Lisez! icon: Search engine
Poulpe Fictions
EAN : 9782377420377
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 210 mm

Le Trésor de l'île sans nom - Lecture roman jeunesse pirate - Dès 9 ans

,

Date de parution : 03/05/2018
Un secret et une liberté à défendre !
Il existe une île sans nom, qui n’est répertoriée sur aucune carte et qui cache au fond de son volcan éteint le trésor d’une bande de pirates. Si un bateau s’approche, le réveil du volcan est simulé, à grand renfort de feu et d’explosion, si bien que l’île n’est jamais... Il existe une île sans nom, qui n’est répertoriée sur aucune carte et qui cache au fond de son volcan éteint le trésor d’une bande de pirates. Si un bateau s’approche, le réveil du volcan est simulé, à grand renfort de feu et d’explosion, si bien que l’île n’est jamais visitée. Nul ne sait donc qu’elle abrite aussi les "coquins" : Morbleue, Flibuste, Gargousse, Babord, Tribord, Cayenne et Fantine sont tous enfants de pirates. Ils reçoivent sur l’île une éducation de qualité. Pas question qu’ils ne parcourent les mers, comme leurs parents. Mais le jour où, ceux-ci partis, une caravelle espagnole file droit sur l'île, sans dévier sa course, les coquins n’ont pas d’autres choix que de se dévoiler et protéger leur secret.
 
#aventure #systèmeD #uneîleàdéfendre
Des romans illustrés idéaux pour les lecteurs et lectrices de 9/13 ans !
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377420377
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • elle_bouquine Posté le 10 Octobre 2021
    Dès la première page ont est intrigué par ces Coquins, une bande de joyeux bougre composés d’enfants. Morbleue, Flibuste, les jumeaux Bâbord et Tribord mais aussi Cayenne et Fantine sauront vous accueillir avec bonne humeur et un regard espiègle sur l’île qui n’est autre que leur maison. J’ai vraiment passé un super moment avec ce petit roman qui allie à la perfection une bonne dose d’humour et d’aventure. Je vous le conseille #x1f970;
  • Cicillia Posté le 10 Mai 2021
    Histoire très intéressante, l'intrigue, tout comme l'histoire globale sont très bien montées, et l'on s'attache aux personnages avec facilité. C'est une belle histoire, mêlant aventure, action et mystère, et le tout rend vraiment très bien. Le fait que cette histoire se déroule avec des personnages adolescents rend le récit plus fluide pour un jeune lecteur, et plus intéressant. En tout cas, très bon livre que je recommande !
  • Oceanecop Posté le 22 Mars 2021
    J'ai beaucoup aimé ce petit roman jeunesse et illustré avec merveille. Les personnages sont drôles et attachants. Dès le début ils nous sont décrits chacun avec une particularité, un détail qui les rend immédiatement réalistes et sensibles. On suit les Coquins à travers une aventure haute en couleur, en originalité et intense ! Et aussi très drôle ! Dans laquelle des messages importants sont abordés avec légèreté et maîtrise. Sans s'y attendre on y parle d'adoption, de confiance en soi, d'acceptation de la différence et bien évidemment d'amitié ! Au final on est fière de ces petits Coquins et j'ai hâte de les retrouver dans de nouvelles aventures
  • Shaynning Posté le 14 Février 2021
    Petit protégé de la famille Poulpe Fiction, ce sympathique roman sur le thème de la piraterie est une trilogie remplie de détails originaux et donnant la tribune à une brochette d'apprentis-pirates hauts en couleurs. Ce qu'un pirate de renom possède de plus précieux - hormis un généreux butin - c'est sa progéniture. D'un commun accord, quelques grands noms de la piraterie ont donc caché leurs enfants sur une île sans nom - avec le butin, tiens, histoire de mettre les œufs dans le même panier - avec un volcan faussement actif, des épaves placée sur les berges et quatre gardiens adultes, le tout pour décourager d'éventuels envahisseurs. Pour les six enfants qui vivent là, ce n'est cependant pas un paradis. Loin d'être encouragés à marcher dans les pas de leurs parents, ont tentent au contraire de leur enseigner la bienséance, l'étiquette et le savoir aristocratique, afin qu'ils puissent un jour