Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707156471
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 135 x 220 mm

Le territoire des philosophes

Lieu et espace dans la pensée au XXe siècle

,

Collection : Armillaire
Date de parution : 04/06/2009

De Simmel, Bergson ou Heidegger à Maldiney, Nancy ou Sloterdijk, via Lefèbvre, Derrida,  Foucault ou Deleuze , cet ouvrage original offre un éventail représentatif des théories qui accordent au territoire spécifique à l'existence humaine une place essentielle.

L'espace, le lieu, le territoire, la ville, le paysage ne sont pas des sujets étudiés prioritairement par les philosophes contemporains, alors même que l'urbanisation représente dorénavant un phénomène planétaire. Pourtant certains les considèrent avec sérieux : qu'ils reviennent au topos ou à la khorâ des philosophes grecs, qu'ils discutent de...

L'espace, le lieu, le territoire, la ville, le paysage ne sont pas des sujets étudiés prioritairement par les philosophes contemporains, alors même que l'urbanisation représente dorénavant un phénomène planétaire. Pourtant certains les considèrent avec sérieux : qu'ils reviennent au topos ou à la khorâ des philosophes grecs, qu'ils discutent de l'apport des éthologues et autres naturalistes sur les processus de territorialisation propre à la faune et à la flore, qu'ils explorent le cyberspace, arpentent les réseaux télécommunicationnels ou errent dans les mégapoles et banlieues des villes plus ou moins hospitalières, ils nous aident à penser le devenir urbain de l'être.
Cet ouvrage original et pionnier offre au lecteur un éventail des théories qui accordent au territoire spécifique à l'existence humaine une place essentielle. Ainsi, vingt philosophes du XXe siècle – Simmel, James, Bergson, Heidegger, Weil, Bachelard, Merleau-Ponty, Arendt, Jonas, Wittgenstein, mais aussi Lefebvre, Derrida, de Certeau, Levinas, Foucault, Deleuze et Guattari, Maldiney, Nancy, Sloterdijk – se trouvent présentés par de jeunes philosophes et de plus anciens, tous confirmés.
À l'heure des migrations – forcées ou non –, du défi environnemental, de la « crise » des banlieues, du mal-être croissant dans des formes indignes d'habitation, de la discontinuité des géographies intimes, il est grand temps de s'interroger sur les liens que les humains entretiennent avec les lieux et la terre.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707156471
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 135 x 220 mm

Ils en parlent

Plus de la moitié de la population mondiale - et, au rythme de progression actuelle, les deux tiers dans seulement vingt-cinq ans - réside dans de vastes conurbations. Ce ne sont plus à proprement parler des villes, mais une sorte d'"urbain généralisé". Cependant, la philosophie paraît étrangement muette sur les caractéristiques et les implications de ce tournant majeur de nos sociétés. Elle fait comme si celui-ci ne modifiait en rien la nature des questions sociales, politiques, existentielles qui se posent à nous. Et, quand elle daigne se pencher sur le sujet, elle en reste à des conceptions proches du sens commun d'un espace conçu comme une étendue matérielle neutre, sur laquelle viennent se greffer des rapports sociaux. [...] Remettre la philosophie à jour sur ce sujet implique donc d'explorer ce qu'elle peut nous proposer comme réflexions et concepts pour approcher ces problèmes qui ont pris aujourd'hui une acuité nouvelle. Tel est très exactement l'objet du recueil intitulé Le Territoire des philosophes, une suite d'études sur les conceptions de l'espace de vingt grands philosophes du XXe siècle.
Patrice Bollon / Philosophie magazine
Le premier exercice de la philosophie consistait à déambuler sur les places et dans les rues d'Athènes aux côtés d'un homme nommé Socrate, et à converser avec lui. Trouver sa place dans la ville et dans le monde, arpenter l'univers, découvrir de nouveaux territoires pour la pensée, l'action: tel est le projet initial e la philosophie. L'entrée dans l'oeuvre d'un philosophe par le biais du territoire est pourtant peu fréquente. Avec le présent recueil, riche et original, Thierry Paquot et Chris Younès associent philosophie, urbanisme et architecture pour combler cette lacune. Walter Benjamin, Henri Lefebvre, mais aussi Hans Jonas et Ludwig Wittgenstein livrent ainsi, sous la plume d'une vingtaine de collaborateurs, un aspect parfois inattendu de leur regard sur le monde. Une étonnante géophilosophie s'esquisse.
J. P. Thomas / Le Monde des livres
La pratique universitaire de la philosophie a une tendance gênante à privilégier l’étude des penseurs à celle de la pensée. Sur la scène de l’ineffable, le culte de la personnalité avance son visage au-devant des rideaux pour nous dire que les grands hommes étaient grands. Le présent ouvrage du réseau Philau (Philosophie Architecture Urbain) s’inscrit lui aussi dans ce travers mais le fait avec intelligence, sérieux et concision, et mérite pour cela que l’on s’y intéresse. D’autant plus que, malgré son parti pris, il fait le point sur des acquis que toute discipline ayant l’espace pour objet se doit de connaître sous peine d’en venir à revendiquer des lieux communs.
André Ourednik / Espaces Temps.net
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !