Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266298506
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

L'envol

Virginie CANTIN (Traducteur)
Date de parution : 08/04/2021
Leigh parviendra-t-elle à se sauver et à sauver ses petites sœurs ?  
Des milliers de corbeaux envahissent la petite ville d’Auburn, en Pennsylvanie, mais Leigh n’y prête aucune attention. Pour elle, la menace provient des crises terrifiantes de son père. Sa priorité : protéger ses deux petites sœurs coûte que coûte. Heureusement, un rayon de soleil éclaire ce sombre tableau : le... Des milliers de corbeaux envahissent la petite ville d’Auburn, en Pennsylvanie, mais Leigh n’y prête aucune attention. Pour elle, la menace provient des crises terrifiantes de son père. Sa priorité : protéger ses deux petites sœurs coûte que coûte. Heureusement, un rayon de soleil éclaire ce sombre tableau : le beau Liam, différent des autres garçons, semble être le seul à comprendre Leigh. Avec son aide, elle va élaborer un plan pour mettre en sûreté sa famille. Mais son temps est compté : dans moins d’un an, elle devra partir pour l’université.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298506
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • missalexia79 Posté le 22 Septembre 2021
    dans ce roman-témoignage, on suit Leighton Barnes, l’aînée d’une famille. Son objectif est de protéger ses sœurs Juniper et Campbell à tout prix. De qui? De son père, Jess Barnes, violent au point de frapper sa compagne. Celui-ci a été un enfant maltraité, il a du abandonné ses études à cause d’une blessure à la veille d’un match de football essentiel pour obtenir une bourse. Il a donc été condamné à reprendre l’entreprise de travaux de son père. Leighton rêve de partir étudier le journalisme à New-York mais comme l’altruiste qu’elle est, elle veut d’abord que sa famille soit protégée. Dans sa détresse, elle va rencontrer Liam McNamara, vice-président du conseil des étudiants et membre de l’équipe de football. L’auteure dénonce les violences familiales à travers ce récit. Les corbeaux est une métaphore pour montrer l’évolution de la peur de l’héroïne durant sa bataille personnelle. C’est un récit assez dur et bouleversant. De nombreuses crises d’angoisses et de rage remplissent cette histoire. La peur est omniprésente et le lecteur qu’on est, le ressent fort, presqu’au point de parfois nous étouffer. On tremble avec l’héroïne, elle souhaite juste qu’elle s’en sorte vivante. Suite sur instagram
  • Luxnbooks Posté le 22 Juin 2021
    Je ne comprendrais jamais pourquoi les lectures qui me touchent le plus sont celles dont j'ai le plus de mal à parler. Honnêtement quand j'ai lu le résumé, ça avait l'air sympa, mais pas au point de faire un achat compulsif, je me suis dit que j'attendrais les premiers avis et en voyant que les retours étaient assez peu emballés, j'ai passé mon chemin. Je suis à nouveau tombé sur ce roman dans une Masse Critique Babelio et j'ai postulé en me disant que ça serait l'occasion de le découvrir. Après plusieurs lectures contemporaines, j'avais envie de quelque chose de différent donc je me suis laissé tenter par ce roman et dès les premiers chapitres, mon intérêt a été piqué. Ce sentiment inexplicable qui s'insinue et qui vous dit "je veux la suite" et grâce à des chapitres courts les pages défilent sans qu'on s'en rendent compte et toujours en vouloir plus. J'ai immédiatement éprouvé de l'empathie pour Leighton, on la voit affronter ce qu'aucune adolescente ne devrait avoir à vivre et pourtant malgré la terreur, elle se montre forte pour protéger ses deux jeunes sœurs. Elle est partagée entre son besoin de partir loin à l'université et sa peur d'abandonner... Je ne comprendrais jamais pourquoi les lectures qui me touchent le plus sont celles dont j'ai le plus de mal à parler. Honnêtement quand j'ai lu le résumé, ça avait l'air sympa, mais pas au point de faire un achat compulsif, je me suis dit que j'attendrais les premiers avis et en voyant que les retours étaient assez peu emballés, j'ai passé mon chemin. Je suis à nouveau tombé sur ce roman dans une Masse Critique Babelio et j'ai postulé en me disant que ça serait l'occasion de le découvrir. Après plusieurs lectures contemporaines, j'avais envie de quelque chose de différent donc je me suis laissé tenter par ce roman et dès les premiers chapitres, mon intérêt a été piqué. Ce sentiment inexplicable qui s'insinue et qui vous dit "je veux la suite" et grâce à des chapitres courts les pages défilent sans qu'on s'en rendent compte et toujours en vouloir plus. J'ai immédiatement éprouvé de l'empathie pour Leighton, on la voit affronter ce qu'aucune adolescente ne devrait avoir à vivre et pourtant malgré la terreur, elle se montre forte pour protéger ses deux jeunes sœurs. Elle est partagée entre son besoin de partir loin à l'université et sa peur d'abandonner sa famille alors que la situation ne cesse d'empirer. Contre toute attente alors que la situation ne cesse de s'aggraver dans sa famille, elle fait la connaissance de Liam un garçon lumineux qui va apporter un peu de lumière et surtout lui faire vivre des instants où elle se sent enfin en sécurité. En parallèle se développe une autre histoire qui passionne Leighton, l'arrivée