Lisez! icon: Search engine
Poulpe Fictions
EAN : 9782377420698
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 48
Format : 139 x 189 mm

Le Prince et la grenouille

,

Collection : Mini Poulpe
Date de parution : 02/05/2019
Le prince s’amuse et la princesse se rebelle !
La sorcière bout de colère : tout le royaume la craint (et s’écarte de son chemin) sauf le prince Prado, qui une fois encore vient de la remettre à sa place (devant tout le monde). Comme elle ne peut pas jeter de sort au fils du roi, la méchante Pignole ruse…... La sorcière bout de colère : tout le royaume la craint (et s’écarte de son chemin) sauf le prince Prado, qui une fois encore vient de la remettre à sa place (devant tout le monde). Comme elle ne peut pas jeter de sort au fils du roi, la méchante Pignole ruse… et s’en prend à sa fiancée, qu’elle transforme en une grenouille immonde. Prado s’amuse : il aime tant la princesse Eline qu’il bisera la grenouille sans dégoût pour lever le sort ! Ce qu’il ignore, en revanche, c’est qu’Eline se plaît bien sous cette forme et n’a pas prévu de se laisser embrasser…
 
De premiers romans illustrés en couleur pour les lecteurs et lectrices dès 7 ans !
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377420698
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 48
Format : 139 x 189 mm
Poulpe Fictions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MellysBook Posté le 19 Juillet 2019
    L'avis de Mathis: J'ai bien aimé ce livre, car il nous apprends à ne pas se moquer des différences des autres. L'histoire m'a plu, car le prince va se moquer de la verrue de la sorcière, Pignole, et cette dernière va transformer sa petite amie en grenouille. J'ai trouvé vraiment amusant et que c'était bien fait pour le prince ! Ce petit conte nous apprends à ne pas se moquer du physique des autres, car on est tous différents et ça c'est chouette ! Les trois personnages importants m'ont beaucoup plu, car ils sont amusants. Il y a une taupe, Rocotte, qui rêve que le prince la transforme en princesse et c'est vraiment très drôle. J'ai beaucoup aimé ce petit personnage insolite. Les illustrations sont tout aussi rigolotes que l'histoire. J'ai beaucoup aimé l'image de la maison de la sorcière, elle est bizarre et encore une fois amusante. C'est un petit livre très amusant aussi bien l'histoire, les illustrations que les personnages. J'ai passé un bon moment avec ce petit comte et je le conseille à partir de 7 ans. Le niveau de lecture est de deux points sur trois.
  • Sami33 Posté le 12 Juillet 2019
    Le prince s'amuse pendant que la princesse se rebelle tranquillement... La sorcière n'en peut plus, elle est au bord de la crise de nerf ! Tout le royaume a peur de cette sorcière sauf une personne, le prince Prado qui n'hésitera pas une fois encore à la remettre à sa place et devant tout le monde s'il vous plaît ! Comme elle ne peut pas jeter de sort au fils du Roi, la méchante sorcière doit ruser pour se venger ! C'est bien simple, elle a décidé de s'en prendre à sa fiancée en la transformant en une affreuse grenouille comme ça, il refusera de l'embrasser pour la libérer de ce vil sortilège... Ou pas ! En effet, ce cher prince a plus d'une flèche dans son carquois et pourrait bien lui réserver une sacré surprise... Encore une belle histoire que j'ai beaucoup aimé et qui est inédite également ! Les illustrations sont délicieuses à souhait, je suis sûre qu'elle plaira aux enfants. Une autre histoire que je vous recommande une fois encore.
  • Sharon Posté le 19 Juin 2019
    Merci à Babelio et à Poulpe fictions pour ce partenariat. C’est avec grand plaisir que j’avais été choisie pour la Masse Critique Jeunesse pour ce livre de la collection Mini Poulpe, lancé par l’éditeur Poulpe Fiction. Ai-je besoin de redire à quel point j’apprécie cette maison d’éditions ? Cette nouvelle collection vise un public plus jeune, tout en conservant l’état d’esprit des livres pour les plus grands : bousculer les idées reçues. Tout avait pourtant bien commencé : le prince et la princesse vont se marier. Pas de chance : une sorcière se montre très agacée par le prince. Se venger sur lui ? Non. Enfin, pas directement. Se venger sur la princesse ? Oui, et la métamorphoser en grenouille illico. Attention, la sorcière Pignole n’est pas une sorcière comme les autres, elle est une sorcière lettrée qui s’exprime avec grâce : « Puisque tu te moques de ce qui est moche, puisque tu hais ce qui est laid, je transforme ta belle Eline en Crapouille, la grenouille. » J’ai envie de plussoyer : il est important de ne pas juger, de ne pas repousser ce qui ne correspond pas à la norme. Ce qui n’était pas du tout prévu, c’est que... Merci à Babelio et à Poulpe fictions pour ce partenariat. C’est avec grand plaisir que j’avais été choisie pour la Masse Critique Jeunesse pour ce livre de la collection Mini Poulpe, lancé par l’éditeur Poulpe Fiction. Ai-je besoin de redire à quel point j’apprécie cette maison d’éditions ? Cette nouvelle collection vise un public plus jeune, tout en conservant l’état d’esprit des livres pour les plus grands : bousculer les idées reçues. Tout avait pourtant bien commencé : le prince et la princesse vont se marier. Pas de chance : une sorcière se montre très agacée par le prince. Se venger sur lui ? Non. Enfin, pas directement. Se venger sur la princesse ? Oui, et la métamorphoser en grenouille illico. Attention, la sorcière Pignole n’est pas une sorcière comme les autres, elle est une sorcière lettrée qui s’exprime avec grâce : « Puisque tu te moques de ce qui est moche, puisque tu hais ce qui est laid, je transforme ta belle Eline en Crapouille, la grenouille. » J’ai envie de plussoyer : il est important de ne pas juger, de ne pas repousser ce qui ne correspond pas à la norme. Ce qui n’était pas du tout prévu, c’est que la princesse serait ravie de cette nouvelle vie dans les marais. Elle découvre le bonheur de vivre sans devoir contrôler le moindre de ses gestes, sans craindre le regard des autres, qui pourraient juger/critiquer/rapporter ce qu’elle a fait, voire les trois à la fois. On me dira que c’est peut-être un peu tôt pour aborder ce thème avec de jeunes lecteurs. Je répondrai que les enfants sont de plus en plus tôt en contact avec des images, qui ne correspondent pas forcément à une réalité, et qu’il est intéressant de pouvoir parler avec eux de l’envers des contes de fée. Croyez-vous que le prince et les siens restent les bras ballants ? Non ! Et là aussi, l’auteur nous montre les contraintes, pas seulement de la vie de cour, mais de la vie d’adultes. Oui, l’on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Cependant, il faut persévérer si l’on veut vraiment quelque chose. Reste à savoir ce que c’est : vivre avec la princesse, ou vivre avec Eline. Ce n’est pas tout à fait la même chose. Une jolie histoire qui revisite le thème des contes de fée
    Lire la suite
    En lire moins
  • sossocha Posté le 14 Juin 2019
    J’ai choisi cette histoire d’abord parce que je pensais à une ré-écriture du conte la princesse et la grenouille, mais ensuite, je suis allée me pencher sur le résumé et j’ai compris que les auteurs lui avaient insufflé un message de respect des choix de l’autre, ce qui m’a beaucoup plu ! Je me suis donc mise à lire ce conte destiné aux jeunes lecteurs à partir de 7 ans et j’y ai pris beaucoup de plaisir ! Sur la forme, le texte et la taille des caractères est totalement adaptée à cette cible de nouveaux lecteurs. En plus de jolis dessins viennent ponctuer la lecture en illustrant plus ou moins les faits importants. On a donc tout pour laisser son enfant lire par lui-même en l’aidant sur des mots qui pourraient être plus compliqués. Les illustrations sont très jolies, très colorées. Et surtout l’histoire est mignonne ! On suit l’aventure du prince Prado, qui, face à une situation injuste, remet à sa place la sorcière Pignole. La sorcière énervée qu’il ne lui cède pas transforme son amoureuse en grenouille. Le prince, très amoureux, décide de partir l’embrasser sur le champ, mais la princesse, enfin libérée du regard des autres et libre, refuse de redevenir ce... J’ai choisi cette histoire d’abord parce que je pensais à une ré-écriture du conte la princesse et la grenouille, mais ensuite, je suis allée me pencher sur le résumé et j’ai compris que les auteurs lui avaient insufflé un message de respect des choix de l’autre, ce qui m’a beaucoup plu ! Je me suis donc mise à lire ce conte destiné aux jeunes lecteurs à partir de 7 ans et j’y ai pris beaucoup de plaisir ! Sur la forme, le texte et la taille des caractères est totalement adaptée à cette cible de nouveaux lecteurs. En plus de jolis dessins viennent ponctuer la lecture en illustrant plus ou moins les faits importants. On a donc tout pour laisser son enfant lire par lui-même en l’aidant sur des mots qui pourraient être plus compliqués. Les illustrations sont très jolies, très colorées. Et surtout l’histoire est mignonne ! On suit l’aventure du prince Prado, qui, face à une situation injuste, remet à sa place la sorcière Pignole. La sorcière énervée qu’il ne lui cède pas transforme son amoureuse en grenouille. Le prince, très amoureux, décide de partir l’embrasser sur le champ, mais la princesse, enfin libérée du regard des autres et libre, refuse de redevenir ce qu’elle était. C’est donc une très jolie histoire d’amour et de respect, parfaite pour les enfants !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Charliebbtl Posté le 9 Juin 2019
    Ayant déjà découvert et apprécié pas mal de romans des Editions Poulpe Fictions pour des lecteurs plus âgés, j’avoue que j’étais un peu réticent pour cette lecture dans la mesure où leur nouvelle collection (Mini-Poulpe) apparue début mai est réservée à des enfants bien plus jeunes. Et je dois reconnaître que mon appréhension ne se justifiait aucunement car encore une fois cette maison d’édition a mis dans le mille : - de part le traitement de la trame traditionnelle d’un conte qui en devient finalement extrêmement contemporain. Face au mauvais sort de la méchante sorcière Pignole, le prince, en bon héritier d’un royaume patriarcal à souhait, se gausse de cette malédiction car il va régler le problème en deux temps trois mouvements. Le problème est qu’il ne s’attend pas à la réaction de sa princesse, Eline, qui voit dans sa transformation en batracienne une forme de libération et le moyen d’échapper au qu’en dira-t-on dont elle (et l’ensemble de la gente féminine à travers elle) subit les conséquences au quotidien. Et là où le jeune mâle se retrouve encore une peu plus refroidi, c’est quand la princesse n’envisage à aucun moment un quelconque retour en arrière. Un baiser ne suffira pas... Ayant déjà découvert et apprécié pas mal de romans des Editions Poulpe Fictions pour des lecteurs plus âgés, j’avoue que j’étais un peu réticent pour cette lecture dans la mesure où leur nouvelle collection (Mini-Poulpe) apparue début mai est réservée à des enfants bien plus jeunes. Et je dois reconnaître que mon appréhension ne se justifiait aucunement car encore une fois cette maison d’édition a mis dans le mille : - de part le traitement de la trame traditionnelle d’un conte qui en devient finalement extrêmement contemporain. Face au mauvais sort de la méchante sorcière Pignole, le prince, en bon héritier d’un royaume patriarcal à souhait, se gausse de cette malédiction car il va régler le problème en deux temps trois mouvements. Le problème est qu’il ne s’attend pas à la réaction de sa princesse, Eline, qui voit dans sa transformation en batracienne une forme de libération et le moyen d’échapper au qu’en dira-t-on dont elle (et l’ensemble de la gente féminine à travers elle) subit les conséquences au quotidien. Et là où le jeune mâle se retrouve encore une peu plus refroidi, c’est quand la princesse n’envisage à aucun moment un quelconque retour en arrière. Un baiser ne suffira pas au prince pour reconquérir sa belle, il va devoir se remettre en question et combattre son ego outragé. Un tel traitement de cette intrigue traditionnelle fait du bien dans la mesure où le bien-être de la jeune princesse prend une plus grande importance que les desiderata d’une société conformiste. - Dans notre société où l’individualisme règne, ce petit conte met également en avant l’importance de devoir faire des compromis. On n’a pas toujours tout ce que l’on veut dans la vie et il s’agit alors de faire avec. On aime ainsi les discours que tiennent le roi et la reine quant à leurs efforts respectifs consentis afin de passer l’étape du « baiser ». L’objectif à atteindre (l’amour mutuel) nécessite ainsi de prendre parfois sur soi et de passer outre certaines imperfections chez l’autre car après tout, l’amour est bien plus fort que cela. Le message de la nourrice est d’ailleurs très explicite sur cette question, soulignant ainsi la nécessité de prendre son temps et de discuter sur les souhaits de chacun pour trouver un « accord » qui convienne à tous dans une relation amoureuse. Le bonheur se doit d’être partagé et non à sens unique. - Question style, là encore les Editions Poulpe Fictions continuent à refuser de faire des concessions lexicales au regard de l’âge de son public. Et en cela, je les soutiens amplement. Le vocabulaire employé reste d’un excellent niveau tout en demeurant tout à fait compréhensible pour un public de cet âge. La musicalité de certaines phrases est d’ailleurs d’une richesse absolue et digne des plus grands poètes : « Puisque tu te moques de ce qui est moche, puisque tu hais ce qui est laid, je transforme ta belle Eline en Crapouille la Grenouille« . Pour les petits lecteurs, c’est une lecture qui peut également s’envisager sans difficulté avec un parent d’autant que les thèmes abordés nécessitent discussion pour faire changer les mentalités de nos chères têtes blondes, bien mises à mal par certains discours entendus à la télé ou dans les cours d’école. En somme, Gilles Abier, avec son texte, fait ici oeuvre de salut public auprès des jeunes générations. - Enfin, encore une fois, on doit souligner l’importance donnée à l’illustration par cet éditeur et c’est Maud Begon qui s’y colle ici avec une grande réussite. Avis donc aux parents qui n’ont pas envie que leurs enfants grandissent trop bêtas : cette nouvelle collection de romans jeunesse est pour vous. Vous ferez de vos enfants au pire des gamins ouverts d’esprit au mieux des gamins qui changeront notre vision du monde en le rendant meilleur
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU POULPE !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !