Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221258521
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 135 x 215 mm
Nouveauté

Le Scaphandre et le Papillon

Collection : Arion
Date de parution : 25/11/2021
Publié dans trente pays, Le Scaphandre et le Papillon a déjà touché des millions de lecteurs dans le monde. Le film qui en a été tiré, réalisé par Julian Schnabel et interprété par Mathieu Amalric, figure dans la sélection officielle du Festival de Cannes 2007.
Ce témoignage relate le combat pour la vie d'un homme coupé du monde.

Le 8 décembre 1995, brutalement, un accident vasculaire plonge Jean-Dominique Bauby dans un coma profond. Quand il en sort, toutes ses fonctions motrices sont détériorées. Atteint de ce qu’on appelle le « locked-in syndrome », il est littéralement enfermé à l’intérieur de lui-même; il ne peut plus bouger, manger, parler...

Le 8 décembre 1995, brutalement, un accident vasculaire plonge Jean-Dominique Bauby dans un coma profond. Quand il en sort, toutes ses fonctions motrices sont détériorées. Atteint de ce qu’on appelle le « locked-in syndrome », il est littéralement enfermé à l’intérieur de lui-même; il ne peut plus bouger, manger, parler ou même simplement respirer sans assistance. Dans ce corps inerte, seul un œil bouge.
Cet œil, le gauche, c’est son lien avec le monde, avec les autres, avec la vie. Avec son œil, il cligne une fois pour dire « oui », deux fois pour dire « non ». Avec son œil, il arrête l’attention de son visiteur sur les lettres de l’alphabet qu’on lui dicte et forme des mots, des phrases, des pages entières... Avec son œil, il écrit ce livre : chaque matin pendant des semaines, il en compose et mémorise les pages avant de les dicter, puis de les corriger.
Depuis la bulle de verre de son scaphandre où volent des papillons, il nous envoie ces cartes postales d’un monde que nous ne pouvons qu’imaginer, un monde où il ne reste rien qu’un esprit à l’œuvre.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221258521
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mesecritsdunjour Posté le 27 Septembre 2021
    Jean-Dominique Bauby est enfermé dans son corps depuis son accident vasculaire de 1995. Victime du ‘locked-in syndrome’, seul son œil lui permet de maintenir un lien avec les autres. « ESARINTULOMDPCFBVHGJQZYXKW L’apparent désordre de ce joyeux défilé n’est pas le fruit du hasard mais de savants calculs. Plutôt qu’un alphabet, c’est un hit-parade où chaque lettre est classée en fonction de sa fréquence dans la langue française. Ainsi, le E caracole en tête et le W s’accroche pour ne pas être lâché par le peloton. Le B boude d’avoir été relégué près du V avec lequel on le confond sans cesse. L’orgueilleux J s’étonne d’être situé si loin, lui qui débute tant de phrases. Vexé de s’être fait souffler une place par le H, le gros G fait la gueule et, toujours à tu et à toi, le T et le U savourent le plaisir de ne pas avoir été séparés. Tous ces reclassements ont une raison d’être : faciliter la tâche de tous ceux qui veulent bien essayer de communiquer directement avec moi. » Un témoignage qui raconte les derniers moments de ‘Terrien’ d’un homme à qui l’on a enlevé toute vie. Un papillon dont les ailes sont brisées, condamné à se... Jean-Dominique Bauby est enfermé dans son corps depuis son accident vasculaire de 1995. Victime du ‘locked-in syndrome’, seul son œil lui permet de maintenir un lien avec les autres. « ESARINTULOMDPCFBVHGJQZYXKW L’apparent désordre de ce joyeux défilé n’est pas le fruit du hasard mais de savants calculs. Plutôt qu’un alphabet, c’est un hit-parade où chaque lettre est classée en fonction de sa fréquence dans la langue française. Ainsi, le E caracole en tête et le W s’accroche pour ne pas être lâché par le peloton. Le B boude d’avoir été relégué près du V avec lequel on le confond sans cesse. L’orgueilleux J s’étonne d’être situé si loin, lui qui débute tant de phrases. Vexé de s’être fait souffler une place par le H, le gros G fait la gueule et, toujours à tu et à toi, le T et le U savourent le plaisir de ne pas avoir été séparés. Tous ces reclassements ont une raison d’être : faciliter la tâche de tous ceux qui veulent bien essayer de communiquer directement avec moi. » Un témoignage qui raconte les derniers moments de ‘Terrien’ d’un homme à qui l’on a enlevé toute vie. Un papillon dont les ailes sont brisées, condamné à se taper contre les parois d’un scaphandre. De l’extérieur, on se dit que la chose est dingue : écrire un livre rien qu’en clignant de l’œil ! Pour l’avoir vu chez une patiente, je peux vous dire que cela est bien possible et c’est absolument remarquable. Mais, car il en faut bien un, il faut monnayer une grosse somme d’argent pour s’équiper de ce genre d’appareillage ! Et oui, encore une belle disparité au sein des malades! Un livre très court, assez classique. Il m’a manqué ce petit déclic émotionnel. Je ne demandais pas les grosses larmes mais Jean-Dominique Bauby n’a fait que survoler son entourage, le personnel médical et je dirais lui-même également. Dommageable. Je me doute qu’écrire un livre avec un handicap aussi lourd relève de l’exploit et faire du 500 pages est quasi impossible. Le temps de l’auteur étant compté à ce moment-là. Le peu de pages suffit à prendre conscience que la vie peut nous échapper à tout moment. Profiter de chaque instant car il peut être le dernier. Inévitablement, le droit à l’euthanasie a été très présent dans mes pensées à la lecture. Un débat qui traîne depuis de trop nombreuses années. De quel droit peut-on décider à la place du malade qui exprime le souhait de mourir ? À bon entendeur ! http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2021/09/27/39152739.html
    Lire la suite
    En lire moins
  • avanalou Posté le 2 Février 2021
    Un témoignage poignant : Suite à un accident vasculaire-cérébral, l'auteur s'est retrouvé totalement paralysé, à l'exception de sa paupière gauche. En revanche, il perçoit tout ce qui se passe autour de lui. Son corps devient une armure dans laquelle il se retrouve prisonnier, il communique au moyen d’un système de code grâce à sa paupière. Là où ça devient incroyable, c'est qu'avec le concours d’autres personnes il a réussi à développer un système qui lui a permis d'écrire ce livre. Un bon livre qui se lit rapidement.
  • countessmorphea Posté le 10 Décembre 2020
    Ce n’est pas une lecture dont on peut sortir insensible. Pour Jean Dominique la vie a basculé d’un coup, sans prévenir. Je ne peux même pas imaginer le sentiment d’injustice et de désespoir qu’il a du ressentir à son réveil. Un réveil où il s’est retrouvé enfermé dans son propre corps. Une prison de chair et d’os. Et pourtant la vie a continué et c’est une putain de leçon qu’il nous a offert avant de quitter ce monde. Pas d’apitoiement, que du courage, de la force – rien que d’avoir pu écrire ce roman c’est quasi un miracle ! – et même de l’humour. Il nous fait partager ses souvenirs et ses pensées, un peu son nouveau quotidien. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et je me suis laissée porter au fil des pages. C’était un peu déroutant d’être dans la peau de cet homme. Sans être un coup de cœur, je pense qu’il fait partie des livres à lire dans sa vie. Ne serait-ce que pour réaliser que, sans minimiser les problèmes de chacun, on a une putain de chance quand on a la santé. J’ai vu qu’un film était sorti en 2007 mais je ne suis pas certaine de le... Ce n’est pas une lecture dont on peut sortir insensible. Pour Jean Dominique la vie a basculé d’un coup, sans prévenir. Je ne peux même pas imaginer le sentiment d’injustice et de désespoir qu’il a du ressentir à son réveil. Un réveil où il s’est retrouvé enfermé dans son propre corps. Une prison de chair et d’os. Et pourtant la vie a continué et c’est une putain de leçon qu’il nous a offert avant de quitter ce monde. Pas d’apitoiement, que du courage, de la force – rien que d’avoir pu écrire ce roman c’est quasi un miracle ! – et même de l’humour. Il nous fait partager ses souvenirs et ses pensées, un peu son nouveau quotidien. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et je me suis laissée porter au fil des pages. C’était un peu déroutant d’être dans la peau de cet homme. Sans être un coup de cœur, je pense qu’il fait partie des livres à lire dans sa vie. Ne serait-ce que pour réaliser que, sans minimiser les problèmes de chacun, on a une putain de chance quand on a la santé. J’ai vu qu’un film était sorti en 2007 mais je ne suis pas certaine de le regarder.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Quad Posté le 8 Décembre 2020
    Tand le livre et le film témoignent d'une résilience et d'une authenticité foudroyantes. Quel bel héritage que cet auteur nous a laissé.
  • PaulineRoumy Posté le 30 Octobre 2020
    Le scaphandre et le papillon est un très beau livre, au file des chapitres nous nous rendons compte que chaque vie peut basculer du jour au lendemain, et que chaque moment,chaque sensation présente compte, c’est une très belle leçon...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.