Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258193888
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 225 mm

Le premier amour est-il éternel ?

Date de parution : 22/04/2021
Pétillant comme du champagne
Irrésistible comme la tentation
Intense comme le premier amour…
Le nouveau roman de Geneviève Senger
Quarante ans, et tout sourit à Ariana, blogueuse à succès dans la mode. Séduisante en diable, mais fidèle depuis vingt ans à son tendre Edouard, deux beaux enfants, une soeur complice, un appartement à Montmartre. Pour rien au monde elle ne renoncerait à ce bonheur-là, aussi pétillant et grisant qu’une... Quarante ans, et tout sourit à Ariana, blogueuse à succès dans la mode. Séduisante en diable, mais fidèle depuis vingt ans à son tendre Edouard, deux beaux enfants, une soeur complice, un appartement à Montmartre. Pour rien au monde elle ne renoncerait à ce bonheur-là, aussi pétillant et grisant qu’une coupe de champagne.
Oui, la vie est belle ! Et pleine d’inattendu…
Car Ariana devient la propriétaire de l’Orée, belle demeure toute cernée de roses. Un héritage bien encombrant, d’autant que le Lot est très loin de sa chère capitale…
Et pourtant c’est ici, près de Cahors, au coeur de la campagne, qu’Ariana voit resurgir le souvenir de celui qui fut son premier amour.
Tout lui revient en mémoire. Et c’est une vraie tornade !
Mais n’est-il pas trop tard ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258193888
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Émouvant, ce roman nous plonge dans le fantasme d’une jeunesse passée. »
Biblioteca Magazine
« C’est frais et rafraîchissant, idéal pour les fortes chaleurs. »
La Montagne

