Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265085770
Code sériel : 2
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 264
Format : 140 x 225 mm

Les Chroniques des Elfes - T2

Date de parution : 09/04/2009

Trente ans avant Le Crépuscule des elfes, le monde s'enfonce inexorablement dans la guerre. Lliane, princesse héritière des elfes d'Eliande, est retenue prisonnière dans les Terres noires. Horrifiée par la sauvagerie et la cruauté de ses habitants, elle doit lutter pour sa survie… et pourtant elle découvre peu à peu...

Trente ans avant Le Crépuscule des elfes, le monde s'enfonce inexorablement dans la guerre. Lliane, princesse héritière des elfes d'Eliande, est retenue prisonnière dans les Terres noires. Horrifiée par la sauvagerie et la cruauté de ses habitants, elle doit lutter pour sa survie… et pourtant elle découvre peu à peu que les orcs, gobelins et autres monstres au service de Celui-qui-ne-peut-être-nommé sont plus proches d'elle qu'elle ne l'aurait cru.
Pour Lliane, le seul espoir d'évasion est au prix d'une improbable alliance, alors même que les royaumes des hommes et des elfes, désunis et minés par la trahison, doivent se préparer à la plus effroyable des menaces.
L'Elfe des Terres Noires est le deuxième opus d'une nouvelle série qui revient sur les origines de la célèbre "Trilogie des Elfes", avec cette même poésie teintée de mystère, de magie et de violence.
« Jean-Louis Fetjaine est le maître de la fantasy française » Le Dauphiné libéré
« Et si Fetjaine avait inventé la fantasy politique ? » Le Magazine littéraire

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265085770
Code sériel : 2
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 264
Format : 140 x 225 mm
Fleuve éditions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dreams27 Posté le 29 Novembre 2019
    Roman fantasy dévoré en quelques jours de transports seulement. L'histoire suit celle commencée dans le tome 1. On suit alors les différents personnages à travers leurs différentes quêtes.
  • Errant Posté le 10 Février 2019
    Ce deuxième tome de la trilogie “Les chroniques des Elfes” n'est pas des plus réjouissants. Complots et trahisons sont à l'honneur, les forces maléfiques prennent de l'assurance, les Elfes paraissent désorganisés et Lliane est prisonnière... La nécessaire alliance entre Elfes et Humains parait en danger comme jamais et on ne sait toujours rien des Nains. Par contre on apprend beaucoup sur les habitants des Terres Noires; connait ton ennemi, cela pourra peut-être servir... Mais pour l'instant la position du peuple des arbres semble très précaire et on ne peut qu'être anxieux. Vivement le troisième tome!
  • Daniella13 Posté le 1 Avril 2016
    Dans ce deuxième tome, nous commençons par être en condition face aux nombreuses pertes suite à l'affrontement des divers clans que ce soit de la forêt, des humains ou des monstres. Mais aussi à tous les prisonniers qui ont été capturés par ces derniers dont Lliane et qui ont été enfermés dans un camp sur les terres noires. Llandon (qui a des sentiments pour Lliane et inversement) et Morvryn (son père, le roi) vont se mettre ensemble à la recherche de la princesse disparue dans la bataille. Chez les humains le roi Ker veut s'allier aux elfes pour combattre les monstres mais son fils Pellehun a de tout autres plans... Ce deuxième livre comporte bien plus d'intrigues et d'actions qui n'est pas pour nous déplaire. On est tenu en haleine du début à la fin car on veut savoir ce qu'il va se passer dans chaque clan : - Lliane va-t-elle réussir à s'échapper des terres noires où l'horreur règne continuellement ? - Maheolas fait-il parti du clan des monstres sous les ordres de Lug ou est-il possédé par ce dernier et ne peux lui échapper ? - Le roi va t-il découvrir la tromperie de son fils ou ce dernier va t-il réussir à prendre... Dans ce deuxième tome, nous commençons par être en condition face aux nombreuses pertes suite à l'affrontement des divers clans que ce soit de la forêt, des humains ou des monstres. Mais aussi à tous les prisonniers qui ont été capturés par ces derniers dont Lliane et qui ont été enfermés dans un camp sur les terres noires. Llandon (qui a des sentiments pour Lliane et inversement) et Morvryn (son père, le roi) vont se mettre ensemble à la recherche de la princesse disparue dans la bataille. Chez les humains le roi Ker veut s'allier aux elfes pour combattre les monstres mais son fils Pellehun a de tout autres plans... Ce deuxième livre comporte bien plus d'intrigues et d'actions qui n'est pas pour nous déplaire. On est tenu en haleine du début à la fin car on veut savoir ce qu'il va se passer dans chaque clan : - Lliane va-t-elle réussir à s'échapper des terres noires où l'horreur règne continuellement ? - Maheolas fait-il parti du clan des monstres sous les ordres de Lug ou est-il possédé par ce dernier et ne peux lui échapper ? - Le roi va t-il découvrir la tromperie de son fils ou ce dernier va t-il réussir à prendre le pouvoir ? J'apprécie la façon dont l'auteur fait le lien avec la légende d'Arthur (Excalibur, le Graal...) J'ai bien aimé ce deuxième tome et j'ai hâte de lire le troisième où on s'attend à une guerre bien plus sanglante que celle que nous avons vécu dans le premier tome. "Seules les pierres n'ont pas de cœur" On se demande si les humains, les monstres et les elfes en ont plus... Chacun a ses vices et ses défauts mais on a l'impression que les humains sont pires que tous les autres réunis. Je conseille vraiment cette suite qui a plus de rebondissements que le premier tome et qui nous enthousiasme bien plus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Stelphique Posté le 1 Avril 2016
    Ce que j’ai ressenti: …de l’action!!!!!! « Le temps est venu, maintenant, d’embraser le monde. » C’est une trilogie, mais finalement si ces tomes étaient regroupés, on aurait le plaisir de lire une grande saga de 600 et quelques pages, et ça aurait été plus agréable. On ne « sent » pas le découpage, les actions s’enchaînent d’un tome à l’autre sans réelle coupure, et je pense que si j’aurais dû attendre entre deux tomes, il y aurait eu une grande frustration!!! J’ai du mal à comprendre cette volonté de toujours vouloir faire des trilogies alors qu’ici, il n’y a pas lieu…Bref….Et tant que je suis dans les nuances à apporter à cette trilogie, j’ai du mal à comprendre les titres…. On enchaîne donc direct dans l’action, et les petits bémols que j’avais relevé dans le premier tome se sont envolés (à moins que je ne me sois habituée au style ^^). Lliane et son peuple sont tout aussi agréable à suivre, que la nature bourrue des nains, ou celles avides des hommes. Ce tome prend plus de poids au niveau des intrigues et alliances, la spiritualité du Christ embrase, le sang coule d’autant plus, et l’affrontement est imminent. Reste à savoir quelle... Ce que j’ai ressenti: …de l’action!!!!!! « Le temps est venu, maintenant, d’embraser le monde. » C’est une trilogie, mais finalement si ces tomes étaient regroupés, on aurait le plaisir de lire une grande saga de 600 et quelques pages, et ça aurait été plus agréable. On ne « sent » pas le découpage, les actions s’enchaînent d’un tome à l’autre sans réelle coupure, et je pense que si j’aurais dû attendre entre deux tomes, il y aurait eu une grande frustration!!! J’ai du mal à comprendre cette volonté de toujours vouloir faire des trilogies alors qu’ici, il n’y a pas lieu…Bref….Et tant que je suis dans les nuances à apporter à cette trilogie, j’ai du mal à comprendre les titres…. On enchaîne donc direct dans l’action, et les petits bémols que j’avais relevé dans le premier tome se sont envolés (à moins que je ne me sois habituée au style ^^). Lliane et son peuple sont tout aussi agréable à suivre, que la nature bourrue des nains, ou celles avides des hommes. Ce tome prend plus de poids au niveau des intrigues et alliances, la spiritualité du Christ embrase, le sang coule d’autant plus, et l’affrontement est imminent. Reste à savoir quelle stratégie adopter….. « La peur est un poison qui ronge l’âme et le corps, ralentit les mouvements, affaiblit les membres, retient les coups, obscurcit le raisonnement. « J’ai beaucoup plus accroché à ce tome. Même si l’auteur garde toujours cette hauteur pour le développement de son intrigue, il met un peu plus l’accent sur les personnages. On ressent plus leurs interactions, leurs sentiments, leurs angoisses pour le futur. Il est plus vibrant, même s’il a encore cette distance qui me dérange encore un peu. Dès fois, les actions vont presque trop vite, on perd un personnage comme ça , à la vitesse d’une flèche ou d’un coup de couteau et dès fois, on est plongé dans les profondeurs de l’obscurité pour mieux mettre en lumière, des personnages qui en valent la peine. En fait, je me rends compte en écrivant ces lignes que j’aurai aimé un roman plus ambitieux, plus approfondi dans les relations. Cette histoire est très agréable à lire, elle a un fort potentiel, j’accroche tellement à l’univers mais il me manque encore le petit « plus » qui fait la différence. « Se battre au nom de Dieu, c’est gagner une vie éternelle. Mourir pour Dieu, c’est quitter une vie misérable pour accéder au Paradis. « Tout comme dans le premier tome, j’ai été charmée par le mélange des religions , l’une sur le déclin et l’autre pas encore établie, Fetjaine a su remanier, très joliment, les symboles des plus Grandes Légendes pour le mettre au service de ce Christianisme en émergence. Il a un regard avisé sur le chant hypnotiseur des belles paroles, mais nous montre avec élégance, qu’elles cachent bien souvent des êtres sombres qui ne désirent en fait, qu’une chose: le Pouvoir. Ce tome c’est donc, une approche politique , stratégique, et spirituelle du Pouvoir sous toutes ses formes, et ce qui fait de loin sa qualité!!!! « Croire nécessite un effort. Ce n’est jamais facile… » A l’heure où j’écris ses lignes, je suis déjà plongée dans le tome 3, et j’espère qu’il sera à la hauteur de mes attentes, mais déjà, je suis contente car l’effet va crescendo (et c’est souvent l’inverse qui m’arrive normalement, c’est pour cela que j’avais un peu arrêté les trilogies…). En bref, un bon moment de lecture et une saga qui se lit super bien!!!!(Sans oublier une superbe couverture!!!!).
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nepenthes Posté le 23 Septembre 2012
    Pas de changement chez Jean-Louis Fetjaine : d’un style toujours aussi simple mais prenant, sans fioriture, agréable à lire… Si vous êtes en quête d’un livre pas prise de tête après vous êtes tapé du Balzac, Hugo ou autre Maupassant en cours, vous accueillerez avec d’autant plus de joie ce roman ! Idéal pour décompresser et s’évader pendant les vacances… Jean-Louis Fetjaine a la capacité de captiver son lecteur, d’enchevêtrer les différents récits avec dextérité et de conserver le suspense. Il sait tenir le fil de son récit avec brio, sans nous perdre dans des milliers de détails ennuyeux et en nous poussant à vouloir toujours en savoir plus et à poursuivre sa lecture. Toujours ce même souci chez Fetjaine : peut-être est-ce un peu trop rapide (le même détail a été observé dans la Trilogie également). Mais, après tout, il y a une suite à la suite, alors… à suivre ?
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.