Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221107133
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 153 x 240 mm
Les enfants de la liberté
Date de parution : 04/05/2007
Éditeurs :
Robert Laffont

Les enfants de la liberté

Date de parution : 04/05/2007

Jeannot, Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que...

Jeannot, Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se soumettre au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope aime...

Jeannot, Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se soumettre au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope aime l'amour des hommes, et que toujours elle échappera à ceux qui veulent l'emprisonner, qu'elle ira toujours donner la victoire à celui qui la respecte sans jamais espérer la garder dans son lit. Dis-leur Jeannot, dis-leur de raconter tout cela de ma part, avec leurs mots à eux, ceux de leur époque. Les miens ne sont faits que des accents de mon pays, du sang que j'ai dans la bouche et sur les mains.

http://www.lesenfantsdelaliberte.com

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221107133
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DelphineWR Posté le 10 Juin 2022
    Un des premiers livres de Marc Levy qui diffère tellement de la suite de sa carrière ! Une histoire difficile, très bien racontée... Un moment de l'histoire de la seconde guerre mondiale, sombre, révoltant, honteux aussi ! Beaucoup d'émotions!! Très touchant !
  • LaetiF Posté le 6 Mai 2022
    Les enfants de la liberté, ce sont ces jeunes, pas toujours français, qui ont contribué à la libération de la France pendant la seconde guerre mondiale. Le livre retrace la jeunesse du père de Marc Levy, Raymond Levy, dit Jeannot… A 18 ans, il s’engage dans une brigade de résistants. Tous les personnages avec qui il va résister ne sont que des enfants. Ils ont entre 16 et 22 ans, et une soif de liberté inébranlable. Ils vont traverser bien des épreuves, mener bien des combats… et certains ne survivront pas… C’est un livre très dense que nous propose ici Marc Levy. On s’attache immédiatement aux héros de l’ouvrage et de la libération ! Les personnages sont très emblématiques, brossés avec beaucoup de nuances par l’auteur. Levy réussit à nous émouvoir, à nous faire sourire, à nous faire réfléchir, sans jamais tomber dans le mièvre ni dans le manichéisme. Une des particularités de cet ouvrage réside dans le fait que l’auteur est l’intermédiaire entre les acteurs de l’Histoire et les lecteurs de livre. Ce n’est pas Marc Levy qui a vécu ce récit, mais son père. C’est donc une sorte d’héritage familial que l’auteur a décidé de nous transmettre. Il le fait en... Les enfants de la liberté, ce sont ces jeunes, pas toujours français, qui ont contribué à la libération de la France pendant la seconde guerre mondiale. Le livre retrace la jeunesse du père de Marc Levy, Raymond Levy, dit Jeannot… A 18 ans, il s’engage dans une brigade de résistants. Tous les personnages avec qui il va résister ne sont que des enfants. Ils ont entre 16 et 22 ans, et une soif de liberté inébranlable. Ils vont traverser bien des épreuves, mener bien des combats… et certains ne survivront pas… C’est un livre très dense que nous propose ici Marc Levy. On s’attache immédiatement aux héros de l’ouvrage et de la libération ! Les personnages sont très emblématiques, brossés avec beaucoup de nuances par l’auteur. Levy réussit à nous émouvoir, à nous faire sourire, à nous faire réfléchir, sans jamais tomber dans le mièvre ni dans le manichéisme. Une des particularités de cet ouvrage réside dans le fait que l’auteur est l’intermédiaire entre les acteurs de l’Histoire et les lecteurs de livre. Ce n’est pas Marc Levy qui a vécu ce récit, mais son père. C’est donc une sorte d’héritage familial que l’auteur a décidé de nous transmettre. Il le fait en toute simplicité et, il me semble, en toute sincérité. Les critiques reprochent souvent à Marc Levy sont manque de « style »… Personnellement, je me demande pourquoi la simplicité ne serait-elle pas un « style » d’écriture à part entière..? Dans ce récit romancé, Levy use de tous ses talents pour nous transmettre une partie de notre histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CamilleBook Posté le 9 Mars 2022
    C’est une jolie, intéressante et poignante histoire que nous raconte Marc Levy. L’histoire de son père Raymond et de son oncle, Claude, et celle de la Résistance dans laquelle, à peine sortis de l’adolescence, ils se sont engagés et donnés corps et âme. Avec d’autres ils forment la 35ème Brigade. Ils ont tous une vingtaine d’années et ce qui les rassemble, alors que la France est tombée aux mains de l’Allemagne nazie, c’est un désir vibrant de liberté. Un idéal plus fort que la peur, plus fort que les risques immenses qu’ils prennent chaque jour, plus fort que le deuil quasi quotidien quand inévitablement, inlassablement, des copains sont arrêtés, battus, emprisonnés et parfois, trop souvent, tués. Les mots sont simples, le ton souvent léger. Le quotidien rythmé par les filatures, les actions de sabotage, la recherche d’armes, les assassinats d’officiers allemands, n’empêche pas les sentiments naissants, la fraternité, la cohésion et une certaine forme d’insouciance propre à la jeunesse. « On aime si fort à 17 ans » Mais l’insouciance ne dure jamais longtemps, parfois à peine le temps de manger une omelette après des jours de restriction alimentaire. Très vite la réalité les rattrape, souvent de façon brutale. Ici, cette réalité nous est livrée sans... C’est une jolie, intéressante et poignante histoire que nous raconte Marc Levy. L’histoire de son père Raymond et de son oncle, Claude, et celle de la Résistance dans laquelle, à peine sortis de l’adolescence, ils se sont engagés et donnés corps et âme. Avec d’autres ils forment la 35ème Brigade. Ils ont tous une vingtaine d’années et ce qui les rassemble, alors que la France est tombée aux mains de l’Allemagne nazie, c’est un désir vibrant de liberté. Un idéal plus fort que la peur, plus fort que les risques immenses qu’ils prennent chaque jour, plus fort que le deuil quasi quotidien quand inévitablement, inlassablement, des copains sont arrêtés, battus, emprisonnés et parfois, trop souvent, tués. Les mots sont simples, le ton souvent léger. Le quotidien rythmé par les filatures, les actions de sabotage, la recherche d’armes, les assassinats d’officiers allemands, n’empêche pas les sentiments naissants, la fraternité, la cohésion et une certaine forme d’insouciance propre à la jeunesse. « On aime si fort à 17 ans » Mais l’insouciance ne dure jamais longtemps, parfois à peine le temps de manger une omelette après des jours de restriction alimentaire. Très vite la réalité les rattrape, souvent de façon brutale. Ici, cette réalité nous est livrée sans fard. On est plongé dans l’horreur des blessures de guerre, dans l’angoisse de l’attente avant une exécution, dans l’atmosphère étouffante et inhumaine des trains à bestiaux en partance pour les camps de la mort. À travers les yeux et la voix de Raymond, nom de résistant Jeannot, et de son frère Claude, on a un aperçu assez complet de ce qu’on vécu les résistants de 1940 à 1944. Les actions, les procès, la prison, la déportation, et, dans les dernières années, derniers mois, une conviction : les Alliés préparent un débarquement, les Soviétiques ont repoussé la Wehrmacht à Stalingrad, l’Allemagne va perdre. Il faut tenir encore un peu. L’auteur n’oublie pas toutes ces personnes qui, parfois par une action simple mais non sans risque, ont contribué à faire vivre la Résistance. Une logeuse qui ferme les yeux sur les activités de son locataire, un gendarme qui tourne la tête lors d’un contrôle d’identité, tous ces gestes ont servi une cause juste. Un bel hommage à ces héros qui ont, par leurs actes, par leur soutien, aidé un pays à ne pas baisser les bras et qui l’ont souvent payé de leur vie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • diablounette Posté le 22 Février 2022
    Parce qu'il veut entrer dans la Résistance, Raymond devient Jeannot. Avec son frère et sa brigade, il entame son combat contre l'ennemi, tous, jeunes, orgueilleux et fiers veulent préserver la France. Résister, ne pas céder, même lorsque tout semble perdu, même lorsque le combat leur arrache des amis, des proches ou les éloigne de leur famille. Sans certitude de réussir ou de survivre, tous ces enfants de la liberté attendent que le printemps revienne... Jusqu'ici, je n'avais lu que des romans de pure fiction de Marc Levy, et il est certain que cette histoire, inspirée par les vies de son père et de son oncle, est bien éloignée de ses écrits habituels. Il m'est toujours difficile de plonger dans cette période de par sa dureté et sa "fraicheur", ici nous sommes vraiment au coeur d'un groupe de jeunes résistants et nous assistons à leurs actions, à leur quotidien. Certes, ce roman est forcément plutôt réaliste, cependant, malgré l'intérêt suscité par Jeannot et sa bande et même si certains moments m'ont touché ou révolté, je reste un peu partagée sur l'ensemble. J'aurais aimé être en totale empathie avec les personnages, il m'a ma manqué un je-ne-sais-quoi dans l'écriture pour être en immersion avec eux. On... Parce qu'il veut entrer dans la Résistance, Raymond devient Jeannot. Avec son frère et sa brigade, il entame son combat contre l'ennemi, tous, jeunes, orgueilleux et fiers veulent préserver la France. Résister, ne pas céder, même lorsque tout semble perdu, même lorsque le combat leur arrache des amis, des proches ou les éloigne de leur famille. Sans certitude de réussir ou de survivre, tous ces enfants de la liberté attendent que le printemps revienne... Jusqu'ici, je n'avais lu que des romans de pure fiction de Marc Levy, et il est certain que cette histoire, inspirée par les vies de son père et de son oncle, est bien éloignée de ses écrits habituels. Il m'est toujours difficile de plonger dans cette période de par sa dureté et sa "fraicheur", ici nous sommes vraiment au coeur d'un groupe de jeunes résistants et nous assistons à leurs actions, à leur quotidien. Certes, ce roman est forcément plutôt réaliste, cependant, malgré l'intérêt suscité par Jeannot et sa bande et même si certains moments m'ont touché ou révolté, je reste un peu partagée sur l'ensemble. J'aurais aimé être en totale empathie avec les personnages, il m'a ma manqué un je-ne-sais-quoi dans l'écriture pour être en immersion avec eux. On se doute que les pertes seront importantes, mais apprendre parfois des pages et des pages avant que cela arrive, la mort d'un personnage, n'apporte pas de valeur ajoutée à l'intrigue. J'ai par contre apprécié le fait qu'il soit souligné plusieurs fois qu'il n'y avait pas que des résistants français qui combattaient ici. On oublie encore trop souvent cela, et il est important de s'en souvenir, et de le transmettre. Malgré ces défauts, j'ai aimé ce roman, même si parfois, des passages étaient très durs à lire en raison de leur trop réelle cruauté. Pourquoi lire Les enfants de la liberté ? Avec ce roman, vous êtes au centre de l'action, et la réalité du quotidien d'un groupe de résistants vous frappera en plein visage. Ce n'est pas un livre léger évidemment, et il faut être conscient que c'est certes romancé, mais très fortement inspiré de faits réels. Je salue l'hommage de Marc Levy à sa famille, en espérant que nous n'aurons pas besoin à l'avenir que d'autres enfants de la liberté se sacrifient pour notre pays.
    Lire la suite
    En lire moins
  • kti971 Posté le 16 Janvier 2022
    J'aime alterner un livre plus difficile et un livre facile. Celui-ci est vraiment un livre agréable et qui se lit vite, se termine à peu près bien. Bref un livre qui rend heureux. J'aime le côté historique, vrai. Et tout cela bien écrit, facile à lire. L'histoire se déroule pendant la 2nde guerre mondiale. Alors ça n'est pas tout rose mais c'est écrit d'une façon qui fait ressortir la légèreté, la gaité, la gentillesse et ca fait du bien en ces moments un peu compliqués. Bref, un roman facile et agréable.
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité de votre auteur préféré, Marc Levy