Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714459602
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 390
Format : 140 x 225 mm

Le Piège de la mémoire

Carla LAVASTE (Traducteur)
Date de parution : 28/01/2016
Après Un visage d’ange, Lisa Ballantyne livre la douloureuse histoire d’une femme à la recherche de son passé et d’un homme en quête de rédemption. Un suspense psychologique nourri d’une forte charge émotionnelle, où se dévoile en creux une histoire de la Grande-Bretagne des années 1980.
Écosse, 1985 – Angleterre, de nos jours.
Margaret vient d’être victime d’un grave accident de voiture. Un accident qui aurait dû lui être fatal sans l’intervention miraculeuse d’un homme, un géant au visage brûlé, qui l’a sauvée in extremis avant de plonger lui-même dans le coma. Maxwell, c’est son nom ; un...
Écosse, 1985 – Angleterre, de nos jours.
Margaret vient d’être victime d’un grave accident de voiture. Un accident qui aurait dû lui être fatal sans l’intervention miraculeuse d’un homme, un géant au visage brûlé, qui l’a sauvée in extremis avant de plonger lui-même dans le coma. Maxwell, c’est son nom ; un inconnu aux yeux de Margaret.
1985. Cadet d’une famille de malfrats, George McLaughlin a décidé de s’enfuir, le coffre plein de billets volés à ses frères, pour rejoindre sa femme et leur fille, la petite Molly, sept ans. Mais est-il encore temps ? Car sa femme a refait sa vie et Molly ignore tout de son véritable père. Alors quand celui-ci se présente à elle dans la rue, l’enfant panique. Et George commet l’irréparable. Lancés sur les routes écossaises, George et Molly se découvrent peu à peu, et bientôt une belle complicité les unit. Mais ces instants de bonheur sont comptés…
Trente ans plus tard, Margaret s’interroge : qui est ce géant aux yeux bleus, cet ange gardien qui a risqué sa vie pour sauver la sienne ? Pourquoi ce sentiment d’être intimement attachée à cet homme ? Que lui cache sa mémoire et comment faire pour libérer les terribles souvenirs qu’elle recèle ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714459602
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 390
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

            « Le Piège de la mémoire, le nouveau roman de Lisa Ballantyne, devrait connaître le même succès que son prédécesseur, Un visage d’ange, tant l’auteur est naturellement douée pour trousser des histoires enlevées, pleines de rebondissements. A l’évidence, elle est en empathie avec ses personnages et sait la rendre communicative. »
 
