En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les blondes de l'histoire

        Hors collection
        EAN : 9782735704088
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 153 x 240 mm
        Les blondes de l'histoire

        Collection : Acropole
        Date de parution : 16/05/2018
        Quand l'intime se mêle au politique ou au pouvoir médiatique : sept portraits de femmes blondes audacieuses, puissantes, parfois sombres, qui font démentir tous les préjugés imbéciles attachés à la blondeur.
        Dans ce deuxième livre, Agnès Grossmann s'intéresse aux femmes blondes et célèbres.
        Pourquoi ? De tout temps, la blondeur a été synonyme de beauté et de noblesse, mais aussi de fragilité, de faiblesse de caractère, voire de bêtise. On ne pouvait pas être belle et intelligente à la fois.
        Pour aller au-delà des...
        Dans ce deuxième livre, Agnès Grossmann s'intéresse aux femmes blondes et célèbres.
        Pourquoi ? De tout temps, la blondeur a été synonyme de beauté et de noblesse, mais aussi de fragilité, de faiblesse de caractère, voire de bêtise. On ne pouvait pas être belle et intelligente à la fois.
        Pour aller au-delà des préjugés, comme elle l'avait fait dans Les Salopes de l'histoire, Agnès Grossmann nous raconte les destions hors normes, souvent scandaleux, toujours passionnants de sept grandes figures féminines, sept blondes qui appartiennent chacune à l'une des représentations de la blondeur.
        Elle nous entraîne sur le mont Olympe en compagnie de la déesse de l'amour Aphrodite (la déesse), aux côtés de Jeanne d'Arc (la sainte) à la tête d'une armée de douze mille hommes pour aller délivrer Orléans, dans les studios d'Hollywood avec la jeune Grace Kelly (la blonde hitchcockienne) qui découvre l'univers angoissant du maître du suspense, et aussi, afin d'illustrer le côté obscur du pouvoir, nous suivrons Magda Goebbels (la blonde aryenne) dans sa folie meurtrière qui l'a poussée à assassiner ses six enfants dans le bunker d'Hitler lors de la chute du troisième reich.










