Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258102385
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 228
Format : 140 x 225 mm

Le Printemps des enfants perdus

Collection : Terres de France
Date de parution : 17/10/2013

Parfums et onguents sont au cœur de l’univers de Manon, Parisienne et parfumeuse, qui plonge son nez dans les affaires sulfureuses sous le règne de Louis XV, en plein XVIIIe siècle.

Artistes, femmes du monde, élégants de la capitale, tous prisent la parfumerie de Manon Dupré, rue Saint-Honoré. En 1750, l’usage est de se parfumer quotidiennement de la tête aux pieds et jusqu’aux accessoires. Une coquetterie venue droit de Versailles. Pourtant, en ce mois de mai, ce ne sont pas les...

Artistes, femmes du monde, élégants de la capitale, tous prisent la parfumerie de Manon Dupré, rue Saint-Honoré. En 1750, l’usage est de se parfumer quotidiennement de la tête aux pieds et jusqu’aux accessoires. Une coquetterie venue droit de Versailles. Pourtant, en ce mois de mai, ce ne sont pas les senteurs mais une rumeur qui court les rues de Paris, une rumeur folle de trafic d’enfants. Lorsque deux jeunes garçons de son entourage, à leur tour, disparaissent, Manon, la jeune et belle parfumeuse, s’inquiète. Trop affectée pour attendre leur hypothétique retour, trop maligne pour n’y voir qu’une simple coïncidence, trop intriguée aussi, elle se lance tous sens affûtés à leur recherche.
Une quête et un compte à rebours qui la mèneront dans le milieu, impopulaire et corrompu, de la police de Louis XV…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258102385
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 228
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mimi6231 Posté le 20 Août 2020
    Dans le Paris du XVIII ème siècle des enfants disparaissent. Initialement, c'est sur demande du chef de la police que des enfants sont arrêtés, pour les envoyer peupler les colonies mais aussi pour réduire la mendicité qui est condamnée à cette époque. L'héroïne principale, Manon, est vendeuse de parfum et, comme cela est de mise à l'époque, elle vend ce qu'elle fabrique. C'est l'occasion de découvrir quelques aspects de cette fabrication. Manon est au courant des bruits qui courent concernant ces rumeurs mais elle ne sent pas directement impliquée jusqu'au jour où son neveu disparaît ainsi que son apprenti. Elle décide de les retrouver et croisera alors le chemin d'une personne, simple travailleuse, dont le fils a disparu. Tout cela incitera Manon à affronter les rouages, les manigances de l'époque. L'auteur nous immerge dans le Paris de cette époque, évoquant le milieu populaire, la cour, le fonctionnement de la justice. Une immersion totalement réussie. Une trame intéressante, une auteur qui connaît son sujet historique, une petite immersion dans le milieu du parfum composent un ouvrage réussi et très plaisant à lire.
  • coraliel59 Posté le 16 Juin 2020
    On suit une parfumeuse Manon Dupré qui enquête sur des disparitions d'enfants. Sur fonds d'événements historiques réels, on cherche à comprendre ce qui arrive à ses enfants L'histoire est assez plaisante mais on n'a pas vraiment la réponse à nos questions à la fin du livre. Une lecture agréable mais pas inoubliable.
  • virginie-musarde Posté le 7 Janvier 2016
    Un roman historico-policier très agréable qui entraîne le lecteur dans le centre de Paris en 1750 et révèle un chapitre méconnu de l'histoire, celui de la disparition d'enfants et des rumeurs qui l'accompagnent. La narration est sensible et enlevée, c'est presque un roman d'aventures doublé d'une intrigue intéressante. L'ensemble évoque le milieu des parfumeurs et maîtres-gantiers, la vie du quartier Châtelet-St Honoré, les révoltes populaires, le rôle de la police et de ses "mouches". Une lecture sympathique, tout public, qui se lit d'une traite, fort bien documentée, mais qui aurait sans doute mérité des personnages moins manichéens et un développement plus complexe de l'énigme des disparitions.
  • guettou Posté le 10 Septembre 2015
    parfumeuse rue st honoré Manon Dupré se passionne pour les odeurs les onguents et l'aventure. Femmes du monde, artistes,et élégants de Paris prisent ses parfums et ses préparations. En ce mois de Mai 1750, une rumeur folle de trafic d'enfants cours les rues de la capitale :deux enfants de son entourage disparaissent. Manon s'inquiète,se lance à leur recherche et veux découvrir la vérité. Un compte à rebours commence qui va la mener dans le milieu impopulaire et corrompu de la police de Louis XV Destiné à un public adulte, ce roman captivant et troublant; peut etre conseillé aussi aux adolescents. Un bon moment de lecture si vous aimez cette époque.
  • Lalivrophile Posté le 26 Novembre 2013
    Béatrice Égémar s'est servie d'un fait divers afin d'écrire un roman policier historique. Je ne connaissais pas du tout cette histoire d'enlèvements d'enfants de 1750. La romancière explore certaines pistes, donne quelques réponses, et en annexe, indique au lecteur des ouvrages documentaires qui lui permettront d'en savoir plus su ce fait divers si le coeur lui en dit. Le décor est très bien planté. Je me suis laissée porter par l'histoire, et n'ai pas tenté de chercher des coupables. Le style est relevé sans être pompeux. L'auteur nous immerge très vite dans l'ambiance du Paris de l'époque. [...] Lire la suite sur:
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.