En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Corps de Lola

        Belfond
        EAN : 9782714474117
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 128
        Format : 134 x 190 mm
        Les Corps de Lola

        Collection : Belfond Pointillés
        Date de parution : 25/08/2016
        Après Louise, son premier roman remarqué paru chez Léo Scheer en 2014, Julie Gouazé met, dans Les Corps de Lola, son style affûté au service du désir féminin…
         
        Lola est une femme comme les autres. Que veut dire être une femme comme une autre ?
        Qui pourrait se douter en regardant Lola qu’un feu violent couve au fond de ses tripes ?
        Lola si douce, si compréhensive… C’est pourtant une rage ancestrale qui sort de Lola.
        Elle est une. Elle est...
        Lola est une femme comme les autres. Que veut dire être une femme comme une autre ?
        Qui pourrait se douter en regardant Lola qu’un feu violent couve au fond de ses tripes ?
        Lola si douce, si compréhensive… C’est pourtant une rage ancestrale qui sort de Lola.
        Elle est une. Elle est deux. Rouge et Bleue.
        Les deux Lola enfermées dans un même corps.
        Qui est-elle ? Celle qui se laisse bander les yeux, ou celle qui aime dormir dans des draps
        en coton ? Où est celle qui réunissait les deux ?

        Ce que la tête de Lola interdit par morale, son corps l’exige par bravoure.

        À travers la vie de Lola, la fille coupée en deux, l’héroïne partagée, tiraillée, Julie Gouazé nous
        offre un long chant du désir et du corps et, à l’image de sa belle Lola, transforme le glauque
        en poésie.

         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714474117
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 128
        Format : 134 x 190 mm
        Belfond
        17.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • nathavh Posté le 4 Février 2017
          Une lecture inhabituelle pour moi, une lecture qui parle du plaisir, du désir, de sexe. Parfois directe, crue mais jamais vulgaire , une écriture poétique et sensible. Un texte qui perturbe, questionne, secoue nos esprits, nos habitudes. Le plaisir, le désir ; un texte touchant l'intime. Quelle femme se cache en nous ? Quelle femme domine ? Lola est trois femmes à la fois. Lola la rouge, le provocante, la jouisseuse, l'érotique, celle qui veut braver les interdits, vivre ses désirs, passer la ligne. Lola la bleue , la sage, celle qui aime la douceur, ses culottes en coton et pyjamas en flanelle., la raisonnable. Ces deux Lola vivent dans le corps je dirais de Lola la violette, celle qui doit composer avec cette dualité : amour-plaisir, respect ou soumission.. Chaque Lola prend le dessus à un certain moment et veut prendre le contrôle. Lola la violette essaie de se construire. Par amour pour lui, elle est prête à tout : le SM, l'échangisme et même l'amour à trois. Elle se dépasse, veut franchir la ligne, braver tous les interdits. Tout ça pour le garder ? Amour ou soumission ? Elle veut plaire et porte en elle la souffrance de le perdre. Elle aimerait réapprendre le... Une lecture inhabituelle pour moi, une lecture qui parle du plaisir, du désir, de sexe. Parfois directe, crue mais jamais vulgaire , une écriture poétique et sensible. Un texte qui perturbe, questionne, secoue nos esprits, nos habitudes. Le plaisir, le désir ; un texte touchant l'intime. Quelle femme se cache en nous ? Quelle femme domine ? Lola est trois femmes à la fois. Lola la rouge, le provocante, la jouisseuse, l'érotique, celle qui veut braver les interdits, vivre ses désirs, passer la ligne. Lola la bleue , la sage, celle qui aime la douceur, ses culottes en coton et pyjamas en flanelle., la raisonnable. Ces deux Lola vivent dans le corps je dirais de Lola la violette, celle qui doit composer avec cette dualité : amour-plaisir, respect ou soumission.. Chaque Lola prend le dessus à un certain moment et veut prendre le contrôle. Lola la violette essaie de se construire. Par amour pour lui, elle est prête à tout : le SM, l'échangisme et même l'amour à trois. Elle se dépasse, veut franchir la ligne, braver tous les interdits. Tout ça pour le garder ? Amour ou soumission ? Elle veut plaire et porte en elle la souffrance de le perdre. Elle aimerait réapprendre le plaisir, le désir. C'est quoi le désir ? Comment évolue-t-il ? Pourquoi est-il éphémère? Lola nous parle aussi de l'évolution de la notion de désir à différents moments de notre vie. Identité, liberté ? Un texte direct, haché, saccadé, "craché" des tripes comme le sont les pulsions de Lola. La plume est particulière, poétique, sensible, sensuelle. Ce joli texte, fluide à l'écritute où les mots sont superbement choisis m'a ému. Je vous le conseille. Ma note : 9/10
          Lire la suite
          En lire moins
        • ma_n_u_e_l Posté le 17 Octobre 2016
          Comparée à Lola, la petite Ana de 50 nuances de Grey peu bien aller se rhabiller. Dans l'intimité de son couple ou à travers des expériences libertines, Lola est bleue ou rouge, deux thermiques du désir que la narratrice ouvre comme des robinets. Mais comment redevenir une ? Le corps en sait-il plus sur nous-mêmes que notre intellect ? Le lecteur qui ne juge pas sortira grandi de cette promenade dans les jardins secrets de Lola, agrémentée de la belle écriture poétique de Julie Gouazé.
        • Cha971 Posté le 14 Octobre 2016
          Lola est femme. Lola est double. Lola est bleue. Lola est rouge… Dans Les corps de Lola, Julie Gouazé nous transporte dans la vie de Lola, une femme dont on ne sait rien ou presque. Il n’est pas question de son âge, de son lieu de vie, de sa situation mais bien d’un combat entre deux personnalités, entre eux Lola. L’une est conventionnelle et sage, l’autre est sensuelle et débridée. À travers ce court roman à l’écriture hachée construite par des phrases courtes, Julie Gouazé offre un texte sur la sexualité et le désir, sur le combat intérieur d’une femme entre ce que la société lui demande et ce qu’elle désire réellement mais aussi sur la découverte intime de soi. L’auteur pousse la réflexion en décrivant, toujours autour de cette dualité, le développement émotionnel et sociétal de Lola. Lola jeune fille qui se découvre. Lola amante de celui qu’elle aime et prête à tout pour lui. Lola mère abandonnant son rôle de femme. Lola évolue et grandit mais le combat perpétuel entre le paraître et le plaisir féminin reste constant. Pourquoi on aime ? Parce que Lola c’est nous, c’est la femme, c’est TOUTES les femmes qui se battent avec cette double personnalité pour s’affirmer, pour... Lola est femme. Lola est double. Lola est bleue. Lola est rouge… Dans Les corps de Lola, Julie Gouazé nous transporte dans la vie de Lola, une femme dont on ne sait rien ou presque. Il n’est pas question de son âge, de son lieu de vie, de sa situation mais bien d’un combat entre deux personnalités, entre eux Lola. L’une est conventionnelle et sage, l’autre est sensuelle et débridée. À travers ce court roman à l’écriture hachée construite par des phrases courtes, Julie Gouazé offre un texte sur la sexualité et le désir, sur le combat intérieur d’une femme entre ce que la société lui demande et ce qu’elle désire réellement mais aussi sur la découverte intime de soi. L’auteur pousse la réflexion en décrivant, toujours autour de cette dualité, le développement émotionnel et sociétal de Lola. Lola jeune fille qui se découvre. Lola amante de celui qu’elle aime et prête à tout pour lui. Lola mère abandonnant son rôle de femme. Lola évolue et grandit mais le combat perpétuel entre le paraître et le plaisir féminin reste constant. Pourquoi on aime ? Parce que Lola c’est nous, c’est la femme, c’est TOUTES les femmes qui se battent avec cette double personnalité pour s’affirmer, pour se construire, pour s’accepter. Pourquoi on le recommande ? Léger, court et fluide, l’écriture est aussi agréable que l’histoire est touchante. Julie Gouazé s’attaque à l’un des plus grand tabou de la société : le corps et le désir féminin, la sexualité féminine, le choix entre ce qui est correct et ce que l’on veut.
