Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714447920
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Les Cendres d'Angela (N. éd.)

Daniel BISMUTH (Traducteur), Colum McCANN (Préface)
Date de parution : 19/10/2017
Il y a tout juste vingt ans, la France tombait sous le charme des Cendres d’Angela, mémoires d’une enfance irlandaise drôles, tendres et sans rancune, portés par une langue et un souffle romanesque remarquables.
Véritable phénomène littéraire mondial, lauréat du prix Pulitzer 1997, un récit sur l’immigration, la pauvreté et la conquête des possibles, une œuvre devenue culte, à (re)découvrir.
 
Prenez ce livre. Lisez-le une fois de plus. Donnez-le à vos enfants. Prêtez-le à vos amis et ne comptez pas qu’ils vous le rendent. Laissez-le faire ses preuves encore vingt ans. Offrez-le à la bibliothèque de l’école. Distribuez-en quelques exemplaires aux services de l’immigration. Posez-le, mine de rien, au bureau... Prenez ce livre. Lisez-le une fois de plus. Donnez-le à vos enfants. Prêtez-le à vos amis et ne comptez pas qu’ils vous le rendent. Laissez-le faire ses preuves encore vingt ans. Offrez-le à la bibliothèque de l’école. Distribuez-en quelques exemplaires aux services de l’immigration. Posez-le, mine de rien, au bureau de l’aide sociale. Oubliez-le dans le TGV. Apportez-le à Pôle emploi, dans la file d’attente. Utilisez-le comme une arme, de la même façon qu’il faut se servir de la littérature pour développer notre imagination et stimuler notre empathie.
Colum McCann
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714447920
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« On a décrit la tragédie comme un coup de pied à la souffrance passive. Les Cendres d’Angela n’est pas une tragédie, mais l’ironie et la truculence qui s’y déploient, jointes aux accents du défi et de la complainte, en font bel et bien un coup de pied à la résignation,  aux humiliations et aux outrages que les pauvres sont destinés à subir. En fin de compte, une œuvre merveilleusement savoureuse et émouvante. »

 
John McGahern / Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Fiz Posté le 13 Juin 2020
    Comment peut-on tenir un lecteur sur le récit d'un enfance misérable ? je crois que pour cela, il faut s'appeler Franck McCourt. en effet, ce roman est une auto biographie de l'auteur qui a passé ses 20 premières années majoritairement en Irlande. L'Irlande a une histoire lourde et les irlandais ont payé un prix fort à cette histoire mouvementée. La misère a touché une grande partie de le population dont la famille de l'auteur. L'écriture de ce roman est extraordinaire car le récit qui pourrait être intenable, l'est en réalité, grâce à l'utilisation du "je" de la première personne, et c'est un enfant puis un adolescent qui nous raconte cette vie misérable. Tout y est le père alcoolique, la pression de l'Eglise catholique, les "aides sociales" et leurs humiliations, et bien sur l'humidité omniprésente et tueuse, les puces, une mortalité infantile très élevée.....un enfer. Mais quel roman !.....il est de ces romans portés par un écriture superbe, qu'on ne lâche pas .
  • Iliade Posté le 6 Avril 2020
    Le récit marquant d'une enfance irlandaise. Le récit d'un rêve d'enfant qui ne connaît que la misère. Une leçon de vie et d'espoir
  • LadyOsoleil Posté le 22 Février 2020
    Un de mes livres préférés, que j'ai lu à plusieurs reprises. Il traite avec justesse de la misère que traverse cette famille dans plusieurs maisons, différents quartiers. Je retiendrai toujours grâce à ceci que peu importe la vie qu'on a, chaque être humain a une capacité impressionnante de se mettre à distance.
  • MARILOU75 Posté le 22 Novembre 2019
    j'ai relu ce livre au moins 10 fois et je sais que je le relirai encore, car Franck Mc Court est une de mes idoles littéraires, j'ai lu ses 3 romans plusieurs fois, et chaque fois je ris et je pleure aussi fort , une histoire criante de vérité, un style absolument génial, un chef d'oeuvre absolu
  • mamzelleoups Posté le 8 Septembre 2019
    Frank McCourt nous raconte son enfance en Irlande. Son père aimant mais alcoolique, sa mère qui a du mal à joindre les deux bouts, les frères et soeurs, la mort, les maisons insalubres, Dieu, l'école et les petits boulots, le rêve de son Amérique natale... Nombreux sont les sujets abordés dans cette autobiographie. le style est à la fois très littéraire et très oral, agréable à lire et très vivant. La misère décrite est telle qu'on se croirait au XIXe siècle. Mais l'auteur fait preuve d'une résilience impressionnante.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.