Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809841275
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 14 x 22,5 mm

Les échos du souvenir

Collection : Roman & évasion
Date de parution : 01/04/2021
Chaque roman de Tamara McKinley est un voyage...
Le nouveau roman de Tamara McKinley nous fait voyager dans le Paris bohème des années 1930. Par l'auteure de La Dernière Valse de Mathilda, plus de 350 000 exemplaires vendus en France. 
1936. À peine arrivée à Paris, la Ville Lumière apparaît à Annabelle Blake, jeune infi rmière contrainte de fuir Londres, comme la cité de tous les possibles.
Elle y fait la connaissance d’Étienne, poète en devenir, et de Henri, peintre en quête de reconnaissance. Ensemble, ils passent leurs journées à flirter...
1936. À peine arrivée à Paris, la Ville Lumière apparaît à Annabelle Blake, jeune infi rmière contrainte de fuir Londres, comme la cité de tous les possibles.
Elle y fait la connaissance d’Étienne, poète en devenir, et de Henri, peintre en quête de reconnaissance. Ensemble, ils passent leurs journées à flirter et à prendre du bon temps. Mais ce Paris bohème n’est pas qu’une fête, d’autant que la guerre civile menace en Espagne…
Deux décennies plus tard, suivant les pas de sa mère, Eugénie, une artiste prometteuse, tombe amoureuse de la capitale sitôt arrivée gare de Lyon. Mais elle ne se doute pas des secrets que son séjour va faire surgir…
Tamara McKinley délaisse le temps d’un roman les paysages sauvages de sa terre natale pour Paris et un Pays basque à feu et à sang, avec le brio qui ont fait le succès de ses grands romans australiens. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809841275
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Cassiopee42 Posté le 14 Juillet 2021
    Tamara Mckinley me permet toujours de passer un bon moment sans prise de tête, avec des personnages attachants et des thèmes abordés intéressants. Ce roman n’a pas dérogé à la règle et je l’ai lu, avec plaisir, très rapidement. L’histoire se déroule en 1936 à Paris, puis en Espagne où la guerre fait rage. On se retrouve assez vite vingt ans plus tard, de nouveau dans la capitale française où la fille d’un des personnages féminins de 1936 vient pour ses études. Annabelle Blake, avec le soutien de sa mère, fuit Londres. Son père a décidé de détruire sa carrière d’infirmière. Il est très dur avec son épouse et il n’y a aucune raison pour qu’il en soit autrement avec sa fille. Annabelle s’installe donc en France chez sa tante Aline, sœur de sa maman, bien différente de cette dernière. Aline est « toute en couleurs », vive, un tantinet déluré. Elle a une grande maison fréquentée par de nombreux artistes (elle-même est peintre), il y a de la joie, de la vie, de la spontanéité chez elle et Annabelle est heureuse. Mais il lui est difficile de faire reconnaître son diplôme et elle se décide à partir soigner en Espagne, accompagnée par... Tamara Mckinley me permet toujours de passer un bon moment sans prise de tête, avec des personnages attachants et des thèmes abordés intéressants. Ce roman n’a pas dérogé à la règle et je l’ai lu, avec plaisir, très rapidement. L’histoire se déroule en 1936 à Paris, puis en Espagne où la guerre fait rage. On se retrouve assez vite vingt ans plus tard, de nouveau dans la capitale française où la fille d’un des personnages féminins de 1936 vient pour ses études. Annabelle Blake, avec le soutien de sa mère, fuit Londres. Son père a décidé de détruire sa carrière d’infirmière. Il est très dur avec son épouse et il n’y a aucune raison pour qu’il en soit autrement avec sa fille. Annabelle s’installe donc en France chez sa tante Aline, sœur de sa maman, bien différente de cette dernière. Aline est « toute en couleurs », vive, un tantinet déluré. Elle a une grande maison fréquentée par de nombreux artistes (elle-même est peintre), il y a de la joie, de la vie, de la spontanéité chez elle et Annabelle est heureuse. Mais il lui est difficile de faire reconnaître son diplôme et elle se décide à partir soigner en Espagne, accompagnée par deux jeunes gens rencontrés chez sa tantine. Eux, ils y vont pour se battre. Le contraste est saisissant entre Paris bohème, fait de légèreté et l’Espagne où tout est difficile, les conditions de travail, l’atmosphère pesante due aux combats, la peur quasi permanente et l’impossibilité de prendre du temps pour soi, de se reposer. Des événements graves se déroulent là-bas et personne n’en sort indemne. Deux décennies plus tard, une jeune fille débarque à son tour chez Aline. Le décor n’est plus le même. La seconde guerre mondiale est passée par là. Les stigmates sont nombreux, dans les têtes, dans les corps, dans les rapports humains. L’ambiance s’est alourdie et il est nécessaire que chacun trouve sa place… Avec une écriture fluide, harmonieuse (merci à la traductrice), l’auteur nous enchante. Son récit est bien intégré dans le contexte historique, ceux qu’on y croise ont de la consistance. Elle décrit avec finesse les liens filiaux, les nombreuses interrogations que l’on peut ressentir face au passé lorsqu’on sent une zone d’ombre et elle parle également, entre autres sujets, de l’art. J’ai beaucoup apprécié cette lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • tete35 Posté le 13 Juin 2021
