En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Bienheureux

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116160
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 130 x 200 mm
        Les Bienheureux

        Dominique AUTRAND (Traducteur)
        Date de parution : 12/01/2017
        Sans notre réussite, que nous reste-t-il ? 
        Il y a eu d’abord un léger tremblement.
        Ce n’est rien se dit Isabell lorsqu’elle le remarque pour la première fois. En tout cas, pas de quoi s’alarmer. Après tout, ils formaient un couple heureux. Solide. Surtout depuis la naissance du petit Mathis.
        Et pourtant, ce qui s’annonçait comme un signe d’insécurité...
        Il y a eu d’abord un léger tremblement.
        Ce n’est rien se dit Isabell lorsqu’elle le remarque pour la première fois. En tout cas, pas de quoi s’alarmer. Après tout, ils formaient un couple heureux. Solide. Surtout depuis la naissance du petit Mathis.
        Et pourtant, ce qui s’annonçait comme un signe d’insécurité passager menace soudain leur existence en profondeur. Incapable de récupérer le contrôle de sa main, Isabell perd son travail de violoncelliste.
        Quant à Georg, à la place de la promotion tellement attendue, il se retrouve licencié.
        Face à ce bouleversement, le couple commence à douter ; à se fissurer, à se déclasser.
        La comparaison avec autrui, jadis si rassurante, provoque désormais le malaise : « Ce n’est plus pour vous ! » leur crient les enseignes bio et les cafés branchés.
        Devant l’effondrement de leurs repères et pris dans une lente descente sociale, Isabell et Georg perdent pied.
        Jusqu’au jour où un nouvel événement chamboule leur vie devenue si fragile et les met face à la question ultime : comment réinventer son avenir quand tout semble perdu ?
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116160
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 130 x 200 mm
        Fleuve éditions
        18.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Histoiresdenlire Posté le 22 Juin 2017
          Lu un peu par hasard, sur les conseils de mon amie Céline, alors que plein d'autres attendaient dans ma PAL en meilleure place, j'ai beaucoup, beaucoup aimé ce roman ! Il ne s'y passe pourtant pas grand-chose, ce n'est pas une histoire trépidante, mais je me suis attachée à ce couple, à cette famille, je me suis retrouvée dans les réflexions sur la maternité d'Isabell, et, surtout, je me suis laissée bercer par l'écriture de Kristine Bilkau, dont c'est le premier roman. C'est une écriture fluide et douce, qui vous prend par la main, qui possède une petite voix magique, et qui m'a fait sentir, dès les premières lignes, que j'allais adorer ce livre. Il me rappelle un peu mon coup de coeur pour "Murmures dans un mégaphone", c'est le même genre de roman où il ne se passe pas beaucoup de choses, mais où il règne une petite musique qui vous fait tourner les pages, encore et encore, et vous attacher aux personnages, à ce couple heureux qui se retrouve soudain au bord de la rupture, par l’accumulation de non-dits (le tremblement d'Isabell) et de soucis financiers. Roman de la crise financière aussi, qui nous fait voir comme il est... Lu un peu par hasard, sur les conseils de mon amie Céline, alors que plein d'autres attendaient dans ma PAL en meilleure place, j'ai beaucoup, beaucoup aimé ce roman ! Il ne s'y passe pourtant pas grand-chose, ce n'est pas une histoire trépidante, mais je me suis attachée à ce couple, à cette famille, je me suis retrouvée dans les réflexions sur la maternité d'Isabell, et, surtout, je me suis laissée bercer par l'écriture de Kristine Bilkau, dont c'est le premier roman. C'est une écriture fluide et douce, qui vous prend par la main, qui possède une petite voix magique, et qui m'a fait sentir, dès les premières lignes, que j'allais adorer ce livre. Il me rappelle un peu mon coup de coeur pour "Murmures dans un mégaphone", c'est le même genre de roman où il ne se passe pas beaucoup de choses, mais où il règne une petite musique qui vous fait tourner les pages, encore et encore, et vous attacher aux personnages, à ce couple heureux qui se retrouve soudain au bord de la rupture, par l’accumulation de non-dits (le tremblement d'Isabell) et de soucis financiers. Roman de la crise financière aussi, qui nous fait voir comme il est facile de tout perdre, comme on peut très vite se retrouver sans ressources. Roman qui interroge aussi cette mode du "bobo bio", qui devient presque une pression sociale : acheter ton bon panier de légumes bio de la ferme (bien cher) pour nourrir ton enfant au mieux, ou rêver d'un "retour à la terre", d'un déménagement à la campagne, comme Georg qui traîne des heures devant des annonces immobilières impayables de fermes à retaper ... La fin est porteuse d'espoir néanmoins, et c'est ainsi que je comprends le titre : malgré les soucis et les coups durs, le noyau de la vie et du bonheur, c'est la famille ... Ils sont ensemble, ils sont "bienheureux", malgré tout. Un premier roman sensible et délicat, doux et profond, à découvrir ! Soyez curieux !
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Kristine Bilkau a écrit un premier roman fabuleux, aussi délicat qu’élaboré, […] qui mérite amplement d’être lu. » FAZ
        « Avec une grande sensibilité et un langage très imagé, l’auteur réussit à saisir l’ADN de notre époque. » Die Zeit
        « Les Bienheureux parle de cette génération d’une manière inédite à ce jour. Un roman magistral. » Spiegel
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com