de milliers de corbeaux dans sa ville sans aucune explication et qui vont pousser la jeune femme à enquêter sur le mystère de cette invasion. Cette aspect de l'histoire apporte un petit côté fantastique, sans que cette intrigue soit trop présente et en même temps, c'est assez déroutant, car une série d'évènements se produisent et seuls Leighton et sa famille semblent en être conscient. Pendant toute ma lecture j'étais rongée par la peur, dès que la porte se refermait j'imaginais les pires scénarios et comme notre héroïne j'avais du mal à respirer en attendant la suite. On a cette sensation d'enfermement, comme un sentiment de claustrophobie et cet effet est accentué par les corbeaux qui sont de plus en plus présents et qui semblent être plus nombreux à chaque crise, faisant craindre au pire à chaque fois que la colère grandit. J'ai trouvé les parallèles qui sont fait très intéressant et on voit que l'intrigue est maîtrisée, chaque chose à sa place et chaque action provoque une réaction en chaine. Du début à la fin nous sommes sous pression et l'autrice joue avec nos nerfs, on est constamment sous pression et il y a une vraie emprise psychologique. Et à la lecture du résumé j'étais loin d'imaginer que ce roman aborderait un thème aussi bouleversant et le récit aborde avec justesse les violences domestiques, et la complexité de celle-ci.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bookinette Posté le 12 Juin 2021
    Lu en une petite journée, un roman jeunesse bien construit qui raconte les difficultés familiales de Leighton. A 17 ans, elle se sent investie d'une mission, protéger ses petites sœurs Campbell 13 ans et Juniper 9 ans contre la violence quotidienne de leur père. Son cœur balance entre son rêve d'intégrer la prestigieuse université de New York et son désir d'être là pour les siens. Il lui reste bien peu de place pour vivre une vie adolescente normale. Mais Liam s'invite dans l'équation. Il prend très vite une place importante et l'aide à s'ouvrir aux autres. Ecrit à la première personne, le récit s'attache à raconter de l'intérieur le drame domestique que la petite ville d'Auburn en Pennsylvanie soupçonne mais feint de ne pas voir par lâcheté, compromission, préjugés... Un sujet grave bien exploité et mis à la portée des adolescents, des personnages attachants, l'angoisse omniprésente de la fratrie et sa complicité, la fluctuation des sentiments entre l'amour et la haine au sein du couple, la dénonciation du silence coupable de tous rendent le roman intéressant mais c'est surtout la singulière présence des corbeaux et la petite pointe fantastique qui donnent tout son sel à l'histoire. Et lorsque le travail éditorial accompagne... Lu en une petite journée, un roman jeunesse bien construit qui raconte les difficultés familiales de Leighton. A 17 ans, elle se sent investie d'une mission, protéger ses petites sœurs Campbell 13 ans et Juniper 9 ans contre la violence quotidienne de leur père. Son cœur balance entre son rêve d'intégrer la prestigieuse université de New York et son désir d'être là pour les siens. Il lui reste bien peu de place pour vivre une vie adolescente normale. Mais Liam s'invite dans l'équation. Il prend très vite une place importante et l'aide à s'ouvrir aux autres. Ecrit à la première personne, le récit s'attache à raconter de l'intérieur le drame domestique que la petite ville d'Auburn en Pennsylvanie soupçonne mais feint de ne pas voir par lâcheté, compromission, préjugés... Un sujet grave bien exploité et mis à la portée des adolescents, des personnages attachants, l'angoisse omniprésente de la fratrie et sa complicité, la fluctuation des sentiments entre l'amour et la haine au sein du couple, la dénonciation du silence coupable de tous rendent le roman intéressant mais c'est surtout la singulière présence des corbeaux et la petite pointe fantastique qui donnent tout son sel à l'histoire. Et lorsque le travail éditorial accompagne le propos, c'est une réussite, j'ai beaucoup aimé les dessins qui augmentent au rythme de la présence des oiseaux. Merci à Babelio et aux Editions PKJ pour cette agréable lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • kaiza Posté le 28 Mai 2021
    Voila quelques jours que j'ai finis ce roman jeunesse , et impossible pour moi de mettre une critique de suite j'avais besoin de quelques jours pour "digérée" l'histoire et surtout le thème abordé ! Ce fameux thème qui est tout simplement la violence au sein de la famille . un sujet qui est bien trop souvent tabou et qui hélas est présent au quotidien partout en France et ailleurs... Je trouve que l'auteur par ce roman nous montre que malgré tout on peux s'en sortir que malgré la peur qui nous suis dans les moindre faits et gestes /paroles ,il y auras tôt ou tard la lumière au bout du tunnel .. j'ai beaucoup apprécier la référence avec les corbeaux et les recherche effectuée pour pouvoir les inclure dans cette histoire . Jo est quand même l'exception des corbeaux :). Un livre qui je crois devrait être dans beaucoup de bibliothèque ( école , lycée , et autres) afin que ceux qui en subissent les conséquences sache qu'ils peuvent parlé pour sortir de cette spirale infernale, et surtout de ne pas avoir peur de demander de l'aide !!!!
