En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Confessions de l'ange noir

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116986
        Code sériel : SAN
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 560
        Format : 140 x 210 mm
        Les Confessions de l'ange noir

        Date de parution : 08/06/2017
        « La plupart des hommes fabriquent des vivants,
        moi je fabrique des morts.
        Ça va plus vite, et ça impressionne davantage. »


        Âmes sensibles, s'abstenir.
        L'Ange Noir est tout sauf un marrant. L'Ange Noir est l'ennemi public n° 1. Flics, femmes, cadors du crime : personne ne lui résiste. Et surtout pas la mort. Vivre...
        « La plupart des hommes fabriquent des vivants,
        moi je fabrique des morts.
        Ça va plus vite, et ça impressionne davantage. »


        Âmes sensibles, s'abstenir.
        L'Ange Noir est tout sauf un marrant. L'Ange Noir est l'ennemi public n° 1. Flics, femmes, cadors du crime : personne ne lui résiste. Et surtout pas la mort. Vivre sans temps mort et jouir sans entraves, telle pourrait être sa devise.
        Même quand il s'agit de raconter son épopée, il n'y a pas un chroniqueur qui tienne la distance. Alors il va s'en charger seul. Cet Al Capone moderne n'a décidément pas l'esprit d'équipe. Sans honte, sans peur, et surtout sans filtre, l'Ange Noir prend la parole et déroule le fil de son épopée sanglante.
        Premier meurtre à déclarer ? Sa mère – un accident de naissance. Après elle, personne n'y échappe, de Londres à Paris, en passant par Mexico. L'Ange Noir a la gâchette facile, le « beau sexe » pour obsession, et un sale penchant pour l'alcool.

        Les originaux de ces confessions publiées en 1952 sous le pseudonyme de l'Ange Noir, réunis ici en un volume, préfigurent, par bien des aspects, l'avènement du légendaire San-Antonio.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116986
        Code sériel : SAN
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 560
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        20.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Yaguelle Posté le 26 Août 2017
          Mon avis Pour ceux qui connaissent Fréféric Dard, apprécié plus spécialement pour ses nombreux romans policiers, cultissimes, à succès "San-Antonio", je ne vous apprendrai rien en vous disant que ce dinosaure et virtuose, auteur dramatique/écrivain/scénariste et dialoguiste, fut le précurseur de la littérature française d'après guerre. Le Maître du polar français serait plus approprié. Frédo avait son propre langage et en usait avec malice et finauderie sans jamais être vulgaire ou irrévérencieux. Si je vous dis " Le kâma sûtra selon San-Antonio " eh oui, n'ayons pas peur des mots et parlons franc, comme notre séducteur désinvolte de commissaire qui utilise l'argot et les "travers" de la langue française pour se faire comprendre....eh, ça fonctionne. Le succès est au rendez-vous! N'oublions pas qu'à cette époque, la télévision n'était pas encore présente dans tous les foyers et que lire était un loisir et un plaisir aussi important que l'est, à notre époque, notre " Smartphone ". Voulez-vous des exemples? C'est parti.... 😉 Le kâma sûtra selon San-Antonio L'amortisseur télescopique L'anneau de sa turne L'Aspirant habite Javel* L'attaque de Fort Apache Avance Hercule Le babouin glouton Le bain du canari La balançoire Cubaine La balayeuse municipale Le binocle du percepteur La bougie démoniaque La bouillabaisse hongroise Le bouquet de violettes Le boy-scout farceur La brouette thaïlandaise Le caméléon taquin La charge des lanciers manchots La... Mon avis Pour ceux qui connaissent Fréféric Dard, apprécié plus spécialement pour ses nombreux romans policiers, cultissimes, à succès "San-Antonio", je ne vous apprendrai rien en vous disant que ce dinosaure et virtuose, auteur dramatique/écrivain/scénariste et dialoguiste, fut le précurseur de la littérature française d'après guerre. Le Maître du polar français serait plus approprié. Frédo avait son propre langage et en usait avec malice et finauderie sans jamais être vulgaire ou irrévérencieux. Si je vous dis " Le kâma sûtra selon San-Antonio " eh oui, n'ayons pas peur des mots et parlons franc, comme notre séducteur désinvolte de commissaire qui utilise l'argot et les "travers" de la langue française pour se faire comprendre....eh, ça fonctionne. Le succès est au rendez-vous! N'oublions pas qu'à cette époque, la télévision n'était pas encore présente dans tous les foyers et que lire était un loisir et un plaisir aussi important que l'est, à notre époque, notre " Smartphone ". Voulez-vous des exemples? C'est parti.... 😉 Le kâma sûtra selon San-Antonio L'amortisseur télescopique L'anneau de sa turne L'Aspirant habite Javel* L'attaque de Fort Apache Avance Hercule Le babouin glouton Le bain du canari La balançoire Cubaine La balayeuse municipale Le binocle du percepteur La bougie démoniaque La bouillabaisse hongroise Le bouquet de violettes Le boy-scout farceur La brouette thaïlandaise Le caméléon taquin La charge des lanciers manchots La chenille en folie Le chien des baskets de ville Le chinois vert Le clapier en folie La clarinette baveuse Comme le temps pax Le placard vaudois Le coup du grand vizir... À vous maintenant de comprendre ce qu'il y a à comprendre. Vous êtes assez grand... 👼 La marque de fabrique de Frédéric Dard était son langage et une narration reconnaissable au premier coup d’œil. Mais revenons à notre "Ange noir ". Synopsie; Dans cet opus, qui regroupe une série de quatre volumes, vous faites connaissance avec l'Ange noir. Un tueur froid qui réunit une personnalité complexe aux multiples facettes. Il vous parle et vous explique sans état d'âme, à la première personne du singulier, sa vie de meurtrier. Sa venue au monde est, à elle seule, une tragédie. Sa mère meurt en le mettant au monde à l'arrière d'une camionnette. L'ange ne dévoile que peu de chose sur sa jeunesse. Son identité est un mystère. Il est beau gosse, obsédé par le beau sexe et son péché mignon est " l'alcool ". Très vite, la violence s'imprègne en lui et les premiers meurtres émergent dans une Amérique ou la corruption, les règlements de comptes et la violence sont monnaie courante. "Synopsier" du Frédéric Dard est impossible, sans en dire trop. Donc mon résumé restera succinct volontairement. Le découvrir est une obligation et le lire est un réel privilège. Le style, les tonalités du texte et les personnages. Le style "Frédéric Dard" est une iconographie livresque vivante et malheureusement une espèce en voie de disparition. Quel dommage! L'argot est son moteur. Le vocabulaire est à couper aux scalpels. L'auteur joue avec les mots. Tel un virtuose de la musique, il vous transcende de par un professionnalisme du phrasé qui frôle le génie. La fée de l'excellence s'est penchée sur le berceau de Frédo et ne l'a jamais quitté. Ce qui lui a valu ce don de l'écriture et surtout cette frénésie d’écrire encore et encore sans jamais se lasser. Son oxygène était les mots, le papier était sa peau et le lecteur, sa récompense suprême. Les tonalités du texte étaient une évidence pour l'auteur. Il conjuguait le dramatique et le tragique en un claquement de stylo... Ce même stylo transpirait sur le papier et vous y ressentiez la peur que cet Ange noir engendrait. L'ironique et le comique s'y mêlent subtilement, en disant cela, je pense, à cet argot âprement utilisé par Frédo. Même si cet Ange est de la pire espèce, l'empathie et le pathétique seront à vos côtés et vous trouverez cet Ange élégant, fantasmagorique et stupéfiant. Le rythme y est insolent et l'action, excitante. Du concentré de talent à l’état pur. Les personnages sont sculptés et façonnés sur mesure. Dans le rôle principal, l'Ange noir est implexe et fascinant de réalisme. Il est sanguinaire, brutal et atypique. Mais d'une élégance rare. Les meurtres se multiplient, les scènes s’enchaînent, la chasse à l'homme est lancée. Bref, un thriller noir, des dialogues acides, une maîtrise de la scénarisation brillantissime, un langage stylistique extrême et inimitable. Si vous devez découvrir Frédéric Dard, je vous le dis sans détour, voilà "The best".
          Lire la suite
          En lire moins
        • LeaTouchBook Posté le 16 Août 2017
          Je découvre enfin Frédéric Dard, créateur du célèbre commissaire San-Antonio, avec cette réédition réunissant l'ensemble des confessions de l'Ange Noir ! C'est un style et un univers particuliers : voici une compilation parfaite si vous aimez l'action et le sanglant à l'état pur ! Je me suis vraiment régalée à cette lecture car cet auteur est un des précurseurs du roman noir français, il me semblait donc essentiel de faire sa connaissance avec cet ange noir... Ange Noir est un être unique, incroyable, percutant : un terrible criminel, le Némésis de San-Antonio, un antihéros parfait et atypique. Dès le premier épisode le lecteur est plongé dans l'action avec meurtre, course-poursuite, sexe et compagnie. Il n'y a aucun temps mort (mais par contre il y a des morts) dans cette lecture du fait d'une suite de rebondissements et d'une écriture rythmée et addictive. Si le lecteur ne saura pas vraiment les origines de cet Ange Noir il fera sa connaissance au travers d'épisodes décapants, surprenants, violents ! Ayant une préférence pour les personnages sombres et complexes je suis heureuse d'avoir rencontré Frédéric Dard avec cet intégrale ! D'autant plus que l'auteur maîtrise parfaitement l'art de l'intrigue et des dialogues. En définitive, une bonne lecture... Je découvre enfin Frédéric Dard, créateur du célèbre commissaire San-Antonio, avec cette réédition réunissant l'ensemble des confessions de l'Ange Noir ! C'est un style et un univers particuliers : voici une compilation parfaite si vous aimez l'action et le sanglant à l'état pur ! Je me suis vraiment régalée à cette lecture car cet auteur est un des précurseurs du roman noir français, il me semblait donc essentiel de faire sa connaissance avec cet ange noir... Ange Noir est un être unique, incroyable, percutant : un terrible criminel, le Némésis de San-Antonio, un antihéros parfait et atypique. Dès le premier épisode le lecteur est plongé dans l'action avec meurtre, course-poursuite, sexe et compagnie. Il n'y a aucun temps mort (mais par contre il y a des morts) dans cette lecture du fait d'une suite de rebondissements et d'une écriture rythmée et addictive. Si le lecteur ne saura pas vraiment les origines de cet Ange Noir il fera sa connaissance au travers d'épisodes décapants, surprenants, violents ! Ayant une préférence pour les personnages sombres et complexes je suis heureuse d'avoir rencontré Frédéric Dard avec cet intégrale ! D'autant plus que l'auteur maîtrise parfaitement l'art de l'intrigue et des dialogues. En définitive, une bonne lecture qui pourrait être un compagnon idéal pour la plage !
          Lire la suite
          En lire moins
        • VerBook Posté le 6 Juin 2013
          pour ceux qui n'aime pas San antonio, alors là vous serez gaté. Pour moi le meilleur de Fréderic Dard. L'ange noir c'est un peu San antonio en vengeur mais sans sexe (et pas de longue dérive verbale). De l'action à l'état pure, et du sanglant.

        Ils en parlent

        « Attention, livre culte ! » « Un pur régal ! », Bruno Corty, Le Figaro
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.