la foi, un fou condamnait sans aucun scrupule des innocents parce qu'ils pensaient autrement et pratiquaient d'autres rites que ceux imposés par l'Église catholique. Tous croyaient pourtant au même dieu, à la même rédemption, au même paradis. " Pas surprenant que tant de personnes de tout temps cherchent à détruire cette toile. " Quand vous aurez compris le tableau, vous aurez la réponse à votre question (...) " Tout comme j'admire ce tableau de Jérôme Bosch, j'admire le récit de Peter Dempf. En voyageant entre Madrid et Bois-le-Duc dans les Flandres, j'ai découvert à travers deux enquêtes parallèles l'une dans le présent et l'autre dans le passé, l'histoire de ce tableau et j'ai tenté moi aussi de percer ses secrets. Tout comme dans la toile, le soucis du détail est bien présent, la qualité de l'écriture est aussi soignée que les coups de pinceau du Maître d'œuvre. Le roman devient un thriller captivant, d'où l'on ressort contemplatif face à ce suspense magistral. Le mystère reste entier jusqu'au final, voire au-delà. Le livre à lui tout seul, avec sa couverture qui laisse apparaître le tableau est un bijou. Peter Dempf nous offre à travers son récit un voyage dans le temps à travers un jeu de piste extraordinaire . Un Thriller érudit, passionnant qui en a déjà éblouit plus d'un. À votre tour ... faites- moi confiance.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Amandine49 Posté le 5 Décembre 2017
          Deuxième livre que je lis dans le cadre de la Team Thriller des éditions du Cherche Midi. Avant toutes choses, il faut parler de la couverture ! Voici un livre-objet comme j'aime. La jaquette donne un côté très mystérieux en ne dévoilant qu'une partie de l'image en dessous. Puis quand on l'enlève, on a le droit à un sublime tableau ! Il s'agit du panneau central du "Jardin des Délices" de Jérôme Bosch dont il est question dans ce livre. La quatrième de couverture annonce la couleur. Nous avons ici un "thriller" historique. J'ai d'abord pensé à un livre à la "Da Vinci Code" à la lecture du résumé. Mais cela va un peu plus loin car on jongle entre deux époques différentes. Le point commun de ces deux époques est le tableau de Jérôme Bosch qui semble receler bien des secrets. L'histoire se déroule donc entre passé et présent. Cependant le passé a une part beaucoup plus importante que le présent. C'est là que se trouvent toutes les réponses aux questions que suscite ce tableau. Le présent est là pour apporter aussi quelques respirations à l'histoire. Il sert aussi à prendre du recul sur ce passé pour mieux comprendre les enjeux derrière... Deuxième livre que je lis dans le cadre de la Team Thriller des éditions du Cherche Midi. Avant toutes choses, il faut parler de la couverture ! Voici un livre-objet comme j'aime. La jaquette donne un côté très mystérieux en ne dévoilant qu'une partie de l'image en dessous. Puis quand on l'enlève, on a le droit à un sublime tableau ! Il s'agit du panneau central du "Jardin des Délices" de Jérôme Bosch dont il est question dans ce livre. La quatrième de couverture annonce la couleur. Nous avons ici un "thriller" historique. J'ai d'abord pensé à un livre à la "Da Vinci Code" à la lecture du résumé. Mais cela va un peu plus loin car on jongle entre deux époques différentes. Le point commun de ces deux époques est le tableau de Jérôme Bosch qui semble receler bien des secrets. L'histoire se déroule donc entre passé et présent. Cependant le passé a une part beaucoup plus importante que le présent. C'est là que se trouvent toutes les réponses aux questions que suscite ce tableau. Le présent est là pour apporter aussi quelques respirations à l'histoire. Il sert aussi à prendre du recul sur ce passé pour mieux comprendre les enjeux derrière ce tableau. Alterner entre deux époques n'est pas un exercice facile pour un auteur car on peut très facilement perdre le lecteur. Le passé est une période très riches en personnages et en actions. La plupart des personnages ont réellement existé. On les découvre à travers les yeux de Petronius Oris qui est là pour travailler avec Jérôme Bosch comme apprenti. Ce personnage va se retrouver en très peu de temps à toute une série d'événements un peu malgré lui. L'auteur nous décrit très bien l'époque et ceux qui ont vécus. J'ai trouvé cela très réaliste. On ressent bien que l'auteur a fait un très gros travail de recherche. Dans le présent, il y a peu de choses à dire. On sent bien dès le début que le personnage du prêtre et celui de la psychologue cachent des choses. Cela nous parait évident assez vite mais pour le restaurateur (qui est le personnage que nous suivons dans le présent) cela ne parait pas aussi évident. Du coup j'ai trouvé ce personnage trop faible, trop crédule. Ce personnage est celui du livre qui est le moins bien réussi. Ce livre est un bon page-turner. Il s'en est fallu de peu pour que je dise que c'est un coup de cœur. J'étais certaine déjà que j'allais aimer cette histoire. Le faite de baser l'histoire sur des faits historiques et d'y mettre un peu de mystère en disant qu'il referme un secret : c'est le genre de lecture que j'aime. Je n'ai pas été perdu entre le changement d'époque. Les retours dans le présent arrivent au bon moment pour souffler et laisser un peu de suspense. Ce que j'ai trouvé intéressant car pas habituel, c'est le faite que l'on comprenne qu'entre chaque chapitre du passé ou du présent, il se passe du temps. Cela ne m'a cependant pas gêné dans ma lecture. Au final, l'histoire se tient même si il est parfois difficile de suivre le raisonnement pour comprendre ce tableau. Il faut vraiment attendre la fin pour avoir toutes les clés pour comprendre ce qui se cache derrière ce tableau. L'auteur sait nous garder en haleine et presque nous faire croire que toute cette histoire est vraie. Les passionnés d'art et d'histoire devraient y trouver leur compte dans ce livre. Pour ma part j'y ai trouvé exactement ce que je cherchais : du mystère, de l'action et quelques nouvelles connaissances.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "Une enquête étonnante et foisonnante nous conduisant sur les traces de l'œuvre la plus célèbre de Bosch, peut-être la plus énigmatique, au coeur d'une époque trouble où l'engagement d'un artiste rimait avec audace et danger.
        Un roman érudit et enthousiasmant. "
        Anne-Sophie Poinsu / Librairie Le Failler (Rennes / 35)
        « un suspense magistral »
        Le Point
        Toute l'actualité du cherche midi éditeur
        Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com