  • Ladroguerieecrite Posté le 1 Mai 2021
    Pour : tous ceux qui me lisent De : un cœur brisé Imaginez-vous prendre votre envol, partir loin de votre ville natale. Fuir tous vos problèmes, vivre librement. C'est tout ce que souhaite Leighton qui vit dans la petite ville d'Auburn en Pennsylvanie. J'ai vraiment du mal à mettre des mots sur ma lecture tant elle m'a bouleversée. En l'ouvrant, je m'attendais à tout, sauf à cette histoire. Pourtant, j'avais été prévenu, on allait parler de violence familiale, de corbeaux qui envahissent une ville et d'un garçon qui l'aiderait peut-être. Et comment vous dire que c'est encore plus que ça, que c'était plus que des corbeaux migrateurs. On a affaire à un récit tellement réaliste, avec des touches de fantastique. C'est une maison qui prend vie, des corbeaux personnifiés. Mais aussi une ville complice, une famille détruite. Et une cabane dans une armoire. Des jeux d'enfants. Des courses des vélos. Des dessins de corbeaux. C'est une histoire qui prend aux tripes, qui nous donne les larmes aux yeux. C'est une plume fluide, qui rend le récit impossible à lâcher. Ce sont des corbeaux qui nous suivent à chaque page, des pages qui se réparent, et notre cœur qui prend un coup. Leighton n'a certes pas d'aile... Pour : tous ceux qui me lisent De : un cœur brisé Imaginez-vous prendre votre envol, partir loin de votre ville natale. Fuir tous vos problèmes, vivre librement. C'est tout ce que souhaite Leighton qui vit dans la petite ville d'Auburn en Pennsylvanie. J'ai vraiment du mal à mettre des mots sur ma lecture tant elle m'a bouleversée. En l'ouvrant, je m'attendais à tout, sauf à cette histoire. Pourtant, j'avais été prévenu, on allait parler de violence familiale, de corbeaux qui envahissent une ville et d'un garçon qui l'aiderait peut-être. Et comment vous dire que c'est encore plus que ça, que c'était plus que des corbeaux migrateurs. On a affaire à un récit tellement réaliste, avec des touches de fantastique. C'est une maison qui prend vie, des corbeaux personnifiés. Mais aussi une ville complice, une famille détruite. Et une cabane dans une armoire. Des jeux d'enfants. Des courses des vélos. Des dessins de corbeaux. C'est une histoire qui prend aux tripes, qui nous donne les larmes aux yeux. C'est une plume fluide, qui rend le récit impossible à lâcher. Ce sont des corbeaux qui nous suivent à chaque page, des pages qui se réparent, et notre cœur qui prend un coup. Leighton n'a certes pas d'aile pour partir loin d'Auburn, mais elle une plume, celle qu'elle tient dans sa main pour écrire. C'est une héroïne forte, qui porte bien trop de choses sur ses épaules. Je ne l'oublierai jamais. C'est sans hésitation, c'est un énorme coup de cœur. Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu une histoire aussi juste. L'envol, c'est un roman puissant à mettre dans toutes les mains. Tout est si bien abordé, si vrai. Et puis si même avec mon avis vous hésitez. Trouvez-le en librairie, et lisez la lettre que l'autrice nous adresse. Vous ne pourrez pas repartir sans. En espérant que mon avis vous plaise, Et encore merci à pocket Jeunesse de me l'avoir envoyé, Avec tout mon amour Loéva #xNaN;
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.