Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262076337
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 260
Format : 140 x 210 mm

Les entretiens oubliés d'Hitler 1923-1940

Date de parution : 07/02/2019
Hitler parle.
Depuis son émergence politique, en 1923, jusqu’à la défaite de la France, en 1940, Hitler a utilisé la presse démocratique comme nul autre dictateur ne l’avait fait avant lui. Complétant et souvent corrigeant ses innombrables discours, il accorda des entretiens à des journalistes triés sur le volet afin d’endormir les... Depuis son émergence politique, en 1923, jusqu’à la défaite de la France, en 1940, Hitler a utilisé la presse démocratique comme nul autre dictateur ne l’avait fait avant lui. Complétant et souvent corrigeant ses innombrables discours, il accorda des entretiens à des journalistes triés sur le volet afin d’endormir les opinions publiques occidentales sur la réalité de ses desseins et le caractère impitoyable de leur mise en œuvre. Malgré les centaines de milliers de pages consacrées au Führer depuis plus de soixante-dix ans, ces interviews, accordées aux plus grands correspondants américains, britanniques et français de l’époque, n’ont pourtant jamais fait l’objet de la moindre publication, si ce n’est par le biais d’une poignée de citations. Elles sont pourtant essentielles, à la fois par ce qu’elles disent et par ce qu’elles dissimulent.
Les voici publiées pour la première fois. Éric Branca a choisi les seize plus significatives, il les a fidèlement traduites, soigneusement présentées et annotées. Enfin, il a rédigé un important chapitre introductif intitulé « Hitler et la presse étrangère. Histoire d’une fascination » qui en dit long sur l’emprise exercée par le Führer sur les démocraties à partir de son avènement. Une édifiante « pré-histoire » de la Collaboration.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262076337
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 260
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

"Un essai édifiant"
François d'Orcival / Valeurs actuelles
"Eric Branca livre une brillante étude critique des interviews que le leader nazi a accordées à des journalistes crédules ou partisans. Edifiant."
Denis Lefebvre / Historia
"Un livre à conserver, après lecture attentive."
Denis Lefebvre / L'Ours

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • thburdet Posté le 17 Avril 2021
    Edifiant est effectivement le 1er mot qui vient à l'esprit, après avoir parcouru ce recueil d'entretiens menés par des journalistes de diverses nationalités avec Adolf Hitler. Edifiant d'abord par l'indulgence voire l'admiration dont ont fait preuve ceux-ci vis-à-vis du Führer... alors certes celui-ci et son équipe de propagandistes menés par Goebbels sélectionnaient soigneusement les "chanceux" qui avaient le droit d'échanger avec... ou plutôt d'accéder aux monologues du "Grand Homme". Néanmoins quand on lit les antécédents et parcours de ces intervieweurs, tous ne sont pas de simples thuriféraires, il y a également quelques grands reporters qui se sont précédemment illustrés voire le feront encore malgré cette piteuse expérience journalistique. Ainsi, la lecture est également édifiante, voire glaçante, par le double langage de Hitler, vindicatif et va-t-en-guerre quand il s'adresse à ses compatriotes, mais cajôleur et chantre auto-proclamé de la paix en Europe quand il s'agit de s'exprimer à destination de lecteurs de nationalité différente. Peu de journalistes étrangers ont eu accès à la version non auto-censurée du Chancelier allemand... pour autant, était-il si difficile de confronter celle-ci à la version libre des réunions publiques allemandes ? Nombre se sont fait duper et ne l'ont compris que trop tardivement, les actes tranchant trop avec le discours. Quant aux... Edifiant est effectivement le 1er mot qui vient à l'esprit, après avoir parcouru ce recueil d'entretiens menés par des journalistes de diverses nationalités avec Adolf Hitler. Edifiant d'abord par l'indulgence voire l'admiration dont ont fait preuve ceux-ci vis-à-vis du Führer... alors certes celui-ci et son équipe de propagandistes menés par Goebbels sélectionnaient soigneusement les "chanceux" qui avaient le droit d'échanger avec... ou plutôt d'accéder aux monologues du "Grand Homme". Néanmoins quand on lit les antécédents et parcours de ces intervieweurs, tous ne sont pas de simples thuriféraires, il y a également quelques grands reporters qui se sont précédemment illustrés voire le feront encore malgré cette piteuse expérience journalistique. Ainsi, la lecture est également édifiante, voire glaçante, par le double langage de Hitler, vindicatif et va-t-en-guerre quand il s'adresse à ses compatriotes, mais cajôleur et chantre auto-proclamé de la paix en Europe quand il s'agit de s'exprimer à destination de lecteurs de nationalité différente. Peu de journalistes étrangers ont eu accès à la version non auto-censurée du Chancelier allemand... pour autant, était-il si difficile de confronter celle-ci à la version libre des réunions publiques allemandes ? Nombre se sont fait duper et ne l'ont compris que trop tardivement, les actes tranchant trop avec le discours. Quant aux quelques vrais admirateurs, français notamment, la Collaboration leur donnera plus tard l'opportunité de se confronter au modèle dont ils chantaient les louanges et, pour certains, d'assumer ceux-ci jusqu'à l'exil... La relecture des évènements a posteriori est toujours facile : qu'aurait-on compris ou fait, plongé dans le contexte de l'époque ?... pour autant, l'incompréhension domine au sortir de cette lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • teaboka Posté le 12 Février 2021
    Les entretiens d' Hitler avec les correspondants étrangers furent rare. Eric Branca présente chacun avec le contexte en préambule et quelques informations biographiques à propos de l'intervieweur. Ces entretiens sont fascinants car ils montrent combien le führer,hormis une occasion au début des années 20(ou ses ambitions expansionnistes et son antisémitisme ne sont point dissimulées) sait endormir/rassurer son interlocuteur. Adepte de la rhétorique du "le meilleur reste à venir,mon ambition pacifiste sera un jour apprécié à sa juste valeur", Hitler bénéficie aussi parfois de la complaisance du journaliste (fasciné par le redressement Allemand ? ).
  • Tiephaine Posté le 23 Mai 2019
    Un ouvrage d'histoire parfaitement mené et qui offre un regard différent de ce que l'on voit d'habitude à propos du régime National-Socialiste d'Hitler. Eric Branca signé ici une étude historique très bien présentée et menée, prenant le temps de poser son sujet dans une longue présentation du contexte et des personnes. C'est paradoxalement en étudiant les entretiens d'Hitler que l'on comprend mieux pourquoi la France, l'Angleterre et les Etats-Unis n'ont guère réagi aux prétentions territoriales et politiques de celui qui deviendrait le Fuhrer du IIIe Reich. La complaisance de certains journalistes rappelle également l'ambiance politique de ces années troubles et nuance beaucoup le manichéisme que l'on peut avoir aujourd'hui sur cette époque: désireux de croire à la Paix, face à un homme d'Etat dont la politique semble avoir des effets miraculeux sur l'Allemagne alors moribonde et qui ne cesse de chercher à rassurer ses détracteurs sur ses intentions, il n'est pas étonnant de voir les dirigeants (et les opinions publiques!) français et britanniques prêter foi aux dires d'un homme qui prépare déjà la guerre à l'Est. Il est glaçant de lire que dès 1923, Hitler parlait d'espace allemand trop réduit pour une vie saine, et de la nécessité d'un... Un ouvrage d'histoire parfaitement mené et qui offre un regard différent de ce que l'on voit d'habitude à propos du régime National-Socialiste d'Hitler. Eric Branca signé ici une étude historique très bien présentée et menée, prenant le temps de poser son sujet dans une longue présentation du contexte et des personnes. C'est paradoxalement en étudiant les entretiens d'Hitler que l'on comprend mieux pourquoi la France, l'Angleterre et les Etats-Unis n'ont guère réagi aux prétentions territoriales et politiques de celui qui deviendrait le Fuhrer du IIIe Reich. La complaisance de certains journalistes rappelle également l'ambiance politique de ces années troubles et nuance beaucoup le manichéisme que l'on peut avoir aujourd'hui sur cette époque: désireux de croire à la Paix, face à un homme d'Etat dont la politique semble avoir des effets miraculeux sur l'Allemagne alors moribonde et qui ne cesse de chercher à rassurer ses détracteurs sur ses intentions, il n'est pas étonnant de voir les dirigeants (et les opinions publiques!) français et britanniques prêter foi aux dires d'un homme qui prépare déjà la guerre à l'Est. Il est glaçant de lire que dès 1923, Hitler parlait d'espace allemand trop réduit pour une vie saine, et de la nécessité d'un élargissement de son pays, par une colonisation continentale plutôt qu'ultramarine... Une politique mise en œuvre dès 1938, voire même avant si l'on considère la tentative ratée de putsch pro-allemand en Autriche... Eric Branca présente chaque interview avec soin, depuis l'auteur jusqu'au contexte historique immédiat. Des informations précieuses pour juger de la sincérité des propos rapportés, et du double-jeu d'Hitler sur certaines questions internationales. Il offre également, dans une troisième partie, un regard éclairant sur le devenir des journalistes s'étant entretenus avec Hitler. Un ouvrage très réussi qui mérite d'avoir sa place chez tout lecteur ou historien intéressé par la période d'entre-deux guerres.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…