         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782735704088
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 153 x 240 mm
        Hors collection
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Coya Posté le 9 Août 2018
          J'ai reçu ce livre grâce à la masse critique de Babelio. Il avait attiré mon regard car il me faisait penser à "La Russie des tsars" sous la direction d'Emmanuel Hecht que j'avais également pu découvrir grâce à Babelio et je ne me suis pas trompée sauf qu'ici c'est un sujet un peu atypique "Les blondes de l'histoire". J'ai beaucoup apprécié la lecture de ces 7 parcours de vie. C'est très bien documenté, chaque chapitre nous raconte les aventures et péripéties de chacune de ces femmes d'une manière fluide et avec quelques anecdotes. Le récit qui m'a le plus captivé est celui d'Aliénor d'Aquitaine. Quel parcours! Ce qui ne l'a pas empêché de vivre jusqu'à 82 ans au Moyen-Âge. J'ai tellement apprecié ce livre que je pense que ma prochaine lecture de cet auteur ce sera "Les salopes de l'histoire" ;) Merci à Babelio et aux éditions Acropole.
        • Goewin Posté le 2 Août 2018
          Belles, intelligentes, puissantes et… blondes ! C’est triste à dire et à écrire, mais lorsqu’on parle de blondes, trop souvent, on imagine une femme belle mais complètement stupide. Il n’y a qu’à voir le succès des blagues sur les blondes. Et d’un autre côté, la blondeur nous attire, elle est synonyme de beauté, d’innocence, de douceur, de bonté ; les princesses des contes de fées sont souvent blondes, l’iconographie religieuse nous offre souvent des saints et des anges blonds… Pour tout cela, j’étais curieuse de lire « Les blondes de l’histoire » et je remercie Babelio ainsi que les Éditions Acropole qui m’ont envoyé ce service presse grâce à une Masse Critique. Dans un avant-propos passionnant, Agnès Grossmann nous découvre en quelques lignes le pouvoir et l’attrait que la blondeur a toujours exercé. Puis elle nous relate avec beaucoup de talent la vie de sept femmes exceptionnelles, célèbres pour leur blondeur, et elle met un grand coup de pied aux préjugés qui veulent qu’une blonde soit fragile et stupide. L’auteure nous invite à remonter le temps et nous fait assister à la naissance d’Aphrodite, la déesse de l’Amour et de la Beauté : blonde aux yeux bleus. Mais si le blond était assimilé... Belles, intelligentes, puissantes et… blondes ! C’est triste à dire et à écrire, mais lorsqu’on parle de blondes, trop souvent, on imagine une femme belle mais complètement stupide. Il n’y a qu’à voir le succès des blagues sur les blondes. Et d’un autre côté, la blondeur nous attire, elle est synonyme de beauté, d’innocence, de douceur, de bonté ; les princesses des contes de fées sont souvent blondes, l’iconographie religieuse nous offre souvent des saints et des anges blonds… Pour tout cela, j’étais curieuse de lire « Les blondes de l’histoire » et je remercie Babelio ainsi que les Éditions Acropole qui m’ont envoyé ce service presse grâce à une Masse Critique. Dans un avant-propos passionnant, Agnès Grossmann nous découvre en quelques lignes le pouvoir et l’attrait que la blondeur a toujours exercé. Puis elle nous relate avec beaucoup de talent la vie de sept femmes exceptionnelles, célèbres pour leur blondeur, et elle met un grand coup de pied aux préjugés qui veulent qu’une blonde soit fragile et stupide. L’auteure nous invite à remonter le temps et nous fait assister à la naissance d’Aphrodite, la déesse de l’Amour et de la Beauté : blonde aux yeux bleus. Mais si le blond était assimilé à la beauté, il était aussi la couleur des cheveux des prostituées à Athènes, dans l’Antiquité ; nous retrouvons donc cette ambivalence. La vie d’Aphrodite n’est qu’une longue suite d’aventures, d’amours adultères, de jalousies… « une fille à emmerdes » conclura Agnès Grossmann. Nous découvrons ensuite Aliénor d’Aquitaine. Le rouge est sa couleur et c’est une lionne qui n’en fait qu’à sa tête. À 15 ans, elle épouse le roi de France Louis VII pour lequel elle sera d’ailleurs une très mauvaise conseillère et dont elle divorcera en 1152 pour se remarier deux mois après avec Henry Plantagenêt, comte d’Anjou et duc de Normandie, qui deviendra roi d’Angleterre en 1154. Aliénor, c’est la « tornade blonde » ambitieuse qui aime l’amour, la politique et les Arts. Avec Jeanne d’Arc, nous entrons dans un autre registre, celui de la sainteté. Encore un destin extraordinaire ! Ensuite nous nous retrouvons à la Cour de Louis XIV et nous suivons les pas de sa flamboyante maîtresse, Athénaïs de Montespan, l’ambitieuse, la très belle Montespan, dont l’esprit était célèbre et célébré. Puis Agnès Grossmann nous conte la vie d’une autre célèbre favorite, l’ambitieuse Jeanne-Antoinette Poisson plus connue sous le nom de marquise de Pompadour. À noter qu’elle est d’origine bourgeoise et non noble. De plus, elle restera la confidente et l’amie de Louis XV alors qu’elle n’est plus sa maîtresse. Après, nous faisons un grand bond en avant et nous atterrissons au XXe siècle avec la sinistre blonde, Magda Goebbels. Celle qui fut la première dame platonique du IIIe Reich fut élevée par un beau-père juif et son premier amour fut pour un jeune homme juif russe. Mais dans son désir de devenir riche et membre de la haute société à tout prix, elle tournera le dos sans état d’âme à son passé pour adopter avec ferveur toutes les idées du IIIe Reich et devenir une des disciples les plus ferventes d’Hitler. Épouse de Joseph Goebbels, un homme dont le physique était aux antipodes de l’idéal nazi — il était brun, petit et contrefait — elle préfèrera se donner la mort et tuer ses six enfants à la chute du Führer. Enfin, nous terminerons avec « la blonde hitchcockienne », la ravissante et talentueuse Grace Kelly devenue la princesse Grace de Monaco par son mariage avec le prince Rainier. C’est un livre qui se lit très vite et chaque chapitre correspond à un portrait. Agnès Grossmann a une écriture limpide et sait nous captiver. De plus, c’est très original de choisir de mettre en valeur sept femmes célèbres à partir de cette caractéristique physique qu’est leur blondeur pour démonter les préjugés. Elle a largement gagné son pari. Ces sept blondes ont certes brillé par leur beauté mais surtout par leur intelligence et leur force de caractère. Elles ont su se construire une vie à leur goût et n’ont rien de la petite chose fragile à protéger. Leur vie est passionnante et l’auteure m’a donné envie de les découvrir un peu plus car elle n’a pu que survoler leur parcours tout en sachant nous en dire l’essentiel. C’est donc un livre que je recommande, une lecture estivale à savourer.
          Lire la suite
          En lire moins
        Toute l'actualité des éditions Hors Collection
        Amateur de culture décalée, découvrez chaque mois les parutions insolites des éditions Hors Collection.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com