Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258145320
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Les Bâtards du diable

Date de parution : 11/10/2018
Est-ce le hasard ou le diable qui les a fait se rencontrer ? Pourquoi le jeune séminariste enquête-t-il sur cette femme cachée au fond des bois ? Pour lui pardonner ce qu’elle lui a fait ?
Il y a pourtant des vérités qu’il vaut mieux laisser aux ténèbres…
La veine noire de Daniel Cario.
En 1958. Dans une maison isolée au plus profond de la forêt, une femme tient captif un jeune homme d’une vingtaine d’années. Démence, vengeance… Que lui veut-elle ? Elle va jusqu’à abuser de lui. Après des jours de doutes, d’angoisses et d’émotions troubles, Silvère Lavarec parvient à fuir. Mais comme... En 1958. Dans une maison isolée au plus profond de la forêt, une femme tient captif un jeune homme d’une vingtaine d’années. Démence, vengeance… Que lui veut-elle ? Elle va jusqu’à abuser de lui. Après des jours de doutes, d’angoisses et d’émotions troubles, Silvère Lavarec parvient à fuir. Mais comme pour redonner à cette pauvre âme égarée –qui a contre toute attente réveillé ses sens endormis – une certaine dignité, le religieux veut reconstituer l’histoire de celle dont il a découvert par hasard l’identité : Blandine de Quincy. Sous le sceau du secret de la confession auprès de ceux qui l’ont connue, Silvère entrevoit peu à peu le chemin qui a conduit cette femme de trente-six ans, bien née, vers la folie, la solitude et l’obsession de la maternité. Car sa vie est une succession de tragédies et de violences…
La mission de Silvère, aussi charitable soit-elle, n’est-elle pas risquée ?
Car il ne le sait pas encore, mais il est déjà damné…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258145320
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Un roman superbement construit."
Entreprises Magazine (Luxembourg)
"Une histoire qui tient le lecteur en haleine de bout en bout."
Le Peuple Breton

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LisonsDesLivres Posté le 26 Décembre 2019
    Je n'avais jamais lu cet auteur et c'est un vrai coup de coeur : le style, l'ambiance et les personnages m'ont beaucoup plu. L'auteur crée une ambiance teintée des légendes bretonnes et son écriture est vraiment agréable à lire. Elle est d'un niveau supérieur par rapport à beaucoup d'autres romans, ce que j'ai apprécié. Derrière l'intrigue, Daniel Cario se met dans la peau d'un futur curé défroqué qui s'interroge sur son engagement religieux. Un thème inattendu mais très intéressant. Ce livre aborde aussi les grossesses non désirées, les secrets de famille, la bourgeoisie des années 50 et ses opinions,... Cette lecture est donc une belle découverte pour moi et je compte bien continuer à lire les romans de cet auteur.
  • Dupuisalex Posté le 20 Décembre 2018
    Les Bâtards du diable de Daniel Cario ,collection terres de France "Il y a des secrets qu'il vaut mieux enterrer" Silvère, jeune séminariste, va bientôt prononcer ses vœux. Lors d'une expédition en forêt, celui ci se fait charger par une laie. Retrouvé et soigné par une femme, le futur prêtre va vivre un drame qui va remettre en question ses vœux et sa vie. Malgré cela Silvère reviendra vers cette femme en quête de réponse. Comment cette femme en est elle arrivée à cela ? Où cette enquête mènera Silvère ? Silvère homme de dieux en pente descendante pour l'enfer, Blandine, femme brisée au passé douteux. Daniel Cario nous ballade en 1958 dans les forêts, à la sauce misery de S.KING. Personnages bien construits, intéressant, histoire bonne mais un peu longue. Le final a tomber sur le cul
  • mimi85600 Posté le 8 Décembre 2018
    Dans ce roman à suspense, nous sommes donc en 1958 en compagnie de Silvère Lavarec, un jeune séminariste de 20 ans sur le point d'aller prononcer ses voeux. Il profite donc de ses derniers instants de liberté, en vacances chez ses parents, pour s'adonner a sa passion pour les minéraux. Il part donc un matin avec son barda se balader dans les bois environnants afin de chercher ses précieuses pierres mais est victime d'un accident. En effet, un sanglier lui fonce dessus et le blesse grièvement à la jambe. La douleur est si violente que Silvère perd connaissance. A son réveil, il se trouve dans un lit, la jambe bandée et se croit donc sauvé. Mais très vite, il se rend compte qu'il est pieds et poings liés et que la femme qui l'a soigné le séquestre. Quelques jours plus tard, il parvient à convaincre cette femme de le laisser partir. Mais Silvère est un futur prêtre et se sent donc investi d'une mission envers cette Blandine De Quincy au passé trouble. Il se met donc en tête de reconstituer son histoire afin de sauver son âme . La première partie de ce roman est réellement captivante de part... Dans ce roman à suspense, nous sommes donc en 1958 en compagnie de Silvère Lavarec, un jeune séminariste de 20 ans sur le point d'aller prononcer ses voeux. Il profite donc de ses derniers instants de liberté, en vacances chez ses parents, pour s'adonner a sa passion pour les minéraux. Il part donc un matin avec son barda se balader dans les bois environnants afin de chercher ses précieuses pierres mais est victime d'un accident. En effet, un sanglier lui fonce dessus et le blesse grièvement à la jambe. La douleur est si violente que Silvère perd connaissance. A son réveil, il se trouve dans un lit, la jambe bandée et se croit donc sauvé. Mais très vite, il se rend compte qu'il est pieds et poings liés et que la femme qui l'a soigné le séquestre. Quelques jours plus tard, il parvient à convaincre cette femme de le laisser partir. Mais Silvère est un futur prêtre et se sent donc investi d'une mission envers cette Blandine De Quincy au passé trouble. Il se met donc en tête de reconstituer son histoire afin de sauver son âme . La première partie de ce roman est réellement captivante de part son intensité et par le choix de l'auteur d'écrire à la première personne du singulier. En effet, ce faisant, il nous plonge directement dans les pensés de Silvère et permet donc un attachement rapide à ce personnage grâce au réalisme ainsi obtenu. En revanche, dans la deuxième partie, le personnage de Blandine est mal exploité. En effet, dès lors que Silvère part à la recherche de l'histoire, du passé de cette femme, tout ce qu'elle a vécu, tout ce qu'elle a traversé et tout ce qui fait qu'elle est ce qu'elle est, est raconté par différentes personnes mais à aucun moment par elle-même. Il est donc très difficile d'éprouver de l'attachement ou de l'empathie à son égard. Fort heureusement, l'histoire est très intéressante et le personnage de Silvère porte le livre et lui donne une dimension presque mystique. Et puis arrive la fin, cette fin que je n'ai absolument pas vu venir, cette fin ahurissante et complètement inattendue. Et maintenant vous vous demandez " mais alors, il est bien ou pas ? " . Eh bien, la réponse est oui. J'ai passé un très bon moment avec ce roman qui m'a apporté le supsense que j'étais en droit d'attendre. J'ai beaucoup aimé cette histoire même si je ne suis pas parvenue à m'attacher à Blandine. Je peux donc dire que c'est une bonne lecture puisque j'ai refermé ce livre satisfaite de l'avoir lu. Mais assez parlé, filez le lire et revenez vite me dire ce que vous vous en avez pensé ;-)
    Lire la suite
    En lire moins
  • BookyMary Posté le 7 Décembre 2018
    Cet ancien professeur de Lettres nous abreuve de sa plume maîtrisée pour nous offrir un roman presque mystique avec une grande intimité que l'on partage avec le narrateur. Dès le début nous sommes aussi perdu que lui, ce qui nous plonge directement dans l'ambiance et crée une atmosphère articulière à ce roman, très envoûtante d'un bout à l'autre de l'histoire.
  • ingridfasquelle Posté le 23 Novembre 2018
    Ancien professeur de lettres à Lorient, Daniel Cario est l'auteur d'une trilogie romanesque nourrie de culture traditionnelle bretonne (Le Sonneur des halles, La Musique en bandoulière, La Complainte de la grive). Très présent dans les salons et dans les médiathèques, il a notamment signé aux Presses de la Cité La Miaulemort, Les Coiffes rouges, Trois femmes en noir et La Légende du pilhaouer. Les bâtards du diable, son dernier roman disponible aux éditions Presses de la Cité depuis le 11 octobre 2018, est issu de sa veine la plus noire. C’est une véritable descente aux enfers que signe Daniel Cario. Le sort horrible qu’il réserve à Sylvère Lavarec, un jeune séminariste en pleine tourmente, fera frémir les lecteurs les plus endurcis. En voulant sauver l’âme égarée de la harpie nymphomane qui l’a séquestré pendant plusieurs jours, Sylvère Lavarec ne se doute pas une seule seconde que cette « mission divine » le marquera dans sa chair, comme les martyrs des récits hagiographiques dont on l’abreuve au séminaire. Car il ne le sait pas encore, mais Sylvère est damné, et sa foi tout autant que son existence en seront à jamais bouleversées… Avec Les bâtards du diable, Daniel Cario signe un roman choc terriblement... Ancien professeur de lettres à Lorient, Daniel Cario est l'auteur d'une trilogie romanesque nourrie de culture traditionnelle bretonne (Le Sonneur des halles, La Musique en bandoulière, La Complainte de la grive). Très présent dans les salons et dans les médiathèques, il a notamment signé aux Presses de la Cité La Miaulemort, Les Coiffes rouges, Trois femmes en noir et La Légende du pilhaouer. Les bâtards du diable, son dernier roman disponible aux éditions Presses de la Cité depuis le 11 octobre 2018, est issu de sa veine la plus noire. C’est une véritable descente aux enfers que signe Daniel Cario. Le sort horrible qu’il réserve à Sylvère Lavarec, un jeune séminariste en pleine tourmente, fera frémir les lecteurs les plus endurcis. En voulant sauver l’âme égarée de la harpie nymphomane qui l’a séquestré pendant plusieurs jours, Sylvère Lavarec ne se doute pas une seule seconde que cette « mission divine » le marquera dans sa chair, comme les martyrs des récits hagiographiques dont on l’abreuve au séminaire. Car il ne le sait pas encore, mais Sylvère est damné, et sa foi tout autant que son existence en seront à jamais bouleversées… Avec Les bâtards du diable, Daniel Cario signe un roman choc terriblement prenant sur les thèmes de la vengeance, de la démence et du secret. Un roman ultra-noir à ne manquer sous aucun prétexte !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.