RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le secret est de boire un verre de vin avant (avant tout) - Réflexions corrosives d'une femme au bord de la crise

            First Éditions
            EAN : 9782412046043
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 125 x 182 mm
            Le secret est de boire un verre de vin avant (avant tout) - Réflexions corrosives d'une femme au bord de la crise

            Collection : First Humour
            Date de parution : 29/05/2019
            11 h 20.
            Je voudrais discuter 2 minutes avec ceux qui disent, quand t’as faim : « Mange un fruit. »
            Vania Pagano est italienne et vit à Longwy, un petit patelin du Nord-Est de la France. Elle affronte le climat, sa quarantaine et ses trois filles avec une lucidité tranchante et un humour caustique décapants.

            Je ne suis pas étrange, mais je sais que, dans quelques années, on ajoutera « syndrome...
            Vania Pagano est italienne et vit à Longwy, un petit patelin du Nord-Est de la France. Elle affronte le climat, sa quarantaine et ses trois filles avec une lucidité tranchante et un humour caustique décapants.

            Je ne suis pas étrange, mais je sais que, dans quelques années, on ajoutera « syndrome de » juste avant mon nom.

            J’ai calculé : élever un enfant jusqu’à ses 20 ans, ça me coûte 120 000 euros, à raison de 6 000 euros par an.
            Et ça, c’est que pour l’alcool.

            2 674e jour consécutif où ma fille a l’air étonnée de devoir se laver les dents.