    1936. Annabelle jeune infirmiere anglaise, arrive à Paris pour chercher du travail. Elle est sous le charme de la ville de Paris, y rencontre des peintred . Elle loge chez sa tante Aline , une douce femme artiste elle-même. Elle tombe amoureuse d'Henri,amour passionnel. La guerre civile en Espagne éclate.. Henri Annabelle et Étienne le cher ami de Henry se rendent en Espagne en camion après bien des péripéties. Et là c'est l'horreur de la guerre pour Annabelle qui travaille d'arrache-pied comme infirmière. Elle retrouve Henri pour 10 jours ils vont vivre une idylle dans une maison sud de l'Espagne. En remontant ils sont victimes d'une attaque aérienne . Annabelle est blessée et sera rapatriée en France. Henri est porté disparu malgré toutes les recherches qu'ils ont fait. 20 ans après c'est Eugénie la fille d'Annabelle qui revient à Paris et là contre toute attente elle retrouvera Henri . pourtant le secret était bien gardé. J'ai bien aimé l'histoire et c'est bien écrit
  • Shereadsabook Posté le 17 Mai 2021
    Une jolie lecture sur fond de saga familiale. Un roman à la fois romantique, qui vous plonge dans une jolie romance au coeur d'un Paris, capitale de l'amour, à l'atmosphère bohème et artistique ; mais aussi un roman qui vous plonge dans une toute autre ambiance beaucoup plus menaçante, celle de la guerre civile espagnole. Ces deux ambiances, je l'ai aimées car très bien retranscrites par Tamara McKinley. L'ambiance bohème et artistique des années 30 au coeur de Paris est un vrai régal, c'est plaisant et enivrant pour le lecteur tout comme pour le personnage d'Annabelle qui découvre une ville lumineuse. Et lorsque l'on bascule alors dans l'ambiance de la guerre civile espagnole où bon nombre de jeunes se battent contre le fascisme....on est là aussi pris d'émotions mais tout autres. Des émotions fortes où l'on sent surgir la menace grandissante dans des villes et villages au coeur du Pays Basque et de l'Espagne. Le roman est une belle saga familiale, avec l'histoire en miroir d'une mère et celle de sa fille. Une intrigue qui se déroule sur deux décennies. Les personnages sont intéressants. J'ai aimé le personnage d'Annabelle, profondément éprise de son métier d'infirmière et on y détecte le courage et... Une jolie lecture sur fond de saga familiale. Un roman à la fois romantique, qui vous plonge dans une jolie romance au coeur d'un Paris, capitale de l'amour, à l'atmosphère bohème et artistique ; mais aussi un roman qui vous plonge dans une toute autre ambiance beaucoup plus menaçante, celle de la guerre civile espagnole. Ces deux ambiances, je l'ai aimées car très bien retranscrites par Tamara McKinley. L'ambiance bohème et artistique des années 30 au coeur de Paris est un vrai régal, c'est plaisant et enivrant pour le lecteur tout comme pour le personnage d'Annabelle qui découvre une ville lumineuse. Et lorsque l'on bascule alors dans l'ambiance de la guerre civile espagnole où bon nombre de jeunes se battent contre le fascisme....on est là aussi pris d'émotions mais tout autres. Des émotions fortes où l'on sent surgir la menace grandissante dans des villes et villages au coeur du Pays Basque et de l'Espagne. Le roman est une belle saga familiale, avec l'histoire en miroir d'une mère et celle de sa fille. Une intrigue qui se déroule sur deux décennies. Les personnages sont intéressants. J'ai aimé le personnage d'Annabelle, profondément éprise de son métier d'infirmière et on y détecte le courage et la passion. L'auteure nous partage les émotions que vit ce personnage, partir à l'aventure dans un Pays qu'elle ne connaît pas, ses appréhensions, ses envies, son courage aussi. Le roman est découpé en deux parties, la première partie avec la jeunesse d'Annabelle où elle débarque à Paris en 1936. Et 20 ans plus tard, en 1956, avec sa fille Eugénie qui débarque elle-aussi à Paris. Je ne cache pas que j'ai une grande préférence pour la 1ère partie et la vie d'Annabelle que la 2ème partie avec Eugénie. Certainement dû au fait que ce que vit Annabelle est beaucoup plus intense et courageux. Dû aussi au fait que cette 1ère partie sur la vie d'Annabelle prend une place plus importante dans le roman, à la fois dans l'intrigue mais aussi dans le contenu c'est à dire que cette partie là est plus longue. L'écriture est toujours aussi belle avec Tamara McKinley, des mots qui vous font ressentir tant d'émotions. Un roman riche en amour, dans un contexte dramatique et historique. Un roman que je recommande à vous qui aimez les belles sagas familiales. Chronique en ligne :
    Lire la suite
    En lire moins
  • instantsdelecture Posté le 12 Mai 2021
    Cette fois, l'auteure ne nous emmène pas dans de contrées lointaines comme à son habitude.. Mais à Paris, et ensuite en Espagne. En pleine guerre civile. J'ai trouvé cela intéressant car j'ai lu très peu de livres se déroulant à cette période et comme chaque récit relatant de la guerre, c'est dur. Le trio de personnages est attachant. La jalousie qui naît car Annabelle vole le cœur d'un des deux amis et donc l'un d'entre eux espère qu'il ne s'agit juste d'une amourette.. Mais c'est une véritable passion mais qui va être mise à rude épreuve durant cette guerre... Elle aux soins et eux au front... L'auteure sait nous retranscrire les émotions des personnage et Annabelle est un personnage fort et droit. La première partie du roman est de loin celle que j'ai préféré mais là deuxième n'est pas mauvaise, loin de là. Laissez vous porter par les descriptions de l'auteure, elle qui sait si bien le faire.
  • LaureLiseuseHyperfertile Posté le 9 Mai 2021
    Un nouveau Tamara McKinley c’est toujours une découverte à faire avec plaisir. Ici, je suis partie à Paris avec de nouveaux personnages toujours aussi attachants. Petit détail précieux pour nous, lecteurs français, c’est lors d’une venue à Paris de l’auteure pour y rencontrer l’équipe des éditions Archipel qu’elle a été inspirée pour ce roman. Ce roman est l’histoire d’Annabelle, jeune infirmière anglaise qui va s’installer à Paris, auprès de sa tante. Elle y fera la connaissance de 2 jeunes artistes, l’un peintre, l’autre écrivain. Deux hommes qu’elle suivra plus tard en Espagne, dans leur engagement lors de la guerre civile qui fit rage dans le pays. Comme toujours, on retrouve avec cette lecture un univers dans lequel on se sent bien, des personnages qui nous entourent et nous emmènent avec eux, à Paris puis en Espagne. J’ai adoré la maison d’Aline, personnage haut en couleur qui accueille chez elle une troupe permanente. Dans la première partie du roman, on suit la jeunesse parisienne d’Annabelle et son histoire d’amour avec Henri. Une lecture que j’appréciais à ce stade sans pour autant être totalement captivée par l’histoire. Et puis, la seconde partie commence, 20 ans plus tard et c’est elle qui m’a captivée !... Un nouveau Tamara McKinley c’est toujours une découverte à faire avec plaisir. Ici, je suis partie à Paris avec de nouveaux personnages toujours aussi attachants. Petit détail précieux pour nous, lecteurs français, c’est lors d’une venue à Paris de l’auteure pour y rencontrer l’équipe des éditions Archipel qu’elle a été inspirée pour ce roman. Ce roman est l’histoire d’Annabelle, jeune infirmière anglaise qui va s’installer à Paris, auprès de sa tante. Elle y fera la connaissance de 2 jeunes artistes, l’un peintre, l’autre écrivain. Deux hommes qu’elle suivra plus tard en Espagne, dans leur engagement lors de la guerre civile qui fit rage dans le pays. Comme toujours, on retrouve avec cette lecture un univers dans lequel on se sent bien, des personnages qui nous entourent et nous emmènent avec eux, à Paris puis en Espagne. J’ai adoré la maison d’Aline, personnage haut en couleur qui accueille chez elle une troupe permanente. Dans la première partie du roman, on suit la jeunesse parisienne d’Annabelle et son histoire d’amour avec Henri. Une lecture que j’appréciais à ce stade sans pour autant être totalement captivée par l’histoire. Et puis, la seconde partie commence, 20 ans plus tard et c’est elle qui m’a captivée ! A ce moment-là, c’est Eugenie la fille d’Annabelle qui va, à son tour, s’installer à Paris chez la tante Aline également, pour y suivre des études aux Beaux-Arts. A ce stade, Tamara McKinley nous entraine alors dans une très belle histoire de secret de famille, un secret dont on sait déjà tout, nous lecteurs, mais pour lequel j’ai tellement apprécié de lire les révélations faites aux personnages et comment chaque chose se dénoue dans les esprits des uns et des autres. On arrive alors à un final tout en douceur, où tout est dit, apaisé et où on referme le livre en pouvant s’imaginer les années à venir de nos personnages, délivré des secrets et des non dits. J’étais tellement immergée dans ma lecture que j’en ai même totalement oublié que c’était Tamara McKinley que je lisais et je vous le précise car ça veut dire qu’elle nous livre ici un nouvel univers, qui ne m’a rappelé ni la saga de La pension du bord de mer (saga à laquelle je suis totalement addict !) ni les romans se déroulant en Australie. Et je trouve que c’est un vrai talent de savoir convaincre le lecteur avec des choses très différentes.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !