Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221052877
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1140
Format : 197 x 132 mm

Les Habits Noirs - Tome 2

Maman Léo - L'Avaleur de sabres - Les Compagnons du trésor - La Bande cadet

,

Collection : Bouquins
Date de parution : 16/02/1987

En 1806 – ce siècle avait six ans et son fils Victor quatre -, le général Hugo fait pendre à Naples le légendaire brigand Michel Bozzo, alias Fra Diavolo. Mais le bandit va renaitre et mourir plusieurs fois encore (colonel Bozzo, le Père-à-tous, Beldemonio, Johann Spurzheim, John Devil, etc.) pour...

En 1806 – ce siècle avait six ans et son fils Victor quatre -, le général Hugo fait pendre à Naples le légendaire brigand Michel Bozzo, alias Fra Diavolo. Mais le bandit va renaitre et mourir plusieurs fois encore (colonel Bozzo, le Père-à-tous, Beldemonio, Johann Spurzheim, John Devil, etc.) pour diriger jusqu’en 1886 la bande des Habits Noirs, une multinationale du crime qui fait trembler les peuples et vaciller les trônes.
Il s’en est fallu de peu qu’elle remplace Louis XVIII par Louis XVII ! Immense araignée maléfique à la toile invisible, la bande est présente partout : au sein des palais princiers, dans les bas-fonds des capitales, et jusque dans les couvents ! Conjurations, escroqueries, vols prodigieux, vague d’assassinats : la saga des Habits Noirs entraine le lecteur dans une plongée en coupe de la société française, dans une contre-histoire de France du Premier au Second Empire, sur les pas sanglants d’un Monte-Cristo des ténèbres.
Guy Schoeller.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221052877
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1140
Format : 197 x 132 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Arakasi Posté le 11 Janvier 2018
    Aussi sympathique que soit le premier tome des « Habits Noirs », il lui manquait cet élément indispensable à tout roman criminel : une garce magnifique et machiavélique. Mais ne vous inquiétez pas, elle débarque dès le second tome de la série, « Cœur d’acier ». Et avec quel panache ! Il faut dire qu’elle ne manque ni de classe, ni d’esprit, cette belle Marguerite Sadoulas, dite « Marguerite de Bourgogne » pour le petit peuple. A vingt ans, elle a déjà la tête fermement vissée sur les épaules et assez d’ambition pour soulever des montagnes. Pourtant, la belle n’est pas complétement insensible et son cœur volage penche en faveur du beau Roland de Clare, héritier de la fabuleuse fortune des ducs de Clare. Or pour obtenir l’une, il faudra sacrifier l’autre. Baste ! Marguerite n’est pas à un crime près. Pour arriver à ses fins, elle n’hésitera pas à se débarrasser de son naïf amant et à s’associer à la redoutable bande des Habits Noirs qui règne en maîtresse sur la pègre parisienne. Paul Féval avait éliminé la bande des Habits Noirs à la fin de son premier tome, mais s’est rapidement repenti de cette malheureuse initiative. Ce second tome... Aussi sympathique que soit le premier tome des « Habits Noirs », il lui manquait cet élément indispensable à tout roman criminel : une garce magnifique et machiavélique. Mais ne vous inquiétez pas, elle débarque dès le second tome de la série, « Cœur d’acier ». Et avec quel panache ! Il faut dire qu’elle ne manque ni de classe, ni d’esprit, cette belle Marguerite Sadoulas, dite « Marguerite de Bourgogne » pour le petit peuple. A vingt ans, elle a déjà la tête fermement vissée sur les épaules et assez d’ambition pour soulever des montagnes. Pourtant, la belle n’est pas complétement insensible et son cœur volage penche en faveur du beau Roland de Clare, héritier de la fabuleuse fortune des ducs de Clare. Or pour obtenir l’une, il faudra sacrifier l’autre. Baste ! Marguerite n’est pas à un crime près. Pour arriver à ses fins, elle n’hésitera pas à se débarrasser de son naïf amant et à s’associer à la redoutable bande des Habits Noirs qui règne en maîtresse sur la pègre parisienne. Paul Féval avait éliminé la bande des Habits Noirs à la fin de son premier tome, mais s’est rapidement repenti de cette malheureuse initiative. Ce second tome nous ramène donc en arrière et propose une histoire se déroulant parallèlement au précédent – ce qui sera également le cas de la majorité des tomes suivants. Outre la redoutable Marguerite Sadoulas, digne pendant féminin de ce grand monsieur Lecoq (que nous aurons le plaisir de revoir brièvement), il introduit une belle brochette de seconds rôles, aussi amusants et excentriques les uns que les autres. Avec son cynisme joyeux et inimitable, Féval nous ménage de grands moments de comédie et de suspense, entrecoupés de scènes pathétiques un peu moins convaincantes. Pour l’instant, la continuité entre les deux premiers romans est fort bien gérée. Nous verrons comment l’auteur la bousillera allègrement plus tard…
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.