          Lire la suite
          En lire moins
        • zazy Posté le 9 Octobre 2016
          Elle est une. Elle est deux. Elle est trois. Les deux Lola enfermées dans un même corps. Se disputant la place. Chacune tentant d’étouffer l’autre, avec Lola pour seul arbitre. Lola Rouge aime la dentelle immaculée et le noir profond, dépasser les limites « Ce qui fait triper Lola Rouge, c’est le franchissement de la ligne. C’est toucher d doigt l’interdit » Lola Bleue est réservée, veut rester en arrière, inconnue parmi les inconnus, prend une douche et sort « cette infâme culotte en coton grossier qu’elle met les jours où elle n’ose pas dire qu’elle n’a pas envie de faire l’amour ». « Lola rouge transforme le glauque en poésie. Elle évolue, légère, sur le fil. » Lola doit se débrouiller toute seule avec la Rouge et la Bleue. Mais qui est Lola ? Une femme tiraillée entre la pudeur et l’impudeur, entre le sexy et le sage, entre le glauque et le franc, le chaud et le frais. Sans mauvais jeu de mots, elle fait le grand écart entre la Rouge et la Bleue, sa tête et son sexe. La soumise n’est peut-être pas celle que l’on croit. Lola rouge qui se veut libre, ouvrant les cuisses, recueillant le sperme des hommes est... Elle est une. Elle est deux. Elle est trois. Les deux Lola enfermées dans un même corps. Se disputant la place. Chacune tentant d’étouffer l’autre, avec Lola pour seul arbitre. Lola Rouge aime la dentelle immaculée et le noir profond, dépasser les limites « Ce qui fait triper Lola Rouge, c’est le franchissement de la ligne. C’est toucher d doigt l’interdit » Lola Bleue est réservée, veut rester en arrière, inconnue parmi les inconnus, prend une douche et sort « cette infâme culotte en coton grossier qu’elle met les jours où elle n’ose pas dire qu’elle n’a pas envie de faire l’amour ». « Lola rouge transforme le glauque en poésie. Elle évolue, légère, sur le fil. » Lola doit se débrouiller toute seule avec la Rouge et la Bleue. Mais qui est Lola ? Une femme tiraillée entre la pudeur et l’impudeur, entre le sexy et le sage, entre le glauque et le franc, le chaud et le frais. Sans mauvais jeu de mots, elle fait le grand écart entre la Rouge et la Bleue, sa tête et son sexe. La soumise n’est peut-être pas celle que l’on croit. Lola rouge qui se veut libre, ouvrant les cuisses, recueillant le sperme des hommes est soumise à un homme, son homme, celui avec qui elle vit, celui qui l’emmène dans des parties fines. L’homme lui propose de faire l’amour avec une femme et… elle accepte. Ce petit côté femelle obéissante et soumise me gêne quelque peu. Lola connait la diminution du désir, de la passion avec désarroi. Pourtant, elle aimerait tant que la passion se termine pour laisser éclore l’amour « L’amour, c’est quand enfin on se donne le droit d’être soi… » En lisant ce livre je me suis posée une question. Lola Rouge est-elle le fantasme de Lola Bleue ou, simplement de Lola ? « Lola bleue rêve de corps aimants, en sueur, affamée. Elle mange, elle boit, elle baise. Elle aime. Elle coule. Elle lèche et suce…. Lola bleue se réveille, le poing crispé sous l’oreiller, l’autre main immobile entre ses cuisses, les genoux serrés.» La frontière est ténue. Lola est enceinte et « Elle aime cette sollicitude dénuée d’arrière-pensée. Enfin, enfin, Lola est autre chose que son cul. Elle porte la vie. Et elle emmerde le monde. Elle est la plus forte. Elle a vaincu tous les machos et tous les obsédés. » Lola Mauve pointe le bout de son nez. Réconciliation du corps et de l’esprit, mélange des couleurs avec peut-être à la clé le bonheur et la sérénité. Un livre cru de temps à autre, mais bon, il y a pire, ne soyons pas bégueule, savourons le style nerveux, incisif, pas vulgaire pour un sou, les phrases rythmées de Julie Gouazé que j’avais aimées dans « Louise » ! Réflexion sur la sexualité, le désir féminin conditionné par le regard du mâle, sur ce qu’une femme doit, avant tout, paraître alors qu’il suffit à l’homme d’être. Une lecture sans faux-semblant que j’ai beaucoup appréciée. Un livre sur le désir et les pulsions féminines qui est à rapprocher de celui de Leïla Slimani « Dans le jardin de l’ogre »
