Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221203286
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 270
Format : 1 x 215 mm

Le Prix de la victoire

Date de parution : 09/11/2017

« D’abord il y a eu la chute, interminable. Lorsque le navire s’est couché, le poste de barre se trouvait à quinze mètres au-dessus des vagues… L’impact de mon corps sur l’eau a provoqué en moi une explosion de mille étoiles qui s’est prolongée alors que je m’enfonçais dans des...

« D’abord il y a eu la chute, interminable. Lorsque le navire s’est couché, le poste de barre se trouvait à quinze mètres au-dessus des vagues… L’impact de mon corps sur l’eau a provoqué en moi une explosion de mille étoiles qui s’est prolongée alors que je m’enfonçais dans des profondeurs obscures. Mes poumons étaient sur le point d’exploser à l’instant où, enfin, j’ai pu respirer. Dans la nuit, malgré mes yeux brûlés par l’eau de mer, j’ai entraperçu trois fuseaux blancs : mon bateau reposait à l’envers dans la houle. »
74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes. C’est le temps qu’il a fallu à Armel Le Cléac’h pour boucler son troisième Vendée Globe. En accostant aux Sables-d’Olonne le 19 janvier 2017, le skippeur de 39 ans a battu de presque quatre jours le précédent record. Un exploit qui lui assure déjà une place de choix dans le panthéon de la voile française.
Mais, rentré dans sa Bretagne natale, Le Cléac’h a aujourd’hui encore du mal à revenir sur terre. Vagues démentielles, bateau qui chavire, conditions de survie dantesques, tensions au sommet avec ses rivaux… il n’a rien oublié de la fureur du Vendée Globe.
Dans le sillage de son succès, qui a mis fin à cette malédiction d’éternel second, c’est avant tout le parcours d’un homme qui se révèle ici, celui d’un marin qui se consacre corps et âme à sa passion, d’un vrai teigneux. Un « Chacal », comme on le surnomme dans le milieu…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221203286
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 270
Format : 1 x 215 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Etoilesonore Posté le 15 Juillet 2019
    Voici une biographie passionnante d'un marin, mais surtout d'un homme au destin exceptionnel. Je suis très éloignée de l'océan et la voile est pour moi un monde totalement inconnu. Alors lorsqu'Armel Le Cléac'h parle des manoeuvres qu'il effectue sur son bateau lors de ses diverses régates et compétitions, je n'y comprends rien et ne peux ni saisir la manoeuvre, ni l'apprécier. En revanche, je peux mesurer la dose de ténacité, de courage et de force mentale qu'il faut pour affronter seul les océans. L'auteur nous entraîne littéralement dans son aventure, nous racontant par le menu les dessous du Vendée Globe, la préparation que cela demande et les conditions de vie à bord (manoeuvre, sommeil, récupération, nourriture, habillement, etc.). Il nous raconte également par le menu son parcours, comment il est arrivé à ce degré de perfectionnement en découvrant la voile enfant, à l'école. C'est vrai qu'il a la chance d'être Breton et d'avoir côtoyé ce milieu très jeune, mais enfin tous les Bretons ne sont pas marin et pas à ce niveau. Un livre tout bonnement captivant et qui pour ma part, m'a fait découvrir un monde insoupçonné.
  • Elanoraev Posté le 28 Février 2018
    Armel Le Cléac'h, comme son nom l'indique, est un pur breton amoureux de la mer et amoureux des bateaux. Mais surtout un compétiteur hors pair qui ne lâche jamais rien, ce qui lui vaudra son surnom "Le Chacal". Surtout, c'est le vainqueur du dernier Vendée Globe lui qui fut un temps pensé comme le Poulidor de la voile après avoir fini deux fois deuxième. C'est ce parcours qui est relaté ici. Si la vie privée y est brièvement esquissée tant qu'elle a rapport avec la navigation, le bonhomme se montrant très discret sur le sujet, c'est surtout ses trois courses dans l'Everest des mers, ce tour du monde par les terribles Mers du Sud, dont il est question. Tout y est décrit, les sponsors, la préparation du bateau, les courses qualificatives, les réglages en tout genre, la préparation physique mais aussi mentale, jusque, et surtout, aux courses elles-mêmes. Les trois Vendée Globe sont rapportés à la manière d'un journal de bord et c'est ce qui fait véritablement le charme de ce livre. Parce qu'on entre de plein fouet dans la course, on vit réellement les événements, les classements, les aléas, les avaries, les joies aussi, pour être déçu (un peu)... Armel Le Cléac'h, comme son nom l'indique, est un pur breton amoureux de la mer et amoureux des bateaux. Mais surtout un compétiteur hors pair qui ne lâche jamais rien, ce qui lui vaudra son surnom "Le Chacal". Surtout, c'est le vainqueur du dernier Vendée Globe lui qui fut un temps pensé comme le Poulidor de la voile après avoir fini deux fois deuxième. C'est ce parcours qui est relaté ici. Si la vie privée y est brièvement esquissée tant qu'elle a rapport avec la navigation, le bonhomme se montrant très discret sur le sujet, c'est surtout ses trois courses dans l'Everest des mers, ce tour du monde par les terribles Mers du Sud, dont il est question. Tout y est décrit, les sponsors, la préparation du bateau, les courses qualificatives, les réglages en tout genre, la préparation physique mais aussi mentale, jusque, et surtout, aux courses elles-mêmes. Les trois Vendée Globe sont rapportés à la manière d'un journal de bord et c'est ce qui fait véritablement le charme de ce livre. Parce qu'on entre de plein fouet dans la course, on vit réellement les événements, les classements, les aléas, les avaries, les joies aussi, pour être déçu (un peu) de ces deux deuxièmes places avant de s'enthousiasmer de la victoire finalement. Mais à quel prix ? Les sacrifices, les heures de navigation loin de la maison, la séparation surtout avec les proches, tout cela finalement pour avoir les faveurs de la première page des journaux pendant un bref moment... Mais le Chacal a la compétition dans le sang, tellement que ça transparaît à chaque ligne, à chaque mot. Le palmarès d'Armel Le Cléac'h est immense (un rappel détaillé en fin d'ouvrage le confirme) et l'on découvre à travers ces pages comment il a pu se construire. On se retrouve surtout en immersion totale dans lle monde fascinant de a course au large. Si on peut parfois un peu se perdre dans les termes techniques, heureusement le lexique proposé à la fin est d'une grande aide, on referme ce livre fasciné par ce marin exceptionnel que l'on a hâte de retrouver dans de nouveaux défis.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.