Lisez! icon: Search engine

Les Chants du large

Les Escales
EAN : 9782365693066
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
Les Chants du large

Carole HANNA (Traducteur)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 04/10/2018
Une formidable histoire de départs, de traversées et de légendes, le tout porté par l’écriture poétique et mélodieuse d’Emma Hooper.
Du haut de ses onze ans, à travers le brouillard, le vent et la pluie, Finn compte les bateaux de pêche, de moins en moins nombreux à Big Running, son village natal situé sur une île du fin fond du Canada. Il n’y a plus de poissons à pêcher, donc... Du haut de ses onze ans, à travers le brouillard, le vent et la pluie, Finn compte les bateaux de pêche, de moins en moins nombreux à Big Running, son village natal situé sur une île du fin fond du Canada. Il n’y a plus de poissons à pêcher, donc plus de travail. Peu à peu, les maisons se vident et les habitants quittent l’île.
Le jour où ses parents se retrouvent obligés de travailler un mois sur deux, chacun leur tour, dans l’Alberta, Finn est inquiet. Sa vie, telle qu’il l’a toujours connue, risque d’être à jamais bouleversée. Alors quand sa soeur elle-même, après avoir repeint toutes les maisons abandonnées de l’île aux couleurs de différents pays, finit par partir, il décide que c’en est trop. Avec les caribous, le lichen et le vent comme seuls compagnons, il échafaude un plan fabuleux pour sauver à la fois sa famille et son île.
Une histoire tendre et fantasque, d’une incroyable beauté, portée par l’écriture poétique d’Emma Hooper.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365693066
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
Les Escales

Ils en parlent

« Une fable pleine de charme à la Wes Anderson. »
 
Stylist

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • eblatinyos Posté le 29 Août 2019
    l'abandon d'un village de pecheurs vu des yeux d'un enfant , poétique et fluide, lecture agréable
  • Jeneen Posté le 14 Mars 2019
    Quel beau et doux livre, empreint de tant de finesse et de mélancolie. Il est difficile de décrire l'émotion qu'il procure tout au long de la lecture car celle-ci tient essentiellement à la musique que l'auteur sait créer avec les mots. Elle le faisait déjà si bien dans son premier livre @Etta et Otto (et Russell et James). Dans @Les chants du large, cette jeune auteure nous raconte histoire d'habitants d'une île en perdition car tous l’abandonnent, et où ceux qui ont choisi de rester, dont le jeune héros Finn et sa famille, se battent en vain. Mais Finn a une idée... Par un procédé classique de retours dans la passé mais qui ici prend toute son ampleur, on vogue entre la vie actuelle de Finn et sa famille et celle des parents, qui ont bien du mal a maintenir une vie de famille sur l’île, voire une vie sociale tout court. Le rythme du roman est certes assez lent, s’arrêtant sur ce qui pourrait sembler des détails mais qui permet au lecteur d’être immergé totalement dans la vie sur cette île, de ressentir les petites victoires, les joies, les désillusions aussi, et le découragement des habitants parfois. L’auteure a su,... Quel beau et doux livre, empreint de tant de finesse et de mélancolie. Il est difficile de décrire l'émotion qu'il procure tout au long de la lecture car celle-ci tient essentiellement à la musique que l'auteur sait créer avec les mots. Elle le faisait déjà si bien dans son premier livre @Etta et Otto (et Russell et James). Dans @Les chants du large, cette jeune auteure nous raconte histoire d'habitants d'une île en perdition car tous l’abandonnent, et où ceux qui ont choisi de rester, dont le jeune héros Finn et sa famille, se battent en vain. Mais Finn a une idée... Par un procédé classique de retours dans la passé mais qui ici prend toute son ampleur, on vogue entre la vie actuelle de Finn et sa famille et celle des parents, qui ont bien du mal a maintenir une vie de famille sur l’île, voire une vie sociale tout court. Le rythme du roman est certes assez lent, s’arrêtant sur ce qui pourrait sembler des détails mais qui permet au lecteur d’être immergé totalement dans la vie sur cette île, de ressentir les petites victoires, les joies, les désillusions aussi, et le découragement des habitants parfois. L’auteure a su, par ses mots, nous imprégner de l’atmosphère de l’île. On aurait presqu’envie d’y vivre (presque !). Vous l’aurez compris, il s’agit d’une histoire avec une musicalité propre et de l’optimisme malgré la mélancolie du propos, une sorte de conte moderne, avec des héros humains, et parfois naïfs comme Finn qui tente de sauver son île. Et je me suis souvent dit, lors de ma lecture, que si on pouvait savourer toute cette « musique du langage », c’était aussi grâce à une très belle traduction de Carole Hanna, qui avait déjà traduit le premier avec beaucoup de poésie. Une bien belle découverte à savourer tranquillement, qu’on ne peut quitter avant la dernière page tant on est pris dans l'histoire. Merci aux Editions Les Escales, dont j’ai déjà pu apprécier plusieurs livres, et à Netgalley pour cette lecture. #LesChantsDuLarge #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeaTouchBook Posté le 29 Janvier 2019
    Après Etta et Otto (que j'avais adoré), voici le retour d'Emma Hooper avec Les Chants du large ! Une chose est indéniable : Emma Hooper a un style unique. Un style bref, concis, qui frappe juste et fort. Ici pas de descriptions à outrance, pas de réflexions philosophiques interminables, Emma Hooper va droit au cœur de son lecteur. C'est une écriture qui ne peut laisser indifférent, qui ne peut qu'intriguer, perturber ou plaire. Au-delà de sa plume originale, Emma Hooper insuffle de magnifiques émotions dans son livre, c'est à la fois beau, poétique, humain, sincère, efficace. Une parcelle de vie dans chaque mot choisi. Il y a une âme dans ce livre, Emma Hooper sait dépeindre avec brio une atmosphère, elle sait mettre en lumière les personnages, les paysages. On se laisse guider dans ce village, on s'imprègne des odeurs, des sons et du cadre spatial. On s'immerge dans l'univers de cette romancière. C'est un roman qui se vit. Un roman qui mêle la prose et l'art de la poésie, un roman qui mêle l'humain à la nature, les émotions à la contemplation. En définitive, j'ai beaucoup aimé cette lecture, je suis définitivement une adepte de cette grande écrivaine qu'est Emma Hooper. #PicaboRiverBookClub
  • stephanieplaisirdelire Posté le 21 Janvier 2019
    Les chants du large c’est une histoire de famille (celle des Connor), une histoire de pêcheurs contraints de quitter leur petite île de Terre Neuve au Canada à la suite de la disparition de poissons, une histoire d’amour fraternel, d’innocence et de courage. Finn, 11 ans, et Cora, 14 ans, résident à Big Runnig depuis leur naissance. Leur quotidien est fait de simplicité, de folklore et de débrouillardises. Leurs parents, Martha et Aidan, ne pouvant plus vivre de la mer (plus aucun poisson n’a été pêché depuis des années) sont, comme beaucoup d’autres, obligés d’aller trouver du travail ailleurs (certains, et même de nombreux, voisins sont déjà définitivement partis). Alors, à tour de rôle, ils partent un mois travailler sur le continent pour gagner un peu d’argent. Mais pour les enfants ce n’est pas une solution acceptable (la vie du couple en souffre énormément et l’exode n’est pas même envisageable pour eux) alors chacun va tenter de trouver une solution : Cora trouvera un travail à Alberta (où elle surveillera les ours en compagnie de deux chiens), quant à Finn, qui veut encore y croire, il va élaborer un plan pour faire revenir les poissons…Et ainsi réunir sa famille… Les chants... Les chants du large c’est une histoire de famille (celle des Connor), une histoire de pêcheurs contraints de quitter leur petite île de Terre Neuve au Canada à la suite de la disparition de poissons, une histoire d’amour fraternel, d’innocence et de courage. Finn, 11 ans, et Cora, 14 ans, résident à Big Runnig depuis leur naissance. Leur quotidien est fait de simplicité, de folklore et de débrouillardises. Leurs parents, Martha et Aidan, ne pouvant plus vivre de la mer (plus aucun poisson n’a été pêché depuis des années) sont, comme beaucoup d’autres, obligés d’aller trouver du travail ailleurs (certains, et même de nombreux, voisins sont déjà définitivement partis). Alors, à tour de rôle, ils partent un mois travailler sur le continent pour gagner un peu d’argent. Mais pour les enfants ce n’est pas une solution acceptable (la vie du couple en souffre énormément et l’exode n’est pas même envisageable pour eux) alors chacun va tenter de trouver une solution : Cora trouvera un travail à Alberta (où elle surveillera les ours en compagnie de deux chiens), quant à Finn, qui veut encore y croire, il va élaborer un plan pour faire revenir les poissons…Et ainsi réunir sa famille… Les chants du large est l’histoire de cette île à travers celle de Martha et Aidan (une vingtaine d’années plus tôt) que l’on découvre en alternance avec le récit au présent. Ainsi se déroule la vie des habitants de cette île, un très beau et poétique récit ponctué de légendes, de chants (de sirènes), de folklores. Récit principalement contemplatif, il n’en demeure pas moins vibrant et passionnant..............................
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesMissChocolatinebouquinent Posté le 11 Janvier 2019
    Aujourd’hui je te présente mon dernier coup de cœur magistral pour cette année 2018. Une lecture profonde et émotionnellement intense. Ferme les yeux et imagine. Imagine une île non loin de Terre-Neuve. Imagine quelques maison parsemées sur une terre où la rudesse du temps a fait son œuvre. Imagine le vent fouetté ton visage. Imagine les embruns de la mer te transporter ici et là. Imagine le brouillard caresser ta peau et le soleil te la réchauffer. Imagine ces rochers aussi accueillants qu’effrayants. Imagine la solitude emplie de musique et de chants. Imagine la solitude qui détruit peu à peu, tout : la conscience, l’humanité et l’imagination. Emma Hooper m’a transportée sur ces terres emplies d’hommes et de femmes qui ont un temps jadis crée les plus belles histoires épiques. Hommes et femmes, en harmonie avec la nature, vivant essentiellement de la pêche. Une île florissante et accueillante victime au fil des ans de la vanité et de la cupidité des Hommes. Les poissons sont partis et les Hommes avec. Les instruments de musique et les rires ne rythment plus rien. La désolation et la consternation sont le quotidien. Plus rien à part une famille qui tente le tout pour le tout.... Aujourd’hui je te présente mon dernier coup de cœur magistral pour cette année 2018. Une lecture profonde et émotionnellement intense. Ferme les yeux et imagine. Imagine une île non loin de Terre-Neuve. Imagine quelques maison parsemées sur une terre où la rudesse du temps a fait son œuvre. Imagine le vent fouetté ton visage. Imagine les embruns de la mer te transporter ici et là. Imagine le brouillard caresser ta peau et le soleil te la réchauffer. Imagine ces rochers aussi accueillants qu’effrayants. Imagine la solitude emplie de musique et de chants. Imagine la solitude qui détruit peu à peu, tout : la conscience, l’humanité et l’imagination. Emma Hooper m’a transportée sur ces terres emplies d’hommes et de femmes qui ont un temps jadis crée les plus belles histoires épiques. Hommes et femmes, en harmonie avec la nature, vivant essentiellement de la pêche. Une île florissante et accueillante victime au fil des ans de la vanité et de la cupidité des Hommes. Les poissons sont partis et les Hommes avec. Les instruments de musique et les rires ne rythment plus rien. La désolation et la consternation sont le quotidien. Plus rien à part une famille qui tente le tout pour le tout. Cora et Finn, enfants merveilleux, trépignent dans ce village mort. Les idées fleurissent et s’égarent d’une maison vide à une autre. Chacunes reprenant vie dans un étrange costume. Cora et Finn ont des solutions au drame qui se prépare. L’une ancrée dans la réalité sournoise et l’autre péchée dans l’imagination d’un petit garçon qui y croit dur comme fer. Emma Hooper fait valser son lecteur au grès des vagues qui frappent la terre. Une plume à la fois nostalgique et bienveillante invite à un voyage aussi extraordinaire que percutant. Suivant la douce mélodie des espoirs, Emma Hooper décrit avec perfection le désarroi, l’incompréhension et la résignation. A contrario avec énergie et certitude, elle explore le monde de Finn. LES CHANTS DU LARGE est résolument une belle découverte. Celle qui trouve une place particulière auprès de mon cœur. Emma Hooper a su parfaitement me touchée : un décor féérique, des personnages déracinés et contraints, un espoir fou au travers de deux enfants en perte de repères. Une écriture à la fois mélodieuse et poétique m’a fait découvrir un roman où tout se percute : les émotions, le passé, le présent et le futur, les femmes et les hommes, et la réalité et l’espoir. Un conte des temps modernes. LES CHANTS DU LARGE est un sacré voyage qui m’a tenu en haleine pendant ces jours de fêtes. A découvrir absolument pour celles et ceux qui aiment les grandes étendues où tout est possible !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !