Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714480644
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Les Étonnants Pouvoirs de transformation du cerveau - nouvelle édition

Guérir grâce à la neuroplasticité

MICHEL CYMES (Préface), Eric WESSBERGE (Traducteur)
Date de parution : 10/01/2019
Il est urgent de redécouvrir ce livre pionnier, passionnant et réconfortant, sur les ressources inexplorées de notre cerveau, son infinie capacité à s’adapter et à progresser.
Dans ce livre publié pour la première fois en 2008 et vendu à plus d’1 million d’exemplaires à travers le monde, Norman Doidge nous révélait une découverte révolutionnaire : la neuroplasticité du cerveau, à savoir sa capacité à modifier sa structure physique pour compenser des déficiences, des lésions, pour se... Dans ce livre publié pour la première fois en 2008 et vendu à plus d’1 million d’exemplaires à travers le monde, Norman Doidge nous révélait une découverte révolutionnaire : la neuroplasticité du cerveau, à savoir sa capacité à modifier sa structure physique pour compenser des déficiences, des lésions, pour se réparer, mais aussi pour se développer et s’améliorer – et ce, quel que soit notre âge.

Dix ans plus tard, les neurosciences sont sur toutes les lèvres et la neuroplasticité ne cesse de dévoiler ses extraordinaires pouvoirs thérapeutiques, notamment pour les pathologies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714480644
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ils en parlent

« Le livre de Doidge est un portrait remarquable et plein d’espoir de l’infinie adaptabilité du cerveau humain. »
 
Oliver Sacks, auteur de L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau : et autres récits cliniques

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pictura Posté le 17 Mai 2019
    Cet essai expose des expériences scientifiques sur le cerveau, organe qui aujourd’hui encore n’a pas livré tous ses secrets. L’auteur construit ses écrits en partant souvent d’études de cas cliniques, (maladies, accidents…). Là où la guérison issue des pratiques usuelles de la santé est vraiment moyenne, pour ne pas dire insuffisante (par exemple, après un AVC, un bras gauche malgré tous les soins prodigués refuse toujours de se lever), il se trouve qu’après un nouveau mode d’essais cliniques basés sur une meilleure connaissance du cerveau dont la neuroplasticité, la guérison est maintenant une vraie guérison. Le patient, après son AVC, arrive à lever son bras gauche et le manipuler. A partir de faits concrets et précis, l’auteur théorise ensuite et livre sa recette … magique. Oui vraiment magique. Norman Doidge, fin pédagogue, livre un essai passionnant sur la neuroplasticité, ou comment le cerveau est capable de se réorganiser tout au long de sa vie ! ET oui !! miracle !! Moi, on m’a toujours appris (les profs, la société, les médias, ceux qui se la racontent, ceux qui croient savoir, et même de grands scientifiques (j’y reviendrai…)) que le cerveau, après 20 piges, commence à vieillir. Le stock de neurones décroit vite,... Cet essai expose des expériences scientifiques sur le cerveau, organe qui aujourd’hui encore n’a pas livré tous ses secrets. L’auteur construit ses écrits en partant souvent d’études de cas cliniques, (maladies, accidents…). Là où la guérison issue des pratiques usuelles de la santé est vraiment moyenne, pour ne pas dire insuffisante (par exemple, après un AVC, un bras gauche malgré tous les soins prodigués refuse toujours de se lever), il se trouve qu’après un nouveau mode d’essais cliniques basés sur une meilleure connaissance du cerveau dont la neuroplasticité, la guérison est maintenant une vraie guérison. Le patient, après son AVC, arrive à lever son bras gauche et le manipuler. A partir de faits concrets et précis, l’auteur théorise ensuite et livre sa recette … magique. Oui vraiment magique. Norman Doidge, fin pédagogue, livre un essai passionnant sur la neuroplasticité, ou comment le cerveau est capable de se réorganiser tout au long de sa vie ! ET oui !! miracle !! Moi, on m’a toujours appris (les profs, la société, les médias, ceux qui se la racontent, ceux qui croient savoir, et même de grands scientifiques (j’y reviendrai…)) que le cerveau, après 20 piges, commence à vieillir. Le stock de neurones décroit vite, très vite, nos facultés d’apprentissages deviennent au rythme de nos rides moins performantes. Le corps vieillit, les neurones ne sont plus fabriquées et dégénèrent. C’est inéluctable. Voilà. Et ça, ce sont aussi les médecins qui le disent, et même de grands cerveaux pontificaux… Et bien, ce n’est pas aussi simple. Loin de là. Notre cerveau est capable de s’améliorer, de guérir, de trouver des parades pour réparer tel organe défaillant… Et quel que soit l’âge. Alors pendant que j’y suis, en parlant des scientifiques qui détiennent la vérité, qu’est ce qu’il leur est difficile d’admettre leurs erreurs. Doidge a souvent eu affaire à des confrères qui avaient appris que la neuroplasticité était impossible et malgré les preuves scientifiques, eux-mêmes, continuent de nier la vérité. Une personne lambda, oui admettons, mais un scientifique ne peut pas nier les preuves. Le combat est long pour faire admettre la vérité à tous. Si même les scientifiques réfutent les preuves, on comprend l’engouement des religions, des traditions.. Oui, pardon, je m’éloigne du sujet. (p 167, Taub ne tarda pas à se rendre compte que de nombreux scientifiques n’étaient pas du tout disposés à voir leurs certitudes remises en cause) Bref, la lecture du livre est fort agréable, constructive, intelligente. Je me sens diablement intelligent. – hé cerveau ! Recable-toi ! Et que mes neurones me fassent apprendre une nouvelle langue. Je peux le faire. Même si j’ai dépassé la période critique. Oui, vous apprendrez aussi qu’il y a des périodes critiques. C’est un peu normal aussi, les enfants apprennent mieux une langue qu’un homme quadragénaire. Lisez ce livre, il vous dira tout. Mais bon, je n’ai pas dit mon dernier mot, langues étrangères, me voici ! Je vais commencer par l’anglais. Ah oui, dernier point. Le livre est découpé en chapitres par rapport aux pathologies. Et il y a un chapitre qui parle d’amour et … de pornographie. Mais pourquoi diable le porno entre-t-il ici ? Et là, chapeau à l’auteur. Il analyse finement ce fait sociétal et trouve une corrélation avec le cerveau. L’amour, ça se travaille aussi. Je n’en dis pas plus. Un régal. Allez, une dernière pour vous donner envie de lire : un jeune homme va être papa. Mais il n’est pas prêt du tout à endosser la responsabilité. Pas du tout. Et bien pourtant, il va plutôt s’en sortir. Mais pourquoi vu qu’il n’avait aucune disposition à le devenir ? Ah la magie de la neuroplasticité… ah l’ocytocine (p145 : Beaucoup de jeunes gens qui doutent de leur capacité à endosser leurs futures responsabilités de parents ignorent à quel point l’ocytocine peut transformer le cerveau et les mettre à la hauteur des circonstances.)
    Lire la suite
    En lire moins
  • claudialucia Posté le 15 Mai 2019
    J’ai d’abord été un peu inquiète en recevant le livre de Norman Doidge, psychanalyste, chercheur et professeur à l’université de Toronto et de Columbia à New York, « Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau : guérir grâce à la neuroplasticité » car je me suis demandée si je n’allais pas caler ,- moi qui ne suis pas scientifique -, devant ce pavé de 400 pages! Mais non, le livre est à la portée de tous avec des explications scientifiques claires et précises, toujours illustrées par des expériences passionnantes. La rencontre de personnes malades qui ont été transformées par les pouvoirs de la neuroplasticité du cerveau donne une dimension humaine à cet essai. La découverte de la neuroplasticité du cerveau est encore bien récente et s’est heurté pendant des années au cours de la deuxième moitié du XX siècle au scepticisme des chercheurs tenants de la localisation. Pour les localisationnistes, certaines zones du cerveau sont spécialisées et correspondent selon leur localisation à des fonctions précises et non modifiables. Pour eux, si l’une des zones est lésée, une autre ne peut pas prendre sa place. Les scientifiques, qui ont découvert la plasticité du cerveau... J’ai d’abord été un peu inquiète en recevant le livre de Norman Doidge, psychanalyste, chercheur et professeur à l’université de Toronto et de Columbia à New York, « Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau : guérir grâce à la neuroplasticité » car je me suis demandée si je n’allais pas caler ,- moi qui ne suis pas scientifique -, devant ce pavé de 400 pages! Mais non, le livre est à la portée de tous avec des explications scientifiques claires et précises, toujours illustrées par des expériences passionnantes. La rencontre de personnes malades qui ont été transformées par les pouvoirs de la neuroplasticité du cerveau donne une dimension humaine à cet essai. La découverte de la neuroplasticité du cerveau est encore bien récente et s’est heurté pendant des années au cours de la deuxième moitié du XX siècle au scepticisme des chercheurs tenants de la localisation. Pour les localisationnistes, certaines zones du cerveau sont spécialisées et correspondent selon leur localisation à des fonctions précises et non modifiables. Pour eux, si l’une des zones est lésée, une autre ne peut pas prendre sa place. Les scientifiques, qui ont découvert la plasticité du cerveau comme le professeur Paul Bach-y-Rita ou le professeur Michael Merzenich affirment, au contraire, que si certaines parties du cerveau sont abimées, d’autres peuvent prendre le relais. Ils ont nommé cette propriété du cerveau, la neuroplasticité, de « neuro » pour « neurones » et de « plasticité » pour exprimer ce qui est malléable, transformable. Cette découverte est révolutionnaire car elle implique qu’un cerveau lésé peut se remodeler de façon à ce que la partie endommagée soit remplacée par une autre. Ainsi par des exercices physiques et mentaux, soutenus, répétés pendant des heures et programmés sur des mois, certains patients, victimes d’un accident cérébral, peuvent se remettre à marcher ou à parler. Le champ d’application de cette découverte est large et infinie, elle concerne la formation professionnelle, l’éducation comme celle des enfants qui ont des troubles du langage ou d’apprentissage, des personnes âgées dont la mémoire est défaillante, des victimes des TOCS… Mais elle peut avoir aussi des résultats nocifs, de mauvaises habitudes, des pensées constamment négatives, des comportements sociaux, en transformant notre cerveau, nous ancrent dans une rigidité qui peut nous porter préjudice. Si j’ai choisi de lire Les étonnants pouvoirs de la transformation du cerveau à l’opération Masse critique Babelio, c’est, bien sûr, que le sujet m’interpellait de prime abord car le cerveau est à lui seul un monde surprenant, extraordinaire, que les chercheurs, de l’antiquité à nos jours, sont loin d’avoir exploré complètement et qui a encore beaucoup de secrets à nous révéler. Lire ce livre m’a permis une plus grande compréhension du fonctionnement de notre cerveau et de nos comportements. Je l’ai trouvé passionnant. Il m’a apporté une grande bouffée d’optimisme et d’espoir. Et je dois l’avouer je me suis même inscrite à l’entraînement Dynamic Brain sur des entraînements conçus par le docteur Michael Merzenich et d’autres scientifiques pour améliorer la mémoire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lalivrophile Posté le 27 Décembre 2017
    Après avoir été très déçue par «Libérez votre cerveau», j'ai été précautionneuse avant de prendre ce livre. Non seulement j'ai lu le résumé, mais j'ai écouté l'extrait proposé sur Audible.fr. Cette fois, mon horizon d'attente n'a pas été déçu. L'auteur nous raconte comment, peu à peu, on s'est aperçu de la neuroplasticité du cerveau. Notre matière grise change, s'adapte aux événements, à l'environnement, etc. Prenant de multiples exemples dans différents domaines, l'auteur nous explique comment c'est possible. Il nous parle de chercheurs qui, malgré le scepticisme voire l'agressivité de leurs détracteurs, ont continué d'étudier le cerveau, et ont fini par prouver leur théorie. C'est ainsi qu'on a découvert (entre autres) que si un sens fait défaut, le cerveau compense. Par exemple, les aveugles se servent de leur cortex visuel lorsqu'ils utilisent le toucher. [...] Lire la suite sur:
  • CS_Constant Posté le 15 Février 2016
    Cet ouvrage a été pour moi la révélation en des termes scientifiques clairs et précis de quelques intuitions personnelles jusque-là informulées à propos de cette plasticité cérébrale qui m'a semblé relever de l'évidence dès que j'en ai connu le nom. A la lecture de ce livre, mon cerveau s'en est approprié les enseignements et les a intégrés à sa structure, qui doit quelque part s'en trouver modifiée. Si je ne me souviendrai pas de tous les éléments de recherche et des résultats scientifiques, j'en retiendrai au moins ceci : le cerveau est un organe en constante interaction avec le monde, qui évolue en permanence en fonction de ces interactions. C'est à chacun de choisir quelle forme lui donner : le laisser se rigidifier, par la force des habitudes, ou faire travailler sa souplesse et sa capacité à s'adapter. Je n'hésite pas une seconde sur le choix qui mène aux choses intéressantes. Ce livre s'adresse au grand public et il est extrêmement bien fait ; il n'abaisse pas le niveau, il rend son lecteur plus intelligent. J'encourage vivement tout ceux qui ne connaissent rien à la neuroplasticité à lire ce livre, ils seront très surpris de découvrir tout ce dont leur cerveau... Cet ouvrage a été pour moi la révélation en des termes scientifiques clairs et précis de quelques intuitions personnelles jusque-là informulées à propos de cette plasticité cérébrale qui m'a semblé relever de l'évidence dès que j'en ai connu le nom. A la lecture de ce livre, mon cerveau s'en est approprié les enseignements et les a intégrés à sa structure, qui doit quelque part s'en trouver modifiée. Si je ne me souviendrai pas de tous les éléments de recherche et des résultats scientifiques, j'en retiendrai au moins ceci : le cerveau est un organe en constante interaction avec le monde, qui évolue en permanence en fonction de ces interactions. C'est à chacun de choisir quelle forme lui donner : le laisser se rigidifier, par la force des habitudes, ou faire travailler sa souplesse et sa capacité à s'adapter. Je n'hésite pas une seconde sur le choix qui mène aux choses intéressantes. Ce livre s'adresse au grand public et il est extrêmement bien fait ; il n'abaisse pas le niveau, il rend son lecteur plus intelligent. J'encourage vivement tout ceux qui ne connaissent rien à la neuroplasticité à lire ce livre, ils seront très surpris de découvrir tout ce dont leur cerveau est capable !
    Lire la suite
    En lire moins
  • alcuin Posté le 11 Avril 2015
    Étonnant, en effet, enthousiasmant et plein d'espoir.
Toute l'actualité des éditions Esprit d'ouverture
Les livres des plus grands spécialistes pour redonner du sens à nos vies

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Belfond

    Bibliothérapie n°62 : LES ÉTONNANTS POUVOIRS DE TRANSFORMATION DU CERVEAU

    COMMENT UN LIVRE PEUT-IL CHANGER VOTRE VIE ?

    Les livres nous apportent une aide immense dans la conduite de notre vie. Qui n'a jamais été réconforté, enthousiasmé, ou tout simplement emporté par la lecture d'un roman ? Ému par la découverte de poèmes ? Inspiré par la philosophie ? C'est encore plus vrai des livres de développement personnel. Les Américains parlent même de « livres d'aide » [self-help]. Aujourd'hui, de nombreux ouvrages se proposent d'aider les lecteurs. C'est le projet de L'Esprit d'ouverture, qui pourrait reprendre cet exergue d'André Gide à son chef-d'œuvre Les Nourritures terrestres : « Que mon livre t'enseigne à t'intéresser plus à toi qu'à lui-même, puis à tout le reste plus qu'à toi… »

    Lire l'article