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cherieblossom Posté le 1 Septembre 2021
    Ariana a quarante ans et tout le monde pense qu'elle a réussi sa vie. Mariée à Edouard avec qui elle a eu deux enfants, elle vit de ses réseaux sociaux qui lui ont permis d'acheter un appartement magnifique à Montmartre. Elle partage quotidiennement ses looks et sa vie avec ses abonnés sous le nom de Nanablue, son avatar qui semble cacher un profond mal-être et qui empiète sur sa vie de famille ... Alors qu'un événement va venir ébranler l'équilibre de sa famille, Ariana apprend en parallèle que sa grande-tante Adèle lui a laissé en héritage son manoir de l'Orée, dans la campagne près de Cahors. Etant une citadine pure et dure elle le voit comme un cadeau empoisonné dont elle aimerait rapidement se séparer, mais une rencontre avec celui qui a été son premier amour va venir tout chambouler ❤ Ce roman était plutôt sympathique à lire et j'ai apprécié le fait qu'on mette en avant une influenceuse dans son quotidien, car c'est un métier émergent et beaucoup de gens ne savent toujours pas que c'est bien plus que des voyages ou du shopping. La création de contenu prend du temps et peut empiéter sur notre vie personnelle et... Ariana a quarante ans et tout le monde pense qu'elle a réussi sa vie. Mariée à Edouard avec qui elle a eu deux enfants, elle vit de ses réseaux sociaux qui lui ont permis d'acheter un appartement magnifique à Montmartre. Elle partage quotidiennement ses looks et sa vie avec ses abonnés sous le nom de Nanablue, son avatar qui semble cacher un profond mal-être et qui empiète sur sa vie de famille ... Alors qu'un événement va venir ébranler l'équilibre de sa famille, Ariana apprend en parallèle que sa grande-tante Adèle lui a laissé en héritage son manoir de l'Orée, dans la campagne près de Cahors. Etant une citadine pure et dure elle le voit comme un cadeau empoisonné dont elle aimerait rapidement se séparer, mais une rencontre avec celui qui a été son premier amour va venir tout chambouler ❤ Ce roman était plutôt sympathique à lire et j'ai apprécié le fait qu'on mette en avant une influenceuse dans son quotidien, car c'est un métier émergent et beaucoup de gens ne savent toujours pas que c'est bien plus que des voyages ou du shopping. La création de contenu prend du temps et peut empiéter sur notre vie personnelle et donc notre entourage, ce qui amène à la réflexion sur l'utilisation que l'on peut avoir des réseaux sociaux et donc sur leurs dérives par la même occasion. J'ai cependant eu du mal à m'attacher à Ariana et j'ai trouvé dommage que l'on prenne l'exemple d'une femme qui aime la mode et la beauté pour illustrer un personnage superficiel et égocentrique ... Ce genre de cliché a la dent dure et j'aurais préféré qu'il soit cassé en choisissant une influenceuse lifestyle ou culinaire par exemple ! Cela aurait brisé les codes, car oui on peut aimer la mode et la beauté sans être forcément cruche et centrée sur son nombril 😅
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit Posté le 25 Août 2021
    La vie est belle pour Adriana. « Même ma grand-tante m’aimait. Tout le monde m’aime, mon mari, mes enfants, mes fans. » (p.11) Elle a quarante ans, est mariée à Ed, un chirurgien cardiaque qui l’adule, elle a deux enfants et elle vient d’hériter d’une belle demeure à Cahors. Elle est, également, une influenceuse de mode, très suivie sur les réseaux sociaux. Même si enfant, elle y a passé un merveilleux été, elle envisage de vendre la propriété de l’Orée que sa grand-tante lui a léguée. Elle est Parisienne jusqu’au bout des ongles. Son monde bascule quand son époux, âgé de soixante ans, est victime, comble de l’ironie, d’un infarctus. Après sa convalescence, celui-ci décide de prendre sa retraite et convainc Adriana de déménager à Cahors, dans le Lot. C’est un bouleversement pour toute la famille. Sa fille, adolescente, doit se construire un nouveau monde ; son fils, qui souffre de moqueries à l’école, en raison de ses capacités élevées, en profite pour prendre un nouveau tournant ; Ed découvre les joies du jardinage ; sa sœur et son père décident de quitter Paris et de rejoindre la tribu. Adriana, quant à elle, doit se réinventer. Celle dont le pseudo est... La vie est belle pour Adriana. « Même ma grand-tante m’aimait. Tout le monde m’aime, mon mari, mes enfants, mes fans. » (p.11) Elle a quarante ans, est mariée à Ed, un chirurgien cardiaque qui l’adule, elle a deux enfants et elle vient d’hériter d’une belle demeure à Cahors. Elle est, également, une influenceuse de mode, très suivie sur les réseaux sociaux. Même si enfant, elle y a passé un merveilleux été, elle envisage de vendre la propriété de l’Orée que sa grand-tante lui a léguée. Elle est Parisienne jusqu’au bout des ongles. Son monde bascule quand son époux, âgé de soixante ans, est victime, comble de l’ironie, d’un infarctus. Après sa convalescence, celui-ci décide de prendre sa retraite et convainc Adriana de déménager à Cahors, dans le Lot. C’est un bouleversement pour toute la famille. Sa fille, adolescente, doit se construire un nouveau monde ; son fils, qui souffre de moqueries à l’école, en raison de ses capacités élevées, en profite pour prendre un nouveau tournant ; Ed découvre les joies du jardinage ; sa sœur et son père décident de quitter Paris et de rejoindre la tribu. Adriana, quant à elle, doit se réinventer. Celle dont le pseudo est Nanablue ne peut pas abandonner ses abonnés. Ces derniers vivent, principalement, dans la capitale et dans les grandes agglomérations. La blogueuse doit tourner des vidéos qui leur plaisent, alors qu’elle habite à la campagne. Adriana se décrit comme une femme superficielle, qui s’épanouit en se mettant en scène. Née d’un second mariage, elle a une sœur, de vingt ans plus âgée qu’elle, qui est la raisonnable de la famille. Elle a le même écart d’âge avec son mari, qui se montre paternel avec elle. Ed aime son côté frivole et entretient ce trait de caractère. Mais tante Adèle se souvenait de la petite fille, avec qui elle avait partagé des moments forts. L’héritage n’est pas seulement matériel, la vieille dame a semé des graines pour qu’Adriana s’écoute. Dans la maison aux roses, l’influenceuse s’efface pour laisser la place à la femme qu’elle cachait. Nanablue est une façade pour cacher les souffrances. La vie est belle : en renvoyant cette image, l’épouse et la mère