faire parti de l'élite. C'est mal connaître Morbleue, Flibuste, Babord et Tribord, Fantine et Cayenne, qui espèrent un jour prendre la mer. En attendant, il y a un navire qui approche et malgré tout le show de boucane supposer décourager les curieux, celui-là semble bien décidé à accoster, cachant en son... Petit protégé de la famille Poulpe Fiction, ce sympathique roman sur le thème de la piraterie est une trilogie remplie de détails originaux et donnant la tribune à une brochette d'apprentis-pirates hauts en couleurs. Ce qu'un pirate de renom possède de plus précieux - hormis un généreux butin - c'est sa progéniture. D'un commun accord, quelques grands noms de la piraterie ont donc caché leurs enfants sur une île sans nom - avec le butin, tiens, histoire de mettre les œufs dans le même panier - avec un volcan faussement actif, des épaves placée sur les berges et quatre gardiens adultes, le tout pour décourager d'éventuels envahisseurs. Pour les six enfants qui vivent là, ce n'est cependant pas un paradis. Loin d'être encouragés à marcher dans les pas de leurs parents, ont tentent au contraire de leur enseigner la bienséance, l'étiquette et le savoir aristocratique, afin qu'ils puissent un jour faire parti de l'élite. C'est mal connaître Morbleue, Flibuste, Babord et Tribord, Fantine et Cayenne, qui espèrent un jour prendre la mer. En attendant, il y a un navire qui approche et malgré tout le show de boucane supposer décourager les curieux, celui-là semble bien décidé à accoster, cachant en son bastingage un personnage sinistrement jeune et méchant, le capitaine Gonzalo de la Rabida, sous pavillon espagnol. Mais s'il n'est pas là pour le trésor, alors, que veut-il? Alors, dans ce roman, on a une joyeuse bande d'enfants comme je les apprécie: diversifiés, complices, créatifs et débrouillards. J'adore le fait que Morbleue ait une moustache dessinée au dessus de la lèvre pour avoir un trait commun avec son papa. Ça lui va d'ailleurs très bien. J'apprécie aussi l'audacieuse et courageuse Fantine, qui a le physique d'une princesse, mais le tempérament d'une exploratrice. Un coup de cœur également aux jumeaux Babord-Tribord, deux garçons sensibles et réfléchis. Cayenne est plus timide, mais est aussi irrémédiablement honnête ( un sacré trait de personnalité pour une petite fille de pirate!) et Flibuste souffre d'une maladresse ( ou d'un lunatisme) qui lui nécessite l'aide de Cacatoie, un perroquet fort en gueule discourtois et insultant. Une sacrée équipe, dirait-on. S'ajoute à eux les quatre adultes sencés en prendre soin, eux aussi assez variés ( une mention à Dame Frégate, précieuse et soignée demoiselle qui pourtant vit avec des pirates). Comme c'est essentiellement un roman d'aventure, on a donc pas un rendu psychologique profond sur les personnages, mais dans ce genre, je les trouve tout-de-même assez diversifiés et attachants. Bien sur, on aura l'occasion de mieux les connaitre dans les deux autres tomes. L'île en elle-même est intrigante, aménagée de manière originale, surtout avec ce faux-volcan. On a un bon appuis visuel grâce aux jolies images plutôt mignonnes. Les prénoms sont tous assez "pirate" dans le genre jeunesse ( Rien à voir avec les noms qu'on retrouve chez les vrais pirates). Un petit détail qui m'aura amusé est celui des aspirations des parents pour les Coquins ( les six enfants). Au cours d'une lecture sur les vrais pirates, j'ai appris entre autres choses ( notamment que les perroquets n'étaient pas des animaux domestiques de pirates) que les Capitaines pirates se travestissaient en gens de la Haute. Vêtements de nobles, bijoux d'apparat, perruques, plusieurs pirates s'accaparaient ainsi un statut que jamais ils n’auraient, mais qui les faisaient rêver. C'est donc historiquement vrai cette volonté d'accéder au statut social suprême ( pour l'époque) et donc, quand on entend dans ce roman que les parents habillent leur enfant en uniformes "noble" et les éduquent comme tels, c'est donc plutôt crédible. La fin souffre de quelques manques de précision, notamment sur les vols nocturnes de Fantine dans le trésor dont on ne connait pas la finalité. Aussi, vers la fin, il y a tellement de mouvement entre les petits groupes de personnages qu'on s'y perd un peu. Et les stéréotypes ayant la vie dure, je me doutait bien que la belle, blonde et précieuse Fantine n'était pas pirate - le contraire aurait été trop beau- même si au moins, elle a une cervelle et des muscles. C'est donc une petite trouvaille rigolote dont je lirai surement la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • florencem Posté le 11 Février 2021
    C’est encore grâce à Marie de Muffinsandbooks que je suis tombée sur cette petite pépite. Je ne pense que j’aurais été plus loin que regarder la jolie couverture si elle n’avait pas vanté cette mignonnerie doublée de piraterie. Une excellente lecture pour moi, et j’ai hâte de prendre les deux autres tomes (dès que mon libraire rouvrira…). Nous débarquons donc sur l’île sans nom, où les grands pirates ont décidé de créer un havre de paix pour leurs chers enfants (et aussi planquer leurs trésors, d’où Le trésor de l’île dans nom). Nous rencontrons ainsi les Coquins : Morbleue, Flibuste, Tribord, Bâbord, Fantine et Cayenne, des enfants d’une dizaine d’années qu’on adopte dès les premières pages. Malins, aventuriers, débrouillard, un brin coquin aussi, ils ne rêvent que d’une chose : parcourir les mers comme leurs parents. Pas du tout, ce que les pirates envisagent pour leur progéniture… eux qui rêvent de les voir entrer à la cour des plus grands rois. Et pourtant quand un vaisseau espagnol s’approche dangereusement de leur petit paradis, les Coquins ne vont pas hésiter à défendre leur île (même s’il faut déroger à l’étiquette !). C’est adorable. Pas dans le sens gnangnan, non, mais on ne résiste... C’est encore grâce à Marie de Muffinsandbooks que je suis tombée sur cette petite pépite. Je ne pense que j’aurais été plus loin que regarder la jolie couverture si elle n’avait pas vanté cette mignonnerie doublée de piraterie. Une excellente lecture pour moi, et j’ai hâte de prendre les deux autres tomes (dès que mon libraire rouvrira…). Nous débarquons donc sur l’île sans nom, où les grands pirates ont décidé de créer un havre de paix pour leurs chers enfants (et aussi planquer leurs trésors, d’où Le trésor de l’île dans nom). Nous rencontrons ainsi les Coquins : Morbleue, Flibuste, Tribord, Bâbord, Fantine et Cayenne, des enfants d’une dizaine d’années qu’on adopte dès les premières pages. Malins, aventuriers, débrouillard, un brin coquin aussi, ils ne rêvent que d’une chose : parcourir les mers comme leurs parents. Pas du tout, ce que les pirates envisagent pour leur progéniture… eux qui rêvent de les voir entrer à la cour des plus grands rois. Et pourtant quand un vaisseau espagnol s’approche dangereusement de leur petit paradis, les Coquins ne vont pas hésiter à défendre leur île (même s’il faut déroger à l’étiquette !). C’est adorable. Pas dans le sens gnangnan, non, mais on ne résiste ni aux enfants, ni à l’histoire. Il y a de l’aventure, de l’humour, du jeu avec l’univers des pirates, une amitié attendrissante, et cette soif de parcourir les mers. Les ingrédients sont là pour passer un très agréable moment en compagnie de ces Coquins bien particuliers. On découvre à peine leur univers et pourtant, l’immersion est totale. C’est parfois un peu loufoque, mais jamais dans le ridicule. J’adore la finesse du récit qui ne fait pas trop jeunesse, et qui en a pourtant tous les ingrédients. On ne s’ennuie pas. Les événements s’enchaînent mettant en avant chacun des enfants, rajoutant de temps à autre une pincée de frissons, et en plus, nous avons droit à de magnifiques illustrations qui donnent encore plus de relief à l’histoire. Franchement que demander de plus. Le trésor de l’île dans nom place très bien son univers, nous offre une aventure palpitante et en même temps nous promet bien des choses pour le futur. J’ai donc hâte de voir ce que nos charmantes têtes blondes vont nous concocter par la suite.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU POULPE !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !