Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714458612
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 205 mm

Les Aventures de Cluny Brown

Yves Gérard DUTTON (Traducteur)
Collection : Belfond Vintage
Date de parution : 04/06/2015
Mais pour qui se prend donc Cluny Brown ? Effrontée, pétillante et décontractée, la jeune fille se soucie comme d’une guigne des conventions dans une Angleterre des années 30 encore corsetée par les traditions. Pour Cluny, une chose est sûre : la vraie vie est ailleurs… mais reste à savoir où ! La redécouverte littéraire d’une auteure culte au style irrésistiblement british.
Délicieuse comédie so british sur l’émancipation des femmes, critique espiègle de l’Angleterre des années 1930 engoncée dans son carcan moral, Les Aventures de Cluny Brown, ou quand une femme de chambre aussi délurée qu’attachante fait fi de toutes les conventions pour former un couple improbable avec un fantasque intellectuel polonais... Délicieuse comédie so british sur l’émancipation des femmes, critique espiègle de l’Angleterre des années 1930 engoncée dans son carcan moral, Les Aventures de Cluny Brown, ou quand une femme de chambre aussi délurée qu’attachante fait fi de toutes les conventions pour former un couple improbable avec un fantasque intellectuel polonais fuyant les nazis.
​Surprenante création d’un auteur par ailleurs connu pour sa série jeunesse Bernard et Bianca, Les Aventures de Cluny Brown font l’objet d’un véritable culte en Angleterre et ont été adaptées au cinéma par Ernst Lubitsch en 1946. Un concentré d’humour et d’impertinence à redécouvrir sans plus attendre. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714458612
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Murasaki Posté le 13 Mars 2020
    Le début m'a un peu rebutée car je trouvais l'intrigue faible mais l'écriture étant très agréable j'ai poursuivi pour découvrir un roman qui ne manque finalement pas d'intérêt. Le féminisme ? de loin, de dos et dans le brouillard, si je puis dire... là n'est pas exactement le propos des aventures de Cluny Brown, dont le caractère est plus fantasque et candide que rebelle ou philosophe. J'y ai vu quelque chose de plus profond ou plus vaste, bien que le ton soit très humoristique : la morale de l'histoire est d' être toujours soi-même afin que le bonheur sache vous reconnaître quand il vous rencontre, et aussi ne pas hésiter à saisir cette part de bonheur sans se préoccuper du qu'en-dira-t-on. Cluny Brown et son petit monde sont bien plus que les personnages et le décor d'un roman d'Agatha Christie auquel il ne manquerait qu'un cadavre... et j'avoue que cela a été ma première impression. C'est un échantillon de vie d'une société de maîtres et valets à une époque charnière de l'histoire, raconté de manière poétique, drôle et touchante, et qui offre matière à réflexion sur un ton léger.
  • JuleMardjinn Posté le 27 Février 2020
    Ce roman vintage nous plonge dans l'Angleterre des années 1930. Il y a tout un tas de conventions qui régissent l'existence, surtout pour les jeunes-filles. Cluny Brown dénote totalement avec ses conventions sans vraiment vouloir se rebeller. "Pour qui te prends-tu Cluny Brown?" Disent-ils. Mais Cluny Brown ne se prend que pour elle-même et cest bien là le problème. Une jeune-fille n'a pas besoin de personnalité, d'aventures ou d'expériences nouvelles. Elle a besoin de suivre les règles et de bien rentrer dans le cadre qui lui convient. Avec toute la naïveté dont elle peut faire preuve, Cluny Brown surprend tous ceux qu'elle croise. Charmant le chemin de son émancipation
  • bookaddict02 Posté le 18 Mai 2019
    Que dire de ce roman qui ne m'a pas particulièrement emballé. Un livre qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
  • Jacinthe44 Posté le 24 Juin 2018
    Je viens de relire Cluny Brown – petit bijou intimiste d’humour - que j’avais découverte durant mon adolescence. J’ai retrouvé le même plaisir à suivre les aventures de cette grande bringue, soit disant « laide comme un pou ». Mais, en fait, elle n’est laide que pour ceux qui sont dépassé par sa personnalité. Les mêmes considèrent qu’elle ne sait pas se « tenir à sa place ». Et pourquoi chaque individu devrait-il rester à une place qui lui serait désignée par sa naissance, son rang social… ? Il faut dire que l’histoire se passe dans les années 30 et que les événements annoncent la deuxième guerre mondiale et ses bouleversements. Et Cluny Brown qui ne sait pas rester à sa place n’est pourtant jamais déplacée. Elle n’hésite pas à aller prendre seule le thé au Ritz, elle, l’orpheline élevée par son oncle plombier. Pour canaliser son esprit fantasque, son oncle la fait mettre en place comme femme de chambre/femme à tout faire chez de charmants aristocrates où elle va désespérer l’intendante de la propriété qui ne lui reconnaît qu’une seule qualité, la longueur de ses bras, avantage pour le service à table. Mais là aussi se trouve un personnage... Je viens de relire Cluny Brown – petit bijou intimiste d’humour - que j’avais découverte durant mon adolescence. J’ai retrouvé le même plaisir à suivre les aventures de cette grande bringue, soit disant « laide comme un pou ». Mais, en fait, elle n’est laide que pour ceux qui sont dépassé par sa personnalité. Les mêmes considèrent qu’elle ne sait pas se « tenir à sa place ». Et pourquoi chaque individu devrait-il rester à une place qui lui serait désignée par sa naissance, son rang social… ? Il faut dire que l’histoire se passe dans les années 30 et que les événements annoncent la deuxième guerre mondiale et ses bouleversements. Et Cluny Brown qui ne sait pas rester à sa place n’est pourtant jamais déplacée. Elle n’hésite pas à aller prendre seule le thé au Ritz, elle, l’orpheline élevée par son oncle plombier. Pour canaliser son esprit fantasque, son oncle la fait mettre en place comme femme de chambre/femme à tout faire chez de charmants aristocrates où elle va désespérer l’intendante de la propriété qui ne lui reconnaît qu’une seule qualité, la longueur de ses bras, avantage pour le service à table. Mais là aussi se trouve un personnage qui n’est pas à sa place, le professeur Adam Belinski. Et ces deux « esprits libres » vont finir, à la surprise générale et surtout à la leur, par se trouver et vivre sans contraintes, incertains de l’avenir mais tout ouverts à l’imprévu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • manujean137 Posté le 30 Décembre 2016
    "Les aventures de Cluny Brown", Margery Sharp. Cluny Brown, orpheline, a été recueillie par son oncle Arn, plombier à Londres. Suite à une mésaventure, celui-ci décide un jour d'envoyer sa nièce travailler comme femme de chambre dans la campagne anglaise, loin des tumultes de la capitale. Pauvre Cluny qui cherche qui elle est, la voilà soumise à la rigueur d'un emploi, mais a la chance de rencontrer des personnes fort avenantes. Peut on faire porter le joug à un papillon virevoltant ? Car il est question de carcans dans ce roman vintage publié en 1944, celui des convenances dans la bonne société anglaise, du 'rôle' des femmes auprès des hommes, de la seconde guerre mondiale qui sourd en Europe. Dépaysant, par le style de Margery Sharp (par ailleur auteure de ce qui donna le Disney "Les aventures de Bernard et Bianca") so British, les relations humaines dépeintes d'un autre monde ("faire la cour", relation domestique/intendante/maitresse de maison), par la fraîcheur de ce gentil personnage. Sympathique.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.