Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258073937
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 155 x 240 mm

L'Enfant de personne

Danièle DARNEAU (Traducteur)
Date de parution : 09/06/2011

Des enfants si innocents…

Un soir de juillet 2008, Amy Mills, étudiante dans une ville côtière du Yorkshire, est sauvagement assassinée, le crâne fracassé contre un mur. Quelques mois plus tard, non loin de là, on retrouve dans un ravin le corps d’une septuagénaire, Fiona Barnes, dont la tête a été écrasée à coups...

Un soir de juillet 2008, Amy Mills, étudiante dans une ville côtière du Yorkshire, est sauvagement assassinée, le crâne fracassé contre un mur. Quelques mois plus tard, non loin de là, on retrouve dans un ravin le corps d’une septuagénaire, Fiona Barnes, dont la tête a été écrasée à coups de pierre. Le mode opératoire similaire laisse penser que les deux affaires sont liées.
Si l’enquête piétine, des zones d’ombre dans le passé de la vieille dame ne tardent pas à apparaître. Placée dans une ferme du Yorkshire pendant les bombardements de Londres en 1940, Fiona, alors âgée de onze ans, s’était liée d’amitié avec Chad, l’un des fils de sa famille d’accueil. Par jeu, tous deux avaient pris en grippe un orphelin handicapé mental lui aussi logé à la ferme, et à le maltraiter. « Nobody », comme l’avaient surnommé cruellement à l’époque les deux enfants tortionnaires, a-t-il, des années plus tard, cherché à se venger ?

Au fil d’une intrigue policière habilement conçue, Charlotte Link nous plonge au cœur des secrets et non-dits de la Seconde Guerre mondiale, et livre l’un de ses meilleurs romans à ce jour.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258073937
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 155 x 240 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jeunejane Posté le 2 Mars 2020
    Dans le Yorkshire, de nos jours, une jeune fille se fait massacrer en revenant d'une soirée de baby-sitter. Quelques mois plus tard, Fiona Barnes, une dame qui allait atteindre ses 80 ans se fait aussi massacrer en rentrant d'une soirée familiale pendant laquelle elle avait été plus que désagréable. Depuis quelques temps Fiona recevait des appels téléphoniques où elle n'entendait que la respiration. Cela la tracassait et elle venait de le confier à Chad, un ami plus âgé qu'elle de quelques années. Au début du livre, on lit que Fiona n'est pas en paix avec son passé mais on n'en sait pas plus. On apprend vite qu'elle est arrivée dans cette région au moment des bombardements de Londres, accueillie par les parents de Chad. Un petit garçon perdu l'accompagnait. Elle ne l'acceptait pas. La vengeance vient-elle de ces faits? Tous les personnages sont analysés à fond. Je dois avouer que les faits du passé de Fiona m'ont particulièrement intéressée. J'y cherchais les clés du mystère. Pour terminer, un très beau roman policier et je retiendrai surtout : "Méfiez-vous de l'eau qui dort" . Ce qui est le cas dans de nombreux romans à suspense mais ici c'est surprenant quand même. J'aime beaucoup retrouver de temps en temps un... Dans le Yorkshire, de nos jours, une jeune fille se fait massacrer en revenant d'une soirée de baby-sitter. Quelques mois plus tard, Fiona Barnes, une dame qui allait atteindre ses 80 ans se fait aussi massacrer en rentrant d'une soirée familiale pendant laquelle elle avait été plus que désagréable. Depuis quelques temps Fiona recevait des appels téléphoniques où elle n'entendait que la respiration. Cela la tracassait et elle venait de le confier à Chad, un ami plus âgé qu'elle de quelques années. Au début du livre, on lit que Fiona n'est pas en paix avec son passé mais on n'en sait pas plus. On apprend vite qu'elle est arrivée dans cette région au moment des bombardements de Londres, accueillie par les parents de Chad. Un petit garçon perdu l'accompagnait. Elle ne l'acceptait pas. La vengeance vient-elle de ces faits? Tous les personnages sont analysés à fond. Je dois avouer que les faits du passé de Fiona m'ont particulièrement intéressée. J'y cherchais les clés du mystère. Pour terminer, un très beau roman policier et je retiendrai surtout : "Méfiez-vous de l'eau qui dort" . Ce qui est le cas dans de nombreux romans à suspense mais ici c'est surprenant quand même. J'aime beaucoup retrouver de temps en temps un roman de Charlotte Link. L'idée de celui-ci m'était venue d'Annette 55. Merci Annette.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annette55 Posté le 26 Septembre 2019
    Voilà un thriller passionnant et addictif où l'auteure au merveilleux talent de conteuse, construit son intrigue en allers et retours entre présent ——un soir de juillet 2008 et passé sous forme de flash- back—— Londres en 1940...où l'héroïne Fiona , alors âgée de onze ans est placée dans une ferme du Yorkshire pendant les graves bombardements par sa mère. Elle se lie d'amitié avec Chad , l'un des fils de sa famille d'accueil. J'ai préféré la partie historique plus prégnante, l'auteure s'attache aussi à décrire minutieusement les paysages colorés qui descendent doucement vers la mer, les sentiers que surplombent de hautes falaises..... les champs humides, les journées sans nuages, la mer bleu saphir, les soleils couchants .. Le noeud de l'action se déroule autour de Staintondale, Ravenscar, Scarborough .... La tragédie familiale prend naissance au coeur de la deuxième guerre mondiale. Des années plus tard, en 2008, deux crimes odieux sont commis, celui de Fiona devenue une vieille dame , le crâne fracassé à coups de pierre et celui de Annie Mills , une étudiante qui vivait aux alentours de Scarborough, la tête fracassée contre un mur ... Bien des personnages hantent ce pavé de 692 pages, Gwenn, trente- cinq ans ,... Voilà un thriller passionnant et addictif où l'auteure au merveilleux talent de conteuse, construit son intrigue en allers et retours entre présent ——un soir de juillet 2008 et passé sous forme de flash- back—— Londres en 1940...où l'héroïne Fiona , alors âgée de onze ans est placée dans une ferme du Yorkshire pendant les graves bombardements par sa mère. Elle se lie d'amitié avec Chad , l'un des fils de sa famille d'accueil. J'ai préféré la partie historique plus prégnante, l'auteure s'attache aussi à décrire minutieusement les paysages colorés qui descendent doucement vers la mer, les sentiers que surplombent de hautes falaises..... les champs humides, les journées sans nuages, la mer bleu saphir, les soleils couchants .. Le noeud de l'action se déroule autour de Staintondale, Ravenscar, Scarborough .... La tragédie familiale prend naissance au coeur de la deuxième guerre mondiale. Des années plus tard, en 2008, deux crimes odieux sont commis, celui de Fiona devenue une vieille dame , le crâne fracassé à coups de pierre et celui de Annie Mills , une étudiante qui vivait aux alentours de Scarborough, la tête fracassée contre un mur ... Bien des personnages hantent ce pavé de 692 pages, Gwenn, trente- cinq ans , qui vit avec son père Chad, (l'ami de toujours de Fiona) , marquée par la solitude , l'asociabilité, la timidité et l'ignorance, Leslie , médecin , petite fille de Fiona, Brian Sommerville dit Nobody, Karen Ward , Ena Witty, Jennifer, Dave, le «  fiancé » de Gwenn, Valérie Almond , policière .... Quel est le secret que cachent Fiona et Chad? La faute ? Qu' est devenu le jeune garçon si particulier Nobody? De nombreuses questions se posent , le suspense psychologique s'intensifie.... N'en disons pas plus... L'auteure brouille les pistes à souhait : une tragédie familiale violente et haineuse, soupçons , vengeance effrayante et passionnante ,gros mensonges et apparences trompeuses, la guerre, les bombardements, alibis et mensonges , mobiles et histoires anciennes, camouflages, ressorts bien huilés ...vérité tronquée ... Le lecteur bluffé, passe un bon moment. Un récit trépidant fort bien mené , un ouvrage épais difficile à lâcher. Mais ce n'est que mon avis , bien sûr . ,
    Lire la suite
    En lire moins
  • AuroraeLibri Posté le 20 Février 2019
    Les romans de Charlotte Link provoquent une addiction...sitôt le décor planté dès les premiers chapitres, impossible de les lâcher jusqu'à la fin, pour connaître le dénouement de l'intrigue. J'avais connu ce sentiment avec un autre auteur , William Colins, auteur victorien du siècle dernier. Je vais tout lire de Charlotte Links !
  • sld09 Posté le 28 Juin 2017
    C'est bien écrit et le suspense persiste jusqu'aux dernières pages. Cependant, malgré toute une palette de personnages, aucun n'attire vraiment la sympathie du lecteur.
  • Riz-Deux-ZzZ Posté le 26 Février 2017
    En bref, le résumé ainsi que les thèmes abordés sont intéressants et alléchants. Cependant, je n'apprécie pas totalement ce que Charlotte Link a fait de ses idées : le héros de l'histoire n'est pas exploité comme il le devrait, l'époque actuelle prenant le dessus sur le secret de famille.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.