En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Pactole

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265114531
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Le Pactole

        Anne DAMOUR (Traducteur)
        Date de parution : 08/09/2016
        Dispersée dans New York, la fratrie Plumb préfère s’éviter.
        Jack, antiquaire endetté, rêve d’offrir à son conjoint un peu de tranquillité. Auteur d’un unique best-seller, l’ex-« Glitterary Girl » Beatrice rêve, elle, de retrouver l’inspiration. Quant à Melody, dont le mari peine à solder le prêt de leur maison, elle rêve d’un avenir...
        Dispersée dans New York, la fratrie Plumb préfère s’éviter.
        Jack, antiquaire endetté, rêve d’offrir à son conjoint un peu de tranquillité. Auteur d’un unique best-seller, l’ex-« Glitterary Girl » Beatrice rêve, elle, de retrouver l’inspiration. Quant à Melody, dont le mari peine à solder le prêt de leur maison, elle rêve d’un avenir luxueux pour ses jumelles adorées.
        À vrai dire, ils n’ont pas grand-chose en commun. Excepté « Le Pactole », une fortune léguée par leur père qui doit leur revenir aux quarante ans de Melody, dans cinq mois…
        C’était sans compter l’accident de Leo, l’aîné, golden boy déchu : pour couvrir le scandale, les fonds ont été dilapidés, fauchant ainsi tous les espoirs.
        Mais qu’attendre de l’égocentrique Leo ? Et de ces retrouvailles forcées ? Sinon une fiévreuse partie de poker menteur qui, en révélant les failles de chacun, va balayer les certitudes, et bouleverser leurs vies...
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265114531
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        19.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • MediathequeSaintPaulien Posté le 7 Janvier 2017
          Le Livre du Mois de Janvier 2017 Roman familial, une fratrie qui se déchire pour un héritage. Sujet assez classique, mais les personnages plutôt atypiques rendent ce récit plein d'inattendus.
        • Kittiwake Posté le 26 Novembre 2016
          New-York, une fratrie, de l’argent. C’est une bonne base pour construire un roman bien actuel, avec ce qu’il faut de bons et mauvais sentiments pour conduire l’intrigue, et des personnages bien incarnés et fortement liés par une obsession commune : l’argent. Un peu comme le laboureur de la fable, le père a anticipé les éventuels imprudences de ses enfants en créant un compte bien approvisionné mais pas immédiatement accessible. Ce n’est que lorsque la benjamine des quatre enfants aura quarante ans que l’argent sera débloqué. Oui mais voilà, Léo le petit dernier n’est pas à une bévue près, et comme par enchantement le magot disparaît pour financer les conséquences d’un accident de voiture sous l’empire de l’alcool et de la drogue. Certes, il ne s’agit que d’un emprunt, mais Bea, Jack et Melody accordent une confiance limitée à leur frère en ce qui concerne la restitution de ce pactole. Tout tourne autour de ces quatre personnages, ce qui rend d’ailleurs la première partie du roman un peu complexe : chacun bénéficie d’une présentation dynamique de son histoire et de son entourage, cela fait donc beaucoup de monde et il faut faire un peu de gymnastique cérébrale lorsqu’on aborde un nouveau chapitre. Quand... New-York, une fratrie, de l’argent. C’est une bonne base pour construire un roman bien actuel, avec ce qu’il faut de bons et mauvais sentiments pour conduire l’intrigue, et des personnages bien incarnés et fortement liés par une obsession commune : l’argent. Un peu comme le laboureur de la fable, le père a anticipé les éventuels imprudences de ses enfants en créant un compte bien approvisionné mais pas immédiatement accessible. Ce n’est que lorsque la benjamine des quatre enfants aura quarante ans que l’argent sera débloqué. Oui mais voilà, Léo le petit dernier n’est pas à une bévue près, et comme par enchantement le magot disparaît pour financer les conséquences d’un accident de voiture sous l’empire de l’alcool et de la drogue. Certes, il ne s’agit que d’un emprunt, mais Bea, Jack et Melody accordent une confiance limitée à leur frère en ce qui concerne la restitution de ce pactole. Tout tourne autour de ces quatre personnages, ce qui rend d’ailleurs la première partie du roman un peu complexe : chacun bénéficie d’une présentation dynamique de son histoire et de son entourage, cela fait donc beaucoup de monde et il faut faire un peu de gymnastique cérébrale lorsqu’on aborde un nouveau chapitre. Quand les repères sont en place, la lecture devient très addictive et passionnante. La famille ne brille pas par son harmonie, et s’ils se côtoient ainsi à nouveau, c’est dans le but avoué de récupérer leur part, avec pour chacun d’excellentes raisons (la perspective du pactole ne les a-t-il pas conduit à des audaces qui expliquent l’urgence soudaine de ce besoin?). Les personnages ne sont pas forcément très charismatiques (à la réflexion, c’est sans doute Leo, le plus dingue, qui l’emporterait sur ses frères et soeurs), mais les portraits sont suffisamment fins pour retenir l’attention du lecteur. Bien sûr il existe un petit suspens : le pactole sera t-il restitué? Mais ce n’est pas l’objet central finalement. Le coeur du roman tourne autour des liens qui se nouent et se dénouent pendant cette période. Les protagonistes en ressortiront plus riches, mais de quoi? (c’est là que la fable du laboureur prend tout son sens. Un bon moment de lecture, sans doute pas inoubliable, mais recommandé à tous les lecteurs affamés des pépins familiaux de la Grande Pomme.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lalivrophile Posté le 10 Septembre 2016
          Ce roman m'a plu. Certains diront que Cynthia d'Aprix Sweeney crée des situations convenues. Peut-être mais à mes yeux, elles sont terriblement réalistes. Je parle surtout du comportement des Plumb. Sachant qu'ils vont toucher une grosse somme, ils comptent dessus, et ont fait certaines opérations en tenant cette somme pour acquise. D'un côté, ils ont l'air assez désagréables: réclamant leur argent à cor et à cris, se comportant comme des enfants gâtés. On a envie de leur dire de relativiser. D'un autre côté, on peut comprendre leur colère et leur frustration. Après tout, pourquoi se verraient-ils spoliés de leur fortune, uniquement parce que leur mère (qui n'en a jamais vraiment été une) agit par égoïsme et ne fait pas grand cas d'eux. [...] Lire la suite sur:
        • Miguel33 Posté le 6 Septembre 2016
          L’auteur nous présente des personnes qu’on pense unies. Mais rapidement les nombreuses failles apparaissent. La romancière dresse un portrait précis de cette famille qui implose. Je pense qu’il y a un problème d’éducation dans cette fratrie. Chacun gère sa vie économiquement, comme s’il avait déjà touché leur héritage (le pactole), alors que ce n’est pas le cas. Ils vivent tous, ou presque, au-dessus de leurs moyens. Il ne faut donc pas s’étonner qu’il y ait quelques déconvenues. [...] Lire la suite sur:

        Ils en parlent

        « Brillamment construit, Le Pactole est un plaisir de lecture ! Un drame familial intelligent, drôle et très humain, plein de surprises, de dialogues vifs et de vérités bouleversantes, mais essentielles. » Jami Attenberg, auteure de La Famille Middlestein
        « Un roman généreux et captivant, les personnages de Cynthia D'Aprix Sweeney sont de parfaits New-Yorkais dans toute leur excentricité… Un premier roman plein de vie d’un auteur qui connaît aussi bien sa ville que ses habitants et leurs cœurs. » — Kirkus Reviews
        « Ce roman familial, qui met en scène une fratrie dysfonctionnelle et ses problèmes d’héritage, a tout le potentiel d’un best-seller. De nombreuses séquences ont un côté très cinématographique […] Aussi divertissant qu’un film ! » — ELLE US
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com