comblée enfouit ce qui fait mal. En se laissant porter par les autres, elle refoule les stigmates de la dernière fois où elle a décidé pour elle-même. Au début, Adriana m’était insupportable et j’étais outrée par son sens des priorités : par exemple, le tournage des vidéos primait sur l’essentiel, alors que son mari était à l’hôpital. Mais lorsque le vernis s’est écaillé, j’ai voulu entendre son histoire. Quel était cet événement qui l’avait empêchée de vivre ses désirs ? Pourquoi voue-t-elle une telle rancœur à son père ? Les souvenirs resurgissent et Adriana accepte de les confier. De nombreuses années après, la douleur est toujours aussi vive, quand elle consent, enfin à l’écouter. Les réminiscences du passé la confrontent à son présent. Elle s’aperçoit qu’il n’est pas celui qu’elle croit, qu’elle vit à côté d’elle-même. La réponse à la question posée dans le titre n’est suggérée qu’à la fin. Le cheminement d’Adriana interroge notre propre histoire et nous rappelle nos premiers amours. Pour la mère de famille, c’est un déferlement de non-dits, sa mémoire se réveille et son cœur sort de son endormissement. Certaines douleurs sont nécessaires pour s’ouvrir à ses envies. Cette sortie de l’oubli fissure la carapace d’Adriana, sa sensibilité se dévoile et les apparences s’estompent pour révéler sa vraie personnalité. Ces thèmes pourront surprendre, car ce roman est un livre-détente, au ton léger. J’ai passé un très bon moment avec Le premier amour est-il éternel ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Book_rockeuse Posté le 30 Juillet 2021
    Ce ne sera pas une lecture inoubliable mais j'ai passé un bon moment avec ce roman. Ce qui m'a gêné, c'est principalement le tempérament d'Ariana, le personnage principal, matérialiste et superficielle. Parce que tous les autres personnages sont plutôt sympathiques et intéressants Ici, on parle deuil, adultère, homosexualité, harcèlement scolaire... Autant de sujets importants qui cependant auraient mérité un peu plus d'approfondissement.
  • labibliothequeblonde Posté le 7 Juillet 2021
    Quarante ans, et tout sourit à Ariana, blogueuse à succès dans la mode. Séduisante en diable, mais fidèle depuis vingt ans à son tendre Edouard, deux beaux enfants, une soeur complice, un appartement à Montmartre. Pour rien au monde elle ne renoncerait à ce bonheur-là, aussi pétillant et grisant qu’une coupe de champagne. Oui, la vie est belle ! Et pleine d’inattendu… Car Ariana devient la propriétaire de l’Orée, belle demeure toute cernée de roses. Un héritage bien encombrant, d’autant que le Lot est très loin de sa chère capitale… Et pourtant c’est ici, près de Cahors, au coeur de la campagne, qu’Ariana voit resurgir le souvenir de celui qui fut son premier amour. Tout lui revient en mémoire. Et c’est une vraie tornade ! Mais n’est-il pas trop tard ? J'ai bien aimé ce roman, ça se lit rapidement. Je peux confirmé, je l'ai lu d'une traite. Une histoire sympathique mais qui pour moi manqué cruellement de développement. J'ai trouvé cela un peu creux. Néanmoins, une lecture lègere sans prise de tête, mais qui ne m'a pas marqué !
  • bebi Posté le 24 Juin 2021
    Ariana est une femme heureuse. Elle a tout: un mari aimant, deux chouettes enfants, un blog qui tourne vraiment bien. Et voilà qu’elle vient d’hériter d’une maison à la campagne! Alors qu’elle aime la ville, les réseaux sociaux, elle ne sait pas bien ce qu’elle va en faire. Mais sa vie bascule suite à un événement soudain, et lentement, elle va devoir apprendre à vivre autrement… Nous voilà en plein dans un roman doux, à lire sous un saule pleureur, dans une chaise longue, une rivière glougloutant pas loin. C’est tout à fait le rythme qu’il faut pour découvrir cette histoire. Nous avons affaire à une jeune femme, au premier abord plutôt frivole, mais qui en profondeur a une histoire bien plus compliquée. Au fil des chapitres, ses souvenirs font peu à peu surface, nous offrant un panorama plus complexe que celui qu’elle nous avait présenté au départ. Bon, j’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire. Les premiers chapitres me donnaient envie de détester Ariana. Pourquoi? Je la trouvais très nombriliste, très égoïste, et totalement détachée de la réalité. Un caractère que j’appréciais vraiment peu. Heureusement, son comportement s’améliore peu à peu tout au... Ariana est une femme heureuse. Elle a tout: un mari aimant, deux chouettes enfants, un blog qui tourne vraiment bien. Et voilà qu’elle vient d’hériter d’une maison à la campagne! Alors qu’elle aime la ville, les réseaux sociaux, elle ne sait pas bien ce qu’elle va en faire. Mais sa vie bascule suite à un événement soudain, et lentement, elle va devoir apprendre à vivre autrement… Nous voilà en plein dans un roman doux, à lire sous un saule pleureur, dans une chaise longue, une rivière glougloutant pas loin. C’est tout à fait le rythme qu’il faut pour découvrir cette histoire. Nous avons affaire à une jeune femme, au premier abord plutôt frivole, mais qui en profondeur a une histoire bien plus compliquée. Au fil des chapitres, ses souvenirs font peu à peu surface, nous offrant un panorama plus complexe que celui qu’elle nous avait présenté au départ. Bon, j’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire. Les premiers chapitres me donnaient envie de détester Ariana. Pourquoi? Je la trouvais très nombriliste, très égoïste, et totalement détachée de la réalité. Un caractère que j’appréciais vraiment peu. Heureusement, son comportement s’améliore peu à peu tout au long du livre. L’auteure nous décrit une très belle région, réussissant même à nous donner envie d’aller s’y installer sur le champ. Un temps ensoleillé, un petit village agréable, une nature environnante foisonnante, tout y est pour nous offrir du soleil sur un plateau! Pour autant, et bien que l’histoire prenne un tour plus intéressant durant la seconde partie du livre, je suis un peu restée sur ma faim. Je n’y ai pas trouvé la profondeur que j’aime.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    12 romans feel-good à dévorer au soleil

    L’été pointe le bout de son nez et on a bien envie de profiter des beaux jours pour se plonger dans une histoire qui fait du bien. Faites le plein d’optimisme grâce à nos 12 histoires pleines de bonne humeur. Alors installez-vous au soleil et laissez-vous tenter par l’un de nos romans feel-good.

    Lire l'article