          Lire la suite
          En lire moins
        • DucalmeLucette Posté le 28 Septembre 2016
          Les corps de Lola est un roman sur le désir féminin et ses contradictions. Lola Rouge est sulfureuse et flamboyante, elle accompagne et vit les désirs libertins de son homme. Lola Bleue est sage, est un ange qui se love dans le coton. Ce roman court et condensé, au langage parfois très cru, nous propose un rythme haletant, tout autant que la vie de son personnage. « Elle est là, Lola Rouge. Lola tente de la brider. Elle appuie sur son corps pour ne pas la laisser s’échapper. Elle est fluide, elle est liquide, elle s’insinue partout. Lorsqu’elle a décidé de sortir, rien ne peut l’en empêcher. Elle est son calvaire et sa délivrance. Elle lui fait gagner la paix. Pour un instant. Jusqu’à revenir. » Ici, la femme est une et multiple. Son corps supporte deux âmes et devient le terrain de discorde entre la sagesse et l’ardeur, entre le froid et le chaud. Lola bascule tantôt vers l’un tantôt vers l’autre. Lola est soumise et cherche l’admiration de son homme, mais Lola est aussi sa complice et la femme bonbon dont se délectent les hommes et les femmes. Lola est objet mais Lola cherche l’amour. Lola est pétrie de... Les corps de Lola est un roman sur le désir féminin et ses contradictions. Lola Rouge est sulfureuse et flamboyante, elle accompagne et vit les désirs libertins de son homme. Lola Bleue est sage, est un ange qui se love dans le coton. Ce roman court et condensé, au langage parfois très cru, nous propose un rythme haletant, tout autant que la vie de son personnage. « Elle est là, Lola Rouge. Lola tente de la brider. Elle appuie sur son corps pour ne pas la laisser s’échapper. Elle est fluide, elle est liquide, elle s’insinue partout. Lorsqu’elle a décidé de sortir, rien ne peut l’en empêcher. Elle est son calvaire et sa délivrance. Elle lui fait gagner la paix. Pour un instant. Jusqu’à revenir. » Ici, la femme est une et multiple. Son corps supporte deux âmes et devient le terrain de discorde entre la sagesse et l’ardeur, entre le froid et le chaud. Lola bascule tantôt vers l’un tantôt vers l’autre. Lola est soumise et cherche l’admiration de son homme, mais Lola est aussi sa complice et la femme bonbon dont se délectent les hommes et les femmes. Lola est objet mais Lola cherche l’amour. Lola est pétrie de désir, mais elle le perd. « Porter le bonheur de l’autre sur ses épaules, c’est un peu oublier le sien. C’est préférer son sourire à son bien-être. » C’est la difficulté de la vie de femme qui est mis ici en exergue : la sexualité, l’amour, la maternité, la recherche de soi… Lola est tiraillée entre les deux couleurs qui la possèdent, mais finiront-elles par se mélanger ? Et si une troisième couleur venait former une nouvelle Lola, la vraie Lola ? Se sentirait-elle mieux ? Julie Gouazé aborde de façon originale les contradictions de nos corps et de notre esprit. Les chapitres courts et rythmés ne dévoilent ni l’âge de Lola ni aucun détail de son quotidien, mis à part son intimité. Lola est universelle. L’écriture hachée peut décontenancer. L’auteure va à l’essentiel et ne s’embarrasse pas de fioritures, elle aborde en 120 pages le désir féminin, celui de Lola seule. Les partenaires défilent, les mains de son homme la caresse et la claque, mais l’on ne sait rien d’eux. Nous sommes dans la tête de Lola quand ses corps se débattent en elle. Nous sommes immergés dans cette spirale de couleurs qui nous laisse en proie au doute. Sans juger, sans parler de Bien ou de Mal, l’auteur expose uniquement les tourments d’une femme, de la femme, celle qui se bat pour trouver la bonne couleur.
          Lire la suite
          En lire moins
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com