RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'épaisseur des âmes

            Robert Laffont
            EAN : 9782221108789
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 300
            Format : 135 x 215 mm
            L'épaisseur des âmes

            Anna GIBSON (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 20/03/2008

            En exhumant de vieux 33-tours, un fils oblige sa mère à se remémorer un passé qu'elle préfère oublier ; dans un pub irlandais, un fils revoit sa mère qui l'a abandonné dix-neuf ans auparavant ; une mère attend la visite de son fils, prêtre accusé de pédophilie…
            Les neuf histoires...

            En exhumant de vieux 33-tours, un fils oblige sa mère à se remémorer un passé qu'elle préfère oublier ; dans un pub irlandais, un fils revoit sa mère qui l'a abandonné dix-neuf ans auparavant ; une mère attend la visite de son fils, prêtre accusé de pédophilie…
            Les neuf histoires qui composent L'Épaisseur des âmess'attachent à décrire cette relation élémentaire et si singulière entre les mères et leurs fils. Dans ces neuf face-à-face d'une subtilité rare, chacun se livre une bataille cernée de silences et de non-dits, qui modifie fondamentalement leur perception de la vérité. Ces mères et ces fils se sont caché leur vérité intime. Alcoolisme, remords, homosexualité les ont enfermés dans des silences qu'ils ne savent plus rompre… et, alors qu'éclatent la douleur ou la colère, ils passent à côté l'un de l'autre.Un thème commun pour des nouvelles à la portée universelle.
            Comme dans Le Maître, le thème central est l'obsession de la dissimulation et l'incommunicabilité entre les êtres. Dans un style délicat au rythme envoûtant, Tóibín explore comme personne l'épaisseur des âmes.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221108789
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 300
            Format : 135 x 215 mm
            Robert Laffont

            Ils en parlent

            « Portrait d’un mort vivant, d’un fantôme se nourrissant de fantômes, Le Maître donne magnifiquement à comprendre les essences d’une œuvre : c’est de la transformation de la vie en littérature que Tóibín parvient magistralement à restituer les mystères et les nœuds. » Nelly Kapriélian, Les Inrockuptibles

            « Au terme du roman de Colm Tóibín, le mystère qui entoure “le maître” et son œuvre n’est pas levé : il n’est finalement que plus dense, plus profond. »
            Nathalie Crom, La Croix

            « À lire absolument. Colm Tóibín ne s’est pas contenté d’écrire un roman spectaculaire : il a aussi trouvé le moyen de rendre hommage à Henry James. Si seulement nous pouvions tous avoir sa chance et son talent… »
            Alice Sebold, auteur de La Nostalgie de l’ange

            « Le Maître est indubitablement l’œuvre d’un romancier exceptionnel. »
            The New York Times

            « Colm Tóibín décrit avec une humanité rare, et dans une prose subtile, les difficiles relations humaines.» The Washington Post Book World

            « Voici un livre audacieux, profond et extraordinairement intelligent. »
            The Guardian

            PRESSE

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Bellonzo Posté le 9 Janvier 2014
              On aura du mal à me convaincre que "L'épaisseur des âmes" transcrit correctement le titre irlandais "Mothers and sons" pour ce très beau recueil de nouvelles de Colm Toibin, dont j’ai lu les, tous excellents, "Le bateau-phare de Blackwater", "Désormais notre exil", "La bruyère incendiée" et "Le maître Cher Maître". Composé de neuf histoires qui opposent une mère et un fils ce livre tisse une trame très fine sur ces rapports passionnels, jamais outrancièrement, plutôt musique de chambre qu'opéra wagnérien. Souvent en quelques phrases vers la fin de la nouvelle, pas à la Tennessee Williams à grand renfort de psychanalyse pesante, mais ponctuant une approche très sobre de la problématique familiale dans une Irlande moderne, pas trop cependant pour oublier la grande Histoire de ce pays. J’en citerai quelques-unes, ce livre confirmant la vitalité et la logique créative de ColmToibin. Un prêtre dans la famille, le terrible désarroi d'une dame âgée dont le fils, prêtre, vient d'avouer les pires perversions. En une vingtaine de pages, un affrontement qui n'en est pas un, et la dignité, au-delà, la dignité... ... On aura du mal à me convaincre que "L'épaisseur des âmes" transcrit correctement le titre irlandais "Mothers and sons" pour ce très beau recueil de nouvelles de Colm Toibin, dont j’ai lu les, tous excellents, "Le bateau-phare de Blackwater", "Désormais notre exil", "La bruyère incendiée" et "Le maître Cher Maître". Composé de neuf histoires qui opposent une mère et un fils ce livre tisse une trame très fine sur ces rapports passionnels, jamais outrancièrement, plutôt musique de chambre qu'opéra wagnérien. Souvent en quelques phrases vers la fin de la nouvelle, pas à la Tennessee Williams à grand renfort de psychanalyse pesante, mais ponctuant une approche très sobre de la problématique familiale dans une Irlande moderne, pas trop cependant pour oublier la grande Histoire de ce pays. J’en citerai quelques-unes, ce livre confirmant la vitalité et la logique créative de ColmToibin. Un prêtre dans la famille, le terrible désarroi d'une dame âgée dont le fils, prêtre, vient d'avouer les pires perversions. En une vingtaine de pages, un affrontement qui n'en est pas un, et la dignité, au-delà, la dignité... "Famous blue raincoat", revoilà ce vieil imper bleu de Leonard Cohen, pour une variation sur les années folk et un ado qui décide de compiler en CD les vieux enregistrements de sa mère et de sa tante, du côté de Fairport Convention. Bouleversant témoignage sur ces années et les traces des aiguilles. C’est douloureux, sobre et intense. Sept pages suffisent pour faire "Un trajet", une mère ramène son fils dépressif au chevet de son père. Ecrire si bien et si serré laisse rêveur. Et "Une chanson" finit par les presque retrouvailles entre Noël et sa mère, celle-ci chantant une déchirante ballade, dans un pub, peut-être pour lui tout seul. Je vous laisse découvrir ce bien beau recueil dont une ou deux nouvelles m'ont cependant laissé de glace. C’est mieux ainsi, je ne goûte pas trop la perfection.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.