The Scotsman

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Miguel33 Posté le 25 Mars 2016
    Certains chapitres se déroulent en 1985, d'autres en 2013. Le lecteur suit différents protagonistes à l'une des deux époques. On est rapidement embarqué par l'intrigue, et on reconstruit tout doucement le puzzle de cette histoire passionnante. D'une certaine manière, le lecteur explore les souvenirs de George, Molly et Angus. Margaret subit un traumatisme dû à son accident. Elle va se pencher sur son passé afin de comprendre ce qui lui arrive. J'ai éprouvé beaucoup d'empathie pour Molly et George. Ces deux personnages sont sincères dans leurs sentiments. [...] Lire la suite sur:
  • Aude-r Posté le 15 Mars 2016
    Margaret survit à un accident de voiture grâce à un inconnu qui n’hésite pas à mettre sa propre vie en danger pour la sauver. Pour quelle raison ? Qui est-il ? Il n’en faut pas plus pour qu’une trame sur plusieurs époques se mette en place : aujourd’hui et les années 80. Trame assez minimaliste, en fin de compte, et qui a tendance à prendre beaucoup de place pour rien. L’auteur s’attarde sur des détails qui, parfois, font la personnalité de ses personnages, parfois non. Ils alourdissent alors une histoire qui, sans être simpliste, pouvait partir d’un point A pour arriver à un point Z sans passer par toutes les lettres de l’alphabet. Un enlèvement d’enfant qui, à aucun moment, ne fait tressaillir ni ne met l’instigateur du rapt en danger. Tous deux poursuivent leur bonhomme de chemin en développant une sorte de complicité relative. Celle que je croyais être le personnage principal (Margaret, celle que l’on présente déjà dans la quatrième de couverture) apparaît moins souvent que le kidnappeur. Ce ne serait trop rien si son récit ne ressemblait pas à un filigrane destiné à relier les autres personnages, des années 80, entre eux. Des frères en plein cœur des... Margaret survit à un accident de voiture grâce à un inconnu qui n’hésite pas à mettre sa propre vie en danger pour la sauver. Pour quelle raison ? Qui est-il ? Il n’en faut pas plus pour qu’une trame sur plusieurs époques se mette en place : aujourd’hui et les années 80. Trame assez minimaliste, en fin de compte, et qui a tendance à prendre beaucoup de place pour rien. L’auteur s’attarde sur des détails qui, parfois, font la personnalité de ses personnages, parfois non. Ils alourdissent alors une histoire qui, sans être simpliste, pouvait partir d’un point A pour arriver à un point Z sans passer par toutes les lettres de l’alphabet. Un enlèvement d’enfant qui, à aucun moment, ne fait tressaillir ni ne met l’instigateur du rapt en danger. Tous deux poursuivent leur bonhomme de chemin en développant une sorte de complicité relative. Celle que je croyais être le personnage principal (Margaret, celle que l’on présente déjà dans la quatrième de couverture) apparaît moins souvent que le kidnappeur. Ce ne serait trop rien si son récit ne ressemblait pas à un filigrane destiné à relier les autres personnages, des années 80, entre eux. Des frères en plein cœur des gangs dont les actes ne m’ont pas tenue en haleine. Force est de constater que je n’ai pas vécu ce livre. Les émotions ne m’ont pas touchée, les actions ne m’ont pas interpelée. Ni convaincant ni à jeter. J’ai eu l’impression d’un énième roman articulé autour de la mémoire, sauf qu’il ne joue pas vraiment là-dessus, encore moins sur la force de ses personnages. Je tiens à remercier les éditions Belfond pour ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lalivrophile Posté le 10 Mars 2016
    À l'inverse de certains auteurs qui tentent de retarder les révélations par du remplissage, Lisa Ballantyne ne cache rien à son lecteur. On sait, grâce aux dates, que les trois intrigues racontées parallèlement ne se passent pas à la même époque. À l'heure où tant d'auteurs tentent de «berner» le lecteur en dissimulant que les époques sont différentes, j'ai apprécié cela. Bien sûr, on devine très vite ce qui lie certains personnages, mais ce n'est pas grave, car cela ne nous apprend pas comment se passeront les choses. On sait que, forcément, tel personnage s'en est sorti, mais on ne sait pas comment. D'autre part, la psychologie des personnages est, à mon avis, plus importante que le côté thriller. D'ailleurs, l'auteur révèle des surprises où on ne les attend pas, en tout cas, c'est ce qui s'est produit pour moi. [...] Lire la suite sur:
  • Selvegem Posté le 28 Février 2016
    Merci à Belfond pour ce livre ! Deux lieux, deux époques différentes. En Angleterre, de nos jours : Margaret est victime d'un grave accident qui aurait dû lui être fatal. Heureusement un passant vient à son secours. Un géant au visage brûlé, qui paie son acte héroïque en tombant dans le coma... Bouleversé par le geste de Maxwell, Margaret tente de découvrir son identité. En 1985, en Ecosse. George McLaughlin est le fils cadet d'une famille de malfrat. Différent de sa famille, c'est le rêveur, le gentil. Il décide de s'enfuir avec de l'argent volé à sa famille, pour tenter de reconquérir une ancienne petite-amie et de nouer une relation avec sa fille de sept ans, Molly, qu'il n'a jamais vu... Le piège de la mémoire porte bien son nom : Lisa Ballantyne explore avec habileté les différentes strates des souvenirs, de la mémoire familiale... Car si certaines choses sont destinées à être oubliées ou cachées, tout le monde ne sera pas forcément d'accord. Et il n'est pas toujours bon de refouler son passé et ses souvenirs ! Car même s'ils peuvent être douloureux, nos souvenirs font partis de notre identité, ils nous représentent et nous construisent. Sans eux, en les refoulant ou... Merci à Belfond pour ce livre ! Deux lieux, deux époques différentes. En Angleterre, de nos jours : Margaret est victime d'un grave accident qui aurait dû lui être fatal. Heureusement un passant vient à son secours. Un géant au visage brûlé, qui paie son acte héroïque en tombant dans le coma... Bouleversé par le geste de Maxwell, Margaret tente de découvrir son identité. En 1985, en Ecosse. George McLaughlin est le fils cadet d'une famille de malfrat. Différent de sa famille, c'est le rêveur, le gentil. Il décide de s'enfuir avec de l'argent volé à sa famille, pour tenter de reconquérir une ancienne petite-amie et de nouer une relation avec sa fille de sept ans, Molly, qu'il n'a jamais vu... Le piège de la mémoire porte bien son nom : Lisa Ballantyne explore avec habileté les différentes strates des souvenirs, de la mémoire familiale... Car si certaines choses sont destinées à être oubliées ou cachées, tout le monde ne sera pas forcément d'accord. Et il n'est pas toujours bon de refouler son passé et ses souvenirs ! Car même s'ils peuvent être douloureux, nos souvenirs font partis de notre identité, ils nous représentent et nous construisent. Sans eux, en les refoulant ou en les déniant, nous ne sommes pas totalement nous-mêmes. (Mon avis complet sur mon blog.)
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi Posté le 12 Février 2016
    Margaret a un accident, un soir, en rentrant du travail. Coincée dans sa voiture en flammes, elle fond en larmes, ne pouvant pas en sortir. C’est alors qu’un homme au visage brulé fracasse sa vitre d’un coup de poing, la sauvant d’une mort horrible. Cet évènement bouleverse Margaret au plus haut point. Pas seulement de la peur qu’elle a éprouvé, mais aussi parce qu’elle a l’impression de connaître l’homme qui l’a sauvé. Commence pour elle un voyage dans le temps, pour remonter jusqu’à son enfance. Ce qu’elle va découvrir dépasse tout ce qu’elle aurait pu imaginer… J’ai été embarquée pratiquement dès les premières pages. Oscillant entre deux époques (1985 et 2013), on découvre un secret qui pourrait être horrible et qui est finalement bien plus touchant qu’on aurait pu le croire. Les personnages de Molly (le surnom de Margaret quand elle était petite fille) et Big Georges sont absolument adorable. L’auteur a créé deux êtres d’amour et de douceur. Il leur a créé un lien tout à fait particulier, une rencontre pour le moins hors du commun, et une aventure comme ils ne l’attendaient pas. A côté, il y a la mère de Molly, que l’on rencontre lors du drame qui bouleverse. Elle est effondrée,... Margaret a un accident, un soir, en rentrant du travail. Coincée dans sa voiture en flammes, elle fond en larmes, ne pouvant pas en sortir. C’est alors qu’un homme au visage brulé fracasse sa vitre d’un coup de poing, la sauvant d’une mort horrible. Cet évènement bouleverse Margaret au plus haut point. Pas seulement de la peur qu’elle a éprouvé, mais aussi parce qu’elle a l’impression de connaître l’homme qui l’a sauvé. Commence pour elle un voyage dans le temps, pour remonter jusqu’à son enfance. Ce qu’elle va découvrir dépasse tout ce qu’elle aurait pu imaginer… J’ai été embarquée pratiquement dès les premières pages. Oscillant entre deux époques (1985 et 2013), on découvre un secret qui pourrait être horrible et qui est finalement bien plus touchant qu’on aurait pu le croire. Les personnages de Molly (le surnom de Margaret quand elle était petite fille) et Big Georges sont absolument adorable. L’auteur a créé deux êtres d’amour et de douceur. Il leur a créé un lien tout à fait particulier, une rencontre pour le moins hors du commun, et une aventure comme ils ne l’attendaient pas. A côté, il y a la mère de Molly, que l’on rencontre lors du drame qui bouleverse. Elle est effondrée, et malgré cela, on découvre chez elle un passé triste et torturé. Le mélange des émotions, des pensées, des actes accomplis est explosif. On s’attache, et on ne pense finalement plus qu’à une seule chose : Il faut que Big Georges trouve le bonheur, qu’enfin il ait ce qu’il a cherché toute sa vie. Un journaliste a également sa place dans l’histoire. Celui-là par contre, l’auteur ne l’a pas raté : petit, rogue, et pétri d’idées complètement dépassées, il mène une vie de misère à sa famille et se sent l’âme d’un journaliste hors pair. Et pourtant… En tout cas, j’étais tellement convaincue par la description de ce personnage que j’aurais pu grincer des dents dès qu’on parlait de lui dans le livre. Voilà un livre qui m’aura porté, et que j’aurai dévoré en deux jours. Il m’a énormément plu.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.