RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le syndrome de l'imposteur

            La Découverte
            EAN : 9782348043468
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 96
            Format : 170 x 240 mm
            Le syndrome de l'imposteur
            Parcours d'une interne en psychiatrie

            Collection : Bandes dessinées
            Date de parution : 02/05/2019
            Avec ce premier roman graphique inspiré de son expérience personnelle, Claire Le Men nous permet d’entrer dans un univers difficile à documenter. Elle allie humour et finesse dans ce récit initiatique traversé de réflexions sur la folie, les normes juridiques ou encore l’objectivité supposée de la médecine.
            Lucile Lapierre, jeune interne en médecine en proie à un sentiment maladif d’illégitimité, est affectée un peu par hasard à une unité pour malades difficiles d’un hôpital psychiatrique. Dans ce récit initiatique inspiré de son expérience personnelle, Claire Le Men dresse un portrait juste et drôle de l’institution psychiatrique et... Lucile Lapierre, jeune interne en médecine en proie à un sentiment maladif d’illégitimité, est affectée un peu par hasard à une unité pour malades difficiles d’un hôpital psychiatrique. Dans ce récit initiatique inspiré de son expérience personnelle, Claire Le Men dresse un portrait juste et drôle de l’institution psychiatrique et des personnages qui la peuplent.  Ce faisant, elle fait voler en éclat nos présupposés sur la folie.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782348043468
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 96
            Format : 170 x 240 mm

            Ils en parlent

            Le trait est simple, les décors sont minimalistes. Claire Le Men a souhaité un dessin efficace, au service d’une histoire plus à lire qu’à dévorer des yeux. En une petite centaine de pages, tout en finesse et pédagogie, elle éclaire un sujet méconnu, celui de la psychiatrie sous contrainte et de la formation de ses médecins. Elle s’appuie sur des références multiples, de Michel Foucault à l’expérience de Rosenhan, pour interroger le pouvoir « vertigineux » du prescripteur et donner à voir une autre image du malade psychiatrique au sein de la société – vulnérable plutôt que dangereux.
            Léa Iribarnegaray / Le Monde

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • volubilae Posté le 1 Juin 2019
              BD qui explore très finement d'une part le processus de pensée d'étudiant en psychologie qui débute dans la pratique, ainsi que tout le panel possible de réflexions quant à la pratique appliquée et l'implication humaine de la psychiatrie médico légale, section Unité Malades Difficiles. Recul sur l'aspect concret de l'enfermement de la folie ‘dangereuse' pour rassurer la société. Une remise en question en balancier du plein droit donné à certains qui revêtent tel ou tel uniforme (avocat, médecin, juge, …) d'analyser et de juger un individu pour ses actes provoqués par la folie qui ont eu un impact négatif sur ce qui les entourait d'où le titre : ‘Le syndrome de l'imposteur'. Une vue aussi sur l'évolution au fils du temps aussi bien personnel de l'auteur qu'historique. Récit brillant qui se dévore d'une traite grâce à l'humour spontané, instructif et constant. J'ai énormément apprécié.
            • volubilae Posté le 1 Juin 2019
              BD qui explore très finement d'une part le processus de pensée d'étudiant en psychologie qui débute dans la pratique, ainsi que tout le panel possible de réflexions quant à la pratique appliquée et l'implication humaine de la psychiatrie médico légale, section Unité Malades Difficiles. Recul sur l'aspect concret de l'enfermement de la folie ‘dangereuse' pour rassurer la société. Une remise en question en balancier du plein droit donné à certains qui revêtent tel ou tel uniforme (avocat, médecin, juge, …) d'analyser et de juger un individu pour ses actes provoqués par la folie qui ont eu un impact négatif sur ce qui les entourait d'où le titre : ‘Le syndrome de l'imposteur'. Une vue aussi sur l'évolution au fils du temps aussi bien personnel de l'auteur qu'historique. Récit brillant qui se dévore d'une traite grâce à l'humour spontané, instructif et constant. J'ai énormément apprécié.
            • chadik Posté le 30 Mai 2019
              Un livre que j'ai reçu dans le cadre d'un masse critique de babelio, étant moi même victime du syndrome de l'imposteur j'ai été attirée par le titre. Je lis rarement des BD ou roman graphique, j'ai apprécié le style de celui ci, simple mais détaillé, les planches se lisent facilement, les touches de couleur et les petits détails viennent égailler notre lecture. Nous sommes plongés dans le quotidien d'une interne en psychiatrie, après de longues années d'études, l'autrice revient sur son parcours universitaire et ses début "dans le grand bain". Réaliste, drôle et surprenant, cette BD ne manque pas d’intérêt, cependant, le titre m'a induite en erreur, je m'attendais à un récit centré sur le syndrome de l'imposteur, dans le cadre d'un internat, et non un internet avec le syndrome de l’imposteur. Cette nuance est minime,cependant, des lecteurs pourraient être déçu. Une BD originale et intéressante, une autrice attachante, à ne pas rater !
            • chadik Posté le 30 Mai 2019
              Un livre que j'ai reçu dans le cadre d'un masse critique de babelio, étant moi même victime du syndrome de l'imposteur j'ai été attirée par le titre. Je lis rarement des BD ou roman graphique, j'ai apprécié le style de celui ci, simple mais détaillé, les planches se lisent facilement, les touches de couleur et les petits détails viennent égailler notre lecture. Nous sommes plongés dans le quotidien d'une interne en psychiatrie, après de longues années d'études, l'autrice revient sur son parcours universitaire et ses début "dans le grand bain". Réaliste, drôle et surprenant, cette BD ne manque pas d’intérêt, cependant, le titre m'a induite en erreur, je m'attendais à un récit centré sur le syndrome de l'imposteur, dans le cadre d'un internat, et non un internet avec le syndrome de l’imposteur. Cette nuance est minime,cependant, des lecteurs pourraient être déçu. Une BD originale et intéressante, une autrice attachante, à ne pas rater !
            • Bazart Posté le 25 Mai 2019
              Le titre de cette bd, "Le syndrome de l'imposteur", ne pouvait qu'attirer notre attention. Ce sentiment d'être là par hasard, d'avoir été choisie par un heureux concours de circonstances et ne pas se sentir légitimité, les membres de baz'art comme beaucoup d'entre nous l'ont souvent ressenti. Celle qui en souffre ici c'est Lucille Lapierre, l'alter ego de l'auteur, Claire Le Men, tout juste diplômée en médecine et affectée en unité pour malades difficiles en hôpital psychiatrique. Avec un trait simple et juste, on découvre l'envers du décor de l hôpital psychiatrique avec ceux qui y séjournent, ceux qui y travaillent, ceux qui le traversent. Au passage nos idées toutes faites sur la folie vole en éclats. 💪Les super pouvoirs du syndrome de l'imposteur 💪 : ✴️Mettre le doigt sur notre peur du crime immotivé et sur la réponse pénale de la société préfèrée aux soins et à l'éducation ✴️Nous inviter à entrer dans la tête d'un schizophréne pour comprendre ce qu'il vit ✴️Trouver la source du sentiment d' imposture ✴️Montrer comment le rapport à la folie a changé au fil des siècles et quelle est la part du subjectif dans le traitement des malades. Est ce parce que ce syndrome d' imposteur ne la lâchait pas que... Le titre de cette bd, "Le syndrome de l'imposteur", ne pouvait qu'attirer notre attention. Ce sentiment d'être là par hasard, d'avoir été choisie par un heureux concours de circonstances et ne pas se sentir légitimité, les membres de baz'art comme beaucoup d'entre nous l'ont souvent ressenti. Celle qui en souffre ici c'est Lucille Lapierre, l'alter ego de l'auteur, Claire Le Men, tout juste diplômée en médecine et affectée en unité pour malades difficiles en hôpital psychiatrique. Avec un trait simple et juste, on découvre l'envers du décor de l hôpital psychiatrique avec ceux qui y séjournent, ceux qui y travaillent, ceux qui le traversent. Au passage nos idées toutes faites sur la folie vole en éclats. 💪Les super pouvoirs du syndrome de l'imposteur 💪 : ✴️Mettre le doigt sur notre peur du crime immotivé et sur la réponse pénale de la société préfèrée aux soins et à l'éducation ✴️Nous inviter à entrer dans la tête d'un schizophréne pour comprendre ce qu'il vit ✴️Trouver la source du sentiment d' imposture ✴️Montrer comment le rapport à la folie a changé au fil des siècles et quelle est la part du subjectif dans le traitement des malades. Est ce parce que ce syndrome d' imposteur ne la lâchait pas que l'auteur se consacre aujourd'hui pleinement à la bd et n'est plus interne ? UNe Bd formidable à conseiller à tous celles et tous ceux qui ont déjà éprouvé ce sentiment d'illegitimité ?
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
            Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !