Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809824537
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 572
Format : 154 x 241 mm

Le temps de l amour

Martine C. Desoille (traduit par)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 04/07/2018
La réédition d'un roman culte de ColleenMcCullough, l'auteure de Les oiseaux se cachent pour mourir.
Écosse, 1872. À 16 ans, Elizabeth n’a jamais quitté son petit village, sa famille nombreuse et son père autoritaire. Aussi sa vie est-elle bouleversée par la demande en mariage d’Alexander Kinross, un cousin parti faire fortune en Australie.Après une longue traversée, Elizabeth découvre un pays sauvage et un homme qui... Écosse, 1872. À 16 ans, Elizabeth n’a jamais quitté son petit village, sa famille nombreuse et son père autoritaire. Aussi sa vie est-elle bouleversée par la demande en mariage d’Alexander Kinross, un cousin parti faire fortune en Australie.Après une longue traversée, Elizabeth découvre un pays sauvage et un homme qui l’impressionne – mais dont elle pressent qu’elle ne l’aimera jamais.Par chance, il y a la sulfureuse Ruby qui, malgré son amour pour Alexander, prend Elizabeth sous son aile... jusqu’au jour où celle-ci croise le chemin de Lee, le jeune fils de son amie...Avec le brio qu’on lui connaît, Colleen McCullough tisse un récit courant sur près d’un demi-siècle. Une saga nourrie de personnages hauts en couleur et de rebondissements : l’un des romans les plus marquants de l’auteure des Oiseaux se cachent pour mourir.   « Ce roman déroule toute la palette des émotions humaines. Une saga captivante de bout en bout ! »Sunday Telegraph
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809824537
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 572
Format : 154 x 241 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tete35 Posté le 15 Mars 2021
    Élisabeth jeune fille de 16 ans va epouser Alexander, pacte passé avec son père. Elle quitte sa campagne ecossaisse pour aller en Australie vivre avec son homme dont elle comprendra très vite qu'elle ne l'aimera pas. Sympa. Belle histoire. Mais trop de longueurs. Le descriptif des mines et du matériel est trop détaillé et vraiment trop long et ennuyeux.
  • Fuyating Posté le 7 Novembre 2020
    Ce roman est dense et surtout contient bien plus qu'une "simple" histoire d'amour comme pourrait le faire soupçonner le titre. L'auteure nous fait suivre sur plusieurs décennies le destin d'une famille, celle d'Alexander, self made man au moins milliardaire, de sa jeune épouse Elizabeth et de l'incomparable Ruby, ainsi que leurs enfants et tous les personnages qui gravitent autour d'eux. C'est une véritable saga de longue haleine qui met en lumière divers combat : contre les principes trop gindés inculqués aux jeunes filles pieuses, et contre le racisme et la discrimination envers les femmes entre autres choses. Nous découvrons également grâce aux protagonistes à la curiosité insatiable les nouvelles technologies mises au point à l'époque, nous permettant ainsi de voir les innovations de la fin du XIXème siècle, que ce soit en Australie ou dans le monde plus généralement. Outre les progrès techniques, Colleen McCullough nous brosse aussi un vaste portrait de l'histoire de l'Australie et des moeurs de l'époque. Elle aborde les conflits politiques, le Commonwealth qui est en pourparlers, certaines lois adoptées, le syndicalisme etc. Les personnages sont tous entiers, avec des sentiments forts et intenses. Ils ne sont jamais dans la demi-mesure et se jetent corps et âme dans ce qu'ils... Ce roman est dense et surtout contient bien plus qu'une "simple" histoire d'amour comme pourrait le faire soupçonner le titre. L'auteure nous fait suivre sur plusieurs décennies le destin d'une famille, celle d'Alexander, self made man au moins milliardaire, de sa jeune épouse Elizabeth et de l'incomparable Ruby, ainsi que leurs enfants et tous les personnages qui gravitent autour d'eux. C'est une véritable saga de longue haleine qui met en lumière divers combat : contre les principes trop gindés inculqués aux jeunes filles pieuses, et contre le racisme et la discrimination envers les femmes entre autres choses. Nous découvrons également grâce aux protagonistes à la curiosité insatiable les nouvelles technologies mises au point à l'époque, nous permettant ainsi de voir les innovations de la fin du XIXème siècle, que ce soit en Australie ou dans le monde plus généralement. Outre les progrès techniques, Colleen McCullough nous brosse aussi un vaste portrait de l'histoire de l'Australie et des moeurs de l'époque. Elle aborde les conflits politiques, le Commonwealth qui est en pourparlers, certaines lois adoptées, le syndicalisme etc. Les personnages sont tous entiers, avec des sentiments forts et intenses. Ils ne sont jamais dans la demi-mesure et se jetent corps et âme dans ce qu'ils entreprennent. Bien que certains soient surdoués et extrêmement intelligents, ils ont tout de même des failles et des faiblesses que l'auteure a savamment su souligner J'ai aimé accompagner ces personnages durant un bout de chemin, voit les danses amoureuses, les doutes et les peurs. Voir les coups du sort auxquels ils se retrouvent confronter mais les voir aussi se relever et garder la tête haute. **Box littéraire**
    Lire la suite
    En lire moins
  • JohannaD Posté le 21 Avril 2020
    Le titre sonne un peu niais, ok. Mais c’est bien le seul défaut que je trouve à ce livre! Je ne relis jamais mes livres, et pourtant j’ai fait deux exceptions avec Colleen McCullough pour ce livre et « les oiseaux se cachent pour mourir ». Les personnages sont tellement vrais, profonds, vivants, on plonge dans leur vie et on reste captivé par leurs évolutions du début à la fin. Et puis l’arrière plan qui se déroule en Australie au 19e est lui aussi très bien décrit, enfaite ce livre est tellement complet! Je place ce livre dans mon top 5 de mes livres préférés.
  • joelle58 Posté le 7 Novembre 2019
    Très belle lecture, prenante, addictive. Ce roman qui se situe dans les 30 dernières années du XIXème siècle se lit d’une traite. Il aborde énormément de sujets comme la religion, le handicap, le droit à l’émancipation et à l’instruction supérieure des femmes, le racisme, le développement prodigieux de l’industrie et des technologies, la prise de conscience du besoin d’énergies nouvelles, la mise en place du syndicalisme. Par contre, j’ai trouvé un peu trop long certains passages avec descriptions et termes techniques ainsi que d’autres sur la politique intérieure de plusieurs pays. Et puis, pourquoi ce titre un peu trop « fleur bleue » qui a failli me faire passer à côté de très agréables moments de lecture ? A mon avis, rien à voir avec la réalité. En définitive je ne peux que vous conseiller la lecture de cette saga familiale pleine de vie, de sentiments, de voyages, de découvertes.
  • SophieSonge Posté le 7 Septembre 2019
    La jeune Elizabeth voit sa vie bouleversée quand elle doit quitter son Écosse, promise à un cousin, parti faire fortune en Australie. Ce qu'elle ne sait pas encore, c'est qu'elle ne sera jamais vraiment prête à l'aimer... Le roman nous transporte vers des contrées intérieures, bouleversantes. En sillonnant près d'un demi-siècle d'un clan familial, nous allons à la rencontre d'un panel chamarré d'émotions. Elizabeth, en épousant Alexander s'enferme progressivement et durablement en elle-même. On vit de manière physique ses grossesses compliquées, ses difficultés à se situer entre deux filles diamétralement opposées. Sa relation avec Ruby, la maîtresse de son mari, nous surprend. Et pourtant, il n'y a aucun manichéisme, aucun calcul. Les relations sont entières ou ne le sont pas, complexes, secrètes, polymorphes. L'intrigue est baignée d'amour, de non-dits. Il y a des drames, de la souffrance, de la monotonie. Certains personnages étouffent sous leurs carcans qui ne demandent qu'à se libérer. On aime l'énergie affirmée, désinvolte d'Eléonore qui traverse les années en faisant fi des convenances. L'histoire de la petite Anna nous bouleverse, nous émeut. On est touché et fier de voir Lee devenir un homme sensible et de valeurs. On est témoin avec lui d'un des plus grands secrets d'amour... La jeune Elizabeth voit sa vie bouleversée quand elle doit quitter son Écosse, promise à un cousin, parti faire fortune en Australie. Ce qu'elle ne sait pas encore, c'est qu'elle ne sera jamais vraiment prête à l'aimer... Le roman nous transporte vers des contrées intérieures, bouleversantes. En sillonnant près d'un demi-siècle d'un clan familial, nous allons à la rencontre d'un panel chamarré d'émotions. Elizabeth, en épousant Alexander s'enferme progressivement et durablement en elle-même. On vit de manière physique ses grossesses compliquées, ses difficultés à se situer entre deux filles diamétralement opposées. Sa relation avec Ruby, la maîtresse de son mari, nous surprend. Et pourtant, il n'y a aucun manichéisme, aucun calcul. Les relations sont entières ou ne le sont pas, complexes, secrètes, polymorphes. L'intrigue est baignée d'amour, de non-dits. Il y a des drames, de la souffrance, de la monotonie. Certains personnages étouffent sous leurs carcans qui ne demandent qu'à se libérer. On aime l'énergie affirmée, désinvolte d'Eléonore qui traverse les années en faisant fi des convenances. L'histoire de la petite Anna nous bouleverse, nous émeut. On est touché et fier de voir Lee devenir un homme sensible et de valeurs. On est témoin avec lui d'un des plus grands secrets d'amour et de pardon qui nous soit donné d'observer. L'écriture est fluide, vivante, captivante. L'auteur réussit à nous attacher et à nous harnacher à ses personnages épris et mus par les élans, les épreuves ou les défis de la vie. Une saga éblouissante et remuante comme vous les aimez. Laissez suspendre le temps, puis chavirez... Aussi inavouable, qu'inoubliable !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés