Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258115644
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 640
Format : 140 x 225 mm

L'Enfant du lac

Anne-Sylvie Homassel (traduit par)
Date de parution : 14/04/2016
Mensonges d'une nuit d'été
1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l’enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du... 1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l’enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l’abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désœuvrée, s’intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l’enquête, au grand dam de l’une des sœurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.

Depuis Les Brumes de Riverton, son premier roman, Kate Morton n’a cessé de séduire un large public et s’est imposée comme la « parfaite héritière de Daphné Du Maurier » (François Rivière – Le Figaro).
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258115644
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 640
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité
En savoir plus

Ils en parlent

"Dans ce roman, Kate Morton, qui a vendu plus de 10 millions d'exemplaires dans 38 pays, continue d'étonner et de séduire..."
 
Ouest France

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • NanaBooksandco Posté le 10 Novembre 2021
    Avez-vous déjà lu un roman de Kate Morton ? J'avoue avoir été tenté par l'aventure et je ne suis pas déçue du tout , l'autrice nous offre là une intrigue où les théories se mêlent et s'emmêlent, on est plongé dans un drame familial où chacun a son importance. Les personnages sont dotés d'une profondeur qui côtoie le réel et de sentiments très variés. C'était vraiment très agréable de suivre Sadie dans son enquête sur le drame de la famille Edevane mais aussi sur une autre enquête en parallèle. Et même si L'enfant du lac est une petite pavasse, les pages défilent au fur et à mesure des surprises que l'autrice dissémine sur le passage de sa plume. En bref j'ai vraiment apprécié ma lecture et je lirais avec plaisir d'autres roman de l'autrice
  • Aurelia33 Posté le 7 Novembre 2021
    1933, en Cournouailles, on fête le solstice d'été. L'occasion pour la famille Edevane, de faire une grande soirée dans leur belle propriété aux jardins magnifiques et aux habitants heureux et pétillants. Mais l'évènement tourne au drame lorsque le lendemain, le petit Théo 11 mois, cadet de la fratrie, n'est plus dans sa chambre. Malgré les fouilles, le petit bonhomme ne sera jamais retrouvé et la vie des siens en sera à jamais modifiée. 2003. Sadie Sparrow, une jeune inspectrice londonienne totalement dévolue à son travail est "invitée", à la suite d'une affaire tendue et moyennement réussie, à prendre quelques vacances. Dynamique, motivée et ayant foi en la vérité, elle vit assez mal cette mise à l'écart mais accepte de se retirer quelques jours chez son grand-père en Cornouailles. Là, lors d'un jogging, elle tombe sur une mystérieuse et splendide bâtisse, perdue et abandonnée. De rapides recherches, la mettent sur la piste de la tragédie passée et ni une ni deux la voilà ferrée! Un récit, aux ficelles tirées avec beaucoup de talent, mêlant 3 périodes (1914, 1933 et 2003) et 3 grandes femmes. C'est vivant, à la fois doux, terrible, humain et réaliste. On suit avec plaisir et une certaine empathie chacun des... 1933, en Cournouailles, on fête le solstice d'été. L'occasion pour la famille Edevane, de faire une grande soirée dans leur belle propriété aux jardins magnifiques et aux habitants heureux et pétillants. Mais l'évènement tourne au drame lorsque le lendemain, le petit Théo 11 mois, cadet de la fratrie, n'est plus dans sa chambre. Malgré les fouilles, le petit bonhomme ne sera jamais retrouvé et la vie des siens en sera à jamais modifiée. 2003. Sadie Sparrow, une jeune inspectrice londonienne totalement dévolue à son travail est "invitée", à la suite d'une affaire tendue et moyennement réussie, à prendre quelques vacances. Dynamique, motivée et ayant foi en la vérité, elle vit assez mal cette mise à l'écart mais accepte de se retirer quelques jours chez son grand-père en Cornouailles. Là, lors d'un jogging, elle tombe sur une mystérieuse et splendide bâtisse, perdue et abandonnée. De rapides recherches, la mettent sur la piste de la tragédie passée et ni une ni deux la voilà ferrée! Un récit, aux ficelles tirées avec beaucoup de talent, mêlant 3 périodes (1914, 1933 et 2003) et 3 grandes femmes. C'est vivant, à la fois doux, terrible, humain et réaliste. On suit avec plaisir et une certaine empathie chacun des protagonistes à la personnalité forte, déterminée et attachante. Un vrai bon moment lecture. Ni tout à fait un roman ni un policier, apparemment une saga d'atmosphère mais qui nous emporte agréablement. Une belle découverte et une envie de lire les autres œuvres de l'auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Justine_of_Delaford Posté le 10 Septembre 2021
    Un an après avoir lu Les brumes de Riverton et être tombée sous le charme de la plume de Kate Morton, j'ai décidé de relire un autre de ses romans que je trouvais parfait pour l'été. Bien m'en a pris ! Les descriptions de la chaleur étouffante de ce mois de juin 1933, le cadre idyllique de Loanneth, le manoir familial, les nombreux personnages (attachants ou détestables) que l'on croise tout en sachant que l'un d'eux a un lien avec le drame qui va se dérouler : ce roman a un petit côté "saga de l'été" avec ces personnages qui cachent tous quelque chose et cette intrigue policière... J'ai trouvé le début un peu long à se mettre en place, il y a de nombreuses descriptions, tant du manoir et de ses alentours que du passé de certains personnages. Pourtant, elles ont leur importance. Avec Kate Morton, il vaut mieux ne pas lire en diagonale, car c'est parfois au milieu de descriptions qu'elle sème des indices. Comme toujours avec la romancière, nous avons cette alternance entre le passé (avant et après la 1ere Guerre mondiale, pendant et après la 2nde Guerre mondiale) et le présent (2003) qui est parfaitement maîtrisée... Un an après avoir lu Les brumes de Riverton et être tombée sous le charme de la plume de Kate Morton, j'ai décidé de relire un autre de ses romans que je trouvais parfait pour l'été. Bien m'en a pris ! Les descriptions de la chaleur étouffante de ce mois de juin 1933, le cadre idyllique de Loanneth, le manoir familial, les nombreux personnages (attachants ou détestables) que l'on croise tout en sachant que l'un d'eux a un lien avec le drame qui va se dérouler : ce roman a un petit côté "saga de l'été" avec ces personnages qui cachent tous quelque chose et cette intrigue policière... J'ai trouvé le début un peu long à se mettre en place, il y a de nombreuses descriptions, tant du manoir et de ses alentours que du passé de certains personnages. Pourtant, elles ont leur importance. Avec Kate Morton, il vaut mieux ne pas lire en diagonale, car c'est parfois au milieu de descriptions qu'elle sème des indices. Comme toujours avec la romancière, nous avons cette alternance entre le passé (avant et après la 1ere Guerre mondiale, pendant et après la 2nde Guerre mondiale) et le présent (2003) qui est parfaitement maîtrisée et qui nous oblige à être attentif au moindre indice. Lorsqu'on pense avoir trouvé où Kate Morton voulait en venir, elle nous donne une révélation ou une hypothèse qui nous fait douter. La description du manoir abandonné m'a collé la chair de poule, surtout la partie où on nous décrit les meubles et les objets disposés comme si les maîtres allaient revenir d'un instant à l'autre. Typiquement c'est le genre de détails et d'ambiance qui me glace le sang ! L'ambiance du roman justement, m'a paru assez pesante au début : la culpabilité ressentie par certains personnages ou bien les différentes hypothèses envisagées concernant la disparition de Théo m'ont vraiment pris aux tripes. Pourtant, impossible de lâcher ce livre tellement je voulais connaître le dénouement. Ce dernier m'a émue et donné les larmes aux yeux, confirmant un petit doute que j'ai eu durant les 100 dernières pages. La fin divise les lecteurs, certains trouvant que c'est un peu "gros", ce que je peux comprendre. Mais, personnellement, j'ai beaucoup aimé ce dénouement. J'ai refermé le livre avec un soupir de satisfaction, bien qu'un peu "triste" pour certains personnages quand on s'arrête deux minutes pour résumer ce qu'aura été leur vie... Un roman qui a été un coup de cœur et que je recommande vivement à ceux qui aiment les histoires de secrets de famille mêlées à une enquête policière. Je trouve que c'est le genre de livres dont on pourrait faire une belle adaptation d'ailleurs !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LivresseDeLire Posté le 8 Septembre 2021
    Ce livre est passionnant, addictif. Si vous aimez les secrets de famille, les belles demeures familiales qui ont une âme, les récits en double temporalité, les mystères, ce roman est fait pour vous. L’autrice multiplie les détails, nous plongeant avec un énorme réalisme dans des lieux, des époques, dressant des portraits de personnages authentiques, que l’on se plaît à aimer, adorer ou détester. Au-delà de l’intrigue, dont le dénouement était quelque peu rocambolesque (ce qui fait que ce roman n’a pas été un coup de cœur) j’ai aimé me plonger dans cet univers, j’ai aimé la finesse dans la psychologie des personnages, qui ne sont pas épargnés par la vie mais pas non plus idéalisés, qui montrent leurs failles. Kate Morton a un réel talent de conteuse et ce récit m’a emportée. Une belle aventure et une belle découverte car c’était, pour ma part, mon premier roman de cette autrice.
  • Maliae Posté le 8 Juin 2021
    Sadie Sparrow est une policière assez douée, mais suite à une bavure au cours d’une enquête qui lui tenait à coeur, elle prend des vacances dans les Cornouailles, retrouvant son grand-père. Au cours d’une balade, elle va tomber sur une maison abandonnée et va déterrer les secrets bien enfouis de Loeanneth et de la famille Edevane, et sur la disparition de Théo. Alice Edevane, elle, est une écrivaine reconnue et elle ne va pas voir d’un bon œil la curiosité de Sadie. Une affaire de familles, avec des petits secrets empoisonneurs. Au début tout paraît beau et doux, mais au fur et à mesure, on voit apparaître les fissures des Edevane. Le bonheur cache beaucoup de choses, mais cette famille et ses malheurs est passionnante à suivre. L’histoire se passe entre le présent avec Sadie, et le passé des Edevane. On découvre peu à peu que tout ne tournait pas rond, et plus on avançait dans l’histoire, plus je trouvais une certaine mélancolie à cette histoire. Il y a des passages tellement beaux, et d’autres tellement tristes. Ce sont des histoires qui s’entremêlent, amour, culpabilité, secrets, mensonges. Je me suis attachée à presque tous les personnages, que ce soit dans le... Sadie Sparrow est une policière assez douée, mais suite à une bavure au cours d’une enquête qui lui tenait à coeur, elle prend des vacances dans les Cornouailles, retrouvant son grand-père. Au cours d’une balade, elle va tomber sur une maison abandonnée et va déterrer les secrets bien enfouis de Loeanneth et de la famille Edevane, et sur la disparition de Théo. Alice Edevane, elle, est une écrivaine reconnue et elle ne va pas voir d’un bon œil la curiosité de Sadie. Une affaire de familles, avec des petits secrets empoisonneurs. Au début tout paraît beau et doux, mais au fur et à mesure, on voit apparaître les fissures des Edevane. Le bonheur cache beaucoup de choses, mais cette famille et ses malheurs est passionnante à suivre. L’histoire se passe entre le présent avec Sadie, et le passé des Edevane. On découvre peu à peu que tout ne tournait pas rond, et plus on avançait dans l’histoire, plus je trouvais une certaine mélancolie à cette histoire. Il y a des passages tellement beaux, et d’autres tellement tristes. Ce sont des histoires qui s’entremêlent, amour, culpabilité, secrets, mensonges. Je me suis attachée à presque tous les personnages, que ce soit dans le passé que dans le présent. Il n’y a que Constance, la mère d’Eleanor que j’ai profondément détesté. Les autres font des erreurs, ne sont pas parfaits, mais ils sont touchants, attachants, ils m’ont vraiment chamboulé. L’histoire m’a pris aux tripes et même si le livre est long, je n’ai pas vu le temps passer. Les derniers chapitres m’ont beaucoup fait pleurer, surtout d’émotion. Quand les secrets se lèvent et que la vérité éclate. J’ai trouvé ça beau et tellement touchant. Il y a beaucoup de choses où on peut se dire « c’est tellement dommage que ça ait tourné comme ça », mais au fond, même si la vie n’a pas été tendre avec les protagonistes, elle leur offre aussi des beaux moments, qui m’ont pas mal tourneboulé. Si je veux un peu chipoter, je dirais que certaines choses étaient un peu trop faciles, mais franchement, on s’en fiche, c’était beau quand même. Je suis ravie d’avoir découvert cette autrice et je me laisserai tenter par d’autres œuvres de celle-ci.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.