En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Trésor de Monsieur Isakowitz

            Presses de la cité
            EAN : 9782258116986
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 225 mm
            Le Trésor de Monsieur Isakowitz

            Laurence MENNERICH (Traducteur)
            Date de parution : 01/10/2015
            Le voyage aussi rocambolesque qu’hilarant d’un grand-père, de son fils et son petit-fils à la recherche d’un trésor enfoui pendant la Seconde Guerre mondiale.
            Lorsque Leo Wattin apprend au détour d’une conversation que son arrière-arrière-grand-père, Hermann Isakowitz,avait dissimulé un trésor avant d’essayer de fuir le régime nazi, il propose à son père, Danny, et à son grand-père, Hans, de partir à sa recherche. Voici donc trois générations rassemblées dans une voiture pour un incroyable roadtrip, depuis leur point de... Lorsque Leo Wattin apprend au détour d’une conversation que son arrière-arrière-grand-père, Hermann Isakowitz,avait dissimulé un trésor avant d’essayer de fuir le régime nazi, il propose à son père, Danny, et à son grand-père, Hans, de partir à sa recherche. Voici donc trois générations rassemblées dans une voiture pour un incroyable roadtrip, depuis leur point de départ en Suède jusqu’à la ville natale de leur aïeul, Malbork, en Pologne…

            A travers ce récit à la fois émouvant et humoristique d’un des chapitres les plus sombres de l’Histoire, Danny Wattin brosse avec tendresse et malice les relations familiales, les difficultés et les conflits, mais aussi l’amour qui existe entre père et fils.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258116986
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            20.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • sweetie Posté le 20 Juin 2017
              Le monsieur Isakowitz du titre, c'est l'arrière-grand-père de l'auteur, qui fut jadis commerçant prospère et citoyen allemand et qui disparut durant l'Holocauste sous le régime nazi. Accompagné de son fils et de son père, Danny Wattin entreprend, avec ce récit initiatique et biographique, un retour dans le passé brumeux et tumultueux de ses ancêtres, victimes de la politique raciale d'Hitler et contraints de s'exiler, pour certains en Suède et pour d'autres en Israël, à titre de travailleurs agricoles. Une histoire qui en rappelle d'autres semblables et pour lesquelles on n'en finit plus de se désoler. Devoir de mémoire...
            • Sabrinaaydora Posté le 17 Avril 2016
              Danny appris un jour que son grand-père Isakowitz aurait caché un trésor dans le jardin de sa propriété avant de fuir l'Allemagne nazie. L'un de ses fils lui suggère alors avec le plus grand sérieux d'aller à la chasse au trésor. L'idée en elle-même ne ravissait pas tout de suite Danny, mais faisant son chemin, il attendit que son fils soit plus grand afin de l'emmener, avec son père, sur les traces de sa famille. Depuis la Suède, ils débutent leur voyage en passant de villes en souvenirs. Les trois générations se côtoient, se racontent, et Danny, jusqu'au village à présent polonais de son grand-père, passe en revue l'histoire de sa famille, des déportations, des camps, de l'émigration et de la reconstruction. Danny Wattin nous livre ici un témoignage de ce que sa famille a subi durant la Seconde Guerre mondiale. Sous le couvert d'un road trip, il se raconte : les relations avec son père, la vie de ce dernier. Sa famille a quitté l'Allemagne nazie avec beaucoup de difficultés pour s'installer en Suède. Tour à tour, il raconte la vie de ses grands-parents, de ses arrières grands-parents, de ses oncles et tantes, la façon dont ils ont survécu... Danny appris un jour que son grand-père Isakowitz aurait caché un trésor dans le jardin de sa propriété avant de fuir l'Allemagne nazie. L'un de ses fils lui suggère alors avec le plus grand sérieux d'aller à la chasse au trésor. L'idée en elle-même ne ravissait pas tout de suite Danny, mais faisant son chemin, il attendit que son fils soit plus grand afin de l'emmener, avec son père, sur les traces de sa famille. Depuis la Suède, ils débutent leur voyage en passant de villes en souvenirs. Les trois générations se côtoient, se racontent, et Danny, jusqu'au village à présent polonais de son grand-père, passe en revue l'histoire de sa famille, des déportations, des camps, de l'émigration et de la reconstruction. Danny Wattin nous livre ici un témoignage de ce que sa famille a subi durant la Seconde Guerre mondiale. Sous le couvert d'un road trip, il se raconte : les relations avec son père, la vie de ce dernier. Sa famille a quitté l'Allemagne nazie avec beaucoup de difficultés pour s'installer en Suède. Tour à tour, il raconte la vie de ses grands-parents, de ses arrières grands-parents, de ses oncles et tantes, la façon dont ils ont survécu aux camps de la mort et comment ils ont pu, pour certains en sortir. le décalage imposé par l'auteur était difficile par moment à suivre : il raconte son périple jusqu'à la petite ville de Malbork, les relations parfois difficiles avec son père, et parallèlement à cela, raconte des bribes de vie de ses proches : comment certains ont fui, d'autres sont restés, les difficultés de trouver un pays qui allait accueillir des Juifs. Bref, ces allées et venues incessants m'ont parfois perdue, essayant de raccorder les branches de cet arbre généalogique, en essayant surtout de ne pas les confondre. Ce qui ressort également de ce livre est cette volonté farouche de vivre : malgré les horreurs de cette Guerre, sa famille a tenté le tout pour le tout, à la sueur de leur front, de se reconstruire. Les souvenirs douloureux égrenés dans le livre sont expliqués avec beaucoup de recul : sans être larmoyant, Danny Wattin nous parle des faits et de la force et parfois des faiblesses de ces personnes qui ont connu l'horreur. À la fois tendre et complice, Danny Wattin sait parler au lecteur avec émotion. Il parle de la Shoah en tant que fils de survivant, et ainsi prend la parole pour sa famille pour dénoncer l'horreur abjecte de cette période. Avec humour, il nous livre sa relation au père, ponctuée parfois de certaines difficultés, mais toujours sensible et forte. "Être humain" est un droit acquis à la naissance, mais l'Homme sous couvert de pouvoir a préféré, en de nombreuses époques avilir et renier cette humanité au profit des biens, des richesses et de ce pouvoir qui a détruit. L'auteur nous rappelle ainsi l'importance de nos Droits, mais aussi de nos Devoirs. L'écart générationnel aide également à prendre ce recul : en effet, Danny Wattin n'a pas connu les horreurs, il peut ainsi en parler avec un certain détachement, nécessaire pour recevoir les confidences de ses proches. Car ce qu'il nous raconte, c'est sa famille qui le lui a confié. La fin du livre se termine de façon émouvante, agrémentée de quelques photos qui ont déclenché, et on le comprend, l'émotion de cette petite expédition.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Stemilou Posté le 11 Janvier 2016
              Autant vous le dire tout de suite, ce qui m'a attiré dans ce roman fut d'abord les thèmes de la seconde guerre mondiale et les liens familiaux, puis ce fut la couverture colorée et qui pour moi annonçait que l'histoire malgré le sérieux de son sujet était tout de même empreinte de joie. Alors oui je me suis fiée à la couverture et au résumé pour choisir ce livre et non pas aux différents avis rencontrés, et ma surprise fût également de découvrir que loin d'être un roman fictionnel comme je l'ai cru tout d'abord ce récit est autobiographique. L'auteur Danny Wattin est donc un "personnage" à part entière du roman ainsi que son père et son fils, tous trois partent sur les routes direction la Pologne dont ils sont originaires, le but de leur voyage est de tenter d'en savoir plus sur leurs ancêtres chassés de Pologne, qui ont fuient ou encore capturés par les Allemands voire exterminés. Pourquoi un tel voyage? Tout au long du récit l'auteur nous dit que chaque membre de la famille ayant immigré refusé de parler du passé, de ce qu'ils avaient vécu avant, pendant et après la guerre, de leur fuite, de parler de... Autant vous le dire tout de suite, ce qui m'a attiré dans ce roman fut d'abord les thèmes de la seconde guerre mondiale et les liens familiaux, puis ce fut la couverture colorée et qui pour moi annonçait que l'histoire malgré le sérieux de son sujet était tout de même empreinte de joie. Alors oui je me suis fiée à la couverture et au résumé pour choisir ce livre et non pas aux différents avis rencontrés, et ma surprise fût également de découvrir que loin d'être un roman fictionnel comme je l'ai cru tout d'abord ce récit est autobiographique. L'auteur Danny Wattin est donc un "personnage" à part entière du roman ainsi que son père et son fils, tous trois partent sur les routes direction la Pologne dont ils sont originaires, le but de leur voyage est de tenter d'en savoir plus sur leurs ancêtres chassés de Pologne, qui ont fuient ou encore capturés par les Allemands voire exterminés. Pourquoi un tel voyage? Tout au long du récit l'auteur nous dit que chaque membre de la famille ayant immigré refusé de parler du passé, de ce qu'ils avaient vécu avant, pendant et après la guerre, de leur fuite, de parler de ceux qui sont restés, de ceux dont ils n'ont jamais eu de nouvelles. A eux trois ils combleront les espaces vides laissés par l'histoire, ils vont reformer le puzzle de leur famille, découvrir des ancêtres forts et courageux. Alors même si je me suis un peu perdu dans les liens familiaux, entre arrière-rand mère maternelle ou paternelle, grand-père et autres oncles et grands-oncles, la vie de ceux qui ont vécus l'indicible est fascinante et touchante, la reconstitution de lieu et la découverte d'un passé paraissent presque magique comme un bond dans une autre époque et c'est à ce moment-là que tout est devenu bien réel. Poser enfin un visage sur un arrière-grand-père, visualiser la maison familiale et un objet ayant appartenu à un ancêtre vous plonge irrémédiablement dans une réalité qui jusqu'à ce moment n'était qu'une simple histoire, c'est ainsi que j'ai ressenti les choses, je dois avouer que c'est troublant. Ce récit est le road-trip familial sur les sentiers du passé, un voyage simple et sincère de trois hommes d'une même famille, trois générations qui vont aussi se découvrir eux-mêmes.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Helene1960 Posté le 28 Décembre 2015
              Trois générations se mettent en route, direction la Pologne, pour retrouver la trace des ancêtres juifs persécutés pendant la deuxième guerre mondiale. Danny Wattin embarque son père et son fils dans ce roadmovie qui nous fait découvrir, au fil des souvenirs des divers membres de la famille, une page méconnue de l'histoire des juifs allemands. Les grands-parents de l'auteur ont, en effet, pu obtenir un visa pour la Suède et ont pu ainsi échapper à la Shoah. Ce document est écrit avec humour et sensibilité et nous fait entrer de plain pied dans les relations souvent conflictuelles des protagonistes. Il laisse entrevoir au lecteur la vie de famille au jour le jour de ces personnes déracinées qui ont dû composer avec une vie qui leur a été imposée. Et le trésor qui devait se trouver au bout du chemin n'est pas celui auquel on s'attend...
            • djihane Posté le 28 Octobre 2015
              Le trésor de Monsieur Isakowitz est une lecture très agréable et pleine d’humour. Le roman retrace le roadtrip de Danny Wattin, son fils Leo et son père Hans qui partent à la recherche du trésor de son arrière-grand-père, Hermann Isakowitz. Ce voyage est aussi l’occasion pour Danny de reconstituer et de se plonger dans son passé et surtout celui de sa famille. Un passé lié à la Shoah et à la seconde guerre mondiale. Ce récit autobiographique met également en scène la relation entre un père et son fils qui passent leur temps à se chamailler mais qui ne se détestent pas pour autant. Le roman est donc un va et vient entre passé et présent. Danny Wattin nous propose de lire son témoignage ou sa propre manière d’appréhender son histoire et celle de sa famille, de ce fait, nous avons une vision très personnelle des événements qui ont marqué son passé. Une vision teintée de beaucoup d’humour et d’autodérision: entre la relation, très amusante et touchante, que Danny entretient avec son père et les anecdotes rocambolesques, parfois, sur certains membres, au caractère bien trempé, de sa famille, le lecteur est bien servi en humour. Le texte de Wattin ne se... Le trésor de Monsieur Isakowitz est une lecture très agréable et pleine d’humour. Le roman retrace le roadtrip de Danny Wattin, son fils Leo et son père Hans qui partent à la recherche du trésor de son arrière-grand-père, Hermann Isakowitz. Ce voyage est aussi l’occasion pour Danny de reconstituer et de se plonger dans son passé et surtout celui de sa famille. Un passé lié à la Shoah et à la seconde guerre mondiale. Ce récit autobiographique met également en scène la relation entre un père et son fils qui passent leur temps à se chamailler mais qui ne se détestent pas pour autant. Le roman est donc un va et vient entre passé et présent. Danny Wattin nous propose de lire son témoignage ou sa propre manière d’appréhender son histoire et celle de sa famille, de ce fait, nous avons une vision très personnelle des événements qui ont marqué son passé. Une vision teintée de beaucoup d’humour et d’autodérision: entre la relation, très amusante et touchante, que Danny entretient avec son père et les anecdotes rocambolesques, parfois, sur certains membres, au caractère bien trempé, de sa famille, le lecteur est bien servi en humour. Le texte de Wattin ne se vit pas comme une énième tentative pour dénoncer ou pointer du doigts les horreurs de la seconde guerre mondiale mais plus comme une quête pour se comprendre et mieux comprendre son passé et l’histoire de sa famille. Un parcours que les personnages vivent comme un retour aux sources. J’ai beaucoup aimé cette lecture car le texte est écrit sur le ton de la confidence et on y trouve beaucoup de sensibilité. Il n’est pas facile de se mettre à nu et de parler de soi et d’un passé tumultueux. Mais Danny Wattin avait cette envie de vouloir en savoir plus sur sa famille. Une famille qui avait décidé de taire un passé trop douloureux pour être évoqué, comme si le silence pouvait l’effacer. Le trésor de Monsieur Isakowitz est un hommage touchant d’un homme, d’un fils, d’un père à ses grands parents et amis qui ont péri ou vécu la Shoah et la seconde guerre mondiale. Un devoir de mémoire que Danny Wattin réussit avec beaucoup d’humour et de tendresse.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com