En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les 300 plus belles fautes à ne pas faire

        Omnibus
        EAN : 9782258148031
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 132 x 198 mm
        Nouveauté
        Les 300 plus belles fautes à ne pas faire
        et autres extravagances à éviter

        Christophe BARBIER (Préface)
        Date de parution : 01/03/2018
        Les fautes, mais également les agacements devant les mots et formules qui polluent la langue française.
        300 mots ou expressions fautives, agaçantes ou sources de confusion en 14 chapitres : S'exprimer, Penser, Mesurer le temps, Vivre, Savoir-vivre, Paraître, Soigner, Manger, Commercer, Travailler, Se divertir, Voyager, Politiquailler, Croire.
        « Atteint par la limite d’âge » 
        A l’Elysée, le général de Gaulle présidait avec majesté le conseil des ministres....
        300 mots ou expressions fautives, agaçantes ou sources de confusion en 14 chapitres : S'exprimer, Penser, Mesurer le temps, Vivre, Savoir-vivre, Paraître, Soigner, Manger, Commercer, Travailler, Se divertir, Voyager, Politiquailler, Croire.
        « Atteint par la limite d’âge » 
        A l’Elysée, le général de Gaulle présidait avec majesté le conseil des ministres. Lors d’une séance mémorable, il entendit le ministre de la Défense annoncer : « L’amiral X atteint par la limite d’âge est remplacé par le contre-amiral Y. » En ces temps heureux où les chefs de l’Etat se souciaient du bon usage du français, le Grand Charles l’interrompit et lui dit : « La limite d’âge n’atteint personne ! » Réplique justifiée. L’expression est, en effet, illogique. Car on atteint la limite d’âge… et on ne peut rien contre ça.





         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258148031
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 132 x 198 mm
        Omnibus
        13.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Claforiane Posté le 23 Avril 2018
          Notre langue française aussi riche que difficile regorge d'anecdotes et de fautes que nous pratiquons quotidiennement dans nous en rendre compte, tant cela est ancré dans nos habitudes linguistiques. Alfred Gilder nous livre un petit aperçu des 300 plus belles fautes à ne pas faire. A travers son ouvrage, l'auteur nous dévoile nos erreurs sur différents thèmes : s'exprimer, penser, mesurer le temps, vivre, savoir vivre, paraitre, soigner, manger, commercer, travailler, se divertir, bouger voyager, politicailler et croire. J'ai beaucoup ri et souri en lisant les fautes qu'il ne faut pas faire, qui sont si évidentes lorsqu'on lit la raison mais qui le sont moins lorsque l'on parle. Ce livre est un bel ouvrage, drôle, humoristique, qui nous remet dans le droit chemin de la langue française.
        • Yunali Posté le 4 Avril 2018
          Ce livre est une vraie pépite de savoir : on apprend autant d’expressions de notre belle langue française que d’anecdotes diverses et variées ; et surtout, on apprend à bien les employer ! C’est une sorte de « Bible » qu’il faudrait faire lire à tous, et surtout à ceux qui emploient mal les mots. Je reconnais que je ne sais peut être pas utiliser correctement toutes les expressions (et il y en a que je ne connaissais même pas !), je m’en suis bien rendue compte au fil des pages, mais je pense que je n’ai jamais trop fait mal aux oreilles de mes interlocuteurs ! En tous cas je retiendrai bien les emplois corrects de plusieurs expressions que j’utilise souvent… mais souvent mal ! Mais il en est quand même certains qu’on fait (presque) exprès de mal utiliser, ou du moins qu’on utilise même si on sait qu’elles sont incorrectes : « à l’insu de mon plein gré », « on est partis »… J’ai beaucoup apprécié cette lecture car j’ai vraiment appris énormément. L’organisation des chapitres est très bien pensée (par thèmes), et du coup on lit un peu comment on en a envie : prendre une page au hasard et lire un... Ce livre est une vraie pépite de savoir : on apprend autant d’expressions de notre belle langue française que d’anecdotes diverses et variées ; et surtout, on apprend à bien les employer ! C’est une sorte de « Bible » qu’il faudrait faire lire à tous, et surtout à ceux qui emploient mal les mots. Je reconnais que je ne sais peut être pas utiliser correctement toutes les expressions (et il y en a que je ne connaissais même pas !), je m’en suis bien rendue compte au fil des pages, mais je pense que je n’ai jamais trop fait mal aux oreilles de mes interlocuteurs ! En tous cas je retiendrai bien les emplois corrects de plusieurs expressions que j’utilise souvent… mais souvent mal ! Mais il en est quand même certains qu’on fait (presque) exprès de mal utiliser, ou du moins qu’on utilise même si on sait qu’elles sont incorrectes : « à l’insu de mon plein gré », « on est partis »… J’ai beaucoup apprécié cette lecture car j’ai vraiment appris énormément. L’organisation des chapitres est très bien pensée (par thèmes), et du coup on lit un peu comment on en a envie : prendre une page au hasard et lire un ou plusieurs paragraphes ou lire tout un chapitre… Les petits pictogrammes à côté des expressions sont bien pensé, et on voit de suite à quelle catégorie appartient l’expression : - si c’est une faute on aura une tête de mort. (Ex. : D’ici demain, soulever un lièvre, à très vite, aller au docteur, grève de la faim…) - si l’expression est souvent mal utilisée ou avec des mots erronés. (Ex. : vivre au quotidien, crever en voiture, tri sélectif, je m’excuse…) - ou alors simplement pour avoir une anecdote sur l’expression, pour savoir d’où elle vient notamment. (Ex. : mange ton assiette, la cerise sur le gâteau, l’œil du cyclone…) il y a aussi un très grand nombre d’expressions anglo-saxones recensées, et on se rend vraiment compte à quel point on maîtrise mal, nous français, la langue de Shakespeare comme celle de Molière, car il y a vraiment de très mauvais usages de tous ces mots qui sonnent peut être bien, surtout dans le monde du travail, mais peu en connaissent les bons usages… Je remercie Babelio pour cette très bonne découverte, que je vais m’empresser de faire découvrir à mon entourage !
          Lire la suite
          En lire moins
        • manonballetti Posté le 6 Mars 2018
          C'est un ouvrage d'érudition d'un niveau bien au-dessus des publications faciles et attendues des fautes et confusions ordinaires. On y trouve plein de mots ou expressions fautives, agaçantes ou sources de méprises en 14 chapitres: s'exprimer, penser, mesurer le temps, vivre, savoir-vivre, paraître, soigner, manger, commercer, travailler, se divertir, voyager, politiquailler, croire. Par exemple, j'ai été ravie d'y lire quelques lignes sur une erreur assez communément répandue et qui m'énerve: ceux qui abrègent "Monsieur" en Mr ! Monsieur s'abrège en M. / Mr = Mister !!! Ca, je le savais déjà, mais j'ai appris juste après que les qualités de "monsieur" ou "madame" ne se donnent qu'aux vivants. Ainsi, on ne dira pas "Madame X est morte" mais "X est morte" ... bon, j'avoue que ça me laisse perplexe. Une autre énigme pour laquelle je n'ai jamais trouvé d'explication claire est "Autant pour moi / Au temps pour moi": c'est une formule d'excuse qui n'a rien à voir avec la quantité (autant). On apprendra que l'expression est d'origine militaire reprise dans les exercices de gymnastique et d'escrime. Il s'agit d'un commandement à soi-même pour revenir au temps initial avant de recommencer l'exercice mal exécuté: "Au temps pour moi". Bref, on... C'est un ouvrage d'érudition d'un niveau bien au-dessus des publications faciles et attendues des fautes et confusions ordinaires. On y trouve plein de mots ou expressions fautives, agaçantes ou sources de méprises en 14 chapitres: s'exprimer, penser, mesurer le temps, vivre, savoir-vivre, paraître, soigner, manger, commercer, travailler, se divertir, voyager, politiquailler, croire. Par exemple, j'ai été ravie d'y lire quelques lignes sur une erreur assez communément répandue et qui m'énerve: ceux qui abrègent "Monsieur" en Mr ! Monsieur s'abrège en M. / Mr = Mister !!! Ca, je le savais déjà, mais j'ai appris juste après que les qualités de "monsieur" ou "madame" ne se donnent qu'aux vivants. Ainsi, on ne dira pas "Madame X est morte" mais "X est morte" ... bon, j'avoue que ça me laisse perplexe. Une autre énigme pour laquelle je n'ai jamais trouvé d'explication claire est "Autant pour moi / Au temps pour moi": c'est une formule d'excuse qui n'a rien à voir avec la quantité (autant). On apprendra que l'expression est d'origine militaire reprise dans les exercices de gymnastique et d'escrime. Il s'agit d'un commandement à soi-même pour revenir au temps initial avant de recommencer l'exercice mal exécuté: "Au temps pour moi". Bref, on en apprend à chaque page sans que ce soit jamais barbant grâce au ton plein d'humour de l'auteur.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "ce petit livre décapant, drôle et instructif"
         
        AFP (repris dans Relaxnews)
        Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
        Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.