En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le pianiste de Yarmouk

        La Découverte
        EAN : 9782707196538
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 135 x 220 mm
        Nouveauté
        Le pianiste de Yarmouk

        Gilles GRAND (Traducteur)
        Collection : Cahiers libres
        Date de parution : 29/03/2018
        L’image a fait le tour des réseaux sociaux : un jeune homme joue et chante dans la rue, au milieu des décombres et des maisons éventrées de Yarmouk, une ville de réfugiés palestiniens proche de Damas. Figure iconique, celui que l’on surnomme désormais « le musicien des ruines » a pourtant dû se résoudre à prendre le chemin de l’exil, Daech ayant finalement brûlé son instrument.
        Un jeune homme joue et chante au milieu des décombres et des maisons éventrées. La photo, prise à Yarmouk, ville de réfugiés palestiniens de la banlieue de Damas, a fait le tour du monde.
        Ce musicien est devenu un symbole d’humanité face à la guerre. Après avoir enduré avec dignité les...
        Un jeune homme joue et chante au milieu des décombres et des maisons éventrées. La photo, prise à Yarmouk, ville de réfugiés palestiniens de la banlieue de Damas, a fait le tour du monde.
        Ce musicien est devenu un symbole d’humanité face à la guerre. Après avoir enduré avec dignité les souffrances du conflit syrien, celui que l’on surnomme désormais le « pianiste des ruines » a finalement dû se résoudre à prendre le chemin de l’exil : en guise d’avertissement, Daech avait brûlé son piano… Partageant le sort de milliers d’autres, il a ainsi connu la séparation d’avec sa famille, la périlleuse traversée de la Méditerranée, l’éprouvante route des Balkans, puis l’arrivée en Allemagne.
        Dans cette autobiographie bouleversante, Aeham Ahmad raconte son enfance de Palestinien en Syrie, son apprentissage de la musique au sein d’une famille talentueuse, jusqu’à la révolution de 2011, bientôt engloutie par la guerre. Un éclat d’obus le blesse à la main. Bravant la peur, il décide alors de jouer dans la rue, se laissant filmer pour témoigner de la résistance qui subsiste, obstinée, dans la ville assiégée. Car ce livre a une portée politique. Il dénonce la violence extrême, les exactions du régime d’Assad comme celles des djihadistes, mais il rappelle aussi la précarité du peuple syrien et le destin tragique de tous les réfugiés. Un requiem en hommage aux victimes et une ode à la musique.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782707196538
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 135 x 220 mm
        La Découverte
        19.00 €
        Acheter

        Ils en parlent

        Il est né et a grandi à Yarmouk, une ville bâtie en 1957 au sud de Damas par les réfugiés palestiniens et qui a connu successivement les guerres des clans de l'OLP avant de sombrer dans la guerre des rebelles contre le régime syrien et l'occupation d'une partie de la cité par Daech. Son père, luthier, est aveugle. La relation décrite dans son ouvrage, Le Pianiste de Yarmouk, est d'une beauté renversante. Elle repose sur un amour inconditionnel. Choyé, Aeham apprend le piano, s'emballe, râle, rechigne, comme tout enfant heureux, puis finit par revenir jouer.
        Karen Lajon / Journal du dimanche
        ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
        Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.