Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258147294
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 140 x 225 mm

Le Rêve de Toinet

Collection : Terres de France
Date de parution : 12/09/2019
Un roman d’apprentissage – initiation, amours, et découverte de la poterie par un jeune chevrier cévenol – et d’époque qui reconstitue toute la vérité historique d’une région embrasée par les guerres de Religion au XVIIIe siècle.
Alors que le vallon de Salendrinque tremble sous les exactions des dragons du roi, venus mater les Cévennes acquises à la religion réformée, Toinet voit sa vie basculer à la mort accidentelle de son père.
Spoliée de la ferme qu’elle exploitait avec son époux, Jaquette Rouvel doit se séparer de sa...
Alors que le vallon de Salendrinque tremble sous les exactions des dragons du roi, venus mater les Cévennes acquises à la religion réformée, Toinet voit sa vie basculer à la mort accidentelle de son père.
Spoliée de la ferme qu’elle exploitait avec son époux, Jaquette Rouvel doit se séparer de sa fille qui ira travailler à la filature et de son fils Toinet qui sera placé en apprentissage chez un potier. Chez maître Roque, en plus de trouver une nouvelle famille, Toinet découvre sa voie : travailler cette argile qu’il façonne, jour après jour, avec habileté. Mais il doit quitter la chaleureuse famille Roque et son nouveau patron, un potier d’Anduze, abusant de sa confiance, l’engage à son insu dans un long périple pour un tour de France des Compagnons du Devoir.
Après cinq longues années, la roue du destin a enfin tourné pour Jaquette Rouvel qui rentre en possession de l’héritage paternel. Elle attend le retour de Toinet.
Reviendra-t-il comme il l’a promis à Apolline, la jolie fille de maître Roque ?
Réalisera-t-il alors son rêve de fabriquer ces poteries lumineuses découvertes au cours de ses pérégrinations : les vases Médicis ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258147294
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Azallee92 Posté le 25 Octobre 2019
    C’est avec grande curiosité que je me suis procuré le dernier roman de Mireille Pluchard. Je venais de terminer « le petit batard » écrit en 2012. De par mes recherches généalogiques, je suis intéressée par la vie des protestants sous Louis XIV. De plus, « le rêve de Toinet » se situe dans un milieu que je connais bien pour y avoir exercé. J’ai commencé mon apprentissage de la poterie chez un potier de Digoin, qui, comme Toinet, fabriquait sa terre, la malaxait comme Appoline, pour la fabrication de terres vernissées, le façonnage de l’argile au tour à bois à grande roue, cuites au four à bois pendant trois jours après un dégourdi, décorées à l’engobe et au barollet. Mireille Pluchard est très bien documentée sur ce thème du potier, sur les techniques (utilisation de l’alquifoux, vernis au plomb interdit par la suite), le tour de France sur les divers centres céramiques, les ambiances et odeurs d’atelier, et ça a été un grand plaisir de suivre le chemin d’apprentissage et la réalisation du rêve du petit chevrier, tombé en passion bien malgré lui, pour des vases Médicis. De même, j’ai découvert davantage les brimades,... C’est avec grande curiosité que je me suis procuré le dernier roman de Mireille Pluchard. Je venais de terminer « le petit batard » écrit en 2012. De par mes recherches généalogiques, je suis intéressée par la vie des protestants sous Louis XIV. De plus, « le rêve de Toinet » se situe dans un milieu que je connais bien pour y avoir exercé. J’ai commencé mon apprentissage de la poterie chez un potier de Digoin, qui, comme Toinet, fabriquait sa terre, la malaxait comme Appoline, pour la fabrication de terres vernissées, le façonnage de l’argile au tour à bois à grande roue, cuites au four à bois pendant trois jours après un dégourdi, décorées à l’engobe et au barollet. Mireille Pluchard est très bien documentée sur ce thème du potier, sur les techniques (utilisation de l’alquifoux, vernis au plomb interdit par la suite), le tour de France sur les divers centres céramiques, les ambiances et odeurs d’atelier, et ça a été un grand plaisir de suivre le chemin d’apprentissage et la réalisation du rêve du petit chevrier, tombé en passion bien malgré lui, pour des vases Médicis. De même, j’ai découvert davantage les brimades, en France dans ce siècle, à l’égard des protestants, tués, séparés, enfermés, dont on décidait de leur vie comme des animaux, leurs pratiques austères et besogneuses, obligés de se cacher pour pratiquer leur religion « au désert ». On apprécie la laïcité qui régit notre pays. Je n’ai jamais été déçue par l’écriture de Mireille Pluchard dont j’apprécie beaucoup le style et le condensé de ses écrits. Je recommande cette auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MAMIEJAUNE Posté le 15 Octobre 2019
    Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Rêve de Toinet », roman de Mireille PLUCHARD dont j'ai découvert la plume fluide et majestueuse lors de la lecture de ses précédents romans « Les Chemins de promesse », « L'Echarpe de la promise », « Le Petit bâtard » et «Le Miroir d'Amélie ». Je remercie également Mireille PLUCHARD pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée. La très jolie couverture m'a de suite interpellée. Mireille PLUCHARD nous transporte au XVIIIème siècle dans les Cévennes où nous faisons connaissance avec Jacquette Rouvet qui, au décès de son époux, se voit dépouillée de la ferme où elle vit avec ses deux enfants : Chantelone et son frère Antoine – dit Toinet- Mais quel sera le rêve de Toinet ? L'auteure nous conte avec ses si jolis mots le destin de ce jeune garçon qui aurait du, comme ses ancêtres, devenir chevrier et qui va apprendre à faire des poteries. L'histoire est belle, originale, les personnages vrais et attachants. Mireille PLUCHARD décrit à merveille et avec moult détails, le métier de potier et la fabrication des vases Médicis, les conflits liés aux guerres de Religion, les us et... Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Le Rêve de Toinet », roman de Mireille PLUCHARD dont j'ai découvert la plume fluide et majestueuse lors de la lecture de ses précédents romans « Les Chemins de promesse », « L'Echarpe de la promise », « Le Petit bâtard » et «Le Miroir d'Amélie ». Je remercie également Mireille PLUCHARD pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée. La très jolie couverture m'a de suite interpellée. Mireille PLUCHARD nous transporte au XVIIIème siècle dans les Cévennes où nous faisons connaissance avec Jacquette Rouvet qui, au décès de son époux, se voit dépouillée de la ferme où elle vit avec ses deux enfants : Chantelone et son frère Antoine – dit Toinet- Mais quel sera le rêve de Toinet ? L'auteure nous conte avec ses si jolis mots le destin de ce jeune garçon qui aurait du, comme ses ancêtres, devenir chevrier et qui va apprendre à faire des poteries. L'histoire est belle, originale, les personnages vrais et attachants. Mireille PLUCHARD décrit à merveille et avec moult détails, le métier de potier et la fabrication des vases Médicis, les conflits liés aux guerres de Religion, les us et coutumes de l'époque nous rappelant ainsi que la vie de nos ancêtres n'était pas facile.. J'ai bien aimé ce roman régional historique très bien documenté et écrit, émouvant car empli d'amour et d'amitié, aux multiples rebondissements qui tiennent en haleine jusqu'au dénouement. Un bon moment de lecture. leslecturesdecerise74.over-blog.com
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Presses de la Cité

    "Le rêve de Toinet " de Mireille Pluchard : un beau roman d'apprentissage, de tradition et d'histoire

    Avec Le Rêve de Toinet, Mireille Pluchard nous offre un beau roman d’apprentissage de tradition – celle de la poterie cévenole – et d’histoire, brossant un passionnant tableau d’époque sur une région embrasée par les guerres de religion au XVIIIe siècle. Toinet, le petit chevrier dont la famille a été spoliée de ses biens, découvre avec passion la poterie et n’a désormais qu’un seul but : concevoir le plus beau des vases Médicis…

    Lire l'article