             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782412046043
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 125 x 182 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • lesjolismotsdeclem Posté le 14 Juin 2019
              Je suis une sportive (presque) accomplie. Sport et Yoga jalonnent mon quotidien, me donnant à loisir satisfaction et effroi, courbatures et apaisement. Je ne suis pas certaine que l’ambivalence soit lé résultat escomptée, mais soit, j’ai choisi de faire avec. Mais mon activité favorite devant l’Eternel reste l’apérobic*. Et le second degré. Cela va sans dire. J’ai ainsi cru que Le secret est de boire un verre de vin* *avant (avant tout) de Vania Pagano avait été fait sur mesure pour moi, comme un parfait précis. Jugez sur pièce : « 11 h 20. Je voudrais discuter 2 minutes avec ceux qui disent, quand t’as faim : » Mange un fruit. « Vania Pagano est italienne et vit à Longwy, un petit patelin du Nord-Est de la France. Elle affronte le climat, sa quarantaine et ses trois filles avec une lucidité tranchante et un humour caustique décapants. » J’aime que des pensées cyniques soient jetées en vrac, surtout lorsqu’elles sont drôles et clairvoyantes. A l’instar des auteurs des Manuels d’éducation Punk , Vania Pagano nous livre des bribes de réflexion tantôt acerbes, tantôt touchantes, très souvent vraies et surtout follement amusantes. Elle n’épargne aucun des aléas de la vie quotidienne,... Je suis une sportive (presque) accomplie. Sport et Yoga jalonnent mon quotidien, me donnant à loisir satisfaction et effroi, courbatures et apaisement. Je ne suis pas certaine que l’ambivalence soit lé résultat escomptée, mais soit, j’ai choisi de faire avec. Mais mon activité favorite devant l’Eternel reste l’apérobic*. Et le second degré. Cela va sans dire. J’ai ainsi cru que Le secret est de boire un verre de vin* *avant (avant tout) de Vania Pagano avait été fait sur mesure pour moi, comme un parfait précis. Jugez sur pièce : « 11 h 20. Je voudrais discuter 2 minutes avec ceux qui disent, quand t’as faim : » Mange un fruit. « Vania Pagano est italienne et vit à Longwy, un petit patelin du Nord-Est de la France. Elle affronte le climat, sa quarantaine et ses trois filles avec une lucidité tranchante et un humour caustique décapants. » J’aime que des pensées cyniques soient jetées en vrac, surtout lorsqu’elles sont drôles et clairvoyantes. A l’instar des auteurs des Manuels d’éducation Punk , Vania Pagano nous livre des bribes de réflexion tantôt acerbes, tantôt touchantes, très souvent vraies et surtout follement amusantes. Elle n’épargne aucun des aléas de la vie quotidienne, que ce soit elle, son rapport à ses trois filles ou aux autres tout simplement. Gentiment déjantée, l’auteure nous emmène aux fils des pérégrinations de ses pensées, pour notre plus grand plaisir. Elle ose dire tout haut ce que nous pensons honteusement tous bas. Et c’est frais, c’est vrai. Et surtout c’est très drôle. Lu d’une traite, cet ouvrage va m’accompagner dans ma quête du bien être et de la relaxation (par le chablis). Cela me donnerai presque envie de dire Au diable Petit Bambou. Si vous avez une folle envie de vous changez les idées, et que l’auto dérision est quelque chose avec lequel vous vous sentez relativement à l’aise, je vous enjoins à rire en compagnie de Vania Pagano et de son secret plus si bien gardé désormais ! Bonne dégustation … euh … lecture à vous !
              Lire la suite
              En lire moins
            • lesjolismotsdeclem Posté le 14 Juin 2019
              Je suis une sportive (presque) accomplie. Sport et Yoga jalonnent mon quotidien, me donnant à loisir satisfaction et effroi, courbatures et apaisement. Je ne suis pas certaine que l’ambivalence soit lé résultat escomptée, mais soit, j’ai choisi de faire avec. Mais mon activité favorite devant l’Eternel reste l’apérobic*. Et le second degré. Cela va sans dire. J’ai ainsi cru que Le secret est de boire un verre de vin* *avant (avant tout) de Vania Pagano avait été fait sur mesure pour moi, comme un parfait précis. Jugez sur pièce : « 11 h 20. Je voudrais discuter 2 minutes avec ceux qui disent, quand t’as faim : » Mange un fruit. « Vania Pagano est italienne et vit à Longwy, un petit patelin du Nord-Est de la France. Elle affronte le climat, sa quarantaine et ses trois filles avec une lucidité tranchante et un humour caustique décapants. » J’aime que des pensées cyniques soient jetées en vrac, surtout lorsqu’elles sont drôles et clairvoyantes. A l’instar des auteurs des Manuels d’éducation Punk , Vania Pagano nous livre des bribes de réflexion tantôt acerbes, tantôt touchantes, très souvent vraies et surtout follement amusantes. Elle n’épargne aucun des aléas de la vie quotidienne,... Je suis une sportive (presque) accomplie. Sport et Yoga jalonnent mon quotidien, me donnant à loisir satisfaction et effroi, courbatures et apaisement. Je ne suis pas certaine que l’ambivalence soit lé résultat escomptée, mais soit, j’ai choisi de faire avec. Mais mon activité favorite devant l’Eternel reste l’apérobic*. Et le second degré. Cela va sans dire. J’ai ainsi cru que Le secret est de boire un verre de vin* *avant (avant tout) de Vania Pagano avait été fait sur mesure pour moi, comme un parfait précis. Jugez sur pièce : « 11 h 20. Je voudrais discuter 2 minutes avec ceux qui disent, quand t’as faim : » Mange un fruit. « Vania Pagano est italienne et vit à Longwy, un petit patelin du Nord-Est de la France. Elle affronte le climat, sa quarantaine et ses trois filles avec une lucidité tranchante et un humour caustique décapants. » J’aime que des pensées cyniques soient jetées en vrac, surtout lorsqu’elles sont drôles et clairvoyantes. A l’instar des auteurs des Manuels d’éducation Punk , Vania Pagano nous livre des bribes de réflexion tantôt acerbes, tantôt touchantes, très souvent vraies et surtout follement amusantes. Elle n’épargne aucun des aléas de la vie quotidienne, que ce soit elle, son rapport à ses trois filles ou aux autres tout simplement. Gentiment déjantée, l’auteure nous emmène aux fils des pérégrinations de ses pensées, pour notre plus grand plaisir. Elle ose dire tout haut ce que nous pensons honteusement tous bas. Et c’est frais, c’est vrai. Et surtout c’est très drôle. Lu d’une traite, cet ouvrage va m’accompagner dans ma quête du bien être et de la relaxation (par le chablis). Cela me donnerai presque envie de dire Au diable Petit Bambou. Si vous avez une folle envie de vous changez les idées, et que l’auto dérision est quelque chose avec lequel vous vous sentez relativement à l’aise, je vous enjoins à rire en compagnie de Vania Pagano et de son secret plus si bien gardé désormais ! Bonne dégustation … euh … lecture à vous !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Aurelivres57 Posté le 12 Juin 2019
              Avoir quarante balais, frôler le burn-out et habiter une des villes les plus tristouilles de France, Longwy, ça n’empêche pas d’avoir un humour ultra cinglant ! Notre belle italienne lorraine, Vania Pagano, qui publie chaque jour ses perles sur Facebook, nous a concocté un condensé de ses meilleures punchlines et autres réflexions hilarantes sur sa vie de femme et de mère. Cette maman parfaitement imparfaite, qui assume son côté mère indigne et noie son désespoir de femme au bord-de-la-crise-de-nerf dans l’alcool, nous fait littéralement pleurer de rire. 192 pages de pur délire, de phrases cash et d’humour mordant, à lire en terrasse d’un café, pompette, petit verre de blanc à la main, ou même sobre, en lecture estivale, pendant que nos chers bambins s’entretueront sur la plage pour un râteau. Que c’est bon de réaliser que nous ne sommes pas les seules dans la galère du quotidien. Que c’est bon de rire de situations plus vraies que vraies et déjà vécues par beaucoup. C’est frais, drôle, corrosif et mon dieu que ca fait du bien !! Je vous propose quelques-unes de mes citations favorites : J’ai en moi ce profond regret de ne jamais avoir osé dire à ma fille, quand elle me... Avoir quarante balais, frôler le burn-out et habiter une des villes les plus tristouilles de France, Longwy, ça n’empêche pas d’avoir un humour ultra cinglant ! Notre belle italienne lorraine, Vania Pagano, qui publie chaque jour ses perles sur Facebook, nous a concocté un condensé de ses meilleures punchlines et autres réflexions hilarantes sur sa vie de femme et de mère. Cette maman parfaitement imparfaite, qui assume son côté mère indigne et noie son désespoir de femme au bord-de-la-crise-de-nerf dans l’alcool, nous fait littéralement pleurer de rire. 192 pages de pur délire, de phrases cash et d’humour mordant, à lire en terrasse d’un café, pompette, petit verre de blanc à la main, ou même sobre, en lecture estivale, pendant que nos chers bambins s’entretueront sur la plage pour un râteau. Que c’est bon de réaliser que nous ne sommes pas les seules dans la galère du quotidien. Que c’est bon de rire de situations plus vraies que vraies et déjà vécues par beaucoup. C’est frais, drôle, corrosif et mon dieu que ca fait du bien !! Je vous propose quelques-unes de mes citations favorites : J’ai en moi ce profond regret de ne jamais avoir osé dire à ma fille, quand elle me donnait un de ses dessins pourris : « Ah, non, j’aime pas ça, c’est moche et c’est pas ce que j’ai demandé. » Juste pour qu’elle sache ce que ça fait de lui faire à bouffer tous les jours. Un parent est cet être à l’esprit de dévouement sans faille qui termine les assiettes à moitié mangées, finit les carcasses de poulet et se nourrit uniquement de yaourts avec des parfums de merde. Non, il n’y a pas d’écho dans ma maison. C’est juste moi qui répète 2 fois tout ce que je dis. En qualité de parent, vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra être et sera (sans aucun doute) utilisé contre vous, par votre enfant, dans un lieu public et peuplé. Bon…faut vraiment que je me mette au régime. L’excuse du petit ventre post-grossesse ne tient plus. Ma dernière fille à 19 ans. -Est-ce que tu penses que je suis une bonne mère, Victoria ? -Moi, c’est Julia.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Aurelivres57 Posté le 12 Juin 2019
              Avoir quarante balais, frôler le burn-out et habiter une des villes les plus tristouilles de France, Longwy, ça n’empêche pas d’avoir un humour ultra cinglant ! Notre belle italienne lorraine, Vania Pagano, qui publie chaque jour ses perles sur Facebook, nous a concocté un condensé de ses meilleures punchlines et autres réflexions hilarantes sur sa vie de femme et de mère. Cette maman parfaitement imparfaite, qui assume son côté mère indigne et noie son désespoir de femme au bord-de-la-crise-de-nerf dans l’alcool, nous fait littéralement pleurer de rire. 192 pages de pur délire, de phrases cash et d’humour mordant, à lire en terrasse d’un café, pompette, petit verre de blanc à la main, ou même sobre, en lecture estivale, pendant que nos chers bambins s’entretueront sur la plage pour un râteau. Que c’est bon de réaliser que nous ne sommes pas les seules dans la galère du quotidien. Que c’est bon de rire de situations plus vraies que vraies et déjà vécues par beaucoup. C’est frais, drôle, corrosif et mon dieu que ca fait du bien !! Je vous propose quelques-unes de mes citations favorites : J’ai en moi ce profond regret de ne jamais avoir osé dire à ma fille, quand elle me... Avoir quarante balais, frôler le burn-out et habiter une des villes les plus tristouilles de France, Longwy, ça n’empêche pas d’avoir un humour ultra cinglant ! Notre belle italienne lorraine, Vania Pagano, qui publie chaque jour ses perles sur Facebook, nous a concocté un condensé de ses meilleures punchlines et autres réflexions hilarantes sur sa vie de femme et de mère. Cette maman parfaitement imparfaite, qui assume son côté mère indigne et noie son désespoir de femme au bord-de-la-crise-de-nerf dans l’alcool, nous fait littéralement pleurer de rire. 192 pages de pur délire, de phrases cash et d’humour mordant, à lire en terrasse d’un café, pompette, petit verre de blanc à la main, ou même sobre, en lecture estivale, pendant que nos chers bambins s’entretueront sur la plage pour un râteau. Que c’est bon de réaliser que nous ne sommes pas les seules dans la galère du quotidien. Que c’est bon de rire de situations plus vraies que vraies et déjà vécues par beaucoup. C’est frais, drôle, corrosif et mon dieu que ca fait du bien !! Je vous propose quelques-unes de mes citations favorites : J’ai en moi ce profond regret de ne jamais avoir osé dire à ma fille, quand elle me donnait un de ses dessins pourris : « Ah, non, j’aime pas ça, c’est moche et c’est pas ce que j’ai demandé. » Juste pour qu’elle sache ce que ça fait de lui faire à bouffer tous les jours. Un parent est cet être à l’esprit de dévouement sans faille qui termine les assiettes à moitié mangées, finit les carcasses de poulet et se nourrit uniquement de yaourts avec des parfums de merde. Non, il n’y a pas d’écho dans ma maison. C’est juste moi qui répète 2 fois tout ce que je dis. En qualité de parent, vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra être et sera (sans aucun doute) utilisé contre vous, par votre enfant, dans un lieu public et peuplé. Bon…faut vraiment que je me mette au régime. L’excuse du petit ventre post-grossesse ne tient plus. Ma dernière fille à 19 ans. -Est-ce que tu penses que je suis une bonne mère, Victoria ? -Moi, c’est Julia.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER FIRST ÉDITIONS
            Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !