Lisez! icon: Search engine

Les Chroniques de Zi - Oviri - Dès 13 ans

Nathan
EAN : 9782092582848
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 210 mm
Les Chroniques de Zi - Oviri - Dès 13 ans

Collection : Roman Grand format
Date de parution : 11/07/2019
La grande saga de fantasy de Jean-François Chabas
Résumé : Suite à la mort de son père, le prince Oviri devient roi des Trois Vagues. Mais son royaume est en guerre contre les forces du Mal. Sans nouvelles de sa sœur Nara, retenue prisonnière par la sorcière Arlana, il est le seul capable de fédérer toutes les forces disponibles... Résumé : Suite à la mort de son père, le prince Oviri devient roi des Trois Vagues. Mais son royaume est en guerre contre les forces du Mal. Sans nouvelles de sa sœur Nara, retenue prisonnière par la sorcière Arlana, il est le seul capable de fédérer toutes les forces disponibles pour repousser des hordes de créatures maléfiques. Il doit surtout faire équipe avec Turi, malgré la méfiance qu’il éprouve envers le garçon aux cheveux bleus…
Dès 13 ans.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092582848
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 210 mm
Nathan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Felina Posté le 4 Novembre 2019
    Jean-François Chabas poursuit son aventure avec cet avant-dernier tome, qui après "Phelan", "Nara" et "Turi" voici Oviri le nouveau roi des Trois Vagues. Avec ce tome l'auteur amorce un virage marquant dans sa saga, et le lecteur ne va pas être en reste de surprise. A la mort de son père, Oviri, le prince héritier accède au trône du royaume des Trois Vagues, mais l'on ne peut pas dire que cela soit un cadeau, car le pays est en guerre contre les forces du mal. Seul, le jeune homme doit faire face et prendre les décisions qui s'impose. Ce quatrième tome met en avant non plus un personnage, comme dans les opus précédents, mais la guerre, sanglante et violente qui fait rage dans tout le royaume des Trois Vagues. L'armée ennemie, chevauchant des dragons met à mal les soldats sur le champ de bataille. Mais Jean-François Chabas réserve d'autres surprises au lecteur, comme de retrouver des personnages rencontrés il y a quelques lunes. De nouveaux personnages vont faire leur entrée, et Oviri, qui est sensé avoir le rôle titre reste néanmoins plutôt mystérieux. Quant à Phelan, Turi et Nara, ils ont beaucoup mûri, tous à leur façon; et certains ont d'ailleurs... Jean-François Chabas poursuit son aventure avec cet avant-dernier tome, qui après "Phelan", "Nara" et "Turi" voici Oviri le nouveau roi des Trois Vagues. Avec ce tome l'auteur amorce un virage marquant dans sa saga, et le lecteur ne va pas être en reste de surprise. A la mort de son père, Oviri, le prince héritier accède au trône du royaume des Trois Vagues, mais l'on ne peut pas dire que cela soit un cadeau, car le pays est en guerre contre les forces du mal. Seul, le jeune homme doit faire face et prendre les décisions qui s'impose. Ce quatrième tome met en avant non plus un personnage, comme dans les opus précédents, mais la guerre, sanglante et violente qui fait rage dans tout le royaume des Trois Vagues. L'armée ennemie, chevauchant des dragons met à mal les soldats sur le champ de bataille. Mais Jean-François Chabas réserve d'autres surprises au lecteur, comme de retrouver des personnages rencontrés il y a quelques lunes. De nouveaux personnages vont faire leur entrée, et Oviri, qui est sensé avoir le rôle titre reste néanmoins plutôt mystérieux. Quant à Phelan, Turi et Nara, ils ont beaucoup mûri, tous à leur façon; et certains ont d'ailleurs un peu pris la grosse tête, mais passons. C'est intéressant d'observer leur évolution à travers leurs actions présentes. Cet opus est beaucoup sombre que les précédents, manipulation, revanche et coups bas sont au programme. Il est plus mature également, et le lecteur ne peut que se demander comment tout cela va se terminer. La plume de Jean-François Chabas, malgré les scènes de violence décrites, reste agréable à lire, et presque poétique. L'humour, lui non plus n'est pas absent de ces pages, et permet de dédramatiser certains événements qui pourraient paraître un peu lourds sans cela, sachant l'âge du lectorat visé. (...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • EternelAdo Posté le 15 Août 2019
    Qu'ils en ont fait du chemin nos jeunes héros depuis le début de cette aventure... Turi et Phelan ne sont plus les jeunes idiots inconscients du danger en quête d'aventures, Nara n'est plus cette princesse caractérielle. D'enfants ils sont devenus adultes et c'est probablement le garçon aux cheveux bleus qui s'est le plus métamorphosé... Le récit s'assombrit, le chaos est en marche, dragons, orques, gobelins, oniroo etc. le Mal avance sur les Trois Vagues et rien ne semble pouvoir l'arrêter! 😱 Avant dernier volet de la saga, Oviri en met plein les yeux! 😍 Pour moi, le meilleur des quatre premiers tomes! Un rythme effréné, quelques retrouvailles (nains et souris) qui amènent la dose d'humour dans une histoire qui se teinte de pourpre... Mais jusqu'où ira Jean-François CHABAS? Il ne cesse de me surprendre avec un imaginaire qui ne semble connaître de limite, on se croirait en plein rêve!? Surtout il passe enfin aux révélations tant attendues! 😃 Non sans laisser quelques zones d'ombres histoire de nous garder en haleine pour le livre V... HATE!!! Votre avis m'intéresse... https://www.facebook.com/eternelAdo/ https://www.instagram.com/eternelado/ https://journalduneternelado.blogspot.fr/
  • Songedunenuitdete Posté le 29 Juillet 2019
    Une fois n’est pas coutume, ce nouveau tome des Chroniques de Zi est un coup de coeur, et cette couverture saisissante….pfioooouu !! Guillaume Morellec m’éblouit à nouveau par son talent, la finesse de ses traits, le choix de ses couleurs, ses contrastes, bref, je pourrais admirer son travail pendant des heures, des jours et des nuits sans jamais m’en lasser. ... La chronique complète sur Songe !
  • culturevsnews Posté le 8 Juillet 2019
    Les Chroniques de Zi tome 4 est aussi bon que le 1 qui est un agréable roman où les chapitres permettent un enchaînement rapide de l’histoire. Il y a de bons ingrédients permettant aux jeunes lecteurs d’apprécier cette histoire : magie, aventure et combat d’épées et récit initiatique. On peut honnêtement dire sans gâcher une chose que ce roman offre de l’estime de soi. Nous pourrions apprendre tout en montrant un si mauvais exemple, et ne pas tenir compte de tous les fautes et fautes que Nara devra prendre dans le roman. On s’inquiète et on est ravi de toutes ses erreurs et de ses triomphes, alors même que on est de plus en plus préoccupé par le résultat final. Car cela se ressent dans une véritable horreur depuis le début et jamais une fois la tension ne s’est glissée, se basant sur les détails, des caractérisations pointues et des révélations merveilleuses. On pourrait l’appeler une fantaisie sombre, bien sûr, ou une fiction historique avec un réalisme magique plié, ou même un conte de fée tellement enraciné dans la réalité qu’on ne pourrait jamais creuser assez profondément. Est-ce que ce roman n’est pas seulement un conte parfait, mais... Les Chroniques de Zi tome 4 est aussi bon que le 1 qui est un agréable roman où les chapitres permettent un enchaînement rapide de l’histoire. Il y a de bons ingrédients permettant aux jeunes lecteurs d’apprécier cette histoire : magie, aventure et combat d’épées et récit initiatique. On peut honnêtement dire sans gâcher une chose que ce roman offre de l’estime de soi. Nous pourrions apprendre tout en montrant un si mauvais exemple, et ne pas tenir compte de tous les fautes et fautes que Nara devra prendre dans le roman. On s’inquiète et on est ravi de toutes ses erreurs et de ses triomphes, alors même que on est de plus en plus préoccupé par le résultat final. Car cela se ressent dans une véritable horreur depuis le début et jamais une fois la tension ne s’est glissée, se basant sur les détails, des caractérisations pointues et des révélations merveilleuses. On pourrait l’appeler une fantaisie sombre, bien sûr, ou une fiction historique avec un réalisme magique plié, ou même un conte de fée tellement enraciné dans la réalité qu’on ne pourrait jamais creuser assez profondément. Est-ce que ce roman n’est pas seulement un conte parfait, mais aussi un peu le miroir au fait de sa propre écriture? Note : 10/10
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail